Isolation : matériaux, techniques et prix en 2023

Besoin de renseignement sur la rénovation énergétique ? Audit énergétique, DPE, isolation thermique, un conseiller Selectra répond à toutes vos questions
☎️ 01 82 88 99 59 (ouvert actuellement)
Rappel immédiat et gratuit

Besoin d'accompagnement pour le chauffage ? 🧰🏡Faites appel à un professionnel agréé, en bénéficiant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Pour réellement réduire sa facture de chauffage, il faut isoler avant de chauffer. Comme on le dit si bien, l'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas. L'isolation du logement permet de limiter, voire supprimer les déperditions de chaleur provenant des murs, des fenêtres, des sols ou encore des combles, etc. Cela diminue les besoins en chauffage, et par conséquent les factures d'énergie. Toutes les zones de la maison peuvent être isolées. Il existe d'ailleurs différents matériaux et de nombreuses techniques pour isoler son logement. Quels sont les pré-requis, les coûts à prévoir et les économies réalisables ?


Pourquoi isoler un logement ?

isolation maison

Isoler un logement permet de limiter les pertes thermiques et de fait diminuer les besoins en chauffage. En outre, un bâti bien isolé vieillit mieux, car les risques de condensation ou dégradations sur les murs, fenêtres et peintures sont réduits.

  • 8 raisons pour lesquelles il est important d'isoler un logement
  • Augmenter la valeur de son logement ;
  • Réduire son empreinte carbone ;
  • Économiser sur sa facture énergétique ;
  • Gagner en confort acoustique ;
  • Prévenir l'apparition de moisissures ;
  • Se protéger de la chaleur pendant l'été ;
  • Lutter contre le froid en hiver ;
  • Les travaux sont éligibles à de nombreuses aides financières.

Quels sont les matériaux utilisés pour l'isolation ?

Il existe différents matériaux sur le marché que l'on peut utiliser pour isoler son logement. Les performances techniques de ces matériaux sont plus ou moins identiques, mais ils ont chacun leurs avantages, inconvénients, et spécificités. Ainsi, il est important de choisir le bon type d'isolant, en fonction de la configuration de sa maison, de son budget, etc.

  1. Les isolants d'origine végétale
  2. Les isolants d'origine animale
  3. Les isolants d'origine minérale
  4. Les isolants synthétiques

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides au financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Faites le point avec un conseiller Selectra 📞 01 82 88 99 59 -

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Les isolants d'origine végétale

Les isolants issus de matières végétales ont pour principal avantage d'avoir un impact quasi nul sur l'environnement. Toutefois, ces isolants sont en général légèrement plus chers que les autres matériaux. Par ailleurs, ils nécessitent parfois un traitement contre le feu, la moisissure et les rongeurs.

Les isolants d'origine végétale les plus couramment utilisés sont la laine de chanvre et la ouate de cellulose. En revanche, on en trouve bien d'autres sur le marché : le bois, le lin, le liège, la paille ou le coton. Ce type d'isolant est disponible en panneaux, morceaux ou rouleaux.

Les principaux isolants d'origine végétale
Isolant Conductivité thermique Avantages 👍 Inconvénients 👎
Laine de chanvre 0.039 W/m.K Ressource renouvelable
Pas de dégagements nocifs en cours d'utilisation ou lors d'un incendie
Bon régulateur de l'hygrométrie
Les rouleaux ont tendance à se tasser lors d'une utilisation en isolation verticale
Le découpage en longueur est difficile
Laine de bois 0.039 W/m.K Bon régulateur de l'hygrométrie
Isolant performant en toute saison
Bilan CO₂ positif
Tassement en isolation verticale
Fibre de bois 0.05 W/m.K Bon régulateur de l'hygrométrie
Bon isolant phonique
Bonne inertie thermique
Bilan CO₂ positif
Tassement en isolation verticale
Coût de mise en œuvre plus important
Laine de coton 0.04 W/m.K Absorbe bien la vapeur d'eau sans compromettre l'isolation
Bon isolant phonique
La culture du coton nécessite l'utilisation de pesticides
Forts dégagements de poussières à la mise en œuvre
Laine de coco 0.047 W/m.K Pas d'effets négatifs connus sur la santé
Bon isolant phonique
La culture du coton nécessite l'utilisation de pesticides
Bilan carbone mauvais pour un matériau naturel
Laine de lin 0.047 W/m.K Pas d'effets négatifs connus sur la santé
Excellent compromis sur les plans techniques et écologiques
La matière subit un traitement insecticide et ignifuge aux sels minéraux
Ouate de cellulose 0.038 W/m.K Prix en vrac compétitif
Insensible aux micro-organismes
Bonne tenue au feu
La mise en œuvre nécessite d'avoir une machine pour défibrer la ouate insufflée
Le prix des panneaux est élevé
Botte de paille 0.045 à 0.07 W/m.K Retarde la propagation du feu
Bonnes performances thermiques même en présence d'humidité
Putrescible
Nécessite une étanchéité à l'eau et à l'air bien faite
Liège 0.032 à 0.045 W/m.K Simple à mettre en œuvre
Imputrescible
Les panneaux arrêtent les champs magnétiques
Coût élevé
Rareté de la matière première

