Prix du kWh d'électricité : tarifs EDF -

Economisez jusqu’à 180€/an sur votre facture d’énergieProfitez de la même électricité que chez EDF, moins cher.
09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel immédiat et gratuit

Profitez de 10% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec Total Direct Energie, profitez d'une remise de 10% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne

Les offres et fournisseurs référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus
Prix du kWh électricité

A combien s'élève le prix d'un kWh d'électricité en France chez EDF, Engie et les principaux fournisseurs alternatifs tels que Total Direct Energie ou Happ-e ? Pourquoi le tarif réglementé d'électricité augmente-t-il et comment éviter les hausses ?


L'essentiel
  • En incluant les taxes et l'abonnement, les foyers français paient en moyenne 0,1765€TTC par kilowattheure d'électricité en 2019 d'après Eurostat, soit 18% de moins que la moyenne de l'Union européenne (28 pays).
  • En réalité, tous les ménages ne paient pas le même prix. Le prix dépend :
    • de l'option tarifaire choisie : Base (prix du kWh unique en permanence) ou Heures Pleines Heures Creuses ;
    • de la puissance du compteur : le plus souvent 3, 6, 9 ou 12 kVA ;
    • du fournisseur d'électricité choisi : EDF, Engie, Total Direct Energie, Eni....
  • 75% des ménages sont clients des tarifs réglementés d'EDF mais les fournisseurs alternatifs affichent des remises pour attirer de nouveaux clients. Pour comparer les prix et trouver une offre moins chère, appelez Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit)
  • Le prix du kWh d'électricité est orienté à la hausse sur le long terme, principalement en raison des coûts de prolongation de la durée de vie et de sécurisation du parc de réacteurs nucléaires, du soutien au développement des énergies renouvelables et des investissements dans les réseaux d'électricité.

Le prix du kWh d'électricité aux tarifs réglementés d'EDF en 2020

La grille des prix

Prix kWh EDF - Option Base - TTC avril 2020
EDF Option Base
Puissance Abonnement annuel Prix du kWh EDF
3 kVA 99.12 € 0.1546 €
6 kVA 121.20 € 0.1546 €
9 kVA 143.64 € 0.1587 €
12 kVA 166.20 € 0.1587 €
15 kVA 187.44 € 0.1587 €
18 kVA 210.72 € 0.1587 €
Prix kWh EDF - Option Heures Pleines/ Heures Creuses - TTC avril 2020
EDF Option heures pleines / heures creuses
Puissance Abonnement Annuel Heures pleines Heures creuses
6 kVA 133.20 € 0.1781 € 0.1337 €
9 kVA 163.44 € 0.1781 € 0.1337 €
12 kVA 192.00 € 0.1781 € 0.1337 €
15 kVA 218.76 € 0.1781 € 0.1337 €
18 kVA 243.60 € 0.1781 € 0.1337 €

Pour souscrire chez EDF, appelez le 09 69 32 15 15.

Comprendre la grille des prix

Chaque ménage paie d'une part un abonnement, la partie fixe de la facture, et d'autre part ses consommations, calculées en multipliant le prix du kWh par le nombre de kWh consommés. Ainsi, la facture annuelle d'un ménage peut s'exprimer ainsi : (abonnement annuel TTC) + [(prix du kWh TTC) x (nb de kWh consommés dans l'année)].

Chaque option tarifaire (Base et Heures Creuses) dispose de sa propre grille tarifaire.

  • L'option Base affiche un prix du kWh unique à toute heure du jour et de la nuit toute l'année. Elle concerne la moitié des compteurs d'électricité des ménages, principalement les petits consommateurs (chauffage et eau chaude non électriques, résidences secondaires...).
  • L'option Heures creuses affiche un abonnement plus cher et deux prix du kWh : un prix en Heures Pleines plus cher que l'option Base et un prix en Heures Creuses moins cher que l'option Base, mais valable uniquement 8 heures par jour, en général la nuit. L'option Heures creuses concerne 47% des compteurs d'électricité, principalement les logements chauffés à l'électricité et disposant d'un ballon d'eau chaude électrique programmable pour fonctionner la nuit.
  • D'autres options tarifaires rares (Tempo et EJP) ne concernent que moins de 3% des compteurs résidentiels.

Enfin, le prix du kWh peut légèrement varier selon la puissance du compteur d'électricité, qui correspond à la puissance maximale des appareils électriques pouvant être branchés simultanément sur l'installation sans la faire disjoncter.

