10 astuces infaillibles pour faire des économies de chauffage

Mis à jour le
minutes de lecture

compteur_suivi-conso_economies-denergie_chauffage-825x293.png

En parallèle des augmentations régulières du prix du gaz et du tarif réglementé d’électricité, les températures sont basses durant l’hiver, et même durant le printemps. Dans ce contexte, comment faire des économies sur le chauffage ? Parmi les bons conseils à retenir pour ne pas consommer plus que nécessaire en voici quelques-uns particulièrement utiles à retenir en période de froid pour faire des économies de chauffage.

💡 Les 10 astuces à connaître pour économiser sur le chauffage

Avant de connaître les 10 astuces pour faire des économies sur le chauffage, voici un petit outil pour calculer le montant en euros de la consommation du chauffage électrique chez vous :

Budget annuel chauffage électrique

Chargement

Une alerte en cas de dépassement de votre consommation ?
Définissez le budget mensuel que vous souhaitez dépenser et recevez avec MySelectra une alerte en cas de dépassement. Service 100% gratuit.
Une alerte en cas de dépassement de votre consommation ?
Définissez le budget mensuel que vous souhaitez dépenser et recevez avec MySelectra une alerte en cas de dépassement. Service 100% gratuit.

1. Chauffer chaque pièce à la bonne température

Selon les chiffres de l'ADEME, diminuer son chauffage de 1 degré permet de faire jusqu'à 7% d’économie sur le chauffage.

Allumé seulement quelques mois dans l'année, le chauffage est pourtant le premier poste de dépense énergétique d'un foyer puisqu'il représente 65 à 70% de sa consommation moyenne d'énergie.

La meilleure façon de réduire ses factures de gaz, d'électricité et de faire des économies de chauffage est de n’utiliser que les kWh dont on a vraiment besoin ! En effet, et c'est bien normal, en période hivernale de nombreux foyers allument leur chauffage pour ne pas souffrir du froid. Cependant, ce chauffage est souvent allumé de façon excessive et à la même température pour toutes les pièces.

temperatures-pieces

Les températures conseillées pour les différentes pièces d'un logement sont en réalité les suivantes :

  • 18°C dans le salon, la salle à manger et la cuisine
  • 22°C dans la salle de bain au moment de l'utilisation (17°C le reste du temps)
  • 16°C dans la chambre
  • 14°C dans la cave et le cellier

Ainsi, certaines pièces comme les chambres, occupées la nuit principalement, ne nécessitent pas d'être chauffées à la même température d'autres pièces de vie comme le salon ou la cuisine.

Adapter la température aux besoins de chaque pièce permet de faire de réelles économies sur le chauffage !

2. Installer un thermostat d’ambiance

Mais alors, à moins de le faire manuellement, quelle solution pour régler chaque pièce d'un logement à la bonne température ?

L'installation d'un thermostat relié au système de chauffage est idéale pour faire à la fois des économies d'énergie et d'argent. Il régule la température du logement et adapte la consommation énergétique aux besoins et habitudes du foyer.

Deux types de thermostats sont actuellement disponibles sur le marché, en voici quelques caractéristiques :

  1. Le thermostat électromécanique non programmable : le plus basique, mais aussi le moins cher, le thermostat électromécanique non programmable est un boîtier doté d'une petite roue que l'utilisateur tourne pour ajuster à la température souhaitée. Ce type d'appareil ne permet toutefois pas de programmer à l'avance le chauffage d'une pièce.
  2. Le thermostat électronique programmable : doté d'un écran digital qui renseigne la température ambiante et le taux d'humidité, il est possible grâce à ce type d'appareil de programmer différentes températures durant une même journée (baisse de la température la nuit) voire durant une même semaine (journées de travail et weekend à la maison), et ce au dixième de degré près.

Installer des robinets thermostatiques en complément du thermostat d’ambiance Afin de réaliser toujours plus d'économies de chauffage, il est également possible d'installer des robinets thermostatiques sur les radiateurs. Ce dispositif, facile d'installation, permet de régler de façon automatique la puissance de chaque radiateur d'un même logement, selon la température de la pièce dans laquelle il se situe. Si la température augmente dans une pièce, le robinet diminue le débit de l'eau au sein du radiateur, et inversement à l'approche de la nuit et de températures plus fraiches, le robinet augmente le débit pour que les températures intérieures restent agréables pendant le sommeil.