Les isolants d'origine animale

Les isolants d'origine animale s'utilisent principalement pour l'isolation des combles. On les emploie plus rarement pour l'isolation des murs. Bien que le prix soit en moyenne plus élevé que d'autres isolants, ceux d'origine animale sont appréciés parce qu'ils n'entrainent pas d'irritation à la pose.

Les principaux isolants d'origine animale
Isolant Conductivité thermique Avantages 👍 Inconvénients 👎
Laine de mouton 0.035 à 0.045 W/m.K Pas de dégagements toxiques en cas d'incendie
Bonne capacité à absorber l'humidité
Coût élevé
Durée de vie courte
Utilisation d'additifs antimites, toxiques pour les animaux à sang chaud
Laine de canard 0.033 à 0.042 W/m.K Bonne inertie thermique
Bon isolant phonique
Risque de tassement en utilisation verticale
À éloigner des sources de chaleur
Utilisation d'additifs antimites

Les isolants d'origine minérale

Les principaux isolants d'origine minérale
Isolant Conductivité thermique Avantages 👍 Inconvénients 👎
Laine de verre 0.039 W/m.K Prix abordable
Bonnes performances thermiques
Impact environnemental important
Résiste mal au feu
Dégradation des performances mécaniques et thermiques en présence d'humidité
Laine de roche 0.037 W/m.K Prix abordable Ressource non renouvelable
Résiste mal au feu
Dégradation des performances mécaniques et thermiques en présence d'humidité
Verre cellulaire 0.035 à 0.048 W/m.K Ininflammable
Imputrescible
Sans dangers sanitaires
Coût élevé
Ressource non renouvelable
Imperméable à la vapeur d'eau
Perlite 0.045 à 0.05 W/m.K Ininflammable
Incombustible
Coût élevé
Mauvaise tenue à l'humidité
Vermiculite 0.06 à 0.08 W/m.K Incombustible
Isolement contre les champs magnétiques
Coût élevé
Mauvaise tenue à l'humidité
Émanations toxiques si bitumée ou siliconée
Argile expansé 0.103 à 0.108 W/m.K Imputrescible
Pas de dégagements toxiques
Coût élevé
Mauvaises performances thermiques

Les isolants d'origine minérale sont, comme l'indique leur nom, issus de matières premières minérales extraites de roches volcaniques ou de sable. On retrouve, par exemple, la laine de verre, la laine de roche, la vermiculite, ou encore le verre cellulaire. Ce sont les matériaux les plus utilisés pour les travaux d'isolation en France aujourd'hui, car ils font partie des moins chers et des plus performants.

Les isolants synthétiques

Les isolants synthétiques sont issus de produits pétrochimiques et sont les moins écologiques. Ils sont toutefois peu coûteux et sont particulièrement adaptés aux travaux d'isolation dans des maisons de petite surface, en vue de leur faible épaisseur.

Parmi les isolants synthétiques, on peut trouver le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, ou encore le polyuréthane. Ces matériaux sont disponibles à la fois en panneaux, en rouleaux, en grain ou encore en mousse.

