Eteindre le chauffage électrique la nuit ou le laisser allumé ?

Economisez jusqu’à 180€/an sur votre facture d’énergieProfitez de la même électricité que chez EDF, moins cher.
09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel immédiat et gratuit

Jusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct EnergieJusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct Energie
Faut-il éteindre le chauffage la nuit ?

Les factures énergétiques représentent l’un des principaux postes de dépenses des ménages français. Pour réduire l’importance de la consommation énergétique, les usagers optent notamment pour la réduction de la température du chauffage ou son extinction durant la nuit. Mais cette solution permet-elle réellement de réduire la facture énergétique ? Faut-il éteindre le chauffage la nuit ? La réponse dans cet article !


L’Essentiel
  • Dans la majorité des cas, il est plus économique de baisser son chauffage la nuit plutôt que de l’éteindre, en particulier si vous avez une chaudière plutôt qu’un chauffage électrique. En effet, vous devrez chauffer à plein régime le matin pour compenser la perte de température, entraînant une surconsommation de votre chaudière (comme une voiture consomme plus lorsqu’elle est froide).
  • Éteindre son chauffage la nuit peut être plus économique dans un logement bien isolé où l’inertie thermique est bonne, car la déperdition de température est plus faible.
  • Les ménages qui ont participé à un achat groupé d'énergie sont ceux qui paient aujourd'hui le prix du kWh le plus bas en France. Une bonne alternative à l'extinction du chauffage la nuit pour économiser sur ses factures.

Connaître la qualité de l’isolation et l’inertie thermique de son logement

L’inertie thermique désigne la capacité des murs à emmagasiner l’énergie calorifique puis à la restituer d’une façon diffuse. L’isolation indique quant à elle, la capacité d’un bâtiment à limiter les déperditions de chaleur. Ces deux données influent sur la performance énergétique d'un logement et sur l’intérêt éventuel de l’extinction du chauffage durant la nuit.

La plupart des logements sont construits avec des matériaux lourds et donc à forte inertie : la terre, la pierre, la brique et le béton. Les surfaces mates, foncées et granuleuses ont une bonne rapidité d'absorption et restituent parfaitement la chaleur. 

Pour pouvoir profiter au maximum des bénéfices d'une forte inertie, il faut aussi que son logement soit isolé de la bonne manière. Il existe deux types d'isolation : celle en extérieure et celle en intérieure. 

✔️ Cas d’une habitation avec une isolation extérieure

Si l'isolation d'un logement est en extérieure, alors les risques de perte de chaleur sont minimes. En effet, en allumant le chauffage, la chaleur arrive sur les murs qui l'absorbent petit à petit puis la diffuse dans toutes les pièces du logement. L'isolation quant à elle, permet de bloquer le froid qui vient de l'extérieur et de garder la chaleur à l'intérieur. Il n'y a donc aucune perte énergétique.

❌ Cas d’une habitation avec une isolation intérieure

En revanche, avec une l'isolation intérieure, les risques de perte de chaleur sont beaucoup plus importants. En effet, les murs ayant une inertie assez importante, ils absorbent le froid venant de l'extérieur et plus l'inertie est forte, plus le froid est emmagasiné. Dans ce cas, les propriétés de l'isolation vont être utiles pour bloquer le froid. En revanche, à l'intérieur du logement, rien ne permettra de diffuser la chaleur du chauffage. Il faudra donc chauffer plus fort pour que la pièce atteigne sa température optimale.

Il est aussi très important de faire attention au type d'isolation appliquée. Une isolation de faible densité laisse le froid pénétrer dans le logement.

Isolation Intérieure et Extérieure et inertie

Agir en fonction de l’énergie utilisée pour chauffer son logement


Cas d’un logement équipé d'une chaudière

Une chaudière, qu’elle fonctionne au gaz naturel, au fioul ou au gaz propane, a une forte inertie thermique. Elle se réchauffe et se refroidit lentement.

Si les consommateurs éteignent leur chaudière la nuit, le lendemain lorsqu'ils devront la remettre en route, il faudra qu'ils l'allument à sa pleine puissance pour récupérer la bonne température. Ce qui provoque au final une surconsommation et donc une perte d’énergie.