3. Changer de fournisseur d’électricité et de gaz pour faire des économies de chauffage

Changer de fournisseur d'énergie, c'est :

  • Gratuit
  • Facile : en ligne ou par téléphone, quelques minutes suffisent.
  • Sans engagement
  • Sans risque : peu importe le fournisseur, l'énergie distribuée par le réseau est la même.
  • Sans coupure ni intervention technique
  • Réversible: le consommateur peut changer d'offre à tout moment.

Pour faire des économies sur sa facture d’énergie sans pour autant réduire sa consommation de chauffage et souffrir de l'hiver, changer de fournisseur d'électricité ou opter pour un fournisseur de gaz moins cher peut être judicieux. De nombreux fournisseurs proposent des offres plus compétitives que le tarif réglementé d'électricité d'EDF et le tarif réglementé de gaz d'Engie :

⚡ Quel fournisseur d'électricité et de gaz est le moins cher ?
Fournisseur d'électricité et de gaz Nom de l'offre d'électricité et de gaz Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
OHM Énergie
ULTRA ÉCO ÉLECTRICITÉ ET GAZ

Coûts annuels estimés
2515 €
Economies estimées
495 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 166.85€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 257.16€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.1883€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0783€ / kWh
Mint Énergie
ONLINE & GREEN ET BIOGAZ CLASSIC
🌿 Offre verte !
⚖ Des prix indexés !

Coûts annuels estimés
2687 €
Economies estimées
323 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 168.24€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 257.18€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.1883€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0914€ / kWh
Happ-e
 Souscrire en ligne
HAPP-E ÉLECTRICITÉ ET GAZ
⚖ Des prix indexés !
Avis sur Happ-e : 2.3/5

Coûts annuels estimés
2768 €
Economies estimées
241 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 152.54€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 273.77€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2109€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0877€ / kWh
Vattenfall
ELEC VERTE FLASH + GAZ ECO PLUS
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
⚖ Des prix indexés !

Coûts annuels estimés
2799 €
Economies estimées
211 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 164.57€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 281.09€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2063€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0906€ / kWh
Eni
STABILITÉ ELECTRICITÉ + GAZ
🔐 Des prix bloqués !
Avis sur Eni : 1.7/5

Coûts annuels estimés
2899 €
Economies estimées
111 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 177.86€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 280.6€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2252€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.089€ / kWh

*Tarifs € TTC à jour du 12/06/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 5700 kWh d'électricité en option base (6 kVA) et de 13000 kWh de gaz

4. Entretenir les radiateurs

De vraies économies d'énergie peuvent être effectuées en s'assurant simplement que ses appareils de chauffage sont en bon état de marche. En effet, lorsque les radiateurs ne fonctionnent pas correctement, ils consomment alors plus que d'usage, ce qui impacte forcément le montant de la facture d'électricité.

´radiateur

Un entretien régulier des appareils de chauffage est nécessaire et passe par les actions suivantes :

  1. Dépoussiérer le radiateur : avec leurs formes pleines de recoins, les radiateurs sont le repère idéal pour la poussière. Pour que celle-ci n'empêche pas le bon fonctionnement de l'appareil, il est conseillé de passer un chiffon mouillé régulièrement enfin d'enlever les dépôts. Ce dépoussiérage permet également d'éviter les odeurs de brûlé.
  2. Purger les radiateurs à eau : cette opération permet de vider et nettoyer le circuit de chauffage d'une maison pour améliorer la diffusion de chaleur. La procédure à suivre : toujours bien commencer par les radiateurs des étages les plus bas, et se munir de gants de protection contre la chaleur et d'une bassine avant d'ouvrir le robinet de vidange.

Ainsi, pour que les radiateurs fonctionnent de la façon la plus optimale possible, il est conseillé de les dépoussiérer et de les purger régulièrement.

5. Entretenir la chaudière

Qu'il s'agisse d'une chaudière au fioul, d'une chaudière à gaz, d'une chaudière à granulés ou à condensation, toutes les chaudières nécessitent un entretien annuel. Malgré son coût, cette obligation réglementaire a de nombreux avantages :

  1. Éviter de possibles intoxications au monoxyde de carbone causées par des appareils défectueux
  2. Optimiser les énergétiques des équipements
  3. Réduire considérablement ses factures d’énergie
  4. Augmenter la longévité de la chaudière (et donc éviter les coûts de remplacement)
  5. Détecter d'éventuelles pannes ou défaillances en amont pour éviter de trop gros frais de réparation

L’entretien de chaudière, quel que soit son type, est donc obligatoire une fois par an pour des questions de sécurité et doit être effectué par un professionnel chauffagiste.