Les principaux isolants d'origine synthétique
Isolant Conductivité thermique Avantages 👍 Inconvénients 👎
Polystyrène expansé 0.04 W/m.K Mise en œuvre simple
Léger
Économique
Mauvaise isolation phonique
Dégagements toxiques lors d'incendies
S'utilise obligatoirement avec un revêtement ignifugé
Polystyrène extrudé 0.032 W/m.K Mise en œuvre simple
Léger
Économique
Mauvaise isolation phonique
Dégagements toxiques lors d'incendies
S'utilise obligatoirement avec un revêtement ignifugé
Risque de délaminage par fortes chaleurs
Polyuréthane 0.023 W/m.K Insensible à l'eau
Bonne isolation thermique
Bonne résistance à la compression
Fabrication polluante
Mauvaise isolation acoustique
Dégagements toxiques lors d'incendies
S'utilise obligatoirement avec un revêtement ignifugé

Les paramètres importants pour choisir un isolant thermique

Pour s'assurer de choisir le bon isolant pour son logement, il faut prendre en compte certains critères essentiels. Comme mentionné plus haut, si ces matériaux ont tous plus ou moins la même performance, ils ont des caractéristiques spécifiques qui les rendent plus adaptés à un logement plutôt qu'à un autre.

  1. La conductivité thermique (lambda)
  2. La capacité thermique
  3. L'inflammabilité
  4. Le prix

La conductivité thermique (lambda)

La conductivité thermique est la capacité d'un corps à transmettre de la chaleur par conduction. Dans le détail, cette grandeur exprimée en W/(m.k) correspond au flux de chaleur qui traverse en 1 seconde un matériau d'une surface de 1 m², et 1 m d'épaisseur.

Un matériau est d'autant plus isolant que sa conductivité thermique est faible.

La capacité thermique

Également connue dans la littérature sous le nom de capacité calorifique, la capacité thermique d'un corps s'exprime en Joule par kelvin (J/K) et traduit la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d'un corps de 1 kelvin. Plus simplement, la capacité thermique d'un matériau permet de quantifier la quantité de chaleur que ce dernier peut restituer ou absorber au cours d'une transformation où la température varie.

L'inflammabilité

Un des critères à prendre en compte en priorité est l'inflammabilité de l'isolant. Pour des raisons évidentes, les isolants doivent être résistants au feu et à la chaleur selon des standards plus ou moins importants en fonction de l'utilisation.

En France, la classification de la réaction au feu des matériaux était régie par la norme NF P 92‑501, les répartissant en 5 catégories :

  • M0 pour les produits incombustibles ;
  • M1 pour les produits combustibles et non inflammables ;
  • M2 pour les produits difficilement inflammables ;
  • M3 pour les produits moyennement inflammables ;
  • M4 pour les produits facilement inflammables.

Cette classification tend à remplacer les Euroclasses (classées selon la norme EN 13501-1), utilisées à l'échelle européenne pour évaluer la résistance au feu d'un matériau.

  • A1, A2, B : pas ou peu combustible ;
  • C, D, E : combustible et inflammable ;
  • F : produits non classés ou ayant échoué aux tests les moins sévères.

La classification des Euroclasses repose sur deux critères :

  • L'opacité des fumées (s) :
    • s1 pour des vitesses et quantités faibles ;
    • s2 pour des vitesses et quantités moyennes ;
    • s3 pour des vitesses et quantités élevées.
  • Les gouttelettes et débris enflammés (d) :
    • d0 : pas de débris ;
    • d1 : pas de débris dont l'enflammement dure plus de 10 secondes ;
    • d2 : ni d0 ou d1
Équivalent entre les Euroclasses et la classification française
Euroclasses selon la norme EN 13501-1 Classification française
Comportement au feu Production de fumée Gouttelettes enflammées
A1 - - Incombustible
A2 s1 d0 M0
A2 s1 d1 M1
A2 s2
s3
d0
d1
B s1
s2
s3
d0
d1
C s1
s2
s3
d0
d1
M2
D s1
s2
d0 M3
s3 d1 M4 (non gouttant)
E Non applicable d1 M4
Non applicable d2 Pas de classement
F Non applicable Non applicable Pas de classement
Comparatif de l'inflammabilité des isolants
Type d'isolant Inflammabilité
Laine de chanvre Inflammable
Laine de coton Inflammable
Laine de bois Inflammable
Laine de verre Incombustible
Laine de mouton Inflammable
Ouate de cellulose Difficilement inflammable
Liège Inflammable
Laine de roche Incombustible
Lin Inflammable
Polyuréthane Inflammable
Polystyrène Fumées nocives

Le prix

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides au financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Faites le point avec un conseiller Selectra 📞 01 82 88 99 59 -

