Augmentation électricité : +9% en 2024, +45% en 2 ans !

Mis à jour le
minutes de lecture

Le prix de l'électricité en France a subi une augmentation historique : +15% en février 2023, +10% août 2023 et +9% en février 2024. Le prix du kilowattheure de la majorité des Français est ainsi passé de 0,1740€ à 0,2516€ en 2 ans, soit une hausse de 44,6%.

  • Un foyer moyen en France qui consomme 5 700 kWh par an qui payait 1 128 € en 2022 au tarif bleu d'EDF en option Base, et 1 447 € en 2023, payera 1575 € en 2024, soit + 447 € en 2 ans.
  • Une maison tout électrique de 140m2 consommant 23 500 kWh par an payait quant à lui 4 259 € en 2022, il payera désormais 6 065 € en 2024, soit + 1807 € en 2 ans seulement.

Evolution du prix du kWh d'électricité depuis 2007 - Source : Ministère de la Transition Écologique (SDES) - Graphique : Selectra

En option Base pour une consommation annuelle de 2229 kWh - Source : Médiateur de l'Énergie - Graphique : Selectra

Pour une puissance de 9kVA et une consommation de 8500 kWh/an dont 50% en heures creuses - Source: CRE et Selectra - Graphique: Selectra

Entre 2010 et 2024, le montant de la facture d'électricité au tarif réglementé a plus que doublé.

+9% sur l'électricité en février 2024

La hausse historique du prix de l'électricité se poursuit en 2024.

Plus exactement de +9,8% en tarif heures pleines et creuses et +8,6% en tarif Base.

Concrètement, le prix du kilowattheure est passé de 22,76 à 25,16 centimes d'euros en Base. Pour les foyers en HPHC, il est passé de 24,6 à 27 centimes d'euros en heures pleines et de 18,28 à 20,68 centimes d'euros en heures creuses. 

Nous avons effectué des calculs pour estimer l'impact de cette nouvelle hausse sur les prochaines factures d'électricité, en option Base.

Estimation de l'impact de la prochaine augmentation de l'électricité sur la facture annuelle entre 2022 et 2024
Surface du logementConsommation électrique moyenneBudget annuel moyen TTC
En 2022En 2023En 2024Surcoût sur 1 anSurcoût sur 2 ans
70 m²13 000 kWh/an
compteur 6 kVA
2 398 €3 108 €3 400 €+ 292 €+ 1 002 €
100 m²18 100 kWh/an
compteur 9 kVA
3 319 €4 307 €4 715 €+ 408 €+ 1 396 €
140 m²23 500 kWh/an
compteur 9 kVA
4 259 €5 536 €6 065 €+ 529 €+ 1 807 €
200 m²29 900 kWh/an
compteur 12 kVA
5 407 €6 873 €7 530 €+ 657 €+ 2 127 €
  • Qui est concerné par cette nouvelle hausse ?
  • Les clients du tarif Bleu d'EDF.
  • Les clients ayant souscrit à une offre à prix indexés sur le tarif réglementé d'EDF.
  • Les clients d'une offre à prix variable, si le fournisseur décide de répercuter la hausse sur le tarif de ses offres.
  • Les clients d'une offre à prix fixes une fois la fin de la durée de bloquage des prix indiquée dans le contrat sera atteinte.

En clair, tout le monde est impacté, soit environ 9 Français sur 10. Pour savoir si c'est votre cas, référez-vous aux CGV de votre contrat d'électricité ou appelez gratuitement nos conseiller au 09 73 72 25 00.

Les clients souscrivant à une offre avant le 1er février ne subiront pas cette hausse sur leurs factures. Il est donc vivement recommandé d'y conseiller avant le 1er février.

Voici les meilleures offres d'électricité à prix bloqués du marché en février 2024:

⚡ Quel fournisseur d'électricité fixe est le moins cher en option base ?
Fournisseur d'électricité fixe Nom de l'offre d'électricité fixe Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE PRIX FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1230 €
Economies estimées
355 €
197.99 € 0.1811 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% FRANÇAISE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Avis sur Alterna : 2.6/5

Coûts annuels estimés
1264 €
Economies estimées
321 €
165.58 € 0.1927 €
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1286 €
Economies estimées
299 €
150.39 € 0.1992 €
Octopus Energy
ECO-CONSO FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1303 €
Economies estimées
282 €
152.54 € 0.2018 €
La Bellenergie
CONSTANCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1310 €
Economies estimées
276 €
174.32 € 0.1992 €
Alpiq
OFFRE ÉLECTRICITÉ STABLE
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B
Avis sur Alpiq : 3.5/5

Coûts annuels estimés
1316 €
Economies estimées
270 €
152.54 € 0.2041 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% LOCALE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Avis sur Alterna : 2.6/5

Coûts annuels estimés
1316 €
Economies estimées
269 €
165.58 € 0.2018 €
EDF
ZEN FIXE
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : C
Avis sur EDF : 1.8/5

Coûts annuels estimés
1322 €
Economies estimées
263 €
151.2 € 0.2054 €
La Bellenergie
GARANCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1334 €
Economies estimées
252 €
198.37 € 0.1992 €
Vattenfall
VERTE FLASH
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1340 €
Economies estimées
245 €
164.57 € 0.2063 €

*Tarifs € TTC à jour du 19/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 5700 kWh en option base (6 kVA)

Augmentation du prix de l'électricité en 2023

Le prix de l'électricité en France n'a jamais autant augmenté de l'histoire qu'en 2023.

