Isolation sol : quels travaux et à quel prix ?

Besoin de renseignement sur la rénovation énergétique ? Audit énergétique, DPE, isolation thermique, un conseiller Selectra répond à toutes vos questions
☎️ 01 82 88 99 59 (ouvert actuellement)
Rappel immédiat et gratuit

Au même titre que l'isolation des combles ou des murs, il faut porter une attention particulière à l'isolation thermique du sol. Selon l'Ademe, 7 à 10 % des déperditions de chaleur se situent au niveau du sol dans les maisons mal ou peu isolées. En fonction de la configuration du logement et du type de projet (construction ou rénovation), plusieurs techniques d'isolation sont possibles. Comment choisir et quels coûts faut-il prévoir ? Explications.


Qu'est-ce que l'isolation du sol ?

isolation sol

L'isolation du sol consiste à poser un isolant sur le plancher de la maison, pour réduire les pertes de chaleur au niveau du sol. Plusieurs techniques peuvent être utilisées, ainsi que plusieurs types d'isolants. Il peut notamment s'agir d'isoler le sol par l'intérieur (c'est-à-dire à la surface), ou encore par l'extérieur (dans ce cas, on isole le plafond du garage ou de la cave située en dessous).

Comme pour tout type d'isolation, les travaux peuvent se faire en rénovation ou en construction. Dans tous les cas, l'objectif est le même : supprimer les ponts thermiques qui passent par le sol du logement.

Pourquoi isoler le sol de son logement ?

Isoler le sol de sa maison est avantageux sur plusieurs points :

  • Des économies d'énergie : selon l'Ademe, vous pouvez réaliser entre 7 et 10 % d'économies sur vos factures de chauffage en réalisant des travaux d'isolation du sol ;
  • Un meilleur confort thermique : isoler le sol par l'extérieur, c'est-à-dire le plafond de sa cave, de son vide sanitaire ou de son garage, permet de gagner 2 °C à 3 °C dans la pièce située au-dessus ;
  • Moins d'humidité dans le logement : les sous-sols ont tendance à faire remonter l'humidité dans la pièce au-dessus. Vous évitez cela en isolant votre sol ;
  • Une meilleure isolation phonique : sachant que certains isolants ont des propriétés à la fois thermiques et phoniques.

Quels travaux pour l'isolation du sol ?

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides au financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Faites le point avec un conseiller Selectra 📞 01 82 88 99 59 -

  1. Isolation par le dessus ou le dessous
  2. Isolation d'un sol neuf ou existant

Isolation par le dessus ou le dessous

En général, l'isolation par le dessous (ou par l'extérieur) est la technique d'isolation préconisée, car elle est plus simple à mettre en œuvre et n'empiète pas sur la hauteur sous plafond. Toutefois, elle n'est pas toujours possible. Lorsque le logement ne dispose pas de vide sanitaire ou de garage en dessous, il faut procéder à une isolation par le dessus.

Isolation par le dessous

Comme mentionné plus haut, isoler le sol par le dessous consiste en réalité à poser un isolant sur le plafond de la pièce située en dessous. Il est parfois même recommandé de réaliser une isolation du sol par le dessous même si le plancher est d'ores et déjà isolé, car cela permet des économies de chauffage supplémentaires. Il existe différentes méthodes d'isolation du sol par le dessous, dont les principales sont :

  1. Le flocage en sous-face : cette technique consiste à souffler une couche d'isolant en vrac entre le plafond de la cave et un faux plafond. Elle garantit de très bons résultats, mais vous fera perdre un peu d'espace dans la pièce du dessous ;
  2. La pose de panneaux isolants en sous-face : il s'agit de poser des panneaux d'isolant en sous-face des planchers, soit directement sur la surface, soit via à l'aide d'une ossature métallique ;
  3. La pose d'une chape flottante : c'est-à-dire poser une couche isolante (en polystyrène par exemple) sur le plancher existant. Une dalle est coulée par-dessus, et un revêtement vient recouvrir le tout (carrelage, parquet, etc.).
Avantages et inconvénients d'une isolation par le dessous
Avantages Inconvénients
  • Technique simple et peu contraignante ;
  • N'impacte pas la hauteur sous plafond de la pièce au-dessus ;
  • Ne nécessite pas de déposer complètement le plancher existant.
  • N'est possible que dans le cas où le logement dispose d'un sous-sol ;
  • Nécessite une hauteur de vide sanitaire ou de garage suffisante.

Isolation par le dessus

Pour les maisons construites directement sur terre-plein ou dont le vide sanitaire est trop exigu, l'unique moyen d'isoler le sol est d'utiliser la technique d'isolation par le dessus. C'est une méthode plus complexe qui nécessite d'ôter complètement le revêtement du plancher existant. Ainsi, en rénovation, les travaux sont plus longs et plus chers. Cela dit, l'isolation du sol par le dessus est tout aussi performante.

Plusieurs techniques peuvent être utilisées ici aussi :

  1. Le soufflage d'isolant : pour perdre un minimum d'espace dans votre pièce, cette technique est préconisée. Elle consiste à ôter seulement une partie du plancher, puis remplir l'espace entre les solives d'isolant en vrac ou soufflé sous pression. Ensuite, il suffit de reposer le plancher ;
  2. La pose d'une dalle flottante : cette technique nécessite une dépose totale du revêtement existant. Il faut ensuite poser un panneau d'isolant sur le plancher, et couler une dalle flottante par-dessus, qui va recevoir soit un revêtement de sol collé, soit un mortier de scellement pour poser du carrelage.
Avantages et inconvénients d'une isolation par le dessous
Avantages Inconvénients
  • En rénovation, elle permet de mettre en oeuvre un plancher chauffant ;
  • Permet également de rénover et changer le revêtement de son plancher ;
  • Possible pour toutes les configurations.
  • La hauteur sous plafond sera réduite de 8 à 15 cm ;
  • Les travaux sont plus complexes car il faut ôter le revêtement existant ;
  • Les travaux peuvent coûter plus cher.

