Consommation chauffage électrique kWh € : calculer & réduire

Mis à jour le
minutes de lecture
consomation-electrique-moyenne-chauffage

Selon l'ADEME, le chauffage électrique représente à lui seul 60 % des consommations d'électricité d'un ménage. Pour un ménage qui consomme 7 700 kWh par an, le chauffage représenterait alors environ 4 620 kWh, soit 1162,39 € au prix du tarif réglementé en 2024. Calcul de la consommation du chauffage et astuces pour la réduire.


Quelle est la consommation d'un chauffage électrique ?

La consommation d'un radiateur électrique dépend essentiellement de sa puissance. Un radiateur pouvant avoir une puissance comprise entre 750 W et plus de 2000W. Il est possible de calculer soi-même cette consommation, ou de simplement estimer votre budget chauffage grâce à notre outil ci-dessous :

Budget annuel chauffage

Chargement

Calculer la consommation de chauffage électrique en kWh

consommation chauffage electrique

La consommation d'un chauffage ou d'un radiateur électrique se mesure le plus souvent en kWh. Pour la calculer, il suffit de prendre en compte :

  1. La puissance du radiateur, généralement exprimée en Watts (W) ;
  2. Le nombre d'heures et de jours d'utilisation du radiateur sur une année.

La formule est la suivante :

(Puissance du radiateur en W x Nombre d’heures x Nombre de jours par an) / 1000 = consommation annuelle en kWh

Par exemple, un radiateur d'une puissance de 2000 W qui fonctionne 8 heures par jour pendant 200 jours par an consomme 3200 kWh par an. Voici le calcul :

(2000 x 8 x 200) / 1000 = 3 200 kWh

Il est également possible d'estimer sa consommation électrique globale, somme de la consommation du chauffage électrique et des appareils électroménagers utilisés au quotidien :

📉 Estimer ma consommation électrique

Calcul de la consommation d'un chauffage électrique en euros

Pour calculer la consommation d'un radiateur électrique en euros, il suffit de multiplier la consommation électrique en kWh par le prix du kWh appliqué par son fournisseur d'énergie :

Consommation annuelle en kWh x prix du kWh = prix de la consommation chauffage en €

Par exemple, pour un compteur d'une puissance de 6 kVA en tarif base chez EDF, et pour un radiateur ayant une consommation annuelle de 3 200 kWh comme calculée plus haut, le prix revient alors à 805,12€ par an au prix du tarif réglementé (3 200 x 0.2516 €). 

Combien coûte mon chauffage par mois ?

Pour obtenir la consommation mensuelle, le plus simple est de diviser la conso annuelle par 12. Cela fait environ 67,09€ par mois de chauffage. Mais évidemment, on n'a pas la même consommation tous les mois. Ce n'est donc pas un budget mensuel précis, mais un bon indicateur.

Vous l'aurez compris, le budget chauffage dépend donc essentiellement de votre prix du kWh. D'où l'importance de choisir le fournisseur le moins cher. Chez les fournisseurs alternatifs qui proposent des prix du kWh réduits, le prix de la consommation du chauffage est logiquement aussi plus bas :

Calcul de la consommation du chauffage électrique selon les fournisseurs
Fournisseur d'énergiePrix du kWh TTCPrix chauffage électrique
par an
OHM Énergie
0,1991 €637,12 €
La Bellenergie
0,1992 €637,44 €
La Bellenergie
0,1992 €637,44 €

*estimations effectuées en avril 2024, pour un appareil de puissance 2 kWh utilisé 8 h / jour pendant 200 jours par an (3 200 kWh de consommation annuelle).

Qu'est-ce qu'un kilowatt-heure (kwh) ?

1 kWh est l'énergie consommée par un appareil électrique d'une puissance de 1000 watts pendant 1h.

Comment varie la consommation d'un radiateur électrique ?