+10% en août 2023

Le prix de l'électricité au tarif réglementé a augmenté de 10% au 1er août 2023. L'information a été confirmée par une publication au Journal Officiel. Sans le bouclier tarifaire, la hausse aurait été de 74,5%.

Nous avons détaillé les évolutions selon l'option tarifaire. On remarque que la hausse est encore plus élevée en heures pleines.

Évolution du prix du kWh d'électricité EDF
Option tarifaire2022février 2023août 2023Différence entre 2022 et août 2023Différence entre février 2023 et août 2023
Base0,1740 €0,2062 €0,2276 €+ 30,8%+ 10,4%
Heures pleines0,1841 €0,2228 €0,2460 €+ 33,6%+ 10,4%
Heures creuses0,1470 €0,1615 €0,1828 €+ 24,3%+ 13,2%
Évolution du prix de l'abonnement d'électricité EDF
Puissance souscriteAbonnement mensuel
2022février 2023août 2023Différence entre 2022 et août 2023Différence entre février 2023 et août 2023
3 kVA103,56 €109,91 €113,64 €+ 6,1%+ 3,4%
6 kVA136,14 €143,71 €149,28 €+ 9,7%+ 3,9%
9 kVA170,09 €179,39 €187,56 €+ 10,3%+ 4,6%
12 kVA204,51 €216,26 €226,68 €+ 10,8%+ 4,8%
15 kVA236,61 €250,54 €263,04 €+ 11,2%+ 5%

en option Base.

Impact de l'augmentation de l'électricité sur la facture annuelle entre 2022 et 2023
Surface du logementConsommation électrique moyenneBudget annuel moyen TTC
En 2022En août 2023Surcoût annuel
70 m²13 000 kWh/an
compteur 6 kVA
2 398 €3 108 €+ 710 €
100 m²18 100 kWh/an
compteur 9 kVA
3 319 €4 307 €+ 988 €
140 m²23 500 kWh/an
compteur 9 kVA
4 259 €5 536 €+ 1 217 €
200 m²29 900 kWh/an
compteur 12 kVA
5 407 €6 873 €+ 1 366 €

Sources : Consommation électrique d'une maison en fonction de sa surface, en option Base.

+15% en février 2023

Le prix de l'électricité en France a augmenté de 15% au 1er février 2023. Sans le bouclier tarifaire, la hausse aurait été de 99%.

Évolution du prix de l'électricité en fonction de la puissance souscrite
Puissance souscriteAbonnementPrix du kWh
2022février 2023Différence2022février 2023Différence
3 kVA103,56 €109,91 €+ 6,13%0,1740 €0,2062 €+ 18,51%
6 kVA136,14 €143,71 €+ 5,56%0,1740 €0,2062 €+ 18,51%
9 kVA170,09 €179,39 €+ 5,47%0,1740 €0,2062 €+ 18,51%
12 kVA204,51 €216,26 €+ 5,75%0,1740 €0,2062 €+ 18,51%
15 kVA236,61 €250,54 €+ 5.89%0,1740 €0,2062 €+ 18,51%

en option Base.

Selectra vous propose un outil qui permet de calculer l’impact exact de l’évolution des tarifs réglementés d’électricité sur votre facture, de 2013 à aujourd'hui. Pour cela, vous devez renseigner votre option tarifaire (base ou heures pleines/heures creuses), votre puissance souscrite et votre consommation annuelle.

Calculer l'impact de la hausse des prix de l'énergie sur ma facture

kWh
Chargement

Pourquoi le prix de l'électricité explose en France ?

L'augmentation exponentielle du prix de l'électricité en France est due à la faiblesse de la production nucléaire du parc d'EDF, à la hausse des coûts d'acheminement et de production et à la flambée des prix de l’énergie sur les marchés internationaux.

Prix du kWh TTC pour un compteur 6 kVA en centimes d'euros - Source : CRE, Selectra

Elle est essentiellement le fruit d'un manque d'anticipation au niveau de l'investissement dans le production et dans l'indexation des prix de l'électricité sur ceux du gaz sur les marchés européens alors même que le continent est totalement dépendant de pays tiers pour son approvisionnement en gaz.

Les principales causes de l'augmentation du prix de l'électricité

Alors que tout laissait à penser que 2023 annoncerait la fin de l'envolée des prix de l'électricité, plusieurs causes sont à l'origine de la poursuite de la tendance :

  • Le retard dans le planning de remise en route des réacteurs nucléaires ;
  • Les investissements tardifs d'EDF dans le nucléaire pour relancer la filière ;
  • Les investissements dans la production d'électricité verte ;
  • La hausse des coûts du gaz, entrainant une augmentation des coûts pour produire de l'électricité à partir de centrales thermiques ;
  • La reprise économique post-pandémique qui tire mécaniquement les prix vers le haut à cause d'une forte demande ;
  • La hausse des coûts de transport et de distribution jusqu'aux consommateurs finaux.
  • La réhausse des taxes sur l'électricité.

