Panneaux solaires autoconsommation: comment ça fonctionne?

Mis à jour le
minutes de lecture
Autoconsommation photovoltaique

L'autoconsommation consiste à produire et consommer sa propre énergie. Cela se fait le plus souvent via l'installation de panneaux solaires photovoltaïques, qui captent l'énergie du soleil pour la convertir en électricité à utiliser pour alimenter directement les appareils de la maison. En choisissant l'autoconsommation, vous optez pour une indépendance énergétique. Et c'est aussi en moyenne 40 % de réduction de vos factures d'électricité. Mais comment et par où commencer ? Explications.

Les panneaux solaires en autoconsommation : comment ça marche ?

L'autoconsommation photovoltaïque est un système permettant de produire et de consommer sa propre électricité grâce à des panneaux solaires installés généralement sur la toiture de la maison (bien qu'il existe d'autres configurations possibles).

Autrement dit, il s'agit d'installer des panneaux solaires chez soi, et d'utiliser l'énergie produite par ces panneaux. Le fonctionnement d'une installation photovoltaïque est assez simple :

  • les panneaux solaires captent l'énergie du soleil et la convertissent en courant continu ;
  • un onduleur transforme ce courant continu en courant alternatif, compatible avec les appareils électriques de la maison et le réseau électrique public ;
  • l'électricité produite par les panneaux solaires est utilisée directement pour alimenter les appareils électriques, les équipements et les systèmes du bâtiment. Ainsi, vous consommez majoritairement une énergie renouvelable et gratuite. Cela réduit votre dépendance au réseau électrique public et réduit considérablement vos factures d'électricité.

Deux types d'autoconsommation solaire

Quand on parle de panneaux photovoltaïques, il faut savoir qu'il existe deux types d'autoconsommation solaire, en fonction de comment vous souhaitez gérer votre production :

  1. L'autoconsommation partielle avec revente du surplus d'énergie ;
  2. L'autoconsommation totale (généralement avec une solution  de stockage).

Il est aussi possible d'opter pour une revente totale. Dans ce cas, on ne parle plus d'autoconsommation, car le producteur ne consomme pas directement son énergie, mais la revend et l'injecte en totalité sur le réseau. C'est cette troisième configuration qui constitue la majeure partie de l'énergie solaire injectée sur le réseau actuellement :

En nombre de sites sur le réseau Enedis (hors ELD) - À jour en 2024 - Sources : Enedis - Graphique : Selectra

Autoconsommation partielle avec revente du surplus d'énergie

L'autoconsommation partielle avec revente de surplus est la solution la plus courante chez les particuliers, et certainement la plus rentable. Ce système permet aux propriétaires de systèmes photovoltaïques de consommer directement l'électricité qu'ils produisent, et de vendre l'excédent non utilisé. De cette manière, en cas de surplus, vous générez des revenus via la revente. À l'inverse, en cas de baisse de production, le réseau électrique prend le relais pour assurer vos besoins.

Les avantages de l'autoconsommation partielle avec revente du surplus incluent :

  • Un retour sur investissement plus rapide, grâce aux revenus générés par la revente de surplus. À savoir que le tarif de rachat photovoltaïque est un tarif régulé par les pouvoirs publics. Il est actuellement de 0,1310 € pour les installations de ≤ 9 kWc (€/kWh) ;
  • Une réduction sur les factures d'électricité, car vous utilisez toujours en priorité l'électricité produite par vos panneaux (qui est une énergie gratuite).

Qui est EDF OA Solaire ?

En France, la vente d'électricité solaire est un processus bien établi. Les propriétaires de panneaux photovoltaïques ont la possibilité de vendre leur surplus d'électricité à des tarifs fixés par l'État, après avis de la Commission de régulation de l'énergie (CRE)

Pour les installations jusqu'à 500 kilowatts-crête (kWc), EDF OA Solaire (filiale d'EDF) est alors tenu d'acheter l'électricité produite à des conditions tarifaires et techniques prédéfinies. Ainsi, pour se lancer dans un projet d'autoconsommation partielle avec revente de surplus, il faut signer un contrat avec EDF OA Solaire (ou d'autres entreprises agréées, comme les ELD).