Consultez aussi notre article : prix de l'électricité au mètre carré (m2)

La même électricité que chez EDF, jusqu'à 15% moins cherLes concurrents d'EDF proposent des remises garanties par rapport au tarif bleu. Pour en profiter, appelez Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit). Annonce

Comparatif de prix entre différents fournisseurs d'électricité

Deux outils pratiques pour trouver le meilleur prix
  • S'inscrire à un achat groupé d'électricité prend quelques minutes et peut rapporter gros. Une fois que l'organisateur a rassemblé plusieurs milliers de consommateurs intéressés par l'opération, il transmet un appel d'offres à tous les fournisseurs du marché pour obtenir un tarif de groupe, négocié grâce à la force du nombre. Les consommateurs payant aujourd'hui le prix du kWh d'électricité le moins cher sont ceux qui ont participé à un achat groupé. Seul inconvénient : il faut souvent attendre quelques semaines pour que le groupement grossisse avant de se voir proposer l'offre lauréate.
  • Pour les consommateurs pressés de changer de fournisseur, notre outil de comparaison des offres d'électricité recense toutes les offres de la trentaine de fournisseurs d'électricité actifs sur le marché. Accessible gratuitement, il vous permet d'estimer votre budget annuel pour l'électricité et vos économies par rapport aux tarifs réglementés avec chaque offre du marché, en fonction de votre profil de consommation (taille du logement, nombre d'occupants, énergie utilisée pour le chauffage, l'eau chaude, la cuisson...). Vous retrouverez également sur le comparateur la grille tarifaire complète de toutes les offres du marché.

Prix du kWh d'électricité TTC en France pour un compteur de 3 kVA

Les compteurs 3 kVA sont relativement rares et équipent généralement les petits studios non chauffés à l'électricité.

Prix à jour au 5 mai 2020.

Prix du kWh d'électricité TTC en France pour un compteur de 6 kVA

Les compteurs 6 kVA équipent la majorité des ménages français, comme les appartements ou maisons chauffés à l'électricité jusqu'à 80 m² ou les logements de plus grande taille non chauffés à l'électricité. 

Prix du kWh TTC en 6 kVA pour une sélection d'offres
Nom de l'offre Contact Prix du kWh option base Prix du kWh heures pleines Prix du kWh heures creuses
Logo Happ-e d'Engie (ex-GDF Suez)
Offre Happ-e
09 74 59 14 85
Rappel gratuit
0.1452 € 0.1668 € 0.1260 €
Logo Cdiscount Energie
offre Électricité
09 74 59 24 60
Rappel gratuit
0.1429 € 0.1640 € 0.1241 €
Logo Total Direct Energie
offre Online
09 74 59 46 79
Rappel gratuit
0.1429 € 0.1640 € 0.1241 €
Logo Butagaz
offre électricité fixe 1 an
09 74 59 12 21
Rappel gratuit
0.1487 € 0.1710 € 0.1287 €
Logo ekWateur
Electricité 100% verte Fixe
09 87 67 16 74
Rappel gratuit
0.1511 € 0.1650 € 0.1284 €
Logo Total Direct Energie
offre Classique
09 74 59 46 79
Rappel gratuit
0.1487 € 0.1710 € 0.1287 €
Logo Total Direct Energie
offre Verte
09 74 59 46 79
Rappel gratuit
0.1521 € 0.1752 € 0.1316 €
Logo Eni
offre Astucio Eco
09 74 59 46 84
Rappel gratuit
0.1532 € 0.1765 € 0.1326 €
Logo Planète Oui
Offre Eco
09 87 67 55 21
Rappel gratuit
0.1585 € 0.1779 € 0.1335 €
Logo EDF
Tarifs réglementés
09 69 32 15 15
Appeler EDF
0.1546 € 0.1781 € 0.1337 €
Logo Engie
Offre Elec Ajust 2 ans
09 74 59 44 32
Rappel gratuit
0.1634 € 0.1898 € 0.1418 €
Logo Enercoop
Offre d'Enercoop
Appeler Enercoop 0.1667 € 0.1786 € 0.1488 €

Prix à jour au 5 mai 2020.

Prix kWh d'électricité TTC en France pour les compteurs de 9 kVA et plus

Les compteurs 9 kVA et plus équipent généralement les habitations de plus de 80 m² chauffées à l'électricité.