La remontée de la taxe sur l'électricité

C'est l'unique raison de la hausse du prix de l'électricité de février 2024. Elle impacte tous les Français.

Pour faire baisser le prix de l'électricité au coeur de la crise, le Gouvernement avait baissé le montant de l'accise sur l'électricité à 1€/MWh HT.

Elle a été remontée à 21€/MWh, auxquels il faut ajoutée une TVA de 20%, ce qui donne 25,2€/MWh TTC.

La hausse perpétuelle et exponentielle des charges d’EDF

Les frais d’exploitation d’EDF ne font qu'augmenter, avec l’obligation d’investir 200 milliards dans les dix prochaines années dans le nucléaire, tout en continuant d'investir dans la transition énergétique.

centrale nucléaire

La relance de la filière nucléaire en France a été entravée par des investissements tardifs d'EDF et de longues tergiversations politiques sur l'avenir de la filière. Le secteur nucléaire nécessite des investissements en amont importants pour moderniser et améliorer l'efficacité des centrales.

Or si depuis 2012 la législation était nettement en faveur d'une réduction du parc nucléaire, un virage important a été amorcé en 2022 avec l'annonce de la construction de plusieurs EPR, consécutive de la prise de conscience de l'importance de l'atome pour la souveraineté et l'économie nationales.

Mais pendant 10 ans, le retard dans les investissements a conduit à des problèmes de maintenance et de disponibilité, entraînant une capacité de production réduite, ce qui a contribué à l'augmentation des coûts de production d'électricité et, par conséquent, à la hausse des prix.

Sur les 56 réacteurs français, seuls 35 d'entre eux sont opérationnels au 19 mai 2024 , ce qui représente 65 % de la capacité de production.

En parallèle, bien que les investissements dans la production d'électricité verte aient été encouragés pour favoriser une transition énergétique, leur déploiement n'a pas été suffisamment rapide pour compenser la baisse de la production nucléaire. Bien que ces sources d'énergie verte aient augmenté leur part dans le mix énergétique, elles n'ont pas encore atteint un niveau capable de couvrir pleinement la demande croissante en électricité, ce qui a également contribué à la hausse des prix sur le marché de l'énergie en France ces dernières années.

Naturellement, la création de parcs solaires et éoliens, comme le grand carénage des centrales nucléaires et la création d'EPR ont un coût qui n'était pas à assumer au cours des dernières décennies. La majorité des réacteurs nucléaires ont été mis en service dans les années 1980, et le dernier en 2002.

L'indexation des prix de l'électricité sur ceux du gaz sur les marchés de gros de l'électricité

De nombreux contrats d'approvisionnement en électricité sont liés aux prix du gaz, notamment car ce dernier est souvent utilisé pour produire de l'électricité dans les centrales thermiques à gaz - particulièrement chères. En 2023, une augmentation significative des prix du gaz naturel sur les marchés internationaux a été observée. Cette indexation a eu un impact direct sur les prix de l'électricité, entraînant ainsi une hausse pour les consommateurs finaux.

C'est bien entendu la guerre en Ukraine qui a perturbé le marché mondial du gaz - et donc de l'électricité. L'Ukraine est un important pays de transit pour le gaz russe vers l'Europe. Les tensions géopolitiques et les perturbations ont eu pour conséquence la chute de l'approvisionnement européen en gaz russe.

Graphique: Selectra - Source: EEX

Enfin, la hausse de la demande en gaz a été un facteur déterminant dans la flambée des prix de l'électricité. Plusieurs facteurs ont contribué à cette augmentation de la demande, notamment la reprise économique dans de nombreuses régions du monde après la pandémie de COVID-19, ainsi que la croissance industrielle accrue dans certains pays. En parallèle, certains pays ont progressivement abandonné l'utilisation du charbon et se sont tournés vers le gaz pour réduire leurs émissions de carbone, ce qui a renforcé la demande en gaz naturel.

Source : Selectra

Si le prix de vente du MWh d’électricité sur les marchés est redescendu, il reste non seulement plus élevé que par le passé, et surtout les fournisseurs ont dû acheter de l'énergie à un prix exorbitant au coeur de la crise et ont subi des pertes qu'ils continuent d'éponger... d'où la décision du gouvernement Français de mettre en place le mécanisme de bouclier tarifaire.

Ceux qui s'en sortent le mieux en 2024 sont ceux qui ont adopté la meilleure stratégie d'achat d'électricité et achètent quand les prix sont au plus bas.

La hausse des coûts d'acheminement

Les Tarifs d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE) servent à rémunérer les prestataires de transports et de distributions de l'électricité. Même si son calcul n'évolue que tous les 4 ans, son prix évolue bel et bien chaque année, après délibération de la CRE.