La consommation d'un chauffage électrique dépend, comme on a pu le voir, de plusieurs paramètres. Outre le prix du kWh du fournisseur d'électricité, la puissance du radiateur et le temps d'utilisation, le budget conso chauffage peut encore varier selon :

  1. la surface à chauffer ;
  2. l'isolation du logement ;
  3. le type de radiateurs.

Selon la surface à chauffer

La taille du logement fait varier la consommation du radiateur, surtout parce qu'elle influence le choix de la puissance. Plus le logement est grand, plus la puissance doit être élevée pour pouvoir chauffer correctement toute la surface.

À titre indicatif, nous pouvons faire des calculs en fonction de la taille des pièces d'un logement :

Consommation d'un radiateur électrique selon la surface
Type et taille du logementPuissance nécessaireConsommation en kWh*Prix de la consommation au TRV*
10m2750 W1200 kWh301,92€
10 à 20 m21 000 W1600 kWh402,56€
20 à 40 m22 000 W3200 kWh805,12€

Consommation pour une utilisation de 8 heures par jour pendant 200 jours par an. *TRV = tarif réglementé de vente commercialisé par EDF.

Selon l'isolation du logement

L'isolation du logement influence aussi considérablement la consommation de votre radiateur électrique. Une maison bien isolée a des besoins en chauffage moins importants. Le radiateur n'a pas besoin de fonctionner en permanence, car la maison retient la chaleur intérieure.

L'Ademe, dans sa base carbone, divise les maisons en deux catégories selon le type d'isolation :

  • Les maisons construites avant 1975 (à moins d'y avoir réalisé des travaux de rénovation énergétique) sont catégorisées mal isolées et l'Ademe estiment leur consommation de chauffage à en moyenne 150 kWh par m2 par an ;
  • Les maisons construites après 1975 sont bien isolées et leur consommation de chauffage est estimée à 106 kWh par m2 par an.

Il est par ailleurs possible de prendre en considération le DPE (diagnostic de performance) du logement, qui donne des classes de consommation plus précises allant de A à G.

Consommation du chauffage électrique selon l'isolation et le DPE
Classe énergétiqueConsommation par m2Consommation moyenne d'un logement de 100m2Budget de chauffage annuel
A50 kWh / m25 000 kWh1258 €
B51 à 90 kWh / m25 100 à 9 000 kWh1283,16 à 2264,4 €
C91 à 150 kWh / m29 100 à 15 000 kWh2289,56 à 3774 €
D151 à 230 kWh / m215 100 à 23 000 kWh3799,16 à 5786,8 €
E231 à 330 kWh / m223 100 à 33 000 kWh5811,96 à 8302,8 €
F331 à 450 kWh / m233 100 à 45 000 kWh8327,96 à 11322 €
G+451 kWh / m2+45 100 kWh+11347,16 €

Calculé à partir du TRV en avril 2024.

Selon le type de radiateurs

La consommation du chauffage électrique varie également en fonction du type de radiateur électrique installé dans le logement. Voici une comparaison de différents modèles pour choisir son radiateur électrique :

