Vous êtes ici

Compteur électricité / gaz : relevé, fonctionnement, puissance

Électricité moins chère ? 09 73 72 25 00 (Service Selectra ; lundi - vendredi 8h/21h ; samedi 8h30/18h30)
Rappel immédiat et gratuit


Compteur électrique - gaz

Vous ne savez pas où se situe votre compteur électrique ou de gaz ? Vous souhaitez faire un auto-relevé mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Quelle puissance de compteur électrique choisir ? Qu'est-ce qu'un compteur triphasé ? Vous voulez des informations sur les compteurs Linky ou Gazpar ? Ce guide répond à toutes vos questions.

Fonctionnement d’un compteur électricité ou gaz

Où se trouve mon compteur ?

Le compteur d’électricité ou de gaz peut se trouver à l’intérieur ou à l’extérieur du logement. Il se trouve à la limite de l’installation électrique entre le domaine public et l’installation privée.

A l’intérieur du logement on peut le trouver dans l’entrée, le garage ou la cave. Il est possible qu’il soit caché dans un placard.

A l’extérieur du logement on peut le trouver dans un placard dédié sur le palier ou bien dans un local technique en bas de l’immeuble. Le numéro de matricule inscrit sur une facture permet son identification précise.

Quels sont les différents types compteurs ?

Les 2 types de compteurs gaz

Il existe deux types de compteurs de gaz. Ils appartiennent à un gestionnaire du réseau de distribution comme GRDF, c’est celui-ci qui décide de son emplacement.

Le plus ancien, et le plus courant, est un boîtier métallique équipé d’un cadran mécanique.  

Un nouveau modèle de compteur “intelligent” appelé Gazpar est en cours d’installation par les gestionnaires de réseaux et devrait remplacer gratuitement les anciens compteurs d’ici à 2022. Ils permettent de transmettre en direct des informations sur la consommation de gaz, et ainsi de payer à la consommation réelle.

Les 3 types de compteur électrique

Il existe 3 types de compteurs électriques. Contrairement aux compteurs de gaz ils appartiennent aux collectivités locales qui en remet la gestion au gestionnaire de réseau.

Les plus anciens, les compteurs électromécaniques sont composés d’un disque tournant à une vitesse proportionnelle à la puissance demandée à l’instant. Chaque tour du disque correspond à une quantité consommée en Wattheure (Wh). La quantité consommée est ensuite enregistrée à l’aide d’une suite de cylindres à 9 chiffres.

Les compteurs électroniques sont des boîtiers généralement blancs et équipés d’un petit écran LCD. A l’aide du bouton de défilement, on peut voir : la puissance du compteur en kVA (kilo-Volt-Ampère), l’index de consommation en kWh (kilowattheure) et l’option tarifaire qui peut être Base ou Heures Pleines/Heures Creuses.

Les compteurs Linky, dernière génération de compteurs appelés aussi “compteurs intelligents”, sont reconnaissables à leur couleur vert anis. Tout comme les compteurs Gazpar ceux-ci permettent entre autre de payer à la consommation réelle.  

Types de compteur électrique
Compteur électromécanique
Compteur électromécanique
Compteur électronique
Compteur électronique
Compteur Linky
Compteur Linky
  • 1ère génération de compteur
  • Fonctionnement grâce à la rotation d'un disque métallique
  • 1 seul cadran pour l'option base
  • 2 cadrans pour les heures pleines, heures creuses
  • En voie de disparition
  • 2ème génération de compteur
  • Toutes les informations sur un seul écran
  • Relevé de compteur grâce à la touche D
  • Reste des informations accessibles grâce à la touche S
  • 3ème génération de compteur
  • S'auto-paramètre à distance
  • Défilement des informations grâce aux touches + et -
  • Plus besoin de faire d'auto-relevé

Qu’est ce que le matricule du compteur ?

Le numéro de compteur permet de différencier les compteurs les uns des autres, il est composé de deux séries de chiffres :

  • Le numéro de série qui est l’identifiant du compteur ;
  • Le numéro de matricule qui est une suite de 3 chiffres permettant l’identification précise d’un compteur au sein d’un groupe de logement.

