Isolation des combles : guide, avantages et coût

Mis à jour le
minutes de lecture

Les combles, qu'ils soient perdus ou aménageables, sont la plus grande source de déperdition de chaleur dans un logement. Voilà pourquoi l'isolation des combles fait partie des travaux de rénovation énergétique à réaliser en priorité, pour faire des économies d'énergie et réduire ses factures de chauffage. Selon le type de combles, il existe différents matériaux et techniques d'isolation utilisables. Point sur les isolants existants, les avantages de l'isolation des combles ainsi que le coût des travaux.

L'essentiel à retenir sur l'isolation des combles

  • On procède par soufflage pour l'isolation des combles perdus ;
  • L'isolation se fait par l'intérieur pour les combles aménageables ;
  • Faire appel à un professionnel RGE est indispensable.

Quelles sont les techniques d'isolation des combles ?

isolation combles

Il convient d'abord de rappeler qu'il existe deux types de combles : les combles aménageables et les combles perdus. Selon la configuration du logement donc, les techniques d'isolation peuvent être différentes. Mais, dans les deux cas, les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

Combles perdus : isolation par soufflage

Avantages et inconvénients de l'isolation des combles par soufflage
AvantagesInconvénients
  • Répartition homogène de l'isolant
  • Nécessite moins de manutentions
  • Mise en œuvre rapide
  • Risque de tassement de l'isolant
  • Coût élevé

On appelle les combles perdus les combles inhabitables et non aménageables, le plus souvent du fait d'une hauteur sous plafond insuffisante ou d'une mauvaise disposition des bois de la charpente. Généralement, pour isoler les combles perdus, l'isolant est placé au niveau de leur plancher.

La technique d'isolation la plus courante dans le cas des combles perdus est l'isolation par soufflage, qui consiste à projeter un isolant sous forme de flocons ou en vrac sur toute la surface du plancher, puis la recouvrir avec un parement. L'isolation des combles par soufflage est particulièrement recommandée lorsque les combles sont difficilement accessibles. Dans d'autres cas, les professionnels peuvent aussi opter pour la pose de couches de rouleaux d'isolants sur le plancher.

Combles aménageables : isolation par l'intérieur

Avantages et inconvénients de l'isolation des combles par l'intérieur
AvantagesInconvénients
  • Plus abordable que l'isolation par soufflage
  • Risque de tassement limité
  • Isolation moins homogène
  • Mise en œuvre plus longue

Les combles sont dits aménageables lorsqu'il y a suffisamment d'espace sous le toit (en général 1m80 de hauteur sous la charpente). Pour l'isolation des combles aménageables, la technique la plus simple est l'isolation par l'intérieur. Elle consiste à fixer un isolant en rouleau ou en plaque directement sur l'intérieur du toit. Attention toutefois, cette technique réduit la surface habitable dû à l'épaisseur de l'isolant.

Il est possible d'opter pour une isolation par l'extérieur, surtout si l'on veut aménager les combles afin de créer une pièce habitable supplémentaire, car cela n'empiète pas sur la surface intérieure. La technique par l'extérieur est aussi plus performante, mais par contre, bien plus onéreuse, car elle nécessite une dépose intégrale de la couverture.

Comment trouver un professionnel RGE ?

L'isolation des combles - comme tous les travaux d'isolationdoit impérativement être réalisée par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Cette qualification est la garantie que l'artisan est engagé dans une démarche d'efficacité énergétique et peut réaliser les travaux d'isolation en respectant toutes les normes et les chartes de qualité. De plus, faire appel à un professionnel RGE est une condition obligatoire pour pouvoir bénéficier des aides à la rénovation énergétique, qui permettent de faciliter considérablement le financement des travaux.

Pour trouver un professionnel RGE, en évitant les arnaques, il est conseillé de se rendre sur France Renov, qui est l'annuaire officiel des artisans qualifiés pour les travaux d'économies d'énergie en France. Il suffit de renseigner son code postal et le type de travaux envisagés pour trouver une liste des artisans qualifiés à proximité. Il est conseillé de demander plusieurs devis avant de choisir un professionnel pour pouvoir comparer les coûts et services proposés.

Enfin, il ne fait pas hésiter à demander de vérifier les qualifications des artisans pour s'assurer qu'ils disposent des certifications requises.