Calorifuger les tuyaux d'eau chaude permet de réaliser jusqu'à 3% d'économies de chauffage Isoler les canalisations évite que l'eau ne perde sa chaleur sur son trajet entre la chaudière et les radiateurs à eau. D'autant plus efficace pour les canalisations passant par des pièces non chauffées (caves et garages), le calorifugeage peut être effectué grâces à différents matériaux comme les manchons de mousse en plastique, ou les bandes d'origine minérale.

6. Effectuer des travaux d’isolation

L’inertie thermique désigne la capacité des murs à emmagasiner l’énergie calorifique puis à la restituer d’une façon diffuse. L’isolation indique, quant à elle, la capacité d’un bâtiment à limiter les déperditions de chaleur. Ces deux données influent sur la performance énergétique d'un logement et sur l’intérêt éventuel de l’extinction du chauffage durant la nuit.

La plupart des logements sont construits avec des matériaux lourds, et donc à forte inertie : la terre, la pierre, la brique et le béton. Les surfaces mates, foncées et granuleuses ont une bonne rapidité d'absorption et restituent parfaitement la chaleur. 

Pour pouvoir profiter au maximum des bénéfices d'une forte inertie, il faut aussi que son logement soit isolé de la bonne manière. Il existe deux types d'isolation : celle en extérieur et celle en intérieur. 

✔️ Cas d’une habitation avec une isolation extérieure

Si l'isolation d'un logement est en extérieur, alors les risques de perte de chaleur sont minimes. En effet, en allumant le chauffage, la chaleur arrive sur les murs qui l'absorbent petit à petit puis la diffusent dans toutes les pièces du logement. L'isolation, quant à elle, permet de bloquer le froid qui vient de l'extérieur et de garder la chaleur à l'intérieur. Il n'y a donc aucune perte énergétique.

❌ Cas d’une habitation avec une isolation intérieure

En revanche, avec une isolation des murs intérieure, les risques de perte de chaleur sont beaucoup plus importants. En effet, les murs ayant une inertie assez importante, ils absorbent le froid venant de l'extérieur et plus l'inertie est forte, plus le froid est emmagasiné. Dans ce cas, les propriétés de l'isolation vont être utiles pour bloquer le froid. En revanche, à l'intérieur du logement, rien ne permettra de diffuser la chaleur du chauffage. Il faudra donc chauffer plus fort pour que la pièce atteigne sa température optimale.

Il est aussi très important de faire attention au type d'isolation appliquée. Une isolation de faible densité laisse le froid pénétrer dans le logement.

Isolation Intérieure et Extérieure et inertie

Bien isoler son logement est essentiel tant pour le confort de ses habitants qu'afin d'éviter d'éventuelles déperditions de chaleur.

Avant de se lancer dans des travaux, il est crucial de bien identifier ses besoins en termes d'isolation thermique : cela permet de fixer un budget en cohérence avec son projet d'isolation et d'éviter des démarches inutiles.

Pour savoir quels travaux d'isolation sont à effectuer, il est conseillé de réaliser un audit énergétique de la maison : un professionnel effectue une analyse rigoureuse de l’isolation du logement, du fonctionnement du système de chauffage et de de la circulation de l’air entre les différentes pièces et avec l'extérieur.

Voici les travaux d'isolation classés par ordre de priorité et d'efficacité pour faire de réelles économies de chauffage :

  • Isolation des combles et du toit : les plus grandes déperditions de chaleur au sein d'un logement sont situées au niveau de la toiture d'une maison, ce type de travaux d'isolement est donc à prioriser
  • Isolation des murs : concerne surtout l'isolation des murs extérieurs en contact avec le froid
  • Installation de fenêtres à double vitrage
  • Isolation du sol : si peu y pensent, l'isolation thermique du sol permet pourtant de réduire de 7 à 10% les déperditions de chaleur au sein d'un logement

Économies de chauffage : les aides financières pour les travaux d'isolation Ma Prime Renov', le crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), l'Éco-prêt à taux zéro : de nombreuses aides financières ont été mises en place suite à la réforme gouvernementale des mesures de soutien à la rénovation énergétique. Pour en savoir plus, consulter guide pratique des aides financières de rénovation d'habitats existants.