Le numéro de matricule est essentiel afin d’identifier votre PDL (Point De Livraison) ou votre PCE (Point de Comptage et d’Estimation). Celui-ci vous permet par la suite de souscrire chez le fournisseur de votre choix.

Pour les compteurs électriques vous pouvez le retrouver :

  • Compteurs électromécaniques (les plus anciens) : les 3 derniers chiffres du numéro de série gravé sur le compteur et qui est composé de lettres et de chiffres.
  • Compteurs électroniques : il y a deux cas différents, le numéro de compteur est soit composé de 14 chiffres (12 chiffres + une clé de 2 chiffres) soit composé de 12 chiffres (sans clé). Le matricule du compteur se compose des 3 derniers chiffres de la suite de 12 chiffres.

Pour les compteurs de gaz, le fonctionnement est le même que pour les compteurs électriques. Le numéro de matricule est composé des 3 derniers chiffres composant le numéro de série du compteur. Il est aussi possible de le trouver sur sa facture de gaz ou d’électricité.

À quoi sert le PDL/PCE ?

Le PDL (Point de Livraison) et le PCE (Point de Comptage et d’Estimation) sont une série de 14 chiffres identifiant votre installation. Dans la majorité des cas ce numéro est délivré par ERDF (qui s'appelle maintenant Enedis) dans le cas du PDL et GRDF dans le cas du PCE, le cas échéant par votre ELD.

Vous pouvez retrouver ces numéros sur une facture, sinon au moment de votre emménagement votre nouveau fournisseur d’énergie peut le retrouver en lui délivrant quelques informations comme votre adresse précise, puis éventuellement le nom de l’ancien occupant, et le numéro de matricule de votre compteur.

Où trouver le numéro PDL ou PCE en cas de logement neuf ?Dans le cas d’un logement neuf, ce numéro vous est donné par l’entreprise de distribution (ERDF, GRDF ou une ELD) une fois que l’installation est achevée et prête à fonctionner. Vous pouvez retrouver ce numéro sur le certificat de conformité (Consuel ou Qualigaz).

Comment fonctionne le relevé de compteur ?

Pourquoi un technicien vient faire le relevé une fois par an ? Pourquoi je ne fais pas le relevé moi-même ?

Au moins une fois par an le gestionnaire de réseau Enedis (ex ERDF) a l’obligation d’effectuer un relevé des compteurs d’électricité.

En général, Enedis envoie un technicien relever les compteurs deux fois par an afin d’avoir un historique fiable de consommation.

A titre indicatif, la date du prochain relevé de compteur est indiquée sur les factures d’énergie.

Puis-je faire le relevé moi-même si je suis absent lors du passage du technicien ?

Il est tout à fait possible de faire soi-même le relevé. Après avoir trouvé son compteur, relevez la consommation à l’aide du bouton de défilement dans le cas d’un compteur électronique, ou sur le ou les cadrans dans le cas d’un compteur électromécanique.

Communiquez le relevé ensuite à Enedis via internet, le serveur vocal ou bien en complétant et retournant la carte T que le technicien aura laissée.

Dans quels cas je peux relever moi-même mon compteur ?

comment faire un relevé compteur électrique

Crédit : eni.fr

Il peut être dans certains cas nécessaire de relever soi-même son compteur. En cas d'emménagement ou de déménagement il est obligatoire de communiquer à son nouveau ou ancien fournisseur le relevé de son compteur.

Certaines offres peuvent aussi impliquer un autorelevé régulier du compteur à date fixe. Ces offres permettent au client de payer sa facture à la consommation réelle. Malgré la contrainte de devoir relever régulièrement son compteur, ce mode facturation permet d’éviter de lourdes factures de régularisation liées à la différence entre consommation estimée et consommation réelle.

Avec la mise en place des compteurs intelligents Linky, l’auto-relève n’est plus nécessaire pour les foyers qui en sont dotés puisqu'Enedis peut consulter votre consommation à distance.

Peut-on frauder et trafiquer le compteur électrique ? Quels sont les risques ?

fraude aimant compteur electrique

Ralentir le compteur électrique avec un aimant est certes très connu mais aussi très sévèrement puni.

Il y a beaucoup de techniques de fraude au compteur électrique comme par exemple à l’aide d’un aimant suffisamment puissant dans le cas d’un compteur électromécanique, en le ralentissant à l’aide d’une aiguille, en retournant ou inclinant un compteur de chantier, ou bien en effectuant des dérivations en amont de son compteur.

