Comment déterminer le coût de l'électricité par mètre carré ?

Mis à jour le
minutes de lecture

prix electricite m2

Le prix de l'électricité s'exprime généralement en euro par kWh. Toutefois, pour comparer les dépenses énergétiques de deux foyers différents, ramener le coût au prix par m² fait sens. En 2024, le prix de l'électricité au m² peut varier entre 5 € / m² et 60 € par m² selon le niveau d'isolation thermique, les habitudes de consommation, l'énergie utilisée pour le chauffage, et plus généralement le contrat d'électricité choisi.

En France, le prix moyen de l'électricité par m² est de l'ordre de 13 € par m².

Calcul sur la base d'une consommation moyenne par foyer de 5 681 kWh, et d'une surface moyenne de logement de 91 m² sans tenir compte du niveau d'isolation du logement ou du mode de chauffage.
Sources : Bilan RTE 2021 / Étude INSEE 2015

Prix de l'électricité au m² : l'essentiel à retenir

  • Le prix de l'électricité au m² varie considérablement selon la typologie de logement ;
  • Les logements les plus énergivores consomment jusqu'à 60 € / m² pour l'électricité ;
  • La consommation électrique d'un ménage français est d'envrion 5 752 kWh selon RTE.

Comment calculer le coût de l'électricité au m² dans un logement ?

Le coût de l'électricité au m² dans un logement chauffé à l'électricité se calcule en divisant le montant de la facture annuelle d'électricité par la surface du logement.

Prix électricité par m2 = coût de la consommation annuelle / surface du logement
Offre duale

Le chauffage représente près de la moitié des dépenses d'énergie des ménages. Pour un logement "tout-électrique" (c'est-à-dire dans lequel le chauffage du logement et de l'eau chaude sanitaire, et la cuisson fonctionnent à l'électricité), le coût de l'électricité au mètre carré varie donc selon :

  • la qualité de l'isolation du logement,
  • la qualité des radiateurs électriques ;
  • la température souhaitée dans le logement (logiquement, un consommateur dépensera plus d'électricité s'il chauffe beaucoup) ;
  • les usages électriques (chauffage, eau chaude et / ou cuisson) ;
  • et l'offre d'électricité choisie.

Ci-dessous, nous estimons le prix de l'électricité au m2 d'un logement selon ses usages électriques.

Quel est le prix de l'électricité au m² d'un logement avec chauffage électrique ?

  • ⚡Le prix de l'électricité au m2 pour un logement chauffé à l'électricité est entre 25,16 € et 75,48 € / par m2

Pour les logements chauffés à l'électricité, la consommation électrique est logiquement plus élevée. En fonction de la surface et l'isolation du logement, le prix de l'électricité au m2 d'un logement utilisant le chauffage électrique est entre 25,16 € et 75,48 € (en prenant en compte le prix du kWh base du tarif réglementé de 0,2516 €).

SurfaceMauvaise isolationIsolation moyenneBonne isolationPrix de l'électricité au m²
20m26000 kWh
1509,6 € par an
4500 kWh
1132,2 € par an
3000 kWh
754,8 € par an
37,74 - 75,48 € / m²
50m211000 kWh
2767,6 € par an
8750 kWh
2201,5 € par an
6500 kWh
1635,4 € par an € / an
32,71 - 55,35 € / m²
70m214500 kWh
3648,2 € par an
11250 kWh
2830,5 € par an
8000 kWh
2012,8 € par an € / an
28,68 - 52,08 € / m²
100m219500 kWh
4906,2 € par an
14750 kWh
3711,1 € par an
10000 kWh
2516 € par an
25,16 - 49,06 € / m²

Estimations réalisées en juillet 2024 sur la base d'un prix du kWh de 0,2516 € TTC (Tarif Bleu option Base)

L'importance de la surface du logement

Vous l'aurez compris, la surface du logement joue aussi énormément sur le prix de l'électricité. Plus le logement est grand, plus il consomme de l'électricité. Un studio de 20m2 aura forcément une consommation moins élevée qu'une maison de 40m2, 45m2, 60m2, 80m2 ou un local commercial de 230m2, etc. En revanche, le coût par m2 diminue pour les grands logements !