Comparaison des modèles de radiateurs électriques
Modèles de radiateurs électriquesPrincipeAvantagesInconvénientsÉchelle de prix
ConvecteurUtilise la méthode de la convection pour chauffer l'air ambiant. Recommandé comme chauffage d'appoint seulement ou en cas de besoins ponctuels.
  • Peu cher à l'achat 
  • Discret 
  • Installation simple et rapide 
  • Chauffage rapide
  • Très énergivore 
  • Peu intéressant sur le long terme 
  • Assèche l'air ambiant 
  • Diffusion inégale de la chaleur
À partir de 20€
Panneau rayonnantUtilisation de la chaleur sous forme de rayonnement. Un panneau permet de chauffer une pièce de 20m2 dans un logement correctement isolé.
  • Permet de chauffer une surface importante 
  • Meilleure répartition de la chaleur 
  • Moins de sensations d'air sec
  • Prix plus cher à l'achat 
De 100 à 1000€
Radiateur à inertieConstitué de matériaux à inertie (fonte, alu ou liquide), ce type de radiateur abrite une résistance électrique qui chauffe le matériau.
  • Diffusion d'une chaleur continue 
  • Stocke de l'électricité pour une énergie différée 
  • Économe en énergie
  • Perte de chaleur à l'arrière de l'appareil
De 200 à  1 200 €
Radiateur à accumulationAccumule de l'énergie via une puissante résistance et diffusion au cours de la journée.
  • Économies d'énergie sur le long terme si optimisé avec les heures pleines et creuses 
  • Appareil résistant
  • Prix élevé à l'achat 
  • Appareil encombrant, lourd et peu esthétique 
  • Démarrage lent
  • Pas toujours adapté pour de légers travaux de rénovation
De 800 à 2 000 €
Plancher rayonnantChauffage par des câbles électriques placés sur un isolant.
  • Diffusion homogène de la chaleur 
  • Système esthétique et qui s'adapte à toutes les formes d'énergie
  • Adapté plus généralement pour les sols avec du carrelage
De 70 à 120 € HT/m²
Plafond rayonnantFilm chauffant collé au plafond sur un panneau isolant.
  • Diffusion de la chaleur à l'ensemble de la pièce 
  • Chauffage réactif 
  • Solution adaptée aux logements neufs
  • Nécessite une hauteur sous plafond de 2,40 m pour éviter les risques de surchauffe 
  • Coût d'installation plus élevé que le chauffage au sol
De 80 à 120 € HT/m²

Économiques à l'achat, les convecteurs et les panneaux rayonnants représentent plus de 90 % des systèmes de chauffage électrique installés dans les maisons individuelles et les immeubles collectifs. Cependant, à l'usage, ils sont plus coûteux à cause d'une consommation électrique plus élevée. Les radiateurs à inertie et à accumulation sont des radiateurs à basse consommation

Ils sont alors conçus avec une technologie innovante qui améliore leur rendement en diminuant considérablement leur consommation électrique.

Qu'en est-il des chauffages électriques "nouvelle génération" ?

Les modes de chauffage plus récents comme les accumulateurs de chaleur, le plancher ou le plafond rayonnant bénéficient de la chaleur diffusée par rayonnement. Ces technologies sont plus coûteuses à mettre en œuvre, cependant elles sont moins gourmandes en énergie et permettent de faire des économies sur le long terme.

Comment réduire la consommation de chauffage électrique ?

Selon l'Ademe, 1/3 des foyers français utilisent le chauffage électrique. Mais le chauffage étant l'un des postes de dépenses énergétiques les plus importants, il est indispensable de réduire sa consommation. D'ailleurs, le chauffage a aussi un impact environnemental considérable. Pour un logement de 63m2, le chauffage électrique génère environ 246 kg de CO2 selon l'Ademe. Cela est beaucoup moins important que le chauffage au fioul, mais réduire la consommation de votre chauffage électrique reste un geste écologique à ne pas négliger.

Données valables par années, pour un logement de 63 m2 - Source : ADEME - Graphique : Selectra

Penser d'abord à l'isolation du logement

Avant même d'envisager d'optimiser ses installations de chauffage, il faut d'abord penser à améliorer l'isolation de son logement. L'isolation a pour but de réduire les déperditions de chaleur et, par ricochet, les besoins de chauffage.

Par exemple, isoler sa toiture permet de réduire de 30 % les déperditions thermiques du logement. L'isolation des murs permet de réaliser jusqu'à 25 % d'économies d'énergie, etc.

Programmer le chauffage aux bonnes températures

Selon l'Ademe, baisser son chauffage de 1 °C fait réaliser jusqu'à 7 % d'économies d'énergie. Pour baisser la consommation électrique du chauffage, il est donc judicieux de programmer le radiateur aux bonnes températures.

L'Ademe recommande de conserver une température moyenne de 19 °C maximum dans le logement. Pour chaque pièce, ci-dessous les recommandations :

  1. Dans les pièces de vie : 20 à 21 °C quand elles sont occupées, et 16 à 17 °C lorsqu'elles sont inoccupées ;
  2. Dans la chambre : 17 °C la nuit et lorsqu'elle est occupée, et 20 °C en journée si elle est occupée ;
  3. Dans la salle de bain : 22 °C pendant la toilette, et 16 à 17 °C le reste du temps. 

Utiliser une solution d'effacement comme Voltalis

Boîtier Bluepod

L'effacement de consommation consiste à éteindre son chauffage pendant quelques minutes, pendant les pics de consommation. En d'autres mots, lorsque le réseau électrique français est tendu, les foyers sont encouragés à réduire leur consommation pour le soulager. Ce geste solidaire permet notamment d'éviter les coupures électriques en hiver.

La solution d'effacement prend la forme d'un boîtier connecté à vos radiateurs électriques, comme le boîtier Voltalis. Le gestionnaire de transport d'électricité RTE envoie un signal au boîtier lorsqu'il y a une tension sur le réseau, ce qui va couper le radiateur.

Le boîtier Voltalis est une solution gratuite, car l'entreprise est rémunérée par RTE. Pour les ménages, ce boîtier d'effacement leur permet non seulement de participer à un effort collectif pour soulager le réseau, mais aussi de réaliser jusqu'à 15 % d'économies sur la consommation du chauffage.

⏲ En savoir plus sur le boîtier Voltalis

Utiliser un thermostat connecté

Le rôle d'un thermostat connecté est de réguler le chauffage. En installant un thermostat connecté, comme le thermostat Netatmo, le particulier a la possibilité de piloter son chauffage de manière à ce que celui-ci ne fonctionne que lorsque c'est nécessaire.

Par exemple, il est possible de programmer le chauffage selon les heures de présence dans le logement, ou encore paramétrer les températures selon les pièces, etc. Selon Netatmo, utiliser son thermostat vous permet de réaliser entre 5 et 10 % d'économies d'énergie.

Penser à une solution d'autoconsommation

L'autoconsommation est une autre solution efficace pour réduire sa consommation de chauffage. Il s'agit d'investir dans une installation de production d'énergies renouvelables pour produire et consommer sa propre énergie. L'installation de panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation étant la solution la plus courante à l'échelle résidentielle.

En faisant installer des panneaux solaires, la majorité de l'électricité consommée par le foyer pour le chauffage provient d'une énergie verte et entièrement gratuite. La maison ne dépend du réseau d'électricité qu'en cas de production insuffisante. Ainsi, un projet d'autoconsommation, c'est jusqu'à 50 % d'économies d'énergie, soit plus de 1 500 € par an selon les estimations d'Otovo.

☀️ Obtenez un devis et estimer vos aides pour passer à l'autoconsommation solaire ! ☎️ 01 82 88 99 63  📅 Planifier un rappel 

Choisir un fournisseur d'électricité moins cher

consommation chauffage electrique

Une autre solution très simple et ne demandant aucun investissement est d'opter pour un fournisseur d'électricité moins cher.

De nombreux fournisseurs permettent, en effet, de faire de réelles économies sur la facture d'électricité en proposant des remises avantageuses sur les tarifs du kWh et de l'abonnement. Comme on l'a vu plus haut, vous pouvez économiser des centaines d'euros par an, rien qu'en optant pour un fournisseur moins cher.

L'offre d'électricité la moins chère en avril 2024 est Ultra Ecodu fournisseur OHM Énergieavec un prix du kWh de 0,1991€. Votre facture de chauffage, pour une consommation de 3 200 kWh, revient donc à 637,12€ avec cette offre. Cela est 20.9% moins cher que le TRV.

D'autres fournisseurs compétitifs en avril 2024 ci-dessous :

⚡ Quel fournisseur d'électricité est le moins cher en option base ?
Fournisseur d'électricité Nom de l'offre d'électricité Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
OHM Énergie
OFFRE ULTRA ECO
⚖ Des prix indexés !

Coûts annuels estimés
1285 €
Economies estimées
301 €
149.88 € 0.1991 €
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !

Coûts annuels estimés
1286 €
Economies estimées
299 €
150.39 € 0.1992 €
La Bellenergie
CONSTANCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !

Coûts annuels estimés
1310 €
Economies estimées
276 €
174.32 € 0.1992 €
Alpiq
OFFRE ÉLECTRICITÉ STABLE
🔐 Des prix bloqués !
Avis sur Alpiq : 3.4/5

Coûts annuels estimés
1316 €
Economies estimées
270 €
152.54 € 0.2041 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% LOCALE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
Avis sur Alterna : 2.6/5

Coûts annuels estimés
1316 €
Economies estimées
269 €
165.58 € 0.2018 €
Mint Énergie
ONLINE & GREEN
🌿 Offre verte !
⚖ Des prix indexés !

Coûts annuels estimés
1316 €
Economies estimées
269 €
152.54 € 0.2041 €
EDF
ZEN FIXE
🔐 Des prix bloqués !
Avis sur EDF : 1.8/5

Coûts annuels estimés
1322 €
Economies estimées
263 €
151.2 € 0.2054 €
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE VARIABLE
🌿 Offre verte !

Coûts annuels estimés
1330 €
Economies estimées
255 €
197.99 € 0.1986 €

*Tarifs € TTC à jour du 22/04/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 5700 kWh en option base (6 kVA)

💸⚖️ Comparez gratuitement les offres d'énergie pour économiser ! ☎️ 09 73 72 25 00  📅 Planifier un rappel  💻 Comparer en ligne

FAQ sur la consommation des radiateurs électriques

Installer un radiateur électrique chez soi : bonne ou mauvaise idée ?

consommation chauffage electrique

Énergivores, les radiateurs électriques n'ont pas bonne réputation et sont de plus en plus délaissés dans les habitations neuves. De plus, le prix du kWh d’électricité reste plus élevé que le prix du gaz et incite davantage les consommateurs à se tourner vers d’autres solutions plus économiques.

Cependant, les radiateurs électriques connaissent des avantages non négligeables. Moins chers à l’achat, ils sont faciles à installer, ne nécessitent pas de travaux et engagent moins d’entretien qu’une chaudière à gaz par exemple.

L’achat de radiateurs électriques doit être anticipé et calculé dans son budget, ainsi que les frais secondaires qu’il occasionne. Les radiateurs électriques sont adaptés aux petits espaces et restent une bonne alternative dans un logement parfaitement isolé. Leur consommation peut être maîtrisée s'ils sont équipés d’émetteurs avec thermostats programmés.

Comment choisir son radiateur électrique ?

Pour bien choisir son radiateur électrique, il est essentiel de prendre en compte :

  1. La puissance en fonction de la surface de la pièce : vous pouvez vous baser sur un ratio de 1000 W pour m2 pour une approximation. Mais il reste conseillé de faire appel à un professionnel pour dimensionner l'installation de manière plus précise ;
  2. L'usage du radiateur ;
  3. La taille et l'isolation du logement ;
  4. Le budget dont vous disposez.

Quels sont les chiffres de la consommation du chauffage électrique en France ?

Selon les données de l’ADEME, 31 % des logements individuels et collectifs en France sont équipés de chauffage électrique. Poste clé des dépenses d’énergie, le chauffage représente 67% de la consommation électrique d'une maison.

L’ONPE, l’Observatoire National de la Précarité Énergétique, déclare que 5,1 millions de ménages, soit 12 millions d’individus sont en situation de précarité énergétique en France. C’est la loi du 12 juillet 2010 qui définit la précarité énergétique : « est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ».

L'ADEME précise qu'en France, ce sont 3,5 millions de ménages qui déclarent souffrir du froid dans leur logement chaque hiver.