Peut-on aménager ses combles soi-même ? Il est possible d'aménager ses combles soi-même. Aucune loi n'exige de faire appel à un professionnel, mais cela est fortement recommandé en vue de la complexité des travaux. Le professionnel peut aussi déterminer si les combles sont réellement aménageables et identifier les potentiels problèmes sur la configuration du toit. Pour l'isolation des combles, il n'existe pas non plus de loi stipulant qu'elle doit être réalisée par un professionnel, mais comme mentionné plus haut, cela garantit que les travaux sont aux normes. C'est aussi un passage obligatoire pour bénéficier des aides de l'État.

Pourquoi isoler ses combles ?

  1. Éviter les pertes de chaleur
  2. Valoriser la performance énergétique du logement
  3. Limiter les nuisances sonores
  4. Économiser sur ses factures d'énergie

Éviter les pertes de chaleur

isolation combles

Les combles sont la plus grande source de pertes de chaleur dans un logement. En effet, l'air chaud est plus léger que l'air froid, et a donc tendance à monter vers le haut, puis à s'échapper par les combles si ces derniers ne sont pas correctement isolés. On estime que les combles sont responsables de 30% des déperditions de chaleur dans une maison. Leur isolation permettrait de gagner jusqu'à 3°C de plus en hiver.

L'isolation des combles est une priorité parmi les travaux de rénovation énergétique dans un logement (avant l'isolation des murs sans oublier l'isolation du garage). La règle d'or : isoler avant de chauffer, et c'est encore plus vrai pour les combles en vue de la quantité de chaleur considérable qui s'en échappe. Autrement dit, investir dans un mode de chauffage performant serait un gâchis d'énergie et d'argent si les combles ne sont pas bien isolés.

À savoir que, même dans les régions chaudes, l'isolation des combles est indispensable, car elle est aussi efficace contre le froid que contre la chaleur.

L'isolation des combles : un vrai levier pour la sobriété énergétique Dans son dernier rapport sur la sobriété énergétique, l'association Négawatt indique que si 10 à 15% des ménages isolaient leurs combles, il serait possible d'atteindre 10% de réduction en 2 ans, soit une économie potentielle de 600 à 1 000 GWh.

Valoriser la performance énergétique du logement

L'isolation des combles permet de valoriser la performance énergétique du logement, et donc son DPE. Le DPE ou Diagnostic de Performance Énergétiques est un document qui comprend des informations utiles sur la consommation du logement et les émissions de gaz à effet de serre qu'il produit. Ce document est désormais obligatoire dans le cadre d'une vente ou d'une location. Il doit être joint au dossier de diagnostic technique (DDT) que l'on remet au futur acquéreur ou locataire.

Pour faire simple, en augmentant la performance énergétique du logement, le particulier augmente en parallèle la valeur de ce dernier.

Limiter les nuisances sonores

L'isolation thermique va de pair avec l'isolation phonique. L'isolation des combles permet en effet, également de limiter les nuisances sonores provenant de l'extérieur pour améliorer le confort des habitants.

Il existe aussi aujourd'hui des isolants appelés thermoacoustiques, qui sont particulièrement efficaces à la fois pour réduire les pertes de chaleur et les bruits. La laine minérale et la ouate de cellulose sont deux excellents exemples d'isolants thermoacoustiques.

Économiser sur ses factures d'énergie

L'isolation des combles a un enjeu à la fois environnemental et économique. Un logement bien isolé réduit considérablement les besoins en chauffage, ce qui réduit la consommation électrique moyenne du chauffage et la facture énergétique du foyer. Concrètement, isoler ses combles, c'est réduire ses factures de chauffage de 30%. À titre d'illustration, dans son rapport sur la sobriété énergétique de 2022, l'association négaWatt indique que si 10% des logements construits avant 1975 isolaient leurs combles perdus, l'économie potentielle serait de 6300 GWh, soit une réduction de 3 à 4% de la consommation énergétique pour le chauffage du parc résidentiel.

À savoir qu'il est possible de diminuer davantage ses factures simplement en choisissant un fournisseur moins cher. Changer de fournisseur d'électricité et de gaz est une démarche entièrement gratuite en France. Il suffit de comparer les offres afin de trouver les tarifs les plus compétitifs.

De nombreux fournisseurs appliquent des remises considérables sur leur prix du kWh, pour faire face à la concurrence et vous faire réaliser des économies :

⚡ Quel fournisseur d'électricité et de gaz est le moins cher ?
Fournisseur d'électricité et de gaz Nom de l'offre d'électricité et de gaz Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
OHM Énergie
OFFRE MAXI ÉCO ÉLECTRICITÉ ET GAZ

Coûts annuels estimés
2560 €
Economies estimées
406 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 149.88€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 257.16€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.1991€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0783€ / kWh
Mint Énergie
ONLINE & GREEN ET BIOGAZ CLASSIC
🌿 Offre verte !
⚖ Des prix indexés !

Coûts annuels estimés
2716 €
Economies estimées
250 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 152.54€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 257.18€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2041€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0879€ / kWh
Happ-e
 Souscrire en ligne
HAPP-E ÉLECTRICITÉ ET GAZ
⚖ Des prix indexés !
Avis sur Happ-e : 2.3/5

Coûts annuels estimés
2721 €
Economies estimées
245 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 152.54€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 284.15€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2086€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0842€ / kWh
Vattenfall
ELEC FLASH -20% + GAZ ECO PLUS

Coûts annuels estimés
2755 €
Economies estimées
211 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 164.57€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 281.09€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2063€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0872€ / kWh
EDF
VERT ÉLECTRIQUE + AVANTAGE GAZ
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Avis sur EDF : 1.8/5

Coûts annuels estimés
2891 €
Economies estimées
74 €
Électricité
Prix de l'abonnement : 151.2€ / an
Gaz
Prix de l'abonnement : 238.32€ / an
Électricité
Prix du kWh : 0.2423€ / kWh
Gaz
Prix du kWh : 0.0862€ / kWh

*Tarifs € TTC à jour du 22/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 13000 kWh (6 kVA) et de 13000 kWh de gaz

Quel type d'isolant choisir pour les combles ?

Il existe de nombreux types d'isolants pour l'isolation des combles. On distingue principalement :

  • Les isolants minéraux qui sont issus de matières premières minérales (laine de verre, laine de roche, etc.) ;
  • Les isolants synthétiques qui sont issus de produits pétrochimiques (polystyrène, polyuréthane, etc.). Ce sont les moins coûteux, mais également les moins écologiques ;
  • Les isolants naturels qui sont issus de matières végétales ou animales (laine de chanvre, ouate de cellulose, etc.).

La laine de verre est la plus fréquemment utilisée, notamment pour son rapport qualité-prix (environ 75% des foyers français optent pour ce matériau pour l'isolation de leurs combles). Mais, il faut savoir que plusieurs critères sont à prendre en compte pour bien choisir le matériau pour l'isolation de ses combles, car le choix doit dépendre des résultats souhaités ainsi que de la configuration du logement :

  • La résistance thermique ;
  • Les performances acoustiques ;
  • La résistance à l'humidité ;
  • Le prix ;
  • Les propriétés environnementales, etc.

Qu'est-ce que la résistance thermique d'un isolant ? La résistance thermique d'un isolant désigne sa performance, ou plus précisément sa capacité à résister au froid et à la chaleur. Elle est exprimée en m².K/W (Kelvin par Watt). Il faut rappeler que, dans les maisons neuves, il faut respecter les exigences de performance fixées par la réglementation thermique (RT2020). Dans le neuf, le coefficient de résistance thermique (R) doit être de minimum R=2 m².K/W. Dans les logements existants en rénovation, il n'y a pas d'obligation légale, mais il faut tout de même vérifier les critères techniques exigés pour pouvoir bénéficier des aides de l'État.

isolation combles

Combien coûtent les travaux d'isolation des combles ?

L'isolation des combles nécessite un investissement de départ assez important.

Mais il faut rappeler que ce sont des travaux qui peuvent générer jusqu'à 30% d'économies sur les factures de chauffage (le chauffage représentant le plus gros poste de dépense énergétique d'un foyer).

En moyenne, il faut compter entre 25 € / m² et 60 € / m² pour réaliser les travaux d'isolation des combles. Ce prix dépend du type d'isolant, du type de pose, de la configuration du toit, de la complexité des travaux, etc. Dans tous les cas, avec les économies réalisables, on estime que l'isolation des combles est un investissement qui se rentabilise au bout de 5 à 6 ans seulement. Il faut ajouter à cela les aides auxquelles on peut prétendre pour en faciliter le financement.

Quelles sont les aides pour l'isolation des combles en 2023 ?

Les principales aides financières pour les travaux d'isolation en 2024 sont :

L'isolation des combles est effectivement éligible aux aides de l'État pour la rénovation énergétique :

  • MaPrimeRénov ;
  • L'Eco-PTZ ;
  • Coup de pouce isolation (attention, la prime Isolation à 1€ n'existe plus) ;
  • La TVA à taux réduite.

Ces dernières sont pour la plupart cumulables et permettent de réduire considérablement les coûts.

Cumul des aides financières pour l'isolation des combles
-MaPrimeRénov' ;MaPrimeRénov' Sérénité ;Éco-prêt taux à taux zéro ;Coup de pouce isolation ;TVA réduite.
MaPrimeRénov'-    
MaPrimeRénov' Sérénité -   
Éco-prêt à taux zéro  -  
Coup de pouce isolation   - 
Certificats d'économies d'énergie    -
TVA réduite     

Les aides pour l'isolation des combles en bref

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov' est une aide financière pour la rénovation énergétique des logements en France, offerte par France Rénov'. Elle est accessible à tous les consommateurs, qu'ils soient propriétaires ou louent leur logement. Le montant de la prime est basé sur les revenus du foyer et le gain écologique des travaux. À partir de 2023, une assistance obligatoire Mon AccompagnateurRenov sera fournie pour les ménages en train de rénover leur habitat. Les plafonds de ressources sont classés en 4 profils selon les niveaux de revenus :

  • Bleu ;
  • Jaune ;
  • Violet ;
  • Rose.

Éco-prêt à taux zéro

L'éco-PTZ est un prêt sans intérêt pour financer des travaux de rénovation énergétique dans un logement en métropole ou en outre-mer. Il est accordé par certaines banques et peut atteindre jusqu'à 50 000 € pour les propriétaires occupants ou bailleurs ayant un logement construit depuis plus de 2 ans. Il n'y a pas de condition de ressources pour obtenir ce prêt et les travaux doivent être effectués par une entreprise RGE.

Coup de pouce isolation

La prime Coup de pouce Isolation est une aide pour financer des travaux d'économie d'énergie, tels que l'isolation des combles et toitures et des planchers bas. Elle est accessible à tous les ménages, propriétaires ou locataires (avec accord du propriétaire), et sans condition de ressources, mais le montant de la prime varie en fonction du niveau de ressources du foyer. Elle peut être cumulée avec MaPrimeRénov' et l'éco-prêt à taux zéro sous certaines conditions.

La TVA réduite

L'isolation des combles est aussi éligible à la TVA réduite à 5,5%. Il n'y a aucune démarche à faire pour bénéficier de cet avantage. La TVA à taux réduit est directement appliquée sur la facture de pose et fourniture par l'entreprise.

Questions fréquemment posées

isolation combles

Quelle est la durée de vie de l'isolation des combles ?

Notons que la durée de vie d'un isolant dépend d'un grand nombre de facteurs : type de pose, dégradations éventuelles (présence de rongeurs, humidité, etc.). Mais de manière générale, il est conseillé de refaire ses travaux d'isolation des combles  après 10 ans. Au-delà, l'isolation n'aura plus la même efficacité, car les matériaux ont tendance à se tasser.

La difficulté ici est de connaître la date des travaux d'isolation, notamment pour ceux qui ont emménagé dans leur logement de manière récente. Dans ce cas, il est nécessaire de vérifier ou faire vérifier l'état de l'isolant.

Il est aussi possible de changer seulement une partie de l'isolant, ou encore de compléter certains endroits mal isolés si besoin. Mais cela n'est conseillé que si l'on a une idée précise de l'état de la première isolation. Au cas contraire, il vaut mieux changer l'ensemble de l'isolation pour s'assurer de meilleurs résultats.

Comment savoir si l'isolation est à refaire ?

Pour savoir si l'isolation est à refaire, il y a quelques signes qui ne trompent pas :

  • Une difficulté à chauffer le logement, même en gardant le chauffage allumé ;
  • L'apparition de moisissures, sachant qu'une mauvaise isolation entraîne une hausse du taux d'humidité dans le logement ;
  • L'état général de l'isolation après vérification (des traces d'humidité ou des altérations causées par des rongeurs par exemple).

Pourquoi réaliser un bilan thermique des combles ?

Un bilan thermique permet d'identifier les zones des combles les moins bien isolées afin de savoir exactement quels travaux réaliser, avec quels matériaux et dans quel ordre. Ce type de bilan doit être réalisé par un bureau d'étude thermique spécialisé.