Prix du kWh TTC en 9 kVA pour une sélection d'offres
Nom de l'offre Contact Prix du kWh option base Prix du kWh heures pleines Prix du kWh heures creuses
Logo Happ-e d'Engie (ex-GDF Suez)
Offre Happ-e
09 74 59 14 85
Rappel gratuit
0.1489 € 0.1668 € 0.1260 €
Logo Cdiscount Energie
offre Électricité
09 74 59 24 60
Rappel gratuit
0.1441 € 0.1613 € 0.1221 €
Logo Butagaz
offre électricité fixe 1 an
09 74 59 12 21
Rappel gratuit
0.1525 € 0.1710 € 0.1287 €
Logo ekWateur
Electricité 100% verte Fixe
09 87 67 16 74
Rappel gratuit
0.1527 € 0.1650 € 0.1284 €
Logo Total Direct Energie
offre Classique
09 74 59 46 79
Rappel gratuit
0.1525 € 0.1710 € 0.1287 €
Logo Eni
offre Astucio Eco
09 74 59 46 84
Rappel gratuit
0.1573 € 0.1765 € 0.1326 €
Logo Total Direct Energie
offre Verte
09 74 59 46 79
Rappel gratuit
0.1561 € 0.1752 € 0.1316 €
Logo Planète Oui
Offre 100% verte
09 87 67 55 21
Rappel gratuit
0.1585 € 0.1779 € 0.1335 €
Logo EDF
Tarifs réglementés
09 69 32 15 15
Appeler EDF
0.1587 € 0.1781 € 0.1337 €
Logo Engie
Offre Elec Ajust 2 ans
09 74 59 44 32
Rappel gratuit
0.1682 € 0.1898 € 0.1418 €
Logo Enercoop
Offre d'Enercoop
Appeler Enercoop 0.1688 € 0.1786 € 0.1488 €

Prix à jour au 5 mai 2020.

Composition, fixation et évolution des tarifs réglementés d'EDF

Envie de bénéficier de réductions sur le prix de l'électricité ?Appelez Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit). Un conseiller vous oriente vers une offre moins chère que le tarif réglementé EDF. Ce service gratuit n'engendre ni coupures d'électricité ni changement de compteur.

Quelles sont les composantes du prix de l'électricité ?

Le prix du kilowattheure peut se décomposer en trois principaux éléments, représentant chacun environ un tiers de la facture du consommateur :

  • la fourniture d'énergie pour 37%, qui agrège les différents postes sur lesquels un fournisseur d'énergie peut se démarquer pour proposer une offre moins chère : coûts d'approvisionnement en électricité, coûts commerciaux, coût des certificat d'économies d'énergie (CEE), coût d'approvisionnement en garanties de capacités et marge.
  • les taxes pour 35% de la facture
  • les coûts de réseau (transport et distribution) pour 28%

La composante "fourniture d'électricité"

Le métier de fournisseur consiste principalement à acheter de l'électricité sur les marches de gros et à la revendre au détail à ses clients. Environ 27% du prix du kilowattheure facturé au client est donc dédié à l'approvisionnement du fournisseur en électricité, via trois moyens :

  • l'achat d'électricité nucléaire à EDF à un prix défini par la loi (42€/MWh), selon le mécanisme appelé ARENH (Accès Réglementé à l'Electricité Nucléaire Historique). Ce système a été mis en place pour que la production nucléaire et ses coûts modérés puissent bénéficier à tous les consommateurs, quel que soit leur fournisseur d'électricité. L'ARENH représente une part importante de l'approvisionnement des concurrents d'EDF : son succès est tel que le plafond du nombre de TWh qui peut leur être vendu est atteint chaque année.
  • l'achat d'électricité sur les marchés de gros organisés (les "bourses" de l'électricité). Le plafond de l'ARENH étant atteint, les fournisseurs alternatifs se tournent de plus en plus vers ce mode d'approvisionnement.
  • leur production d'électricité en propre. EDF, Engie et Total Direct Energie sont également producteurs d'électricité, au contraire de la plupart des autres fournisseurs alternatifs.

A ce coût principal s'ajoutent d'autres coûts moins connus :

  • le coût des Certificats d'Economies d'Energie (CEE) : les fournisseurs d'énergie sont contraints par la loi d'inciter leurs clients à faire des économies d'énergie, avec une obligation de résultats. Par exemple, ils distribuent des primes à leurs clients qui changent une chaudière ancienne pour un nouvel équipement plus performant. S'ils ne génèrent pas assez de certificats auprès de leurs clients, ils doivent en acheter à des tiers pour remplir leur quota.
  • le coût des garanties de capacité : les fournisseurs d'énergie sont contraints par la loi de contribuer à la sécurité d'approvisionnement en électricité. Ils doivent pouvoir démontrer leur capacité à fournir leurs clients en pic hivernal exceptionnel sans entraîner de black-out, en tenant à disposition des capacités de production du côté de l'offre, ou des capacités d'effacement du côté de la demande.
  • les coûts commerciaux : service client, acquisition des clients, impayés...