Dans la dernière délibération sur les TURPE en date du 5 janvier 2023 de la CRE, on apprend que la forte volatilité du prix de l'électricité sur le marché international entraine une augmentation mécanique des TURPE. En effet, la délibération TURPE 6 HTB a modifié le calcul desdits tarifs pour tenir compte des coûts associés aux congestions nationales et internationales. Ces dernières étant plus nombreuses, les coûts qui leur sont associés sont loin des prévisions. À titre d'exemple, les coûts de congestion de réseaux pourraient être de l'ordre de 140 M€ à 250 M€ contre les 29 M€ prévus.

Combiné à l'inflation, l’augmentation finale du TURPE annoncée par la CRE au 1er août a été fixé à +6,51 %.

Pour rappel, les coûts d'acheminement représentent plus d'un tiers du prix total de l'électricité qui est facturé aux consommateurs particuliers.

La hausse du prix du nucléaire

Avec le mécanisme de l'ARENH, la plupart des fournisseurs achètent leur électricité auprès de la production de nucléaire d'EDF, à un prix de 42 € par MWh. En novembre 2023, l'État et EDF sont parvenus à un accord sur une hausse des prix de l'électricité. Le prix de l'ensemble de l'électricité produite par le parc nucléaire français pourrait passer à 70 € par MWh. Avec la fin annoncée de l'ARENH pour 2025, c'était une occasion de proposer un nouveau mécanisme.

Cette hausse signifiera sans doute une nouvelle hausse des prix pour les ménages. Cela expliquera donc en partie les augmentations futures des prix de l'électricité. Toutefois, cette hausse devrait être limitée et surtout, les prix devraient être moins volatils que par le passé, rassure le gouvernement. Le but étant de lisser les prix et éviter les pics de hausse comme on les avait vus pendant les hivers 2021 - 2022.

Le bouclier tarifaire : la réponse du Gouvernement pour limiter les augmentations

L'impact de la décision d'arrêter de se procurer du gaz russe sur les prix du gaz et de l'électricité n'avait pas été anticipé par les dirigeants français et européens.

Toutefois, il a bien fallu protéger les consommateurs et les fournisseurs. Face aux inquiétudes des Français et sous la pression des associations de consommateurs et du patronat, le gouvernement de Jean Castex avait annoncé la mise en place d'un bouclier tarifaire.

Concrètement pour les consommateurs, cela s'est traduit par une limitation des hausses des prix de l'électricité de :

  • 4% en février 2022 au lieu de 44,5% ;
  • 15% en février 2023 au lieu de 99% ;
  • 10% en août 2023 au lieu de 74,5%.

Cela a eu pour conséquence une limitation de la hausse des factures, qui reste pourtant historique. Le graphique suivant permet de visualiser l'impact qu'aurait eu la hausse du prix de l'électricité sans la mise en place d'un bouclier tarifaire :

Source : Selectra

Sans le bouclier tarifaire, l'augmentation de février 2023 aurait par exemple représenté une hausse des factures 180 € par mois. Le ministre de l'Economie s'est d'ailleurs félicité du mécanisme mis en place par le Gouvernement sur Twitter.

Concrètement pour les fournisseurs d'énergie, le mécanisme d'aide s'est traduit par :

  • la revalorisation de +20% du plafond de nucléaire acheté par les fournisseurs alternatifs à EDF, soit un passage de 100 TWh à 120 TWh (en échange d'une hausse du prix de l'ARENH de 42€ à 46,50€ pour EDF) ;
  • une compensation financière pour garantir des offres à des tarifs raisonnables aux consommateurs avec le bouclier tarifaire, malgré les lourdes pertes du fait d'une électricité achetée à prix élevé sur les marchés de gros.

Le coût du bouclier tarifaire pour les finances publiques a été estimé à 110 milliards d'euros par le Gouvernement. Soit le coût de construction d'entre 6 et 20 réacteurs nucléaires de nouvelle génération. Or ce qui n'est pas payé par le consommateur ou le fournisseur est donc payé par le contribuable.

La fin progressive du bouclier tarifaire a pour but de réequilibrer le financement du mécanisme de limitation des prix de l'énergie.

Comment est composé le tarif bleu d’EDF ?

Connaître la structure du tarif bleu d’EDF permet d’en comprendre son évolution.

Le calcul du prix de l'électricité en France est encadré par l’article L. 337-6 du Code de l’énergie. La méthode retenue est celle de l'empilement des coûts :

  1. Le coût de l’ARENH (Accès régulé à l’électricité nucléaire) qui détermine le prix d’exploitation des centrales nucléaires d’EDF. Il représente dans les 60 % des tarifs réglementés Hors Taxes, car le nucléaire assure dans les 75 % de la production d’électricité de la France ;
  2. Le TURPE ou Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’électricité assure le financement des activités d’Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution du réseau d’électricité et la RTE ;
  3. Les taxes sur l'électricité comme la TVA, la CTA et l'accise sur l'électricité ;
  4. Le complément à la fourniture d’électricité qui permet le financement de l’obligation de capacité des prestataires d’énergie. Son montant est indexé sur les marchés de gros ;
  5. Les coûts de fonctionnement d’EDF qui intègrent la rémunération de ses salariés.