Les démarches pour revendre son surplus d'énergie

Les démarches pour vendre son électricité incluent :

  • Une demande de raccordement en établissant un Contrat d’Accès au réseau et d’Exploitation (CAE) avec Enedis : l'installation de panneaux solaires doit être raccordée au réseau électrique, notamment pour rendre possible l'injection ;
  • L'obtention du Consuel : le certificat Consuel atteste de la conformité de l'installation aux normes électriques en vigueur. Pour les installations d'autoconsommation solaires, il faut obtenir le Consuel bleu (ou violet si vous avez une solution de stockage) ;
  • Signer le contrat de vente de surplus avec EDF OA Solaire.

À savoir que de nombreux fournisseurs proposent des offres d'autoconsommation, et peuvent vous accompagner dans chacune de ces étapes. On peut citer Enercoop, Ekwateur, Engie (My power), EDF (via la filiale EDF ENR), etc.

Les tarifs de rachat photovoltaïque

Les tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque sont fixés en euros par kilowattheure (kWh) d'électricité solaire produite et injectée sur le réseau électrique public. Ils sont généralement révisés tous les trimestres et varient en fonction de :

  • La date de raccordement de l'installation ;
  • La puissance des panneaux solaires.

En mai 2024, voici les tarifs de rachat photovoltaïque en vigueur pour les installations en autoconsommation avec revente de surplus :

Tarif de revente du surplus d'électricité photovoltaïque - à jour en mai 2024
Tarif d'achatPuissance de site en kWcDate à laquelle la demande de raccordement est complétée
01/02/2024 - 30/04/202401/05/2024 - 31/07/2024
Tamoins de 3 kWc0,1297 € / kWh0,1310 € / kWh
3 - 9 kWc0,1297 € / kWh0,1310 € / kWh
Tb9 - 36 kWc0,0780 € / kWh0,7810 € / kWh
36 - 100 kWc0,0780 € / kWh0,7810 € / kWh

Conformément à l'arrêté du 8 février 2023 venant modifier l'arrêté tarifaire S21 du 6 octobre 2021

Autoconsommation totale (avec option de stockage)

Le principe d'autoconsommation totale fait référence à un système où toute l'électricité produite par l'installation photovoltaïque est consommée en totalité par le producteur, sans être injectée dans le réseau électrique public. Ce modèle est particulièrement adapté aux sites isolés (non raccordables au réseau de distribution électrique) ou aux personnes qui souhaitent maximiser leur indépendance énergétique.

L'autoconsommation totale est cependant difficilement atteignable sans une solution de stockage. En effet, comme les panneaux solaires ne sont pas reliés au réseau, tout excédent de production n'est pas injecté ni redistribué, mais perdu. Au contraire, toute baisse de production (la nuit ou les jours de faible ensoleillement par exemple) signifie que le logement est temporairement privé d'électricité.

La batterie peut alors stocker le surplus d'énergie, qui sera réutilisé en cas de baisse de production. Les batteries solaires sont encore très chères, mais divers fournisseurs, comme JPME, proposent des solutions de batterie virtuelle à des coûts beaucoup plus accessibles.

Alors, avec ou sans revente de surplus ?

La question : consommer ou revendre son électricité, qu'est-ce qui est plus intéressant ? La réponse n'est pas évidente, car ce sont deux solutions avec de solides avantages. Cela étant dit, financièrement, l'autoconsommation partielle avec revente de surplus reste plus avantageuse aujourd'hui, grâce aux nombreuses aides financières en place pour vous soutenir dans cette démarche. De plus, la revente de surplus vous décharge des coûts liés à une solution de stockage (souvent chère). 

Cela étant dit, avec l'autoconsommation partielle, vous restez dépendant du réseau électrique. Autrement dit, vous continuez d'être impacté par les éventuelles hausses des prix de l'électricité, comme tout autre consommateur.