Isoler l’espace situé derrière les radiateurs avec des panneaux réfléchissants : lorsqu'un radiateur est posé sur un mur non isolé, il est conseillé d'installer des plaques de type aluminium derrière celui-ci afin d'éviter que la chaleur ne s'échappe à travers le mur. Selon l'ADEME, ce type d'installation permet d'augmenter les performances du radiateur de 5 à 10°C

7. Éviter les courants d’air

Alors même que la maison est suffisamment chauffée, le moindre petit courant d'air peut donner des frissons et par réflexe, faire augmenter de quelques degrés la température du chauffage.

Et si la solution à ces sensations de froid était tout simplement de partir à la chasse aux ouvertures et de les colmater ? Voici par où commencer :

  • Installer d'épais rideaux thermiques pour couper le froid issu des vitrages : attention toutefois à ce que ceux-ci aient la bonne longueur et ne pendent pas sur le chauffage, ce qui empêcherait la chaleur de se diffuser dans la pièce
  • Calfeutrer les fenêtre avec des joints autocollants et installer des boudins de porte
  • Isoler les ouvertures comme la boîte aux lettres (si elle est située sur la porte d'entrée), la hotte d'aspiration etc.

8. … mais aérer régulièrement

Cela peut paraître contradictoire, mais éviter les courants d'air ne signifie pas pour autant calfeutrer sa maison et la laisser fermée des mois durant. Au contraire : aérer régulièrement est nécessaire pour la santé et permet d'éviter que le logement ne regorge d'humidité (moisissures, acariens et mauvaises odeurs) !

Le bon réflexe à adopter ? Aérer environ deux fois par jour (le matin et le soir), environ dix minutes en ouvrant grand les fenêtres : les murs n'ont pas le temps de se refroidir et l'air de la maison est renouvelé ! Il est aussi conseillé de baisser légèrement la température des radiateurs (sans toutefois les éteindre) pendant quelques minutes le temps d'aérer, afin d'éviter de chauffer inutilement.

Aérer régulièrement un logement garantit donc une bonne qualité de l'air à intérieur. De plus, l'air sec qui rentre dans la maison lorsque les fenêtres sont ouvertes est moins humide que l'air intérieur : il demandera donc moins d'énergie avant d'être chauffé à la bonne température.

9. Fermer ses volets

S'il est bien connu que fermer ses volets en été permet de se préserver des fortes chaleurs, qui eût cru que les volets fermés permettaient également de faire des économies de chauffage en hiver ?

En effet, le choix des volets d'un logement repose sur plusieurs critères : le prix, l'esthétisme mais pas que !

Les volets sont aussi de très bon isolants thermiques puisque l'air retenu entre les vitres et ces derniers assure la fonction de tampon thermique. Fermer ses volets en hiver la nuit, et pas que dans la chambre à coucher, peut donc permettre d'effectuer de vraies économies de chauffage.

10. ❌ Les erreurs à éviter pour faire de vraies économies de chauffage

1. Éteindre le chauffage la nuit

Alors que les factures énergétiques sont de plus en plus élevées, de nombreux français souhaitant faire des économies peuvent être tentés d'éteindre leur chauffage la nuit ou lorsqu'ils sont absents de leur logement.

Ce qu'il faut retenir : dans la plupart des cas, baisser son chauffage la nuit est plus économique que de l’éteindre, surtout si le logement est équipé d'un chaudière plutôt que d'un chauffage électrique. En éteignant le chauffage pendant plusieurs heures au cours de la nuit, celui-ci devra travailler à plein régime le matin afin de compenser les degrés perdus : cet effort supplémentaire de chauffage engendre alors une surconsommation de la chaudière au moment de la rallumer.

En cas d'absence : régler sa chaudière en mode hors-gel Pour toute absence du logement de trois jours ou plus, il est fortement conseillé de placer sa chaudière en mode hors-gel afin de protéger l'installation du froid (l'éteindre complètement risque de l'endommager en l'exposant à des températures trop basses). Grâce à cette fonctionnalité, la chaudière (et les radiateurs) fonctionnent au ralenti tout en maintenant l'eau circulant dans le système de chauffage à une température minimale (entre 8 et 12°C) : cette solution permet d'effectuer de vraies économies de chauffage tout en maintenant le système en marche pour le retour à la maison. D'ailleurs, selon un récent rapport sur la sobriété énergétique de l'association négaWatt, si 50% des logements construits avant 2000 réduisait de 2 °C leur chauffage en cas d'absence, ou ne chauffait que les pièces occupées, il serait possible d'économiser 3 400 GWh chaque année.