Les risques encourus en cas de vol d’électricité sont très importants. En plus d’une facture de régularisation recouvrant les consommations impayées, les bénéficiaires risquent de payer des frais de constats de fraude de plusieurs centaines d’euros ainsi que la réparation ou la suspension du compteur. Les trafiquants risquent de leur côté la prison ferme.

Avec l’installation des compteurs Linky la fraude va devenir beaucoup plus compliquée si ce n’est impossible. Ces compteurs ont en effet été conçus dans le but d’éviter toute fraude, ils sont capables de détecter toute activité anormale et transmettre une alerte directement à Enedis.

Puissance de mon compteur

Qu'est-ce que la puissance du compteur électrique ? L’ampérage ?

La puissance d’un compteur électrique est la quantité d’électricité que celui-ci peut consommer en un temps donné (généralement une heure). Dans le cas de son installation électrique, c’est la possibilité de faire fonctionner plusieurs appareils simultanément.

Il faut bien distinguer la puissance de la consommation. La puissance d’un compteur électrique s’exprime en kilovoltampère (kVA) ou en kilowatts (kW) tandis que la consommation s’exprime en kilowatt-heure (kWh). En général, on admet : 1 kVA = 1 kW. Pour les particuliers, il existe 9 types de compteurs différents qui allant d’une puissance de 3 kVA à 36 kVA. Le prix de l’abonnement électrique (la partie fixe de la facture) dépend de la puissance du compteur.

Comment choisir et estimer la puissance de son compteur  ?

Choix de la puissance du compteur électrique
Surface du logement Utilisation de l'électricité Puissance requise
Electroménagers Appareils électriques Ballon d'eau chaude Éclairage Chauffage électrique
Moins de 70 m2 Electroménagers Petits appareils électriques Non éclairage électrique Non 3 kVA
Moins de 70 m2 Electroménagers Petits appareils électriques Chauffe eau éclairage électrique Chauffage électrique 6 kVA
Entre 70 et 100 m2 Electroménagers Petits appareils électriques Non éclairage électrique Non 6 kVA
Entre 70 et 100 m2 Electroménagers Petits appareils électriques Chauffe eau éclairage électrique Chauffage électrique 9 kVA
Plus de 100 m2 Electroménagers Petits appareils électriques Chauffe eau éclairage électrique Non 9 kVA
Plus de 100 m2 Electroménagers Petits appareils électriques Chauffe eau éclairage électrique Chauffage électrique 12 kVA

La puissance nécessaire varie totalement d’un logement à un autre. Pour estimer cette puissance, il faut calculer la puissance cumulée de tous les appareils électriques de l’installation susceptibles de fonctionner en même temps.

Puissances de compteur disponibles pour les particuliers
  • 3 kVA : petits logements sans chauffage électrique
  • 6 kVA : majorité des logements, c’est-à-dire les petits logements chauffé à l’électricité ou les grands non chauffé à l’électricité
  • 9 kVA : grand logement généralement chauffés à l’électricité de 100m² et plus
  • 12 kVA et + : habitations de plus de 200m², piscine chauffée, professionnels...

En France, 70% des logements sont équipés de compteurs d’une puissance de 6 kVA. On rencontre rarement des particuliers ayant des puissances supérieures à 12 kVA. Certaines installations spécifiques nécessitent une puissance élevée, c’est le cas des pompes à chaleur qui nécessitent une puissance de 18 kVA.

Pourquoi changer de puissance ?

Dans certains cas il est nécessaire de procéder à un changement de compteur pour augmenter ou diminuer sa puissance. Ce changement est fait par un technicien Enedis (ex ERDF) pour une soixantaine d’euros.

Il peut être fait pour des raisons économiques, la puissance du compteur peut être surestimée. Dans ce cas un changement pour une puissance plus faible peut justifier une intervention qui permettra de faire des économies sur le prix de l’abonnement du compteur.

Ou bien le changement peut être fait pour des raisons techniques, la puissance du compteur est sous estimée. Ceci peut être le cas lors de l’acquisition de nouveaux appareils électroménagers ou de l’agrandissement du logement. Une puissance compteur trop faible peut mener le compteur à disjoncter régulièrement lorsque plusieurs appareils fonctionnent simultanément.