Fourniture : Part du tarif réglementé couvrant la production et la commercialisation de l'électricité. Réseau : Part du tarif réglementé pour couvrant le transport de l'électricité. Taxes et contributions : TVA, CTA, et Accise.

Selon l'article L. 337-4 du Code de l'énergie, pour décider des évolutions de prix, « la Commission de régulation de l'énergie transmet aux ministres chargés de l'Économie et de l'énergie ses propositions motivées de tarifs réglementés de vente d'électricité. La décision est réputée acquise en l'absence d'opposition de l'un des ministres dans un délai de trois mois suivant la réception de ces propositions. Les tarifs sont publiés au Journal officiel. »

Notons que depuis 2017, le financement des énergies renouvelables ne fait plus l'objet d'une taxe et été rattaché au budget de l'État.

Comment se protéger contre les hausses de prix ?

Seules les personnes bénéficiant d'une offre à prix fixe souscrite avant la prochaine hausse des prix pourront s'assurer d'échapper à la prochaine augmentation du prix de l'électricité.

Changer de fournisseur d'électricité en France est simple et gratuit pour les particuliers.

Depuis 2007, le marché de la fourniture d'électricité s'est ouvert à la concurrence. Alors qu'avant, il n'existait qu'un seul fournisseur pour l'électricité, EDF, plus d'une vingtaine de fournisseurs alternatifs  d'électricité (et de gaz) proposent désormais à leurs clients des offres plus compétitives que le tarif réglementé.

Changer de fournisseur c'est :

smartphone

Simple et gratuit

En ligne ou par téléphone, changer de fournisseur s'effectue en quelques minutes et sans frais.

check

Réversible et sans engagement

Possibilité de changer de fournisseur ou d'offre à tout moment, pour bénéficier de prix toujours plus compétitifs.

like

Sans perte de qualité ni risque de coupure

Peu importe le fournisseur d'électricité, l'énergie distribuée reste la même sans aucune interruption.

Contactez un conseiller Selectra au :
☎️ 09 73 72 25 00

Annonce - Service Selectra non-partenaire d'EDF

Trouver moins cher grâce à un comparateur

Voici le montant des factures d'électricité selon les prix en vigueur chez les fournisseurs d'électricité les moins chers :

⚡ Quel fournisseur d'électricité est le moins cher en option base ?
Fournisseur d'électricité Nom de l'offre d'électricité Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE PRIX FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1230 €
Economies estimées
355 €
197.99 € 0.1811 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% FRANÇAISE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Avis sur Alterna : 2.6/5

Coûts annuels estimés
1264 €
Economies estimées
321 €
165.58 € 0.1927 €
OHM Énergie
ULTRA ECO
⚖ Des prix indexés !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1285 €
Economies estimées
301 €
149.88 € 0.1991 €
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1286 €
Economies estimées
299 €
150.39 € 0.1992 €
Octopus Energy
ECO-CONSO FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1303 €
Economies estimées
282 €
152.54 € 0.2018 €

*Tarifs € TTC à jour du 19/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 5700 kWh en option base (6 kVA)

Pour trouver l'offre la moins chère pour vous, vous pouvez utiliser notre comparateur d'offre d'électricité. Pensez à vous munir d'une facture d'électricité pour avoir des résultats les plus proches possibles de votre profil de consommation.

Choisir une offre à prix bloqués

Les contrats d'énergie à prix bloqués permettent de se prémunir des augmentations régulières des tarifs de l’électricité. Le prix hors taxes du kWh et/ou de l’abonnement est, en effet, bloqué sur une période prédéterminée en général d’une à quatre années.

Pour peu que la durée de fixité de l'offre soit suffisamment grande, ils peuvent profiter d'un prix du kWh avantageux pendant encore plusieurs mois, voire plusieurs années.

⚡ Quel fournisseur d'électricité fixe est le moins cher en option base ?
Fournisseur d'électricité fixe Nom de l'offre d'électricité fixe Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE PRIX FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1230 €
Economies estimées
355 €
197.99 € 0.1811 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% FRANÇAISE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Avis sur Alterna : 2.6/5

Coûts annuels estimés
1264 €
Economies estimées
321 €
165.58 € 0.1927 €
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1286 €
Economies estimées
299 €
150.39 € 0.1992 €
Octopus Energy
ECO-CONSO FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1303 €
Economies estimées
282 €
152.54 € 0.2018 €
Alpiq
OFFRE ÉLECTRICITÉ STABLE
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B
Avis sur Alpiq : 3.5/5

Coûts annuels estimés
1316 €
Economies estimées
270 €
152.54 € 0.2041 €

*Tarifs € TTC à jour du 19/05/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 5700 kWh en option base (6 kVA)

Passer à l'option Tempo d'EDF

Tempo est une offre exigeante, puisqu'elle implique de moins consommer 22 jours par an, lors des principaux pics de consommations d'électricité en France.