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Évidemment, il faut aussi choisir l'isolant en fonction de son budget. Certains matériaux sont moins chers que d'autres, sans que cela ait un impact sur leur performance. Toutefois, choisir un isolant plus cher peut être la garantie d'autres avantages comme un impact environnemental nul par exemple. Notre tableau ci-dessous compare le coût par m² de chaque isolant en moyenne et à titre d'indication :

Comparatif du prix des isolants
Type d'isolant Prix moyen (€/M2/100MM)
Laine de chanvre 10 à 15€
Laine de coton 10 à 25€
Laine de bois 15 à 25€
Laine de verre 2 à 10€
Laine de mouton 20 à 25€
Ouate de cellulose 20 à 25€
Liège 20 à 25€
Laine de roche 2 à 10€
Lin 10 à 15€
Polyuréthane 20 à 25€
Polystyrène 5 à 20€
Existe-t-il des aides pour isoler son logement ?

L'isolation d'un logement constitue des travaux de rénovation énergétique éligibles à la plupart des aides de l'État qui visent à encourager les ménages à améliorer la performance énergétique de leur maison. Parmi les aides auxquelles on peut prétendre, on peut citer :

À savoir que le dispositif isolation 1€ a été supprimé au 1ᵉʳ juillet 2021.

Quelles sont les différentes techniques d'isolation ?

Il existe 3 grandes techniques d'isolation :

  • L'isolation par l'intérieur (ITI), c'est-à-dire que l'isolant est posé directement à l'intérieur du bâti ;
  • L'isolation par l'extérieur (ITE), où l'isolant est installé à l'extérieur du bâti ;
  • L'isolation répartie (ITR), où les parois structurelles assurent l'isolation.
Avantages et inconvénients des différentes techniques d'isolation
Technique d'isolation Avantages ✅ Inconvénients ❌
Isolation par l’intérieur (ITI) Pas de condensation sur les parois froides
Facile à mettre en œuvre
Abordable
Réduction de la surface habitable
Isolation par l’extérieur (ITE) Assure une bonne étanchéité à l'air
Bonne isolation acoustique
Ne réduit pas la surface habitable
Plus coûteuse
Peut entraîner des contraintes architecturales
Isolation répartie (ITR) Un délai d'exécution plus court
Réduit grandement les ponts thermiques
Une longue durée de vie
Nécessite un niveau technique important pour la mise en œuvre
Coût élevé

Où mettre de l'isolant chez soi ?

  1. Isoler les murs
  2. Isoler le Sol
  3. Isoler les fenêtres
  4. Isoler les combles

Isolation thermique des murs

Les différentes techniques

Comme mentionné plus haut, les murs sont responsables de 20 à 25% des déperditions thermiques d'une maison. Il existe plusieurs techniques d'isolation des murs pour limiter ces pertes, notamment par l'intérieur et par l'extérieur :

Isolation thermique des murs par l'intérieur

C'est la technique d'isolation de murs la plus simple et la plus utilisée. Elle ne nécessite pas d'autorisation quelconque parce que les travaux ont lieu à l'intérieur du logement. Plusieurs techniques de pose existent ici :

  • L'isolation sur rails : il s'agit de fixer des rails au mur, puis de poser l'isolant sur les rails ;
  • L'isolation par collage : l'isolant est directement collé ou vissé sur le mur ;
  • L'isolation par contre cloison : cela consiste à remplir d'isolant l'espace entre le mur et la contre cloison.
Isolation thermique extérieure des murs

L'isolation des murs par l'extérieur est une technique plus complexe et nécessite une déclaration de travaux auprès de la mairie. Cependant, elle a l'avantage d'être plus efficace. Ici aussi, il est possible de recourir à différentes méthodes :

  • L'isolation par panneaux enduits : il s'agit de la technique la moins chère et l'une des plus efficaces. Elle consiste à coller ou visser des panneaux sur la façade, puis de les recouvrir d'enduit ;
  • L'isolation par enduit isolant : on place un enduit isolant sur le mur extérieur, que l'on recouvre ensuite d'un crépi de finition ;
  • L'isolation par bardage : elle consiste à fixer des tasseaux aux murs, puis à poser des panneaux isolants dessus. Elle est couramment utilisée pour l'isolation de murs en pierre.

Combien coûte l'isolation thermique par l'intérieur des murs ?

isolation tarifs

L'isolation thermique de murs par l'intérieur coûte en moyenne entre 50 et 90 € par m², en fonction de la technique employé, de l'isolant utilisé, et de la complexité du projet.

À savoir que l'isolation des murs intérieurs est moins onéreuse, car plus simple à mettre en place.

Pour l'isolation par l'extérieur de murs, il faudra compter en moyenne :

  • entre 110 € et 180 € par m² pour de l'isolation de murs sous enduit ;
  • entre 140 € et 230 € par m² pour de l'isolation de murs sous bardage.

Isolation thermique des sols

Les différentes techniques

Isoler les sols peut faire réaliser jusqu'à 10% d'économies sur ses factures d'énergie. Deux techniques peuvent être utilisées pour l'isolation des sols :

L'isolation par le dessus

Comme son nom l'indique, cette technique consiste simplement à poser l'isolant sur le plancher de la maison. Elle est donc idéale en cas de rénovation du logement, car il faut refaire tout le plancher. Il suffit ensuite de recouvrir l'isolant avec le revêtement de son choix (carrelage, parquet, moquette, etc.).

Cette méthode est relativement simple, mais il y a quelques points d'attention à considérer, comme l'épaisseur de l'isolant. Les rouleaux d'isolants peuvent faire jusqu'à 10cm d'épaisseur. Il faut donc vérifier qu'ils ne perturbent pas l'ouverture des portes par exemple.

L'isolation par le dessous

L'isolation par le dessous est possible dans les logements équipés d'un sous-sol ou d'un vide sanitaire. En effet, l'isolant va venir se poser sur le plafond du sous-sol, soit en dessous du plancher.

Combien coûte l'isolation des sols ?

En moyenne, on estime que l'isolation des sols coûte entre 20 et 50€ par mètre carré (d'après les estimations de l'ANAH).

L'isolation des sols est une opération qui, comme tous les travaux d'isolation, nécessite l'intervention d'un professionnel qualifié. C'est d'ailleurs une des conditions obligatoires pour pouvoir bénéficier des aides de l'État pour la rénovation énergétique.

Ainsi, il faut compter à la fois le prix de la main d'œuvre et le prix des travaux et matériaux. Le coût varie donc de manière logique en fonction du professionnel choisi, et c'est pourquoi il est vivement recommandé de demander plusieurs devis. Les tarifs sont aussi variables selon le type d'isolant, la technique de pose, la surface à isoler, etc.

Faut-il isoler son sous-sol ? Même si le sous-sol n'est pas initialement conçu pour être habité, une bonne isolation de cette pièce peut être un bon moyen de gagner quelques degrés en plus dans sa maison. Le plafond du sous-sol est la zone qu'il faut isoler en priorité. En effet, cela permet d'éviter les remontées excessives d'humidité et les infiltrations. Un sous-sol mal isolé peut faire perdre 2 degrés de température à une maison, selon les estimations. Il est aussi tout à fait possible d'envisager d'isoler toutes les zones de son sous-sol pour profiter d'une pièce habitable supplémentaire.

Isolation des fenêtres

Les matériaux

Les fenêtres sont sources de 15% des déperditions de chaleur dans une maison. Bien isoler ses fenêtres, c'est donc s'assurer des économies d'énergie supplémentaires.

En général, il faut en priorité considérer le vitrage. Les fenêtres double vitrage, composées de deux couches de verre, sont beaucoup plus résistantes et efficaces. D'ailleurs, les fenêtres simples vitrage se font de plus en plus rares, surtout dans les habitations les plus récentes.

En plus de la vitrerie, il faut aussi prendre en compte le cadre de la fenêtre, dont la qualité d'isolation dépend principalement du matériau choisi :

  • Le bois : le bois offre une très bonne qualité d'isolation, et fait partie des matériaux les moins chers. Seul bémol : il nécessite un entretien régulier ;
  • L'aluminium : contrairement au bois, l'aluminium ne requiert aucun entretien, même dans les périodes pluvieuses. Toutefois, c'est un matériau cher, et moins efficace en termes d'isolation ;
  • Le mélange bois et aluminium : pour profiter des avantages à la fois du bois et de l'aluminium, il existe un mélange entre les deux. Ce type de matériau est donc très efficace, tout en ne nécessitant quasiment pas d'entretien. Toutefois, cette qualité a un prix ;
  • Le PVC : le PVC est l'un des meilleurs choix en termes de prix, d'efficacité et de facilité d'entretien. Son seul inconvénient est qu'il n'est pas recyclable.