Comparatif autoconsommation partielle et totale
 Autoconsommation partielle avec revente de surplusAutoconsommation totale
DescriptionVous consommez l'énergie produite et revendez le surplusVous consommez la totalité de l'énergie produite, sans revente du surplus
Démarches administratives
  • Demande de raccordement Enedis
  • Certificat Consuel Bleu
  • Contrat d'achat EDF OA Solaire
  • Souscription d'un contrat de fourniture d'électricité
  • Signature d'une Convention d’Autoconsommation Sans Injection (CACSI)  avec Enedis

     

Aides disponibles
  • Prime d'autoconsommation
  • Tarif de rachat (revente de surplus)
  • Aucune aide
Avantages
  • Revenus supplémentaires grâce à la revente du surplus
  • Importante économie sur les factures (en fonction du rendement des panneaux)
  • Totale indépendance à l'égard du réseau (ne subit plus les hausses des prix de l'électricité)
  • 0 € de facture d'électricité car l'électricité produite est gratuite
Inconvénients
  • Toujours une certaine dépendance à l'égard du réseau électrique
  • Plusieurs démarches administratives
  • Il faut souvent investir dans une batterie de stockage
  • Pas d'aide ni de revenus particuliers

Quel budget pour une installation photovoltaïque en autoconsommation ?

Pour une installation de panneaux solaires photovoltaïques d'une puissance comprise entre 3 et 9 kWc, il faut compter entre 8000 et 30 000 €.

Le coût d'une installation photovoltaïque en autoconsommation varie en effet en fonction de plusieurs facteurs, notamment le type de panneaux choisis. Par exemple, les panneaux photovoltaïques monocristallins (ayant un rendement moyen de 25 %) peuvent coûter entre 250 et 450 € par panneau, tandis que les panneaux polycristallins (avec un rendement moyen de 18 %) coûtent entre 150 et 300 € par panneau.

Le coût des panneaux solaires est aussi très dépendant de la puissance de l'installation d'autoconsommation. Ci-dessous quelques fourchettes indicatives :

Prix panneaux solaires autoconsommation selon la puissance
Puissance de l'installationFourchette basseFourchette hausse
3 kWc8000 €13 000 €
6 kWc16 000 €19 000 €
9 kWc25 000 €30 000 €

À savoir que les coûts d'installation des panneaux solaires ont largement baissé ces dernières années, rendant ces installations beaucoup plus attractives et rentables.

Aides à l'autoconsommation photovoltaïque en 2024

En France, les propriétaires qui souhaitent installer des panneaux solaires peuvent bénéficier de plusieurs aides financières. Voici les aides pour panneaux solaires dont vous pouvez bénéficier en 2024 :

  • La prime d'autoconsommation ;
  • MaPrimeRénov ;
  • Une exonération d'impôts ;
  • La TVA réduite à 10 % ;
  • L'éco-PTZ.

La prime d'autoconsommation photovoltaïque

Cette prime, aussi connue sous le nom de prime à l'investissement, est attribuée aux installations de panneaux solaires qui choisissent de consommer directement l'électricité produite et de vendre le surplus.

Pour être éligible, il faut respecter certains critères tels que la puissance de l'installation, l'emplacement des panneaux, et la manière dont l'électricité est utilisée. Ces conditions étant consultables dans l'arrêté tarifaire du 6 octobre 2021.

La prime est reversée directement par EDF, en même temps que les revenus générés par la vente du surplus via le dispositif d'Obligation d'achat. 

Le montant de la prime d'autoconsommation dépend de la puissance installée et est dégressif. Il est mis à jour tous les trimestres. Voici les tarifs à jour en 2024 :

Montants de la prime d'autoconsommation
Puissance de l'installationMontant de la prime
≤ 3 kWc350 € / kWc
≤ 9 kWc260 € / kWc
≤ 36 kWc200 € / kWc
≤ 100 kWc100 € / kWc

MaPrimeRénov

MaPrimeRénov est une aide de l'Anah attribuée sous conditions de ressources, pour les travaux destinés à améliorer la performance énergétique d'un logement. Cette aide financière ne concerne pas les panneaux solaires photovoltaïques, mais les panneaux thermiques et les panneaux hybrides.