En échange, tout le reste de l'année, le prix du kilowattheure est nettement moins cher.

Pour les consommateurs prêts à relever le défi, Tempo est une offre très compétitive.

Participer à un achat groupé

En négociant les meilleurs contrats d'énergie avec les fournisseurs, Selectra peut proposer aux consommateurs une multitude d'offres d'achats groupés, leur permettant de bénéficier de conditions encore plus avantageuses pour leurs contrats d'électricité et de gaz.

Ainsi, par le passé, les clients de l'achat groupés Selectra ont pu bénéficier notamment de prix du kWh HT jusqu'à 25% moins cher chez Plüm Energie en 2015.

Réduire ses consommations

Qu'il s'agisse de changer son système de chauffage pour des appareils plus performants, de réduire sa consommation, ou d'améliorer l'isolation thermique du logement, la sobriété énergétique va souvent de pair avec les travaux de rénovation énergétique de l'habitat.

Graphique: Selectra - Source: Enquête Tremi 2020

À titre d'exemple, l'isolation de combles perdus permettrait de réduire jusqu'à 30% les déperditions énergétiques de la toiture, et de surcroît réduire sa facture de chauffage.

Augmentation EDF : quel est le prix en 2024 ?

logo EDF

Le prix de l'électricité en France aujourd'hui, 19/05/2024 est de 15,26 € par MWh sur les marchés de gros. Il est de 0.2516 € par kWh au tarif réglementé résidentiel en 6 kVA.

Quelle proportion de la population est abonnée au tarif bleu EDF ? Près de 8 Français sur 10 sont encore à ce jour, abonnés aux tarifs réglementés d’EDF, le prestataire historique d’électricité de la France.

Tarif base

Voici la grille tarifaire en vigueur pour le tarif bleu réglementé EDF en option base :

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option base
Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) Prix du kWh
3 kVA 115.56 € 0.2516 €
6 kVA 151.2 € 0.2516 €
9 kVA 189.48 € 0.2516 €
12 kVA 228.48 € 0.2516 €
15 kVA 264.84 € 0.2516 €
18 kVA 301.08 € 0.2516 €
24 kVA 381.12 € 0.2516 €
30 kVA 449.28 € 0.2516 €
36 kVA 537.84 € 0.2516 €
Infos / Souscription :

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 19/05/2024

Tarif Heures Pleines Heures Creuses

Voici la grille tarifaire en vigueur pour le tarif bleu réglementé EDF en option Heures Pleines Heures Creuses :

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option hphc
Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) Heures Creuses Heures Pleines
6 kVA 156.12 € 0.2068 € 0.27 €
9 kVA 200.4 € 0.2068 € 0.27 €
12 kVA 241.56 € 0.2068 € 0.27 €
15 kVA 280.8 € 0.2068 € 0.27 €
18 kVA 319.68 € 0.2068 € 0.27 €
24 kVA 401.28 € 0.2068 € 0.27 €
30 kVA 475.56 € 0.2068 € 0.27 €
36 kVA 537.48 € 0.2068 € 0.27 €
Infos / Souscription :

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 19/05/2024

Tarif Tempo

Voici la grille tarifaire en vigueur pour le tarif bleu réglementé EDF en option Tempo :

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option tempo
Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) 🔵 Heures Creuses 🔵 Heures Pleines ⚪ Heures Creuses ⚪ Heures Pleines 🔴 Heures Creuses 🔴 Heures Pleines
6 kVA 155.52 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
9 kVA 193.92 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
12 kVA 233.28 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
15 kVA 269.4 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
18 kVA 305.28 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
30 kVA 459.48 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
36 kVA 533.04 € 0.1296 € 0.1609 € 0.1486 € 0.1894 € 0.1568 € 0.7562 €
Infos / Souscription :

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 19/05/2024

Historique des précédentes augmentations du tarif bleu d'EDF

Évolution du tarif réglementé de l'électricité depuis 2010
201020112012201320142015201620172018201920202021202220232024
+3 %+1,7 %+2 %+5 %+2,5 %+2,5 %-0,5 %+1,7 %+0,2 %+7,2 %+3,94 %+2,09 %+4 %+31 %+9 %

Augmentation du prix de l'électricité de +10% en août 2023

La hausse s'est poursuivie en 2023. Jamais dans l'histoire le prix de l'électricité n'avait autant augmenté qu'en 2023. La hausse cumulée a atteint 31% entre le 31 janvier et le 1er août.

Augmentation du prix de l'électricité de +15% en février 2023

À compter du premier février 2023, le coût de l'énergie électrique a connu une hausse moyenne de 15% toutes taxes comprises. Grâce à l'extension du dispositif de protection tarifaire, cette augmentation aurait dû atteindre 99%, mais a été limitée. Néanmoins, malgré cette hausse modérée du prix de l'électricité, l'effet sur le total des factures d'énergie électrique est considérable.

Augmentation du prix de l'électricité de +4% au 1ᵉʳ février 2022

À l'origine de cette hausse également subie par de nombreux autres pays européens :

  1. l'augmentation des cours du gaz de +300% au cours de ces derniers mois : outre son utilité première liée au chauffage, le gaz joue également un rôle crucial dans la production d'électricité. De ce fait, le prix de l'électricité dépend des fluctuations du prix du gaz ;
  2. la hausse des prix de l'électricité sur les marchés de gros : le prix du mégawattheure (MWh) a récemment atteint les 196 euros, alors qu'il était inférieur à 60 euros en 2019 ;
  3. la quantité insuffisante d'électricité d'origine nucléaire qu'EDF est tenu de revendre à prix fixe à ses concurrents.

Cette flambée des prix de l'électricité inquiète les Français et a raison : elle aura pour conséquence une hausse de 60 euros sur la facture annuelle (estimation pour un foyer de 4 personnes se chauffant au tout électrique).

Hausse du prix de l'électricité de +0,48% au 1ᵉʳ août 2021

À la suite de l'annonce du 8 juillet 2021 de la Commission de régulation de l’énergie, l'augmentation des tarifs EDF au 1ᵉʳ août 2021 est de :

  • +0,48 % TTC pour les tarifs bleus résidentiels ;
  • +0,38 % TTC pour les tarifs bleus professionnels.

Cette augmentation du prix de l'électricité peut s'expliquer par les trois raisons suivantes :

  1. l’évolution du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité au mois d'août 2021 ;
  2. la hausse de la contrepartie financière perçue par les fournisseurs d'électricité en lien avec la gestion des clients pour le compte d'Enedis ;
  3. la réévaluation de la composante de rattrapage relative aux montants non couverts en 2019.

L'augmentation EDF du 1ᵉʳ février 2021

Annoncée le 18 janvier 2021 par la CRE, l'augmentation des tarifs EDF au 1ᵉʳ février 2021 est de :

  1. +1,93% HT soit +1,61% TTC pour les tarifs bleus résidentiels ;
  2. +3,23% HT soit +2,61% TTC pour les tarifs bleus professionnels.

Cette augmentation du prix de l'électricité peut s'expliquer par les trois raisons suivantes :

  • la hausse des coûts d'approvisionnement de l'électricité ;
  • la baisse des coûts de commercialisation : celle-ci est liée à la crise sanitaire puis économique engendrée par la Covid-19 ;
  • la fin du rattrapage de différence entre le coût de l'électricité et son tarif ;
  • l'augmentation récente des factures d'impayés, toujours en lien avec la crise sanitaire.

L'augmentation EDF du 1ᵉʳ août 2020

Comme tous les ans, la formule tarifaire du TRV de l'électricité est revue au mois d'août et réajuster pour répondre au mieux à la situation du marché de l'électricité. C'est la deuxième année consécutive que le prix est revu deux fois, dû à des situations exceptionnelles.

Après avoir augmenté de 2,4% TTC en février, il réaugmente de 1,82% HT, soit 1,54% TTC en août pour les tarifs bleus résidentiels (particuliers et petits professionnels). Cette hausse est due à trois raisons :

  1. la hausse des coûts d'acheminement (TURPE) de 3,4% en moyenne (soit 1,24% sur les TRV TTC) ;
  2. la baisse des coûts de commercialisation de 0,06% TTC. En effet, le gestionnaire de réseau a augmenté la contrepartie financière qu'il donne aux fournisseurs pour la gestion de clients dont ils se chargent en son nom ;
  3. la fin du rattrapage important qui existe depuis 2018 entre le coût de l'électricité et son tarif, cette constante du rattrapage s'élève à +0,37%.

augmentation EDF

L'augmentation EDF du 1ᵉʳ février 2020 

Malgré les grèves contre la réforme de la retraite, qui paralysent tout le pays, le gouvernement a accepté la nouvelle proposition de grille tarifaire du Tarif Bleu d'EDF, de la Commission de Régulation de l'Énergie. Le prix de l'électricité augmente donc de 2,4% au 1ᵉʳ février 2020 pour les particuliers et les petits professionnels (puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA). Cela correspond à une augmentation de +3,6 €/MWh, soit 3,1% HT et à une augmentation de 21€ sur la facture annuelle d'électricité.

Cette hausse est provoquée par quatre facteurs :

  1. La hausse du coût d'approvisionnement sur les marchés de gros ;
  2. L'augmentation du niveau d'écrêtement de l'ARENH en raison d'une plus forte demande de la part des fournisseurs alternatifs pour 2020, que pour 2019 ;
  3. La hausse des coûts de commercialisation qui inclue les coûts d'acquisition en certificats d'économie d'énergie ;
  4. Le rattrapage de l'écart important qui existe depuis 2 ans, entre le coût de l'électricité et son tarif. Écart créé notamment par le gel des tarifs réglementé d'électricité qui a eu lieu au premier semestre 2019.

Les augmentations EDF de 2019

Sur fond de révolte des Gilets Jaunes, l'année 2019 a été marquée par des hausses importantes du prix de l'électricité.

