The parameter is not valid. Make sure to enter the exact machine_name of the block.

Aides financières pour l’isolation thermique en 2024

Mis à jour le
minutes de lecture

L’isolation thermique est l’un des leviers de la rénovation énergétique les plus intéressants. Avec une réduction des déperditions thermiques jusqu’à 35% dans certains cas, ce type de travaux promet de grandes économies à la clé. Pour autant, l’investissement de base est relativement important, et peut atteindre dans certains cas plusieurs milliers d’euros. Pour cette raison, connaître les aides financières disponibles est indispensable. MaprimeRénov’, Coup de pouce Isolation et autres mécanismes de financement.

Quelles sont les aides financières pour l’isolation d’une habitation ?

En résumé, les travaux d’isolation donnent droit à l’accès à plusieurs aides financières telles que :

  • MaPrimeRénov’ jusqu'à 200 € par m² ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité dans la limite de 35 000 € hors taxes ;
  • L’éco-prêt à taux zéro d'un montant maximal de 50 000 € ;
  • La TVA à taux réduit à 5.5%.

Si les travaux ne concernent pas uniquement l'isolation, il est possible de les cumuler avec d'autres dispositifs sous réserve de respect des conditions.

Peut-on cumuler les aides de la rénovation énergétique ?
-MaPrimeRénov'Éco-ptzAides de l'ANAHAides des collectivités localesAides des fournisseurs d'énergie
MaPrimeRénov'-   *
Éco-ptz -   
Aides de l'ANAH  -  
Aides des collectivités locales   - 
Aides des fournisseurs d'énergie    -

Cumul des aides des collectivités locales et des aides des fournisseurs d'énergie avec MaPrimeRénov' sous réserve d'écrêtement de cette dernière

MaPrimeRénov'

Proposée par France Rénov’, MaPrimeRénov’ est une aide calculée non seulement en fonction des revenus du foyer, mais également par rapport au gain écologique apporté par les travaux.

En 2022, de nombreux utilisateurs ont rencontré des difficultés pour profiter du dispositif, d’où des délais plus longs que prévu.

Pour cette raison, depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, Mon Accompagnateur Rénov’, une assistance pour les travaux de rénovation énergétique devient obligatoire en fonction du montant des travaux.

S’agissant de l’isolation thermique, l’aide peut couvrir de simples travaux tels que l’installation de double vitrage, ou des opérations de plus grande envergure, comme l’isolation de combles perdus.

Fin de l'aide pour certains foyers dès mars 2024 Les foyers aux ressources supérieures n’auront plus droit à MaprimeRénov’ pour l’isolation thermique depuis le 31 mars 2024.

Montants de MaprimeRénov’ pour l’isolation des murs

L’isolation thermique des murs par l’intérieur (ITE) ou par l’extérieur (ETE) donne droit à l’obtention de MaPrimeRénov’. Toutefois, dans le cas de l’isolation par l’extérieur, la surface des murs est limitée à 100 m², soit un montant maximal de :

  • 7 500 € pour les revenus très modestes ;
  • 6 000 € pour les revenus modestes ;
  • 4 000 € pour les revenus intermédiaires ;
  • 1 500 € pour les revenus modestes.
MaPrimeRénov 2024 - isolation des murs
Méthode d’isolation des mursRevenus très modestesRevenus modestesRevenus intermédiairesRevenus supérieurs
Isolation par l’intérieur (ITI)25 €/m²20 €/m²15 €/m²7 €/m²
Isolation par l’extérieur (ETE)75 €/m²60 €/m²40 €/m²15 €/m²

Montant de MaprimeRénov’ pour l’isolation des rampants de toiture et des plafonds de combles

Bien que ces deux natures de travaux donnent droit au même montant d’aide, l’isolation des rampants de toiture est généralement moins chère, les travaux étant moins laborieux.

Dans tous les cas, avec des déperditions thermiques pouvant atteindre 30%, ce type de travaux permet un gain énergétique non négligeable.