Le coût de l'électricité au m² dans un logement chauffé au gaz

  • ⚡ Le prix de l'électricité au m2 pour un logement chauffé au gaz est entre 8,3 € et 25,16 € / par m2

De manière générale, à caractéristiques équivalentes, les dépenses électriques d'un logement chauffé au gaz sont trois fois moins élevées que celles d'un foyer qui utilise l'électricité. Le prix de l'électricité au m2 est alors beaucoup moins élevé :

SurfaceMauvaise isolationIsolation moyenneBonne isolationPrix de l'électricité au m²
20 m²2000 kWh
503,2 € par an
1500 kWh
377,4 € par an
1000 kWh
251,6 € par an
12,58 - 25,16 € / m²
50 m²3666 kWh
922,37 € par an
2916 kWh
733,67 € par an
2166 kWh
544,97 € par an
10,82 - 18,37 € / m²
70 m²4833 kWh
1215,98 € par an
3750 kWh
943,5 € par an
2667 kWh
671,02 € par an
9,56 - 17,36 € / m²
100 m²6500 kWh
1635,4 € par an
4916 kWh
1236,87 € par an
3333 kWh
838,58 € par an
8,3 - 16,35 € / m²

Estimations réalisées en juillet 2024 sur la base d'un prix du kWh de 0,2516 € TTC (Tarif Bleu option Base)

On considère ici le même foyer moyen - un couple avec un enfant occupant - avec cette fois l'hypothèse qu'il ait recours au gaz (ou à d'autres énergies) pour le chauffage et l'eau chaude. Dans ce cas, la facture d'électricité est en moyenne divisée par trois par rapport à celle d'une habitation utilisant l'électricité pour tous ses usages.

L'électricité spécifique représente la consommation d'électricité qui ne peut pas être remplacée par une autre énergie : c'est le cas essentiellement des appareils électroménagers et hi-fi. Selon l'ADEME, la consommation d'électricité spécifique dans le foyer moyen est de 2 700 kWh par an.

Ce poste de dépense énergétique a augmenté de 40 % depuis 1990, du fait notamment d'un doublement de la consommation des petits appareils électroménagers.

Quel est le prix de l'électricité au m2 selon la qualité de l'isolation ?

Ci-dessous, les prix de l'électricité sont calculés selon trois cas de figure : une isolation mauvaise, moyenne et excellente et pour trois offres. Nous avons fait l'hypothèse d'une qualité de radiateur moyenne, et d'une température souhaitée normale (autour de 20°C). Les simulations de prix prennent en compte uniquement le coût de la consommation (hors prix de l'abonnement).

Quel est le coût moyen de l'électricité dans un foyer mal isolé ?

  • ⚡ Le prix de l'électricité au m2 pour un logement mal isolé est de 88,06 € / par m2

Pour déterminer l'efficacité énergétique d'un logement, l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) se fonde sur la consommation d'énergie primaire en kWh/m², appliquée uniquement au chauffage, à l'eau chaude, à la ventilation et à l'éclairage.

Les experts fixent à 350 kWh/m2/an le seuil à partir duquel le logement peut être considéré comme une "passoire énergétique", c'est-à-dire une habitation dans laquelle il est nécessaire de surchauffer afin de maintenir une température simplement correcte.

Au niveau du tarif réglementé de 2024, une passoire énergétique de 91 m2 qui consomme 350 kWh/m2/an aura donc une consommation de 31 850 kWh, soit un coût de 8013,46 € au prix du tarif réglementé. Un logement mal isolé de 91 m2 paiera alors son électricité au prix de 88,06 € par mètre carré.