Le tarif bleu aurait dû subir une hausse de 3% au 1ᵉʳ janvier, mais suite au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement avait décidé de ne pas suivre la recommandation de la CRE et de geler ces tarifs. Le prix de l'électricité augmente donc une première fois, de +5,9% en juin 2019. Cette hausse du mois de juin est particulièrement forte, puisqu'elle rattrape l'augmentation du prix de l'électricité sur les marchés de gros, de ces 6 derniers mois

Le tarif réglementé d'EDF subit de nouveau une hausse au 1ᵉʳ août 2019. Elle est de +1,47% HT soit +1,23% TTC et elle est due à l'évolution du TURPE ou Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité. Cette augmentation du TURPE va permettre de rembourser les travaux de modernisation du réseau électrique français, modernisation faite pour le déploiement des compteurs Linky.

Les augmentations EDF en 2018

L'année 2018 est marquée par la révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Ce document explique la stratégie mise en place pour suivre les directives de la loi transition énergétique de 2015. L'augmentation du mois d'août s'inscrit dans cette logique.

Elle est de 0,7% pour les consommateurs particuliers et de 1,6% pour les usagers professionnels résidant hors du réseau métropolitain comme en Corse et dans les territoires d’Outre-Mer. Cette hausse a été décidée suite à la demande de la Commission de Régulation de l’Energie ou CRE. Sa demande est motivée par la nécessité de la prise en compte des effets des deux faits suivants :

  1. La hausse des coûts de financement d’EDF : chaque fournisseur d’énergie est, en effet, tenu par la loi de s’engager en faveur de l’efficacité énergétique en finançant de telles actions. Le dispositif des Certificats d’Économies d’Energie ou CEE s’inscrit, en effet, dans le contexte énergétique de la France à partir du 1ᵉʳ janvier 2018 jusqu’à la fin 2021. Cette obligation double quasiment l’investissement d’EDF en comparaison avec celui de l’année précédente avec un budget s’élevant à 650 millions d’euros prévus à allouer aux CEE pour 2018.
  2. La révision à la hausse du TURPE : le TURPE permet de rémunérer Enedis grâce à un pourcentage prélevé par kWh consommé en France. Ce tarif est régulièrement réévalué pour s’accorder au plus près à la réalité.

Les augmentations EDF de 2017

Le tarif réglementé de l’électricité a augmenté de 1,7% en moyenne au 1ᵉʳ août 2017 suite à une demande de la CRE. Cette augmentation est initiée pour :

  1. Rattraper le déficit de 190 millions généré par l’insuffisance de l’augmentation desdits tarifs en 2012 ;
  2. Combler la lacune financière induite par l’augmentation des coûts de maintenance du parc nucléaire. Un budget de 2,5 milliards a été alloué à la prise de contrôle d’Areva NP et d’au moins 5 milliards à la construction de l’EPR de Flamanville.

Augmentation EDF de 50% sur les 50 dernières années

Entre 1960 et 2016, la consommation en électricité des ménages français a particulièrement augmenté. En effet, dans les années 70, de plus en plus de logements neufs se sont construits avec du chauffage électrique et les années 80, ont vu l'apparition des appareils électroménagers. En général, le confort des ménages français s'est amélioré, ce qui a entraîné une hausse de leur consommation en énergie (électricité ou gaz) et donc de leurs factures.

Quant à l'évolution du prix de l'électricité sur ces 50 dernières années, nous identifions quatre périodes :

Entre 1960 et 1970, le prix de l'électricité était stable. La production d'électricité dépendait des énergies fossiles et le marché des hydrocarbures ne présentait pas d'instabilité. Nous avons une augmentation de 1,6% sur dix ans.

Entre 1970 et 1985, le prix de l'électricité est très volatil. En effet, les prix de production de l'électricité dépendent en grosse partie du prix du pétrole et avec les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979, le marché est complètement instable. Le prix de l'électricité subit une hausse de 151%, avec des pics de +16,7% en 1974 et de +22% en 1980.

augmentation EDF

Entre 1985 et 2009, après le contre-choc pétrolier, le prix de l'électricité retrouve sa stabilité, nous comptons une hausse de seulement +3,4% sur toute la période. Cela est dû à l'ouverture des centrales nucléaires au cours des années 80. La production de l'électricité ne dépend plus du marché des hydrocarbures. De plus, l'électricité est très peu taxée, le but étant que son coût de vente couvre principalement les coûts de production. Nous sommes même témoins d'une baisse du prix de l'électricité à la fin des années 90.

Entre 2009 et 2016, le prix de l'électricité augmente très rapidement, +4,3% en 7 ans. Cela est dû, en grande partie, à la mise en place de la CSPE (Contribution aux charges de Service Public de l’Électricité). Cette taxe est responsable de financer le surcoût dû aux énergies renouvelables. Elle est multipliée par 5 entre 2011 et 2015. Cette hausse est aussi imputable, mais plus légèrement, au TURPE (coût lié au réseau électrique).

💸⚖️ Comparez gratuitement les offres d'énergie pour économiser ! ☎️ 09 73 72 25 00  📅 Planifier un rappel  💻 Comparer en ligne