MaPrimeRénov 2024 - isolation des rampants de toiture et des plafonds de combles
Travaux d’isolationRevenus très modestesRevenus modestesRevenus intermédiairesRevenus supérieurs
Isolation des plafonds de combles
Isolation des rampants de toiture25 €/m²20 €/m²15 €/m²7 €/m²

Montant de MaprimeRénov’ pour l’isolation des toitures terrasses

Avec un prix de travaux moyen de 30 à 110 € par m² (en fonction de la technique), isoler sa toiture terrasse peut s’avérer très rentable au vu des montant de MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov 2024 - isolation des rampants de toiture et des plafonds de combles
Travaux d’isolationRevenus très modestesRevenus modestesRevenus intermédiairesRevenus supérieurs
Isolation des toitures terrasses75 €/m²60 €/m²40 €/m²15 €/m²

Montant de MaprimeRénov’ pour l’isolation des parois vitrées

L’isolation des parois vitrées, qu’il s’agisse de la maison ou dans le cadre de l’isolation d’une véranda donne droit à des montants de MaPrimeRénov’ en fonction du type de travaux. À noter que pour la protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire, MaPrimeRénov’ est disponible uniquement en Outre-Mer.

MaPrimeRénov 2024 - isolation des parois vitrées
Travaux d’isolation des parois vitréesRevenus très modestesRevenus modestesRevenus intermédiairesRevenus supérieurs
Isolation des parois vitrées100 € / équipement80 € / équipement40 € / équipementNon éligible
Protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire25 €/m²20 €/m²15 €/m²Non éligible

Augmentation de MaPrimeRénov’ jusqu’en mars 2024

Depuis le 15 avril 2022, les foyers chauffées avec une énergie renouvelable peuvent bénéficier d’un montant plus important pour l’isolation thermique avec MaPrimeRénov’.

Jusqu’au 31 mars 2024, cette augmentation de montant s’applique également aux foyers équipés de l’un des équipements suivants :

Dans ces cas précis est alloué une aide financière qui couvre le coût du matériel, pose comprise.

Nature des travaux d’isolationPlafond de dépense éligible
Isolation des murs par l’extérieur150 €/m²
Isolation des murs par l’intérieur75 €/m²
Isolation des rampants de toiture ou des plafonds de combles75 €/m²
Isolation des toitures terrasses180 €/m²
Isolation des parois vitrées1 000 € par équipement
Protection des parois vitrées ou opaques contre le rayonnement solaire200 €/m²

Bon à savoir Certains travaux de chauffage et d’eau chaude sanitaires (raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid, poêle à bûches et cuisinière à bûches, etc.) permettent aussi de profiter de l’augmentation du montant de l’aide. Toutefois, le plafond de dépense éligible n’inclut pas les coûts de pose, contrairement à l’isolation thermique.

MaPrimeRénov' Sérénité

Anciennement Habiter Mieux de l’ANAH, MaPrimeRénov' Sérénité sert au financement de travaux de rénovation globale, comme la réalisation de l’isolation en parallèle du remplacement du système de chauffage. Toutefois, seuls les foyers les plus modestes sont éligibles au dispositif, et il faut pouvoir justifier d’un gain énergétique d’au moins 35%. Au même titre que MaPrimeRénov', l’assistance “Mon Accompagnateur Rénov” devient obligatoire au-delà d’un certain montant de travaux.

Comment connaitre le gain énergétique apporté par des travaux de rénovation énergétique ? L’audit énergétique de la maison est la première étape avant d’entreprendre tout travaux. Il s’agit d’une opération finançable par MaPrimeRénov’. À partir d’une analyse de la consommation énergétique du logement, l’audit permet de quantifier précisément les gains réalisables, et même d’estimer le coût des travaux.

L’Éco Prêt à Taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro n’est pas véritablement une aide financière. En réalité, il s’agit d’un prêt à intérêt nul, dont le montant maximal dépend de la situation :

  • 30 000 € sur une durée de 15 ans ;
  • 50 000 € sur une durée de 20 ans seulement si les travaux permettent un gain de performances énergétiques de 35% minimum.

Pour en bénéficier, en plus de faire appel à un professionnel RGE, les travaux d’isolation doivent concerner :

  • L’isolation thermique de la toiture ;
  • L’isolation des murs qui donnent sur l’extérieur ;
  • L’isolation des ouvrants (portes et fenêtres) donnant sur l’extérieur ;
  • L’isolation des planchers bas.

Bon à savoir Si l’unique action de rénovation pour laquelle le prêt est contracté concerne des parois vitrées, le montant maximal est de 7 000 € au lieu de 15 000 € en temps normal.