Votre compteur électrique disjoncte régulièrement ?Ce n’est pas forcément lié à un manque de puissance. Certains appareils obsolètes ou mal branchés, ou encore des fils électriques usés peuvent aussi mener à un court-circuit. Avant de contacter Enedis, veillez à vérifier que votre installation électrique soit aux normes.

Quelle différence entre le courant monophasé et le courant triphasé ?

Prise triphasé

Une prise triphasée peut accueillir 4 broches.

Il existe deux types de courant, le courant continu (pôles positif et négatif) et le courant alternatif (phase et neutre). Ce dernier comprend le courant monophasé et le courant triphasé. C’est celui-ci qui, limitant les déperditions d’énergies pendant le transport, arrive au compteur.

Vous avez le choix de raccorder votre logement en monophasé ou en triphasé. Vous pouvez vous faire conseiller dans ce choix en appelant le 09 73 72 25 00 (coût d'un appel local) ou demander un rappel gratuit.

Le courant monophasé comprend une phase et un neutre. Deux fils arrivent chez vous, un noir ou rouge pour la phase, et un bleu pour le neutre. Il présente une différence de tension entre phase et neutre de 230 volts. C’est celui des prises classiques avec deux trous et une tige terre.

Le courant triphasé offre une tension plus forte (400 volts), il est composé de trois fils phase et un fil neutre. Ce courant a des prises différentes composées de trois ou quatre trous ronds et d’un trou plat.

Dans quel cas utilise-t-on le courant monophasé et le triphasé ?

Le courant monophasé est celui de l’électroménager classique. C’est le courant que l’on trouve la plupart du temps. Son utilisation convient parfaitement pour la plupart des foyers (chauffage, éclairage, électroménager, etc).

En général, le triphasé est destiné aux professionnels. Mais dans des cas plus rares, on peut les trouver chez les particuliers. Ce courant permet de faire fonctionner des appareils spécifiques ayant besoin de plus de puissance que les 230 volts traditionnels. C’est le cas des pompes à chaleurs, de certains fours et lave-linges qui ont besoin de 400 volts.

On trouve aussi le courant triphasé dans des installations où une distance importante sépare le compteur du lieu de consommation ; ou lorsque l’installation nécessite une puissance particulièrement élevé.

Comment passer de l’un à l’autre ? Y a t il des risques ?

A une certaine époque la plupart des installations avec une puissance importante réalisées par EDF, surtout en milieu rural, étaient en triphasé.

Les problèmes d’équilibrage de phase du triphasé peuvent faire régulièrement disjoncter un compteur. Par exemple, dans une maison de 3 étages, un compteur triphasé de 9 kVA est divisé en 3 phases de 3 kVA chacun, un par étage. Si l'un des étages dépasse la puissance de 3 kVA, c'est le disjoncteur de toute l'installation électrique de la maison qui saute. Passer du triphasé au monophasé peut être une solution à ce problème.

Passer de triphasé à monophasé ne comporte aucun risque particulier mais nécessite une intervention sur le compteur et l’installation électrique.

Pour changer son compteur, il convient d’appeler son fournisseur d’électricité qui transmet la demande d’intervention au gestionnaire de réseau Enedis (ex-ERDF). Un devis précis gratuit est établi soit par téléphone soit à la suite de la visite d’un technicien. Il faut aussi faire appel à un électricien pour des opérations complémentaires sur l’installation électrique de la maison.

Que sont les nouveaux compteurs Linky et Gazpar ?

Avantages des compteurs Linky et Gazpar

Les compteurs Linky pour l’électricité et Gazpar pour le gaz offrent de nombreux avantages.

Ces nouveaux compteurs connectés permettent d’avoir une facturation plus juste, au réel, c’est-à-dire que l’on paye que ce que l’on consomme. Il n’y a donc plus de mensualisation ni de facture de régulation à la fin de l’année.

D’autre part, les démarches de déménagement et de changement de contrat sont facilités. Il n’y a plus besoin d’avoir le passage d’un technicien pour faire le relevé, augmenter la puissance, activer ou couper le compteur, presque tout peut se faire en quelques clics.