Dans la majorité des cas, il est plus économique de baisser son chauffage la nuit plutôt que de l’éteindre, en particulier si vous avez une chaudière plutôt qu’un chauffage électrique. En effet, vous devrez chauffer à plein régime le matin pour compenser la perte de température, entraînant une surconsommation de votre chaudière (comme une voiture consomme plus lorsqu’elle est froide).

Éteindre son chauffage la nuit peut être plus économique dans un logement bien isolé où l’inertie thermique est bonne, car la déperdition de température est plus faible.

Il faut savoir que la température idéale de chauffage durant la nuit diffère d’une pièce à une autre dans une même habitation.

Température optimale pendant la nuit en fonction du type de pièce d'un logement
Type de piècesTempérature Optimale
Salon18ºC
Salle à manger18ºC
Cuisine18ºC
Salle de bainEntre 18ºC et 20ºC
Chambre16ºC

🛌 Réduire le chauffage pour un sommeil de meilleure qualité

Dormir dans une chambre trop chauffée nuirait à la santé et altérerait la qualité du sommeil. L’Ademe recommande une température moyenne de 16 °C dans une chambre à coucher pour adulte. La température est plus élevée pour celle d’un enfant ou d’une personne âgée. Un sommeil de bonne qualité nécessite, selon les spécialistes, une température moyenne s’affichant entre 16 °C et 19 °C.

Dormir dans une chambre plus chauffée peut occasionner quelques désagréments tels que la sécheresse de la gorge, de la peau, de la bouche, etc.

Comment le plan de sobriété énergétique peut vous aider à mieux dormir ? Selon un rapport de 2022 sur la sobriété énergétique de l'association négaWatt, réduire la température de 2 °C permettrait de mieux dormir, mais également d'économiser 3 300 GWh si 70 % des logements construits avant 2000 appliquaient cette mesure. ÉcoWatt va dans le même sens avec ses éco-gestes, en incitant ses abonnés à réduire leur chauffage ou le baisser en quittant une pièce.

💰 Faire l’impasse sur le chauffage pour économiser sur sa facture énergétique

1 °C de température en plus pour le chauffage correspond à une augmentation de facture pouvant aller jusqu’à 7 % selon le fournisseur d’énergie. Ceci fait que réduire le thermostat, voire l’éteindre, revient à économiser sur sa consommation d’énergie. En agissant ainsi, l’usager contribue également à la préservation de l’environnement en ne surconsommant pas.

Il est conseillé de poser de bonnes pantoufles et une robe de chambre à portée du lit pour éviter d’avoir trop froid en quittant sa couette.

2. Chauffer une pièce avec un chauffage d’appoint

Si les petits chauffages d'appoint peuvent dépanner, ces derniers n'ont pourtant pas été conçus pour fonctionner en continu comme chauffage principal.

Très énergivores, ce type d'appareils présentent bien d'autres inconvénients :

  • Dessèchement de l'air
  • Irritation des voix respiratoires et des yeux
  • Risques d'intoxications au monoxyde de carbone pour les poêles à pétroles
  • Risques d'incendies

Avec l'annonce de la fin des chaudières au fioul d'ici 2030 par le Gouvernement, passer du fioul au gaz est une des solutions qui se presente aux consommateurs se chauffant encore au fioul, de nombreuses aides pour changer sa chaudière au fioul étant été créées par l'Etat. Les avantages du chauffage au gaz sont les suivants : réduction du coût de l’entretien de la chaudière, confort quotidien, accès à une technologie plus récente et écologique.

Vous voulez arrêter le fioul ? Passez au gaz propaneDevis gratuit et personnalisé en contactant un conseiller Selectra au ☎️ 09 74 59 33 30
🔗 Devis en ligne

3. Encombrer les radiateurs

Pour optimiser un maximum l'efficacité de son chauffage, il est recommandé de laisser vide l'espace devant les radiateurs. En effet un radiateur encombré par un meuble ne diffuse pas correctement la chaleur au reste de la pièce. C'est d'ailleurs pour cette raison que la plupart des radiateurs sont positionnés sous les fenêtres des maisons et appartements, car cet endroit est censé être accessible pour aérer, fermer les rideaux et les volets.