Montant de l’éco-prêt à taux zéro

Montant maximal du prêt
Montant maximal du prêt1 seule action de rénovation2 travaux3 travaux ou plusPrimeRénovPerformance énergétique globale
15 000 €25 000 €30 000 €50 000 €10 000 €

Quelles sont les modalités de remboursement de l’Éco-PTZ pour les travaux d’isolation ?

Les modalités de remboursement de l’éco-PTZ sont identiques peu importe s’il s’agit de travaux concernant l’isolation thermique ou non :

  • 15 ans maximum pour l’éco-PTZ standard ;
  • 20 ans pour l’éco-PTZ “performance énergétique globale” ;
  • 5 années supplémentaires si le foyer demande un éco-Prêt à taux zéro, sans que les 2 prêts ne doivent pas dépasser 30 000 € ou 50 000 € en fonction du cas.

La TVA à taux réduit

La TVA pour les particuliers est à 20% par défaut. Dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, comme ceux d’isolation thermique, le taux passe à 5,5%. Sont éligibles, les logements d’habitation pour :

  • Les propriétaires ;
  • Les locataires ;
  • Les occupants à titre gratuit (qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire).

L’unique condition pour en bénéficier est que le logement doit être construit depuis plus de 2 ans, peu importe s’il s’agit d’une résidence principale ou non.

Pour profiter pleinement de la TVA à taux réduit pour ses travaux d’isolation, l’unique point à garder en tête est que le nouveau taux concerne aussi les travaux indissociables de la rénovation énergétique, en vertu de l’instruction fiscale BOI-TVA-LIQ-30-20-95.

Questions fréquemment posées

Au bout de combien de temps peut-on espérer recevoir les aides financières ?

Dans les cas les plus simples et avec un dossier bien monté, il faut généralement compter entre 15 jours et 3 semaines après la fin des travaux pour recevoir l’aide. En réalité, certains dysfonctionnements récurrents engendrent d’importants retards, notamment pour MaPrimeRénov’. L'aide enregistre, en effet près de 500 réclamations depuis sa mise en place en 2020.

Pourquoi faire des travaux d’isolation du logement ?

Réaliser des travaux d’isolation thermique permet entre autres de :

  • Gagner en confort thermique dans le logement ;
  • Réduire les dépenses énergétiques liées au chauffage ;
  • À terme, augmenter la valeur du bien immobilier.

C’est sans compter la réduction de l’empreinte carbone dont ce type de travaux est à l’origine. À titre d’exemple, d’après l’enquête Trémi 2020, exploitation SDES, l’isolation du bâti a permis de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre par foyer :

  • - 311 kg CO₂ eq / an pour l’isolation du plancher des combles ;
  • - 638 kg CO₂ eq / an pour la rénovation des murs intérieurs avec isolation ;
  • - 356 kg CO₂ eq / an pour la rénovation des sols avec isolation.

Dans le même temps, un rapport de négawatt sur la sobriété énergétique, nous apprend que le potentiel de réduction de la consommation énergétique serait de 600 à 1 000 GWh par an si 10% des logements construits avant 1975 possédant des combles perdus procédaient à leur isolation.

Qui contacter pour des travaux de rénovation énergétique ?

En fonction de l’objet de la demande, voici qui faut-il contacter s’agissant de travaux de rénovation énergétique :

  • Un conseiller France Rénov’ au 0 808 800 700 pour tout renseignement au sujet de la rénovation énergétique ;
  • Un artisan RGE pour la réalisation des travaux de rénovation, condition pour être éligible aux aides financières. Pour trouver l’annuaire des entreprises concernées, il suffit de se rendre sur france-renov.gouv.fr

Comment déclarer des travaux d'isolation aux impôts ?

Le plus simple pour déclarer ses travaux d’isolation est de l’indiquer dans sa déclaration en ligne :

  1. Se connecter à son espace personnel sur ompots.gouv.fr ;
  2. Cocher la case “Transition énergétique dans l’habitation principale” ;
  3. Renseigner le montant des travaux.

La démarche est également réalisable par courrier. Pour ce faire, il faudra remplir le formulaire 2042 RICI qui traite des réductions et autres crédits d’impôts. Il faudra ensuite le transmettre à son centre d’impôts avec les autres documents (déclaration de salaires, pensions, etc.).