Il s'agit typiquement de logements construits entre les années 1949 et 1975, et qui n'ont pas connu de rénovation thermique depuis. Selon l'ADEME, près de 7 millions de logements sont considérés comme mal isolés en France (chiffres 2018). L'élimination des "passoires énergétiques" du parc résidentiel privé est prévue d'ici à 2025. 

Combien coûte en moyenne un kWh / mètre carré dans un logement moyennement isolé ?

  • ⚡ Le prix de l'électricité au m2 pour un logement moyennement isolé est de 47,8 € / par m2

On considère qu'un logement est mal isolé, dès lors que sa consommation électrique avoisine 190 kWh/m²/an (moyenne nationale), soit 17 290 kWh par an pour un logement de 91 m². La consommation totale de ce logement coûte alors 4350,16 €, soit 47,8 € par mètre carré.

Quel est le coût moyen du kWh électrique dans un foyer aux normes "BBC" ?

  • ⚡ Le prix de l'électricité au m2 pour un logement bien isolé est de 12,58 € / par m2

La réglementation thermique 2012 (RT2012) a dicté que les nouveaux bâtiments construits doivent désormais disposer d'une excellente isolation thermique, leur permettant de réaliser des économies d'énergie non négligeables. Dans cette catégorie de foyers, la consommation liée au chauffage, à l'eau chaude, à la ventilation et à l'éclairage ne dépasse pas 50 kWh/m².

La consommation d'électricité à des fins de chauffage est également conditionnée par :

  • Le nombre de parois donnant sur l'extérieur (les tours et les logements collectifs faisant ainsi une consommation moyenne 10 à 15 % inférieure aux maisons individuelles ;
  • La localisation géographique du logement (du fait de la différence de 6 degrés dans les températures moyennes annuelles entre la partie nord de la France et la Côte d'Azur).

C'est alors l'électricité spécifique (utilisée pour l'alimentation des appareils) qui constitue la plus grosse part de la consommation. Le bâtiment basse consommation fait une consommation d'électricité annuelle généralement comprise sous 4 450 kWh. Au prix du tarif réglementé, le coût de cette consommation est de 1119,62 €, soit 12,58 € par mètre carré.

Quelle consommation d'énergie selon le modèle de radiateur électrique ?

La consommation du chauffage dépend aussi du type de radiateur installé dans le logement.

Comparaison de la consommation énergétique des principaux types de radiateurs électriques
Modèles de radiateurs électriquesConsommation électrique
Le convecteurde 1 000 à 2 000 kWh
Le panneau rayonnantenviron 2 000 kWh
Le radiateur à inertieenviron 2 000 kWh

En résumé, les accumulateurs de chaleur, le plancher ou le plafond rayonnant sont les plus intéressants sur le long terme. Ces chauffages électriques "dernière génération" sont coûteux à installer, mais sont moins énergivores et permettent donc de faire des économies à plus long terme.

Comment faire baisser le prix du kWh d'électricité au mètre carré ?

Pour réduire le prix de l'électricité, les consommateurs peuvent entreprendre des travaux de rénovations énergétiques, en particulier l'isolation thermique de l'habitat, et le remplacement du système de chauffage, qui sont les leviers d'actions les plus importants.

D'autres méthodes comme changer de fournisseur, modifier ses habitudes de consommations, ou alors suivre sa consommation électrique peuvent aussi y contribuer.

Réaliser l'isolation thermique du logement

Améliorer l'isolation de la maison permet de réduire jusqu'à 30 % les déperditions thermiques. Même s'il s'agit bien souvent de travaux lourds, l'avantage principal est le gain en confort qui accompagne la réduction des dépenses énergétiques, sans compter la valeur du bien qui augmente.

Ce type de travaux, généralement très onéreux, donne droit à plusieurs aides financières, les rendant accessibles à toutes les typologies de foyers.