Agir en fonction de vos appareils de chauffe


Cas d’un logement équipé d'une chaudière

Chaudière

Une chaudière, qu’elle fonctionne au gaz naturel, au fioul ou au gaz propane, ou qu'il s'agisse d'une chaudière électriquea une forte inertie thermique. Elle se réchauffe et se refroidit lentement.

Si les consommateurs éteignent leur chaudière la nuit, le lendemain lorsqu'ils devront la remettre en route, il faudra qu'ils l'allument à sa pleine puissance pour récupérer la bonne température. Ce qui provoque au final une surconsommation, et donc une perte d’énergie.

Faut-il l'éteindre ?

Dans un logement bien isolé, si les consommateurs possèdent un thermostat, ils peuvent programmer que la chaudière s'allume quelques heures avant leur retour dans le logement, l'éteindre la nuit et la rallumer quelques heures avant le réveil. La chaudière doit être réglée à une température de 18ºC. Cela permettra de garder une température constante dans le logement.

Dans un logement mal isolé, la chaudière doit rester allumée, mais baissée à 16ºC pendant la nuit. Le reste de la journée la température peut être augmentée à maximum 19ºC.

Cas d’un logement équipé d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur ont une inertie thermique assez faible ce qui leur permet de se réchauffer très rapidement. Elles ne consomment donc que très peu d’énergie lors de la remise en route.

Faut-il l'éteindre la nuit ?

Dans le cas d'un logement bien isolé, oui. La pompe à chaleur pourra être rallumée au réveil et lors de l'arrivée dans le logement, le soir. Il faudra la régler sur 18ºC pour garder une température agréable dans le logement.

Dans le cas d'un logement mal isolé, non. Elle peut être rallumée à 18ºC lors du retour dans le logement puis baissée à 16ºC durant la nuit.  

Faut il eteindre sa pompe a chaleur l'été ?

Il n'est généralement pas nécessaire d'éteindre complètement votre pompe à chaleur en été, mais cela dépend de plusieurs facteurs, notamment du type de pompe à chaleur que vous avez et de vos préférences personnelles. Voici quelques considérations à prendre en compte :

  • Type de pompe à chaleur : Les pompes à chaleur sont couramment utilisées pour le chauffage en hiver, mais elles peuvent également être utilisées pour le refroidissement en été. Les pompes à chaleur air-air et air-eau peuvent fournir de l'air frais à l'intérieur de votre maison en été, agissant comme une climatisation réversible. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire de les éteindre en été.

  • Zone climatique : Si vous habitez dans une région où les étés sont chauds et que vous utilisez votre pompe à chaleur pour la climatisation, il est préférable de la laisser fonctionner pendant la saison estivale pour maintenir une température confortable à l'intérieur.

  • Économies d'énergie : Cependant, si vous n'avez pas besoin de climatisation ou si les nuits d'été sont fraîches, vous pourriez envisager d'éteindre votre pompe à chaleur en été pour économiser de l'énergie.

  • Réglages et programmation : De nombreuses pompes à chaleur modernes sont équipées de fonctions de programmation et de contrôle de la température. Vous pouvez programmer votre système pour qu'il fonctionne à des heures spécifiques ou à des températures prédéfinies en fonction de vos besoins.

  • Maintenance : Assurez-vous de suivre les recommandations du fabricant en matière d'entretien de votre pompe à chaleur, quelle que soit la saison. Il est essentiel de nettoyer les filtres, de vérifier les niveaux de réfrigérant et de maintenir le système en bon état de fonctionnement.

Cas d’un logement équipé de convecteurs électriques

Chauffage électrique

Ces radiateurs électriques sont appelés convecteurs, car ils utilisent le système de convection pour réchauffer l'air. Un système de convection fonctionne ainsi : l'air froid entre par le bas de l'appareil, il se réchauffe au contact de la résistance électrique qui se trouve à l'intérieur de l'appareil, puis ressort via la grille frontale.

L'air chaud étant plus léger que l'air froid, remonte puis redescend petit à petit jusqu'à redevenir de l'air froid et repasse par le radiateur, ainsi de suite.

Ces radiateurs électriques possèdent également une faible inertie thermique, ce qui fait qu'ils se réchauffent et se refroidissent très vite. Ils ont aussi tendance à ne pas réchauffer la pièce de manière homogène. Si le logement est mal isolé, la perte d'énergie est donc assez importante.