Enfin, ces nouveaux compteurs ouvrent la porte à de nouvelles offres plus ciblés. C’est le cas avec le fournisseur Engie qui propose l’offre Elec Week-end. Cette offre propose des tarifs plus avantageux la nuit et les week-end.

D'autres solutions sont en cours de développement. En Australie par exemple, des fournisseurs proposent aux usagers de leur autoriser l’accès au climatiseur. Les jours de fortes consommations, le fournisseur peut couper pendant quelques minutes par heure le climatiseur. Cette procédure n’affecte pas la température du logement et en contrepartie l’usager reçoit une compensation financière.

Comment se passe l’installation du compteur Linky, l’électricité est-elle coupée ?

Installation compteur Linky

L'installation du compteur Linky est effectuée par un technicien autorisé par Enedis.

L’installation du compteur Linky ou Gazpar se fait par une entreprise spécialisée mandaté par le gestionnaire de réseau (Enedis pour l’électricité, GRDF pour le gaz).

Il s'agit une intervention gratuite qui dure environ 30 minutes. Un technicien se rend sur place, si le compteur est accessible la présence n’est pas obligatoire, sinon un rendez-vous sera fixé auparavant. Pendant cette intervention l’électricité est coupée pour durée très courte.

Les logements situés sur le réseau d’une entreprise locale de distribution (ELD) ont aussi droit à des compteurs communicants mais nommés différemment.

Peut-on refuser l’installation des nouveaux compteurs Linky ?

Pendant la période de déploiement, il est encore possible de refuser la pose d'un compteur Linky ou Gazpar mais ce refus est vivement déconseillé. Enedis dispose d'ailleurs de moyens légaux pour dissuader les opposants.

Les compteurs sont la propriété des communes qui en délèguent la gestion aux gestionnaires de réseau. Certains rares cas de refus sont quand même à noter, dans ces cas ci ce sont les communes directement qui se sont opposées. C'est le cas par exemple de la commune de Varennes-sur-Seine en Ile-de-France.

Les compteurs Linky sont-ils dangereux ?

De nombreuses associations comme Robin des toits considèrent les compteurs Linky comme dangereux et s’opposent à leur installation.

La technologie CPL qui permet à Linky de communiquer au travers des fils électriques fait partie des éléments pointés du doigt. Selon ces associations, la fréquence des compteurs Linky (75kHz) est plus élevée que celle généralement utilisée et le rayonnement produit pourrait être dangereux ou gêner la domotique du logement.

Actuellement, aucune donnée précise n’a été fournie par ces associations en question. Tout appareil électrique émet des ondes électromagnétiques. Les émissions produites par les compteurs Linky ont été mesurées et contrôlées par différents organismes comme l’Agence nationale des fréquence (ANFR) et aucun danger n'a été détecté. Les émissions mesurées sur les compteurs sont très faibles.

En cas de doute l’organisme peut être saisi par tout citoyen.

Les compteurs Linky est Gazpar sont-ils intrusifs ?

Certains opposants, sans en apporter la preuve, pensent que de nombreuses informations personnelles peuvent être récoltées par Enedis grâce à ce nouveau compteur et voient en Linky une violation de la vie privée. Sur ce point, Enedis précise que les recommandations de la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) ont été suivies et assure la stricte confidentialité et la sécurité des données

Les rumeurs sur les compteurs connectés sont nombreuses et il faut en être méfiant. Parmi elles, celle de la caméra présente sur le compteur Linky a fait des émules sur internet. La source est une vidéo truquée et cette rumeur a ainsi été démentie rapidement.

Quel est le calendrier de déploiement des compteurs Linky et Gazpar ?

calendrier déploiement Linky

Le Déploiement des compteurs Linky est prévu sur 80% du territoire d'ici à 2020.

Le déploiement a commencé entre 2009 et 2010 à titre d’expérimentation à Lyon et en Touraine.

Les tests réussis, le déploiement en France est relancé fin 2015 et a pour but d’être terminé en France d’ici début 2022.

Enedis a d'ailleurs mis en place un numéro de téléphone dédié au déploiement des compteurs Linky : le 0 800 054 659 (appel gratuit) du lundi au vendredi de 8h à 17h.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus