Contrat électricité + gaz naturel | mai 2024

Mis à jour le
minutes de lecture

Le contrat d'électricité et de gaz est un document qui lie le consommateur à son fournisseur d'énergie, et détaille toutes les conditions de fourniture. En mai 2024, le contrat d'électricité + gaz le moins cher est Ultra Éco Électricité et Gazproposé par le fournisseur OHM Énergie. Est-il toujours avantageux de prendre le gaz et l'électricité chez le même fournisseur ? Tout comprendre sur les prix et conditions des contrats d'électricité et de gaz.

Choisir le meilleur contrat d'électricité + gaz en 2024

Le contrat électricité et gaz le moins cher en 2024

Le contrat d'électricité + gaz le moins cher est Ultra Éco Électricité et Gazpar le fournisseur OHM Énergieen 2024. En souscrivant une offre duale électricité + gaz, vous bénéficiez d'une gestion simplifiée des deux contrats, tout en réalisant des économies.

Parmi les autres offres duales avantageuses en mai 2024, on peut citer :

⚡ Quel fournisseur d'électricité et de gaz est le moins cher ?
Fournisseur d'électricité et de gaz Nom de l'offre d'électricité et de gaz Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
OHM Énergie
ULTRA ÉCO ÉLECTRICITÉ ET GAZ

Coûts annuels estimés
1388 €
Economies estimées
301 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 149.88€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 102.96€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.1991€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.1018€ / kWh
Mint Énergie
ONLINE & GREEN ET BIOGAZ CLASSIC
🌿 Offre verte !
⚖ Des prix indexés !

Coûts annuels estimés
1419 €
Economies estimées
269 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 152.54€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 102.94€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2041€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.1106€ / kWh
Happ-e
 Souscrire en ligne
HAPP-E ÉLECTRICITÉ ET GAZ
⚖ Des prix indexés !
Avis sur Happ-e : 2.3/5

Coûts annuels estimés
1454 €
Economies estimées
234 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 152.54€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 112.67€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2086€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.1094€ / kWh
TotalEnergies
STANDARD FIXE ELECTRICITÉ ET GAZ
🔐 Des prix bloqués !

Coûts annuels estimés
1469 €
Economies estimées
219 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 150.64€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 102.94€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2132€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.1332€ / kWh

*Tarifs € TTC à jour du 22/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle (6 kVA) et de click kWh de gaz

Qui sont les fournisseurs de contrats gaz + électricité ?

On dénombre actuellement 39 fournisseurs d'énergie en France, dont 17 fournisseurs de gaz et 22 fournisseurs d'électricité.

Nombre de fournisseurs d'énergie avec des offres ouvertes à la souscription sur territoire Enedis / GRDF - source Selectra

⏩ Liste de tous les fournisseurs d'électricité et de gaz

Pour rappel, sur le marché de l'électricité et du gaz, on distingue :

  1. Les fournisseurs historiques : sur 95 % du territoire, ce sont EDF (pour l'électricité) et Engie (pour le gaz). Sur les 5 % restants, ce sont les ELD, qui ont échappé à la nationalisation et restent en situation de monopole sur leur territoire de desserte ;
  2. Les fournisseurs alternatifs : ce sont des fournisseurs apparus après l'ouverture du marché à la concurrence dans les années 2000. De nombreux fournisseurs ont vu le jour pour concurrencer les fournisseurs historiques, mettant fin au monopole d'EDF et Engie et donnant la liberté aux consommateurs de choisir leur fournisseur.

Faut-il choisir EDF ou Engie pour son gaz & électricité ?

EDF et Engie, comme mentionné plus haut, sont les fournisseurs historiques respectifs de l'électricité et du gaz. Ils proposent aussi tous les deux des offres de marché. Pour savoir lequel est le moins cher, vous pouvez simuler vos factures ci-dessous et comparer :

🔥 EDF ou Engie pour le gaz ?

kWh
    Chargement

    ⚡ EDF ou Engie pour l'électricité ?

    kWh

    Sélectionnez HPHC si vous êtes en double tarif

    La puissance la plus répandue est le 6 kVA

    Chargement

    Comparer EDF et Engie :

    📊 Comparatif EDF ou Engie

    Vaut-il mieux prendre le gaz et l'électricité chez le même fournisseur ?

    Prendre un contrat de gaz + électricité auprès du même fournisseur a ses avantages : le client dispose d'un seul interlocuteur pour ses deux énergies, ce qui en facilite la gestion. De plus, certains fournisseurs proposent des remises spéciales pour les clients qui souscrivent des offres duales.

    Cependant, économiquement, prendre le gaz et l'électricité auprès de deux fournisseurs différents peut être plus avantageux, à condition de choisir les contrats d'énergie les moins chers.

    Actuellement, l'offre d'électricité la moins chère est Electricité 100% verte prix fixepar le fournisseur Ekwateur. Avec cette offre, vos mensualités sont estimées à 102.5€. L'offre est donc 22.4% moins chère que le TRV.

    L'offre de gaz la moins chère est, en revanche, Ultra Eco Gazproposée par le fournisseur OHM Énergie. Vos factures de gaz sont estimées à 109.2€ / mois avec cette offre. Elle est 10.3% moins chère que le prix repère gaz.

    💸⚖️ Comparez gratuitement les offres d'énergie pour économiser ! ☎️ 09 73 72 25 00  📅 Planifier un rappel  💻 Comparer en ligne

    Comprendre les types d'offres de contrats d'énergie

    Peu importe le fournisseur que vous choisissez, vous bénéficiez de la même qualité d'énergie, car celle-ci est distribuée via un seul réseau public : le réseau d'électricité étant géré par Enedis et le réseau de gaz par GRDF sur 95 % du territoire.

    Ainsi, lorsque vous changez de contrat d'électricité / gaz et de fournisseur, seuls les prix du kWh varient. Voici pour comprendre les différentes conditions tarifaires des contrats.

    Le tarif réglementé

    Les tarifs réglementés, ce sont les tarifs fixés par les pouvoirs publics. Seuls les fournisseurs historiques et les Entreprises Locales de Distribution (ELD) peuvent les commercialiser.

    Ils ne proposent aucun avantage économique, mais restent encore les contrats les plus souscrits par les consommateurs aujourd'hui. Cette année encore, plus de 60 % des consommateurs (soit plus de 21 millions) sont encore au tarif réglementé EDF.

    Le tarif réglementé du gaz n'existe plus depuis Juillet 2024 ! Pour le gaz, le tarif réglementé a été supprimé suite à une décision du Conseil d'État. Celui-ci a été remplacé par le Prix repère, un nouveau tarif de référence défini par la CRE. C'est désormais sur ce prix repère que la plupart des fournisseurs se basent pour construire leurs tarifs. Pour les consommateurs, c'est la référence à utiliser pour comparer les contrats de gaz.

    Grilles tarifaires du tarif réglementé EDF

    À titre d'indication, ci-dessous les grilles tarifaires du Tarif bleu réglementé EDF et du prix repère en mai 2024.

    Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option base
    Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) Prix du kWh
    3 kVA 115.56 € 0.2516 €
    6 kVA 151.2 € 0.2516 €
    9 kVA 189.48 € 0.2516 €
    12 kVA 228.48 € 0.2516 €
    15 kVA 264.84 € 0.2516 €
    18 kVA 301.08 € 0.2516 €
    24 kVA 381.12 € 0.2516 €
    30 kVA 449.28 € 0.2516 €
    36 kVA 537.84 € 0.2516 €
    Infos / Souscription :

    Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 22/05/2024

    Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option hphc
    Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) Heures Creuses Heures Pleines
    6 kVA 156.12 € 0.2068 € 0.27 €
    9 kVA 200.4 € 0.2068 € 0.27 €
    12 kVA 241.56 € 0.2068 € 0.27 €
    15 kVA 280.8 € 0.2068 € 0.27 €
    18 kVA 319.68 € 0.2068 € 0.27 €
    24 kVA 401.28 € 0.2068 € 0.27 €
    30 kVA 475.56 € 0.2068 € 0.27 €
    36 kVA 537.48 € 0.2068 € 0.27 €
    Infos / Souscription :

    Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 22/05/2024

    Grilles tarifaires du Prix Repère de la CRE

    Grille tarifaire de l'offre Prix Repère Gaz de la CRE par CRE
    CRE Abonnement annuel (€/an) Zone 1 (€/kWh) Zone 2 (€/kWh) Zone 3 (€/kWh) Zone 4 (€/kWh) Zone 5 (€/kWh) Zone 6 (€/kWh)
    0 - 6000 kWh/an 102.96 € 0.1106 € 0.1106 € 0.1106 € 0.1106 € 0.1106 € 0.1106 €
    6000 - 300 000 kWh/an 257.16 € 0.0894 € 0.0885 € 0.0891 € 0.0897 € 0.0903 € 0.0909 €

    Prix en € TTC du Prix Repère Gaz de la CRE de la CRE à jour au 22/05/2024

    Les offres de marché

    Les offres de marché sont celles dont les tarifs sont fixés librement par les fournisseurs. Généralement, ce sont les contrats les plus économiques, car les fournisseurs alternatifs peuvent définir des prix plus avantageux, en appliquant des pourcentages de réduction par rapport aux tarifs réglementés.

    Ces réductions étant possibles grâce notamment à leurs coûts de fonctionnement plus faibles. Les fournisseurs historiques proposent, eux aussi, des offres de marché en plus de leurs offres réglementées.

    Les offres de marché peuvent être construites avec des conditions tarifaires différentes.

    Les prix fixes

    Le prix fixe, comme son nom l'indique, signifie que les prix du contrat d'électricité et gaz sont bloqués pendant toute la durée du contrat. Ainsi, peu importe les évolutions des prix sur le marché, le tarif du client n'en est pas affecté.

    Attention, seul le prix hors taxe est bloqué. Ainsi, en cas d'évolution des taxes sur l'électricité ou le gaz, le tarif final évolue en conséquence. Par ailleurs, généralement, ce sont les prix du kWh (soit les prix de la consommation) qui sont bloqués, mais certains fournisseurs proposent aussi de bloquer les prix de l'abonnement.

    Chaque fournisseur est libre de fixer la durée de fixité des prix. Elle est souvent comprise entre 1 et 4 ans. Dans tous les cas, le contrat d'électricité et gaz reste sans engagement, et donc résiliable à tout moment.

    Les prix indexés

    Contrairement aux prix fixes, les prix indexés signifient que les tarifs du contrat suivent les évolutions des tarifs sur le marché, à la hausse comme à la baisse. Concrètement, le prix de l'électricité suit l'évolution des tarifs réglementés, et le prix du gaz suit le prix repère de la CRE.

    Plusieurs fournisseurs appliquent un certain pourcentage de réduction sur leurs tarifs, ce qui les rend moins chers. Dans ce cas, même en cas de hausse des prix sur le marché, le tarif du client reste toujours X % moins cher.

    Certains fournisseurs choisissent aussi d'indexer leurs prix sur le marché de gros. Attention, car dans ce cas, si les prix sont généralement moins élevés, ils peuvent être beaucoup plus volatiles.

    Les offres libres

    On parle d'offres libres lorsque le fournisseur fixe librement ses tarifs, indépendamment des tarifs réglementés. Pour faire simple, il choisit le prix du kWh HT et le prix de l'abonnement HT (le tarif TTC étant toujours soumis aux variations des taxes), sans prendre en compte le niveau des TRV.

    Le fournisseur peut aussi changer ses prix à tout moment, sans suivre l'évolution des tarifs de référence. Évidemment, toute modification de tarifs doit être communiquée aux clients, qui peuvent l'accepter ou décider de quitter le fournisseur.

    Comprendre les grilles tarifaires de gaz électricité

    Pour savoir lire une grille tarifaire, il faut comprendre toutes ses composantes. Les tarifs d'électricité et de gaz comprennent toujours un prix du kWh et un prix de l'abonnement. Ensuite, chaque type d'énergie peut avoir ses propres spécificités.

    L'option tarifaire

    L'option tarifaire est applicable uniquement aux contrats d'électricité. Quasiment tous les contrats d'électricité sont disponibles en deux options tarifaires :

    1. L'option Base : il y a un prix du kWh unique tout au long de l'année ;
    2. L'option Heures Pleines Heures Creuses : le prix du kWh varie selon les heures de consommation. On compte 8 heures creuses par jour, pendant lesquelles les prix sont avantageux, car ce sont des périodes où les demandes sont faibles sur le réseau (donc souvent la nuit et le matin). Les 16 heures pleines sont, en contrepartie, plus chères.

    L'arrivée des compteurs Linky a aussi permis l'apparition d'options tarifaires spéciales, avec des prix qui varient pendant les semaines et les week-end par exemple.

    Qu'est-ce que l'option Tempo EDF ? L'option Tempo est aussi une option tarifaire de l'électricité, mais elle est particulière, car elle n'est proposée que pour le tarif réglementé. Il s'agit d'une option à effacement, proposant des tarifs différents selon la couleur du jour (bleu, blanc ou rouge du moins cher au plus cher) et selon les heures (heures creuses et heures pleines). Elle est disponible pour tous les clients équipés d'un compteur Linky de 6 kVA minimum.
    ⏩ Tout savoir sur l'option Tempo EDF

    La puissance compteur

    La puissance de compteur concerne aussi uniquement les compteurs d'électricité. Il s'agit de la puissance maximale que le compteur est capable de délivrer. Concrètement, un compteur d'une puissance de 6 kVA pourra supporter une consommation totale de 6 000 W.

    Elle n'a pas d'impact sur le prix de la consommation, mais sur le prix de l'abonnement. Plus votre puissance est élevée, plus le prix de l'abonnement augmente aussi. Voilà pourquoi il est important de choisir la bonne puissance pour son logement, sachant que celle-ci se choisit au moment de la souscription. Un changement de puissance compteur reste possible après souscription, mais l'intervention est facturée 40,85 € TTC pour un compteur traditionnel et 4,02 € pour un compteur Linky par Enedis.

    Autre conseil : le prix de l'abonnement est fixe. Ainsi, pour les petits consommateurs, il est plus judicieux de choisir un contrat d'électricité dont le prix de l'abonnement est réduit, plutôt que le prix de la consommation.

    La classe de consommation

    La classe de consommation concerne les grilles tarifaires de gaz. Le prix du gaz varie en effet en fonction de la consommation du foyer, et plus précisément de l'usage qui est fait du gaz.

    Ainsi, au moment de la souscription, une classe de consommation vous est attribuée :

    • Base : pour les consommations inférieures à 1 000 kWh par an (cuisson uniquement) ;
    • B0 : pour les consommations entre 1 001 et 6 000 kWh par an (cuisson et eau chaude) ;
    • B1 : pour les consommations entre 6 001 et 30 000 kWh par an (cuisson, eau chaude et chauffage) ;
    • B2i : pour les consommations de plus de 30 000 kWh par an.

    Plus votre consommation est élevée, plus votre prix est bas. Par exemple, avec l'offre Gaz Adapt d'Engie, le prix du kWh B1 (zone 1) est de 0.0940 €, contre 0.1376 € pour le tarif B0 en mai 2024.

    La zone tarifaire

    La zone tarifaire est un autre élément faisant varier le prix du gaz. La France est découpée en six zones tarifaires, en fonction des coûts d'acheminement de l'énergie jusqu'au consommateur.

    Plus la zone de consommation est éloignée de la zone de distribution, plus le gaz est cher. La zone 1 étant la moins chère, et la zone 6, la plus chère. Il y a une différence de prix d'environ 6 % entre les deux.

    Connaitre le prix du gaz dans ma commune

    • Ambléon (01300)
    • Ambronay (01500)
    • Ambutrix (01500)
    • Ambérieu-en-Bugey (01500)
    • Ambérieux-en-Dombes (01330)
    Chargement
    Les différentes zones de gaz des grandes villes
    ZonesVilles
    Zone 1Marseille, Nantes, Tours, Lille, Laval, Lyon
    Zone 2Paris, Rennes, Toulon, Amiens, Le Mans, Limoges
    Zone 3Nice, Chartres, Perpigan
    Zone 4Gap, Paimpol, Bourseul
    Zone 5Pornic, Aurillac, Rodez, Albertville
    Zone 6Saint-Etienne-de-Cuines, Villeroy, Maroilles, Beaumont

    La zone tarifaire de gaz n'influe sur le prix du gaz que pour les consommations de plus de 6000 kWh par an (B1).

    L'abonnement

    Le prix de l'abonnement est présent sur tous les contrats d'électricité et de gaz. C'est la partie fixe de la facture, c'est-à-dire qu'elle ne varie pas en fonction de la consommation du client. Cette part comprend notamment les coûts liés à l'acheminement de l'énergie jusqu'au compteur, ainsi que les coûts commerciaux des fournisseurs.

    On parle souvent du prix de l'électricité et du gaz, mais peu de gens savent que le prix de l'abonnement affecte aussi directement la facture finale. Lorsque vous choisissez un contrat électricité et gaz, il est important de prendre en compte le prix de l'abonnement. Certains fournisseurs appliquent une réduction sur leur prix du kWh, et se rattrapent sur un prix de l'abonnement plus élevé, ce qui fait que vos factures peuvent au final revenir plus cher.

    1. Pour l'électricité : le prix de l'abonnement dépend de l'option tarifaire. Pour un compteur 6 kVA en option Base, le prix de l'abonnement au TRV est de 151.2 € par an au tarif réglementé, contre 156.12 € en option Heures Creuses. Il dépend aussi de la puissance du compteur. Pour un compteur 9 kVA, les prix sont de 189.48 € par an et 200.4 € respectivement en option Base et en option Heures Creuses ;
    2. Pour le gaz : le prix de l'abonnement varie selon la classe de consommation. Avec l'offre Gaz Adapt 1 an d'Engie, par exemple, le prix de l'abonnement est de 102.94 € pour une consommation B0, et 257.17 € pour une consommation B1.

    Le prix du kWh

    Le prix du kWh correspond au prix de la consommation. En mai 2024, le prix du kWh d'électricité au TRV est de 0.2516 € (6 kVA - Base). Ce tarif est fixé par les pouvoirs publics. Plus précisément, les tarifs réglementés sont calculés par la CRE, qui soumet ensuite ses propositions au ministre de l'Économie et de la Transition écologique. Puis, la majorité des fournisseurs se calquent sur les TRV pour fixer leurs propres prix du kWh.

    Pour le prix du kWh de gaz, comme les tarifs réglementés n'existent plus, la CRE publie tous les mois un prix repère calculé en fonction des coûts supportés par les fournisseurs pour leurs activités de fourniture de gaz (coûts d'approvisionnement, coûts hors approvisionnement, etc.).

    Choisir un prix du kWh réduit vous permet de faire des économies immédiates sur vos factures d'électricité et de gaz, d'où l'importance de comparer les offres avant de souscrire.

    Les taxes sur l'électricité et le gaz

    Les prix du gaz et de l'électricité comprennent la part abonnement, la part consommation et la part fiscalité. Cette dernière correspond simplement aux taxes. Elles sont les mêmes chez tous les fournisseurs.

    Les taxes sur l'électricité sont :

    • La CTA (Contribution tarifaire d'acheminement) : elle finance les droits spécifiques relatifs à l'assurance vieillesse des personnels relevant du régime des industries gazières et électriques. Selon le ministère de l'Économie, elle représente 3 % de la facture d'électricité pour un petit consommateur (puissance inférieure à 36 kVA) ;
    • L'accise sur l'électricité : elle remplace la Contribution au Service Public de l'électricité (CSPE). Elle représente environ 25 % de la facture d'électricité, son montant était fixé à 21 € / MWh en 2024 (pour les puissances ≤ 36 kVA) ;
    • La TVA dont le taux est de 5,5 % pour la part abonnement et 20 % pour la part consommation.

    Les taxes sur le gaz sont assez similaires :

    • La CTA (Contribution tarifaire d'acheminement) ;
    • L'accise sur le gaz ;
    • La TVA dont le taux est de 5,5 % pour la part abonnement et 20 % pour le montant de la consommation ainsi que sur la taxe intérieure sur la consommation (TICGN, ex-accise).

    Comprendre ses factures d'électricité et de gaz

    Les informations obligatoires dans une facture d'énergie

    L'arrêté du 18 avril 2012 relatif aux factures d'électricité ou de gaz naturel impose aux fournisseurs d'énergie de mentionner un certain nombre d'informations obligatoires dans les factures. A minima, en plus du montant final à régler, ces documents doivent mentionner :

    • L'intitulé commercial de l'offre souscrite ;
    • Les données relatives aux consommations (en précisant qu'il s'agit d'une consommation estimée ou réelle) ;
    • Les données relatives aux taxes ;
    • Le caractère réglementé ou non des prix facturés ;
    • Les différentes sources d'énergie primaire utilisées pour produire l'électricité. Cette obligation étant aussi mentionnée dans l'article R.333-10 du code de l'énergie.

    Qui contacter en cas d'informations manquantes sur la facture ? S'il manque certaines informations obligatoires sur vos factures, vous pouvez contacter les services de la DDPP ( Direction départementale de la protection des populations) ou de la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations). Si l'erreur concerne le montant de la facture, c'est votre fournisseur d'énergie qu'il faut contacter pour la contester.

    Exemple de facture EDF :

    Les modes de paiement et facturation

    Il y a généralement trois modes de facturation possibles :

    1. La mensualisation : le budget électricité et gaz est lissé sur l'année. Le client reçoit une facture annuelle ainsi qu'un échéancier composé de 10 ou 11 mensualités identiques. Les derniers mois, il reçoit une facture de régularisation, qui peut afficher un solde créditeur (si le client a consommé moins que ce qui a été estimé) ou débiteur (si la consommation réelle est supérieure à la consommation estimée) ;
    2. Une facturation bimestrielle : le client reçoit une facture tous les deux mois, calculée sur la base de sa consommation réelle, obtenue à l'aide des données des compteurs Linky et Gazpar. Sans compteur communicant, le client reçoit généralement 4 factures calculées à partir d'une estimation et 2 factures calculées à partir d'un relevé de consommation ;
    3. Une facturation mensuelle sur la base des consommations réelles : ce mode de facturation est devenu possible grâce aux compteurs communicants, qui sont télé-relevés tous les mois afin d'établir une facture calculée sur les volumes de kWh réellement consommés.

    Quant aux modes de paiement, la plupart des fournisseurs privilégient le prélèvement automatique, mais le client a souvent le choix entre plusieurs méthodes comme le paiement en ligne via une carte bancaire, ou encore le paiement par chèque.

    Les démarches en cas de factures impayées

    Toutes les factures de gaz et d'électricité doivent être payées dans un délai de 14 jours suivant sa date d'émission. Au cas contraire, les fournisseurs peuvent demander une interruption de l'énergie pour impayés, sauf pendant la trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars). Toutefois, des procédures strictes doivent être respectées avant que la demande de coupure ne soit possible :

    1. Un premier courrier doit être envoyé pour informer le client qu'il dispose d'un délai supplémentaire de 15 jours pour payer sa facture ;
    2. Un second courrier est envoyé à la fin du délai de 15 jours, informant le client qu'il dispose d'un dernier délai de 20 jours pour payer sa facture. Il indique également la possibilité de recourir au FSL pour demander une aide financière afin de payer la facture ;
    3. Un troisième courrier est envoyé à la fin du délai de 20 jours si la facture n'est toujours pas payée, informant cette fois-ci de la coupure de l'énergie.

    Dans tous les cas, en cas de difficultés à payer ses factures, le client doit avoir pour premier réflexe de prévenir son fournisseur. Celui-ci peut accorder un délai de paiement supplémentaire, ou un échéancier permettant de payer sur plusieurs mois. Il peut également orienter le client vers les aides disponibles, comme le FSL (Fonds de Solidarité Logement).

    Plus de coupure d'énergie chez EDF ! EDF a changé sa politique concernant les coupures d'électricité pour impayés. Depuis avril 2022, le fournisseur ne procède plus à l'interruption de l'énergie, mais à une réduction de la puissance du compteur à 1 kVA. Cela correspond à une quantité d'énergie de 1000 W, juste assez pour charger un téléphone, alimenter le réfrigérateur et s'éclairer.

    CGV : Les conditions d'un contrat électricité et gaz

    L'électricité et le gaz sont-ils liés ?

    Les contrats d'électricité et de gaz peuvent tout à fait être dissociés. Il est possible - et parfois même recommandé - de prendre les deux contrats chez deux fournisseurs différents si vous trouvez moins cher.

    La gestion des réseaux de distribution d'électricité et de gaz est aussi séparée. Le réseau d'électricité étant géré par Enedis, et le réseau de gaz par GRDF.

    Quelle corrélation entre l'électricité et le gaz sur le marché ?

    En pratique, pour les particuliers, ce sont deux énergies complètement indépendantes. Sur le marché, c'est une autre histoire, car il y a une corrélation importante entre l'électricité et le gaz. Le prix de l'électricité dépend encore aujourd'hui fortement de celui du gaz.

    En effet, actuellement, il est impossible de stocker en grande quantité l'électricité. Ainsi, en cas de déséquilibre du réseau, RTE doit faire appel aux liaisons transfrontalières pour répondre à l'ensemble des besoins des Français. Il recourt en premier lieu aux centrales nucléaires, hydroélectricité, solaires et éoliennes. En dernier recours, il fait appel aux centrales à gaz, qui peuvent être rallumées plus rapidement que les centrales nucléaires.

    Or, le prix de gros de l'électricité est fixé par la dernière centrale appelée pour générer l'électricité nécessaire au réseau. C'est donc le prix de fonctionnement de la centrale à gaz qui est prix en compte pour définir le tarif de gros de l'électricité.

    Démarches de souscription

    La démarche de souscription à un contrat d'électricité et de gaz est assez simple. Vous avez le choix entre :

    1. Contacter directement le fournisseur de votre choix. Il est souvent possible de souscrire par téléphone ou en ligne sur le site internet du fournisseur en question ;
    2. Passer par le comparateur Selectra pour pouvoir comparer les offres et souscrire l'offre la moins chère.

    📜 Les documents / informations à fournir pour souscrire :

    • L'adresse exacte du logement ;
    • Si possible, le nom de l'ancien occupant dans le cas d'un déménagement ;
    • Si possible, le numéro de PDL/PRM (pour le compteur électrique) et le numéro de PCE (pour le compteur de gaz) - à trouver sur la facture ;
    • Les relevés de compteur (sauf si compteur Linky ou Gazpar) ;
    • Un RIB si vous payez par prélèvement automatique.

    💸⚖️ Comparez gratuitement les offres d'énergie pour économiser ! ☎️ 09 73 72 25 00  📅 Planifier un rappel  💻 Comparer en ligne

    Démarches de résiliation

    Toutes les conditions d'un contrat d'électricité et de gaz sont définies par le Code de la consommation. Selon la loi, les contrats d'énergie sont sans engagement et les consommateurs peuvent résilier à tout moment, gratuitement. Généralement, il y a deux motifs principaux de résiliation :

    1. Dans le cas d'un déménagement : la résiliation du contrat élec + gaz est obligatoire lors d'un déménagement, pour ne plus avoir à payer pour les factures envoyées à l'ancien logement. La démarche est gratuite et ne nécessite pas de préavis. Selon l'article L224-14 du Code de la consommation, la résiliation prend effet à la date souhaitée par le consommateur et, au plus tard, 30 jours après la notification de la résiliation ;
    2. Dans le cas d'un changement de fournisseur : les consommateurs peuvent changer de fournisseur à tout moment s'ils trouvent plus intéressants ailleurs. La démarche est encore plus simple ici, car c'est le nouveau fournisseur qui s'occupe de la résiliation de l'ancien abonnement. Selon l'article L224-14 du Code de la consommation, le changement doit être effectif dans le délai le plus court possible, et pas plus de 21 jours à compter de la demande de résiliation.

    Qui contacter en cas de dépannage ?

    En cas d'urgence ou de coupure d'électricité et de gaz, ce sont les gestionnaires de réseau qu'il faut contacter. Seuls Enedis et GRDF sont habilités à intervenir sur les compteurs et le réseau en cas d'incident.

    1. En cas de coupure ou fuite de gaz : le numéro de dépannage GRDF est le 0 800 47 33 33 (appel gratuit, joignable 24/7) ;
    2. En cas de coupure d'électricité : le numéro de dépannage Enedis est le 09 72 67 50 + n° du département (appel gratuit, joignable 24/7).

    Engagement et réversibilité

    Il n'existe pas de durée d'engagement pour les contrats d'électricité et de gaz. Les contrats peuvent être souscrits pour une durée de 1, 2 ou 3 ans, mais dans tous les cas, ils peuvent être résiliés à tout moment, sans aucuns frais.

    En plus d'être sans engagement, les contrats d'électricité et de gaz bénéficient du principe de réversibilité. Concrètement, cela signifie qu'un client peut quitter son fournisseur à tout moment, sans frais. Ensuite, il peut se ré-abonner auprès de ce même fournisseur s'il change d'avis. Retourner chez son ancien fournisseur est gratuit et ne nécessite aucun motif en particulier.

    Pour faire simple, changer de contrat d'électricité et de gaz est sans risque.

    ♻️ Changer de fournisseur pour faire des économies d'énergie !

    Un conseiller Selectra vous accompagne dans le choix du meilleur fournisseur :

    Annonce Selectra - numéro non surtaxé

    Que faire en cas de litiges sur un contrat électricité gaz ?

    Toute réclamation par rapport à un contrat d'électricité et de gaz doit en premier lieu être remontée au service client du fournisseur d'énergie, dont les coordonnées figurent sur votre facture. Certains fournisseurs mettent aussi à disposition un Service consommateurs, chargé spécialement du traitement des réclamations.

    Si, au bout de deux mois, le fournisseur n'apporte pas de solutions satisfaisantes, le client peut saisir gratuitement le Médiateur national de l'énergie. Le médiateur de l'énergie traite tous les litiges entre les consommateurs et les fournisseurs d'énergie. Il peut être saisi en ligne sur le site internet ou par courrier à :

    Médiateur national de l'énergie
    Libre réponse n°59252
    75443 Paris Cedex 09

    Le Médiateur de l'énergie sort un bilan tous les ans du nombre de litiges traités pour chaque fournisseur. C'est un bon moyen d'évaluer la qualité de services de ces derniers :

    Nombre de litiges pour 100 000 clients (pour les fournisseurs de plus de 50 000 clients de la zone Enedis/GRDF) - Source : Rapport 2023 du Médiateur National de l'Energie

    Quelles conditions pour les contrats d'électricité et de gaz pros ?

    Les conditions des contrats d'électricité et de gaz pour les professionnels ont quelques spécificités qui les diffèrent des contrats pour particuliers :

    1. Certains contrats d'électricité et de gaz pros disposent d'une durée d'engagement. Celle-ci est indiquée dans les termes du contrat. Les contrats avec engagement concernent souvent les professionnels et entreprises ayant une consommation très élevée ou plusieurs sites. Les tarifs réglementés pros, quant à eux, sont toujours sans engagement. D'ailleurs, les TRV ne sont plus disponibles que pour les petites entreprises ayant une puissance inférieure ou égale à 36 kVA ;
    2. Certains contrats sont sur-mesure. Encore une fois, cela concerne le plus souvent des entreprises très consommatrices, comme les industriels, voire les collectivités. Comme ces profils ont des besoins assez spécifiques, les fournisseurs n'appliquent pas de grilles tarifaires fixes, mais proposent des devis sur-mesure.

    💼 Réduire ses factures d'énergie pro !

    Contactez un conseiller Selectra pour obtenir un devis pro gratuit et sans engagement :

    09 71 07 17 15

    Annonce Selectra - numéro non surtaxé