Isolation d'un sol neuf ou existant

Les techniques d'isolation du sol varient aussi selon s'il s'agit d'une construction neuve ou d'une rénovation. A savoir que, pour les constructions neuves, il y a des réglementations à respecter en ce qui concerne la performance énergétique.

Isoler un sol neuf

Pour tout bâtiment neuf, il faut atteindre une résistance thermique d'au moins R = 4 m2.K/W pour l'isolation du sol - seuil imposé par la réglementation thermique RT2012. En effet, les nouvelles habitations ont pour obligation de disposer d'une bonne isolation, du sol au plafond en passant par les murs. Lorsque la construction inclut un vide sanitaire (espace d'au moins 20 cm en dessous de la pièce), les techniques d'isolation du sol par l'extérieur telles que décrites plus haut peuvent s'appliquer.

En l'absence de vide sanitaire, les techniques ci-dessous peuvent être efficaces et moins chères dans le cas d'une construction neuve :

  • Le plancher en béton à hourdis : les entrevous en polystyrène sont les plus recommandés car ils sont légers et ont des propriétés autant thermiques que phoniques ;
  • La dalle simple : on pose l'isolant sur le sol, et la dalle est coulée par-dessus ;
  • Le double dallage désolidarisé : l'isolant est placé entre deux dalles.

Isoler un sol existant

En rénovation, il faut s'approcher le plus possible du seuil imposé par la réglementation thermique, en tenant compte de la faisabilité technique. Sur un sol existant, on peut utiliser les techniques d'isolation du sol par le dessous ou par le dessus en fonction de la configuration du logement (présence ou non d'un vide sanitaire). L'inconvénient est que, pour une isolation par le dessus, il faudra ôter une partie ou la totalité du revêtement.

  1. Si le revêtement est un parquet : il faut enlever les lames pour poser les plaques ou les bandes d'isolant. Puis, il faudra de nouveau poser le parquet sur l'isolant. La pose directe sur l'isolant est notamment possible dans le cas de panneaux en polystyrène extrudé ;
  2. S'il s'agit d'un autre revêtement : ici, il faut poser l'isolant (en plaques ou souple) sur le plancher. Une fois l'isolant installé, on déroule un film en plastique sur lequel on pose un treillis pour le protéger. Il faut couler la dalle en béton par-dessus, avant de poser le revêtement final de son choix : carrelage, moquette, etc.

Quel est le meilleur isolant pour le sol ?

Lorsqu'on envisage l'isolation du sol de son logement, il faut prêter attention à certains détails pour le choix de l'isolant :

  • La résistance thermique (R) : c'est un critère qui permet d'évaluer la performance de l'isolant en fonction de sa conductivité thermique et de son épaisseur. Il est d'autant plus important dans le cas d'une isolation par l'intérieur, où il est plus intéressant d'opter pour des isolants performants à faible épaisseur ;
  • La résistance à la compression : l'isolant pourra être soumis à la compression et à l'humidité, comme il est situé au sol. Ainsi, il faut considérer la résistance du matériau à l'écrasement. Cette résistance est exprimée en kilopascals (kPa).

Voici quelques exemples d'isolants à privilégier pour l'isolation du sol :

Isolants recommandés pour l'isolation du sol
Isolant Conditionnement Épaisseur min. recommandé Technique d'isolation
Laine de roche Panneau / rouleau 10 cm En dessous
Laine de verre Panneau / rouleau 10 cm En dessous
Ouate de cellulose Panneau 12 cm En dessous
Fibres de bois Panneau 12 cm En dessous
Laine de chanvre Dalle 25 cm Au-dessus
Polystyrène Panneau 10 cm En dessous et au-dessus
Liège expansé Panneau / vrac 12 cm En dessous et au-dessus
Polyuréthane Panneau / mousse 7 à 8 cm En dessous et au-dessus

Besoin d'accompagnement dans vos travaux d'isolation ? 🧰🏡Faites améliorer l'isolation de votre logement par un professionnel agréé, en bénéficiant des aides au financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Faites le point avec un conseiller Selectra 📞 01 82 88 99 59 -

Quel coût prévoir pour l'isolation du sol ?

isolation sol

Pour déterminer le budget à prévoir pour des travaux d'isolation du sol, différents facteurs entrent en jeu, dont en premier lieu les tarifs du professionnel RGE choisi. ;La fourchette de prix est très large et peut aller de 20 € à 60 € par mètre carré, en ce qui concerne la main d'œuvre. Le devis variera selon la surface du sol et la technique d'isolation choisie.

Il faut également prendre en compte le prix de l'isolant. En moyenne, il faudra par exemple compter :

  • 6 à 15 € par m2 pour la laine de verre ;
  • 10 € par m2 pour la laine de roche ;
  • 10 à 20 € par m2 pour le polystyrène expansé ;
  • 10 à 75 € par m2 pour des panneaux en fibres de bois, etc.

Existe-t-il des aides de l'Etat pour financer l'isolation des planchers ? Parce que l'isolation thermique du sol permet d'améliorer considérablement la performance énergétique du logement et de réduire sa consommation de chauffage, elle s'inscrit dans une démarche écologique et économique qui est encouragée par le gouvernement. Les travaux d'isolation du sol sont donc éligibles à de nombreuses aides de l'État pour la rénovation énergétique, notamment MaPrimeRénov, les primes énergie versées par les fournisseurs, la TVA réduite ou encore l'éco-PTZ.

Mis à jour le