Le montant de l'aide MaPrimeRénov pour l'installation de panneaux solaires peut aller jusqu'à 4000 €, en fonction des revenus du foyer.

L'exonération d'impôts

L'installation de panneaux solaires photovoltaïques en autoconsommation peut vous faire bénéficier d'une exonération d'impôts sur le revenu, sous trois conditions :

  • l'installation est raccordée au réseau électrique en deux points au plus ;
  • l'installation a une puissance inférieure à 3 kWc ;
  • l'installation n'est pas affectée à une activité professionnelle.

La TVA réduite

Pour les installations raccordées au réseau d'une puissance inférieure ou égale à 3 kWc, un taux de TVA de 10% est applicable (contre les 20 % habituels). 

La TVA réduite s'applique au matériel et à la pose des panneaux solaires. Elle est aussi réservée aux équipements installés dans des logements achevés depuis plus de deux ans.

L'éco-PTZ

L'éco-PTZ, ou éco-prêt à taux zéro, est un dispositif financier qui permet aux propriétaires de réaliser des travaux d'amélioration de la performance énergétique de leur logement sans intérêt à rembourser. Pour les panneaux solaires, l'éco-PTZ peut être une option intéressante, car il aide à avancer le financement des travaux. Le montant maximal de l'éco-PTZ peut atteindre 50 000 €, avec une durée de remboursement pouvant aller jusqu'à 20 ans.

Cependant, seuls les panneaux solaires thermiques et hybrides sont éligibles à l'éco-PTZ.

Les avantages des panneaux solaires en autoconsommation

Réduire ses factures d'énergie

Passer à l'autoconsommation permet de réduire sa facture d’électricité. Concrètement, en produisant et consommant sa propre électricité, on peut économiser entre 30 et 50 % sur les coûts annuels d'électricité, en fonction du rendement des panneaux et des habitudes de consommation de chacun.

En effet, en consommant majoritairement une énergie gratuite provenant de vos panneaux, vous réduisez en fait votre consommation d'électricité provenant du réseau et par conséquent votre facture d'électricité.

Moins dépendre du réseau électrique

L'autoconsommation solaire permet également une plus grande indépendance énergétique. Comme la majorité de votre consommation est assurée par les panneaux, seule une petite partie est couverte par le réseau.

Vous subissez donc beaucoup moins les fluctuations des prix de l'électricité. Pour rappel, les prix de l'électricité sont en constante hausse, et particulièrement depuis 2021 (avec la crise énergétique). À titre d'indication, voici comment les tarifs réglementés ont évolué depuis 2010 :

Pour une puissance de 9kVA et une consommation de 8500 kWh/an dont 50% en heures creuses - Source: CRE et Selectra - Graphique: Selectra

Réduire son empreinte carbone

Les panneaux photovoltaïques permettent de produire de l'électricité avec peu d'émissions de CO2, contribuant ainsi à la lutte contre le changement climatique. Il s'agit d'une énergie solaire, donc entièrement renouvelable et gratuite.

De plus, aujourd'hui, les installations en autoconsommation sont le seul moyen de consommer directement une énergie verte. Il existe différentes offres d'électricité verte sur le marché, mais aucune d'entre elles ne permet de consommer directement une électricité renouvelable. Ce sont plutôt des énergies vertes certifiées par des Garanties d'origine, c'est-à-dire qu'une quantité d'énergies vertes équivalente à votre consommation est injectée sur le réseau par votre fournisseur.

Cependant, il est important de considérer l'empreinte carbone totale des panneaux, qui inclut la fabrication, le transport, l'utilisation et le recyclage. Pour minimiser cette empreinte, il est conseillé de bien dimensionner son installation photovoltaïque, choisir des panneaux produits localement, opter pour des technologies plus efficaces comme les panneaux monocristallins, et maintenir un entretien régulier pour prolonger leur durée de vie.

Augmenter la valeur de son bien

L'installation des panneaux solaires valorise votre bien. Le logement a de grandes chances de voir sa valeur verte augmenter - soit la plus-value immobilière.