Faut-il isoler ses volets ? L'isolation des volets complémente l'isolation des fenêtres. Elle apporte une protection supplémentaire, permettant de protéger le logement des variations de température. Attention, si l'isolation des volets est importante, elle ne remplace pas pour autant l'isolation des fenêtres.

Combien coûte l'isolation d'une fenêtre ?

Il n'est pas évident de chiffrer précisément le coût d'une isolation de fenêtres, car il existe un très grand nombre de techniques et de matériaux utilisables pour réaliser cette opération. Pour donner quelques ordres de grandeur, à titre d'indication :

Prix moyen de l'isolation thermique d'une fenêtre
Technique Prix
Survitrage des fenêtres entre 70 et 120€ par fenêtre
Changement de vitrage entre 150 et 400€ par m² pour un double vitrage, et jusqu'à 600€ pour un triple vitrage
Ajout de volets entre 120 et 800€ prix d'achat des volets et pose incluse
Changement de fenêtre entre 150 et 800€ par fenêtre
  • Le survitrage des fenêtres : entre 70 et 120€ ;
  • Le changement de vitrage : entre 150 et 400€ par m² pour un double vitrage, et jusqu'à 600€ pour un triple vitrage ;
  • L'ajout des volets : entre 120 et 800€ le prix d'achat des volets et la main d'œuvre ;
  • Le changement de fenêtres : entre 150 et 800€ par fenêtre.

Isolation des combles

Les différentes techniques

L'isolation des combles est certainement la plus importante, car c'est la plus grande source de déperdition de chaleur dans une maison. La technique à utiliser ici dépend du type de combles dont dispose le logement :

L'isolation des combles par l'intérieur

Lorsque les combles sont aménageables, il est possible de les isoler depuis l'intérieur en installant des panneaux rigides et semi-rigides. L'installation peut être réalisée par de simples couches d'isolant posées entre chevrons, ou par couches doubles, directement sous les rampants. Pour éviter la condensation sur les parois et la détérioration de l'isolant, l'installation est à terminer par la pose d'un frein pare-vapeur et de plaques de plâtre sur l'isolant.

L'isolation des combles par l'extérieur (le Snarking)

L'isolation des combles par l'extérieur, ou snarking est la technique préconisée lorsque les combles sont déjà aménagés. Elle consiste à retirer la couverture pour poser des panneaux ou rouleaux d'isolants. Bien qu'étant plus onéreux, le snarking évite de réduire la surface habitable des combles.

Combien coûte l'isolation des combles ?

En moyenne, l'isolation thermique coûte entre 35 et 270€ / m² pour des combles aménageables, et entre 18 et 50€ / m² pour des combles perdus.

La majorité des entreprises et artisans qui se chargent des travaux d'isolation des combles se basent sur un grand nombre de critères lorsqu'ils établissent leur devis : la surface des combles à isoler, la technique et le matériau sélectionnés, la complexité des travaux, la configuration et l'accessibilité des combles, la région, etc.

Avec tant de critères variables, il est difficile de donner des tarifs précis pour effectuer une isolation des combles.

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides au financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Faites le point avec un conseiller Selectra 📞 01 82 88 99 59 -

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Quels sont les avantages de l'isolation thermique ?

  1. Éviter les pertes énergétiques
  2. Réduire ses factures d'énergie

Éviter les pertes énergétiques

Pour faire simple, l'isolation d'un logement permet de maintenir un bon confort thermique à l'intérieur de ce logement, en supprimant les zones par lesquelles la chaleur peut s'échapper. Concrètement, la chaleur intérieure peut s'échapper par les fenêtres, le toit, les murs ou encore le sol si la maison est mal isolée. Une bonne isolation permet de supprimer les ponts thermiques, qui sont responsables de près de 40% des déperditions de chaleur dans un logement. Attention à ne pas non plus oublier l'isolation du garage, surtout lorsque celui-ci est mitoyen au logement.

Éliminer les ponts thermiques, c'est aussi important pour la santé des occupants du logement. En effet, un logement mal isolé est plus susceptible à l'humidité ainsi qu'à l'apparition de moisissures, qui sont à l'origine de nombreuses maladies respiratoires, d'infections pulmonaires, d'allergies, etc.