Changer de système de chauffage

Remplacer le système de chauffage permet des économies non négligeables à l'année. Concrètement, pour faire baisser le budget électrique au m², il est possible de :

  • Remplacer ses anciens radiateurs électriques par des modèles plus récents et moins énergivores ;
  • Utiliser un chauffage d'appoint pour retarder l'allumage du chauffage principal ;
  • Changer l'énergie de chauffage, et passer au bois ou au gaz.

Les aides à la rénovation énergétique en 2024

Les travaux de rénovation énergétique comme le remplacement du chauffage ou l'amélioration de l'isolation thermique donnent droit à de nombreuses aides à la rénovation énergétique parmi lesquelles on peut citer :

Changer ses habitudes de consommation

En déplaçant le fonctionnement des appareils les plus énergivores sur les bons créneaux horaires, le consommateur peut profiter d'un tarif préférentiel du kWh, entrainant une réduction du prix de l'électricité par m² de manière durable.

Plusieurs offres de marché permettent de profiter d'un prix de l'électricité moins cher sur certains créneaux horaires, notamment grâce à l'option tarifaire heures creuses. Ci-dessous, en juillet 2024, les 5 meilleures offres d'électricité en heures pleines / heures creuses :

⚡ Quel fournisseur d'électricité est le moins cher en option base ?
Fournisseur d'électricité Nom de l'offre d'électricité Votre budget annuel Vos économies annuelles* Prix de l'abonnement Prix du kWh
OHM Énergie
HYPER ECO FIXE
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1216 €
Economies estimées
369 €
149.88 € 0.1871 €
La Bellenergie
PRUDENCE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A

Coûts annuels estimés
1221 €
Economies estimées
364 €
150.39 € 0.1878 €
Mint Énergie
ONLINE & GREEN
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1241 €
Economies estimées
344 €
168.24 € 0.1883 €
Ekwateur
ELECTRICITÉ 100% VERTE PRIX FIXE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : B

Coûts annuels estimés
1245 €
Economies estimées
340 €
197.99 € 0.1837 €
Alterna
05 49 60 54 58
ÉLECTRICITÉ VERTE 100% FRANÇAISE
🌿 Offre verte !
🔐 Des prix bloqués !
📣 Selectra Score : A
Avis sur Alterna : 2.6/5

Coûts annuels estimés
1264 €
Economies estimées
321 €
165.58 € 0.1927 €

*Tarifs € TTC à jour du 21/07/2024. Budget calculé et économies estimées par rapport au tarif de référence pour une consommation annuelle de 5700 kWh en option base (6 kVA)

Outre les habitudes très simples pour réduire sa consommation énergétique, le consommateur bien informé peut tirer parti des avantages de son offre d'énergie. Par exemple, un foyer disposant d'une borne de recharge à domicile peut souscrire une offre pour véhicule électrique, et considérablement réduire le coût de la recharge.

Avec des offres comme Charge'Heures de TotalEnergies, la recharge d'un véhicule électrique coûte 50 % moins cher sur le créneau des Heures Super Creuses. De plus, le client profite de cette remise pour l'ensemble des appareils électriques de la maison.

Quid de l'option Tempo ?

L'option Tempo est actuellement très intéressante, avec ses six tarifs différents qui vous permettent de bénéficier d'un prix très avantageux pendant 95 % de l'année, contre un prix très élevé le reste du temps. Lorsque les prix sont élevés, il faut alors diminuer drastiquement sa consommation pour rentabiliser l'option. Simulez vos factures Tempo par an ou par mois pour savoir si cette option est faite pour vous :

Le simulateur Tempo

Mieux suivre sa consommation électrique

Un vieil adage dit que la meilleure énergie est celle que l'on ne consomme pas. Suivre sa consommation électrique de manière précise permet de cibler les postes de consommation les plus énergivores, pour mieux cibler ses actions afin de réduire la facture.

Avec les applications de Suivi Conso Linky, vous êtes informé en temps réel de votre consommation d'électricité et de gaz. Ce service, entièrement gratuit, est compatible avec tous les fournisseurs d'énergie.

Questions fréquemment posées

Quel est le coût de l'électricité en France en juin 2024 ?