Concrètement, les panneaux solaires peuvent améliorer le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) d'une maison, ce qui est un critère important pour les acheteurs potentiels. Un DPE favorable indique une consommation d'énergie plus faible et une meilleure efficacité énergétique.

À titre d'indication, les habitations de classe A et B sont vendues en moyenne 11 % plus chères que les logements classés D.

Générer des revenus supplémentaires

Comme on l'a vu plus haut, les panneaux solaires photovoltaïques offrent une opportunité intéressante pour générer des revenus supplémentaires, grâce à la revente du surplus.

En tant que producteur d'électricité photovoltaïque, vous bénéficiez d'un tarif de rachat garanti fixé par l'État, souvent supérieur au prix de vente de l'électricité sur le marché.

Les inconvénients de l'autoconsommation photovoltaïque

Bien que l'autoconsommation photovoltaïque présente de nombreux avantages, elle comporte également certains inconvénients à prendre en compte. En effet, ce type de projet n'est pas rentable pour tout le monde :

  • L’investissement de départ est conséquent. Comme vu plus haut, le coût d'installation des panneaux solaires est d'au moins 8 000 €. Pour ceux qui veulent opter pour une autoconsommation totale, il faut en plus investir dans une batterie virtuelle ;
  • Le rendement et la production des panneaux dépendent de plusieurs critères, dont les conditions météorologiques : l'énergie produite par les panneaux solaires n'est pas toujours suffisante pour répondre à l'ensemble des besoins du logement. Les périodes de mauvais temps, de pluie ou de neige peuvent réduire la production d'électricité solaire, ce qui peut limiter l'autoconsommation et nécessiter de recourir à l'électricité du réseau ;
  • L’entretien des panneaux solaires photovoltaïques installés est une obligation à laquelle le propriétaire ne peut pas se soustraire. Un défaut d’entretien peut fortement altérer la productivité de l’installation. C'est une intervention payante. Le tarif horaire d'un artisan pour l'entretien et le nettoyage de panneaux solaires est estimé entre 18 et 80 € / heure.

FAQ sur l'autoconsommation solaire

Les panneaux solaires sont-ils rentables ?

Les panneaux solaires sont rentables, et ce, partout en France - même dans les régions les moins ensoleillées. Il faut compter un taux de rentabilité de 8 à 12% sur 30 ans.

Aussi, en fonction de votre installation, vous pouvez espérer un retour sur investissement en moins de 10 ans.

Qu'est-ce qu'un kit de panneaux solaires ?

Un kit de panneaux solaires est un ensemble de composants qui permettent aux particuliers de produire et de stocker de l'électricité grâce à l'énergie solaire. On parle de kit solaire à monter soi-même.

En effet, ces kits sont conçus pour être installés facilement sans l'aide d'un professionnel, ce qui les rend attrayants pour ceux qui cherchent à réduire les coûts initiaux. Il est tout à fait légal de produire et consommer son électricité soi-même sans contrat avec EDF et sans raccordement.

Est-il possible de louer des panneaux solaires ?

Il est tout à fait possible de louer des panneaux solaires, pour ceux qui n'ont pas les moyens pour investir dans une installation photovoltaïque. Concrètement, une entreprise vient installer des panneaux solaires sur votre toit, dont elle reste le propriétaire.

Il existe aussi plusieurs options de location, dont la location longue durée avec option d'achat, c'est-à-dire que vous devenez automatiquement propriétaire de l'installation après la fin du contrat (souvent 20 ans).

Qu'est-ce qu'une autoconsommation collective ?

L'autoconsommation collective consiste à partager la production d'électricité d'une installation solaire entre plusieurs consommateurs et producteurs, contrairement à l'autoconsommation individuelle dont l'énergie produite est réservée à un logement.

Elle est particulièrement adaptée pour des groupements tels que des immeubles, des copropriétés, des quartiers ou des zones d'activités.

En France, l'autoconsommation collective est encadrée par des textes législatifs et réglementaires (dont un décret d'application publié le 30 avril 2017 au Journal officiel), et peut inclure des particuliers, des entreprises, des associations ou des collectivités.