Faut-il l'éteindre ?

Dans un logement bien isolé, si les consommateurs possèdent un thermostat, ils peuvent programmer que la chaudière s'allume quelques heures avant leur retour dans le logement, l'éteindre la nuit et la rallumer quelques heures avant le réveil. La chaudière doit être réglée à une température de 18ºC. Cela permettra de garder une température constante dans le logement.

Dans un logement mal isolé, la chaudière doit rester allumée mais baissée à 16ºC pendant la nuit. Le reste de la journée la température peut être augmentée à maximum 19ºC.

Cas d’un logement équipé d’une pompe à chaleur

Les pompes à chaleur ont une inertie thermique assez faible ce qui leur permet de se réchauffer très rapidement. Elles ne consomment donc que très peu d’énergie lors de la remise en route.

Faut-il l'éteindre ?

Dans le cas d'un logement bien isolé, oui. La pompe à chaleur pourra être rallumée au réveil et lors de l'arrivée dans le logement, le soir. Il faudra la régler sur 18ºC pour garder une température agréable dans le logement.

Dans le cas d'un logement mal isolé, non. Elle peut être rallumée à 18ºC lors du retour dans le logement puis baissée à 16ºC durant la nuit.  

Cas d’un logement équipé de convecteurs électriques

Ces radiateurs électriques sont appelés convecteurs car ils utilisent le système de convection pour réchauffer l'air. Un système de convection fonctionne ainsi : l'air froid entre par le bas de l'appareil, il se réchauffe au contact de la résistance électrique qui se trouve à l'intérieur de l'appareil, puis ressort via la grille frontale.

L'air chaud étant plus léger que l'air froid, remonte puis redescend petit à petit jusqu'à redevenir de l'air froid et repasse par le radiateur, ainsi de suite.

Ces radiateurs électriques possèdent également une faible inertie thermique, ce qui fait qu'ils se réchauffent et se refroidissent très vite. Ils ont aussi tendance à ne pas réchauffer la pièce de manière homogène. Si le logement est mal isolé, la perte d'énergie est donc assez importante.

Faut-il l'éteindre ?

Dans un logement bien isolé, oui. Tout comme la pompe à chaleur, il est conseillé de rallumer les convecteurs au moment du retour dans le logement et le matin au réveil. Ils pourront être éteints le reste de la journée.

Dans un logement mal isolé, non. Il est conseillé de rallumer les convecteurs au retour dans le logement et de les laisser allumés pendant la nuit à 16ºC. Ils pourront être éteints au départ pour le travail.

Foire aux Questions


Quelle est la température optimale dans un logement la nuit ?

Il faut savoir que la température idéale de chauffage durant la nuit diffère d’une pièce à une autre dans une même habitation.

Température optimale pendant la nuit en fonction du type de pièce d'un logement
Type de pièces Température Optimale
Salon 18ºC
Salle à manger 18ºC
Cuisine 18ºC
Salle de bain Entre 18ºC et 20ºC
Chambre 16ºC

🛌 Réduire le chauffage pour un sommeil de meilleure qualité

Dormir dans une chambre trop chauffée nuirait à la santé et altérerait la qualité du sommeil. L’Ademe recommande une température moyenne de 16 °C dans une chambre à coucher pour adulte. La température est plus élevée pour celle d’un enfant ou d’une personne âgée. Un sommeil de bonne qualité nécessite selon les spécialistes, d’une température moyenne s’affichant entre 16 °C et 19 °C.

Dormir dans une chambre plus chauffée peut occasionner quelques désagréments tels que la sécheresse de la gorge, de la peau, de la bouche, etc.

💰 Faire l’impasse sur le chauffage pour économiser sur sa facture énergétique

1 °C de température en plus pour le chauffage correspond à une augmentation de facture pouvant aller jusqu’à 7% selon le fournisseur d’énergie. Ceci fait que réduire le thermostat voire l’éteindre revient à économiser sur sa consommation d’énergie. En agissant ainsi, l’usager contribue également à la préservation de l’environnement en ne surconsommant pas.