Logement froid

Faut-il l'éteindre ?

Dans un logement bien isolé, oui. Tout comme la pompe à chaleur, il est conseillé de rallumer les convecteurs au moment du retour dans le logement et le matin au réveil. Ils pourront être éteints le reste de la journée.

Dans un logement mal isolé, non. Il est conseillé de rallumer les convecteurs au retour dans le logement et de les laisser allumés pendant la nuit à 16ºC. Ils pourront être éteints au départ pour le travail.

Une alerte en cas de dépassement de votre consommation ?
Définissez le budget mensuel que vous souhaitez dépenser et recevez avec MySelectra une alerte en cas de dépassement. Service 100% gratuit.
Une alerte en cas de dépassement de votre consommation ?
Définissez le budget mensuel que vous souhaitez dépenser et recevez avec MySelectra une alerte en cas de dépassement. Service 100% gratuit.

❓ Questions fréquemment posées

Quel est le mode de chauffage le plus économique ?

Le mode de chauffage le plus économique est le chauffage au bois d'après l'ADEME. Ce type de chauffage utilise des bûches, des granulés ou des plaquettes de bois comme combustible, et est considéré comme une source d'énergie renouvelable et respectueuse de l'environnement. De plus, le bois est généralement moins cher que les autres sources d'énergie, ce qui en fait une option économique pour chauffer votre maison.

Pourquoi ne pas simplement fermer les radiateurs ?

Ne pas fermer les radiateurs peut sembler contre-intuitif pour économiser de l'énergie, mais cela évite certains problèmes. En effet, des pièces non chauffées peuvent favoriser l'humidité et les moisissures, et créer un inconfort thermique en raison de différences de température. De plus, il faudra davantage d'énergie pour réchauffer ces pièces plus tard, et il y a un risque de gel des tuyauteries en hiver. Il est donc préférable de maintenir une température minimale dans les pièces inoccupées.

À quelles économies s’attendre lorsqu’on réduit le chauffage ?

radiateur gaz froid

Chaque degré compte pour alléger sa facture de chauffage. Le calcul de l’économie d’énergie réalisée en réduisant son chauffage, résulte d’un calcul thermodynamique prenant en compte les caractéristiques particulières de chaque maison : la performance de leur isolation, leur inertie thermique, etc.

Il faut retenir qu’en général, autour de 19 °C de température ambiante, le premier degré de chauffage en plus induit une surconsommation d’énergie d’à peu près 7 %. Cette surconsommation baisserait légèrement pour les degrés supplémentaires suivants. En simplifiant, il est admis dans le milieu des chauffagistes que chaque degré de chauffage supplémentaire induit une augmentation d’environ 7 % sur sa facture de chauffage.

Combien représente la consommation du chauffage sur ma facture d'électricité ?

Budget annuel chauffage électrique

Chargement

Est-il vraiment interdit de chauffer à plus de 19 °C en France ?

En France, il est interdit de chauffer à plus de 19 °C ! Cette affirmation est certes surprenante, mais figure bel et bien sur le site service-public.fr : « Dans un logement chauffé, la moyenne des températures mesurées au centre de chaque pièce du logement doit être au maximum de 19 °C ».

Cette disposition concerne les locataires et les copropriétaires occupants des bâtiments collectifs dont le système de chauffage est commun. Elle vise à optimiser la maîtrise de la consommation d’énergie de chauffage de ces immeubles. Les concernés peuvent donc se retourner contre leur propriétaire en cas de surchauffe et même de sous-chauffe. La température minimale de chauffage étant également fixée à 18 °C pour ces mêmes cibles.

Cette limitation ne s’applique pas aux locaux où sont dispensés des soins médicaux pour des personnes non hospitalisées, aux établissements hospitaliers, aux locaux restant vacants pendant plus de 24 heures ainsi qu’aux bâtiments dans lesquels habitent des personnes âgées et/ou de bas âge.

Cela n’empêche cependant pas chacun de chauffer davantage en utilisant un système de chauffage d’appoint. Personne n’ira lui demander de la baisser.

Suivi Conso Linky avec l'appli MySelectraSuivez votre consommation d'électricité jour après jour avec MySelectra (100% gratuite et fonctionne avec tous les fournisseurs)
En savoir plus