Qu'est-ce qu'un pont thermique ? Un pont thermique désigne des ruptures d'isolants, c'est-à-dire un point de jonction (par exemple, l'intersection entre deux murs ou entre le mur et le toit) où l'isolation n'est pas continue et provoque une déperdition de chaleur. Les ponts thermiques peuvent être localisés partout : murs, toitures, balcons, portes, etc., et parfois même au niveau des prises électriques.

Réduire ses factures d'énergie

isolation tarifs

De manière logique, qui chauffe moins, paye ses factures moins chères. Il ne faut pas oublier que le meilleur moyen de réduire à la fois le montant de ses factures et son empreinte écologique, c'est avant tout de consommer moins - et c'est là tout l'intérêt de l'isolation. Dans un logement mal isolé, le foyer doit chauffer plus intensément et plus longtemps, faisant augmenter la consommation d'énergie du chauffage et par ricochet ses factures. À l'inverse, une maison bien isolée conserve cette chaleur, ce qui réduit considérablement le besoin et le temps de chauffage dans le logement.

Et pour faire davantage d'économies, il est vivement conseillé de changer de fournisseur. Cette démarche est entièrement gratuite en France. Ainsi, comparer les fournisseurs permet de trouver l'offre la plus compétitive et donc de payer son électricité moins chère.

Comment réduire les dépenses de chauffage du parc français de 10% avec l'isolation ? Dans son rapport de 2022 sur la sobriété énergétique, l'association négaWatt indique que si 5 à 10% des logements construits avant 1975 renforçaient l'étanchéité à l'eau et à l'air en isolant mieux, il serait possible d'économiser entre 1 000 et 1 600 GWh d'énergie par an.

Réduisez votre facture d'électricité et de gazPour faire des économies en plus de vos travaux d'isolation, changez de fournisseur en contactant un conseiller Selectra au :
📞 01 82 88 99 59

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Diminuer les émissions de CO2 de son logement

L'isolation thermique permet également de réduire drastiquement les émissions d'un logement. C'est d'ailleurs le but premier de la stratégie d'envergure de rénovation énergétique initiée par le Gouvernement. Ainsi, l'enquête Tremi 2020 est sans équivoque : la baisse moyenne en kg eq CO2 par an et par logement est bien plus importante lorsque les travaux de rénovation concernent également l'isolation.

Questions fréquentes sur l'isolation

Quels sont les autres types d'isolation ?

Outre l'isolation thermique d'un logement, il faut également penser à :

L'isolation acoustique

L'isolation du logement permet aussi de diminuer, voire supprimer les bruits provenant de l'extérieur et de l'intérieur de la maison. On parle ici d'isolation acoustique ou d'isolation phonique. Tous les isolants utilisés dans le cadre de travaux d'isolation thermique peuvent offrir un certain niveau de confort acoustique :

Comparatif des qualités acoustiques des isolants
Type d'isolant Isolation acoustique
Laine de chanvre Bonne
Laine de coton Bonne
Laine de bois Bonne
Laine de verre Bonne
Laine de mouton Bonne
Ouate de cellulose Très bonne
Liège Bonne
Laine de roche Bonne
Lin Bonne
Polyuréthane Moyenne
Polystyrène Mauvaise

L'isolation lumineuse

Une bonne isolation lumineuse est indispensable à la sensation de bien-être dans une pièce. À titre d'illustration, une étude YouGov pour le groupe Velux montre que 70% des Français considèrent que la lumière du jour influence leur humeur. Pour atteindre une bonne isolation lumineuse, il convient de choisir les bonnes façades vitrées. C'est-à-dire qui laissent passer la lumière du jour, sans compromettre l'intimité du foyer. Pour une bonne isolation lumineuse, il faut :

  • Augmenter les surfaces vitrées pour favoriser l'entrée de la lumière naturelle ;
  • Préférer les vitrages hauts, qui laisse mieux la lumière pénétrer dans les pièces ;
  • Opter pour les fenêtres de toits pour profiter de la lumière naturelle et réduire sa facture d'électricité.

Quelle est l'isolation la plus efficace ?

Le liège et la ouate de cellulose semblent être les meilleurs isolants actuellement commercialisés. En plus d'excellentes propriétés isolantes, ils possèdent de bonnes capacités d'isolation phonique et sont écologiques.

Mis à jour le