En juillet 2024, le prix du kWh du tarif réglementé d'EDF est de 0,2516 euros TTC (en option Base, pour un compteur 6 kVA). En option Heures Creuses, le prix du kWh en heures creuses est de 0,2068 € et le prix en heures pleines est de 0,27 €.

Ci-dessous les grilles tarifaires en vigueur en juillet 2024 :

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option base
Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) Prix du kWh
3 kVA 115.56 € 0.2516 €
6 kVA 151.2 € 0.2516 €
9 kVA 189.48 € 0.2516 €
12 kVA 228.48 € 0.2516 €
15 kVA 264.84 € 0.2516 €
18 kVA 301.08 € 0.2516 €
24 kVA 381.12 € 0.2516 €
30 kVA 449.28 € 0.2516 €
36 kVA 537.84 € 0.2516 €
Infos / Souscription :

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 21/07/2024

Grille tarifaire de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité par EDF en option HP/HC
Tarifs réglementés de l'électricité Abonnement annuel (€/an) Heures Creuses Heures Pleines
6 kVA 156.12 € 0.2068 € 0.27 €
9 kVA 200.4 € 0.2068 € 0.27 €
12 kVA 241.56 € 0.2068 € 0.27 €
15 kVA 280.8 € 0.2068 € 0.27 €
18 kVA 319.68 € 0.2068 € 0.27 €
24 kVA 401.28 € 0.2068 € 0.27 €
30 kVA 475.56 € 0.2068 € 0.27 €
36 kVA 537.48 € 0.2068 € 0.27 €
Infos / Souscription :

Prix en € TTC de l'offre Tarifs réglementés de l'électricité du fournisseur EDF à jour au 21/07/2024

La consommation d'énergie moyenne des habitations au mètre carré a connu deux tendances sur les dernières décennies : d'une part, une baisse progressive des besoins en chauffage du fait de l'amélioration des critères d'efficacité énergétique, et d'autre part, une hausse de la consommation liée aux appareils électriques électroménagers.

Ces évolutions se sont couplées avec une augmentation des prix de l'électricité, et donc du prix de l'électricité au mètre carré. Le prix du kWh d'électricité hors taxe pour les ménages a, en effet, augmenté de 10 % en moyenne en février 2024, une tendance qui s'inscrit dans la lignée des hausses précédentes :

  • + 15 % en février 2024 ;
  • + 4 % au 1ᵉʳ février 2022 ;
  • + 0,48 % au 1er août 2021.

Comment estimer sa consommation d'énergie ?

calculer facture

Chaque appartement ou chaque maison reste un cas unique, et les consommations énergétiques peuvent varier selon de nombreux facteurs (chauffage collectif/individuel, chauffage gaz/électricité, l'isolation, les habitudes de consommation, la qualité des installations et des équipements, etc.).

Pour cela, nous conseillons à tous les consommateurs d'électricité qui souhaitent réaliser des économies sur la facture d'énergie de réaliser une estimation personnalisée :

  • Via l'outil d'estimation de consommation électrique, qui est gratuit et qui donne une estimation précise des dépenses en kWh en fonction des caractéristiques du logement.
  • En appelant Selectra et en demandant une estimation auprès d'un conseiller Energie au 09 73 72 25 00 pour bénéficier d'un devis gratuit.

Combien coûte 1ºC supplémentaire dans le logement ?

La facture énergétique moyenne d'un foyer français en 2024 est de l'ordre de 1 315,29 € par an, dont les principales dépenses sont dues au chauffage et à l'eau chaude. La facture peut varier d'un logement à l'autre selon l'énergie utilisée pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire.

Il convient donc d'optimiser sa consommation d'énergie, lorsque l'on sait que chaque degré supplémentaire fait augmenter la facture de 6 % à 11 % la consommation énergétique de l'installation. Chaque degré supplémentaire va logiquement affecter le montant de la facture, qui peut devenir conséquente sur une année.