Il est conseillé de poser de bonnes pantoufles et une robe de chambre à portée du lit pour éviter d’avoir trop froid en quittant sa couette.

À quelles économies s’attendre lorsqu’on réduit le chauffage ?

radiateur gaz froid

Chaque degré compte pour alléger sa facture de chauffage. Le calcul de l’économie d’énergie réalisée en réduisant son chauffage, résulte d’un calcul thermodynamique prenant en compte les caractéristiques particulières de chaque maison : la performance de leur isolation, leur inertie thermique, etc.

Il faut retenir qu’en général, autour de 19 °C de température ambiante, le premier degré de chauffage en plus induit une surconsommation d’énergie d’à peu près 7 %. Cette surconsommation baisserait légèrement pour les degrés supplémentaires suivants. En simplifiant, il est admis dans le milieu des chauffagistes que chaque degré de chauffage supplémentaire induit une augmentation d’environ 7 % sur sa facture de chauffage.

Comment économiser sur son chauffage ?

Il existe différentes astuces pour faire des économies sur son chauffage :

Il peut être intéressant de trouver un fournisseur qui propose un prix du kWh moins cher que le tarif bleu d'EDF. En effet, s'il n'est pas possible de baisser sa consommation, il est toujours possible de payer ses kWh moins chers.

L'achat groupé de Selectra est une des options pour trouver des offres d'électricité et de gaz particulièrement compétitives. Le principe de l'achat groupé est de rassembler le plus de consommateurs possible et ensuite de mettre en concurrence les différents fournisseurs afin qu'ils proposent des réductions sur le prix du kWh exceptionnelles. Plus il y a de pré-inscrits, plus la remise est importante.

S'INSCRIRE À UN ACHAT GROUPÉ

L’inscription à un achat groupé est sans engagement, le consommateur reste libre de s’inscrire ou non à l’offre au tarif négocié.

Si l'achat groupé permet de réduire le prix du kWh, reste à appliquer quelques gestes au quotidien pour réduire le nombre de kWh consommés.

  • Les gestes du quotidien
  • A la tombée de la nuit, veiller à fermer toutes les fenêtres, les portes ainsi que les rideaux pour optimiser l’isolation de la maison ;
  • Ne pas dormir la fenêtre ouverte sans éteindre le chauffage ;
  • Entretenir la chaudière, une fois par an, pour optimiser sa durée de vie et pour alléger sa facture de chauffage. Selon l’ADEME, une chaudière entretenue consomme 8 à 12 % moins d’énergie ;
  • Entretenir des radiateurs pour une économie d’énergie de l’ordre de 5 à 10% ;
  • Adopter un thermostat connecté pour piloter son chauffage au plus proche de ses besoins.

Est-il vraiment interdit de chauffer à plus de 19 °C en France ?

En France, il est interdit de chauffer à plus de 19 °C ! Cette affirmation est certes surprenante, mais figure bel et bien sur le site service-public.fr : « Dans un logement chauffé, la moyenne des températures mesurées au centre de chaque pièce du logement doit être au maximum de 19 °C ».

Cette disposition concerne les locataires et les copropriétaires occupants des bâtiments collectifs dont le système de chauffage est commun. Elle vise à optimiser la maîtrise de la consommation d’énergie de chauffage de ces immeubles. Les concernés peuvent donc se retourner contre leur propriétaire en cas de surchauffe et même de sous-chauffe. La température minimale de chauffage étant également fixée à 18 °C pour ces mêmes cibles.

Cette limitation ne s’applique pas aux locaux où sont dispensés des soins médicaux pour des personnes non hospitalisées, aux établissements hospitaliers, aux locaux restant vacants pendant plus de 24 heures ainsi qu’aux bâtiments dans lesquels habitent des personnes âgées et/ou de bas âge.

Cela n’empêche cependant pas chacun de chauffer davantage en utilisant un système de chauffage d’appoint. Personne n’ira lui demander de la baisser.

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Jusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct EnergieJusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct Energie
Mis à jour le
 

Sur le même sujet :