La composante "taxes"

 

Quatre taxes pèsent sur le prix de l'électricité :

  • la Contribution au Service Public de l'Electricité (CSPE) couvre principalement le coût des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables (tarifs de rachat) et la péréquation tarifaire dans les Zones non interconnectées (ZNI). Grâce à la péréquation tarifaire, les habitants de la Corse et de l'Outre-Mer paient le même prix du kWh qu'en métropole malgré des coûts de production locaux bien plus élevés.
  • les taxes locales appelées Taxes sur la Consommation Finale d'Electricité (TCFE) regroupent une taxe définie par la commune et une taxe définie par le département. La plupart choisissent de fixer cette taxe au plafond maximal légal, mais certains se distinguent par une politique fiscale locale plus favorable au contribuable.
  • la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) finance les régimes spéciaux de retraite des industriels électriques et gazières (EDF, Engie, gestionnaires de réseaux Enedis et GRDF...).
  • La Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) aux taux de 5,5% concernant l'abonnement et la CTA, et 20% sur les consommations (y compris CSPE et TCFE). La TVA s'applique donc également sur les autres taxes !

La composante "coûts de réseaux"

Le prix du kWh d'électricité inclut les Tarifs d'Utilisation des Réseaux Publics d'Electricité (TURPE) qui rémunèrent les réseaux de transport (RTE) et de distribution (Enedis) d'électricité. Le TURPE est fixé par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) de façon à couvrir les coûts des gestionnaires de réseau tout en les incitant à l'efficacité. Le TURPE est identique en tout point du territoire quel que soit le fournisseur.

Comment est fixé le prix du kWh d'électricité ?

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) propose les nouveaux prix de l'électricité aux ministres en charge de l'Economie et de l'Energie, le gouvernement disposant du pouvoir de s'y opposer sous trois mois. Pour calculer les prix, la CRE applique la méthode dite "par empilement" : elle additionne l'ensemble des composantes des tarifs réglementés et répercute leur évolution. Cette technique revient à simuler la structure de coûts des fournisseurs alternatifs afin de vérifier qu'ils sont bien en mesure de proposer des prix inférieurs ou égaux aux tarifs réglementés.

Les tarifs réglementés augmentent le plus souvent en été (août) et au début de l'année (janvier). Tantôt, les évolutions sont causées par l'évolution des coûts de l'approvisionnement en énergie, tantôt par celle des coûts de réseaux, tantôt par celle des coûts de garanties de capacité...

Enfin, les taxes évoluent selon un calendrier qui leur est propre :

  • La CTA et la TVA sont stables dans le temps ;
  • La TCFE connaît une augmentation annuelle faible mais régulière ;
  • La CSPE a explosé, passant de 3€ par MWh en 2002 à 22,5€/MWh à compter du 1er janvier 2016, principalement sous l'effet de l'augmentation du coût des tarifs de rachat des énergies renouvelables.

Quelles sont les augmentations et diminutions récentes du prix du kWh ?

Évolution des tarifs bleus résidentiels (EDF) de 2005 à 2020
Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Augmentation 0% +1,7% +1,1% +2% +1,9% +3% +1,7% +2%
Année Janvier 2013 Août 2013 Janvier 2014 Novembre 2014 Janvier 2015 Août 2015 Janvier 2016 Août 2016
Augmentation ou baisse +2,5% +5% +3% +2,5% +2,5% +2,5% +2% -0,5%
Année Janvier 2017 Août 2017 Février 2018 Août 2018 Janvier 2019 Juin 2019 Août 2019 Février 2020
Augmentation ou baisse 0% +1,7% +0,8% -0,5% +0% +5,9% +1,23% +2,4%

Le prix du kWh du tarif réglementé de l'électricité augmente chaque année dans des proportions plus ou moins significatives même s'il lui arrive de connaître de petites baisses ponctuelles.

Parmi les évolutions les plus notables, on peut noter :

  • en janvier 2016, l'augmentation de la CSPE (Contribution au Service Public de l'Electricité), servant notamment au financement des tarifs de rachat des énergies renouvelables, a été le facteur de hausse le plus significatif. Le gouvernement a décidé de geler la hausse de la CSPE sur les années suivantes.
  • en février 2018, la hausse du tarif EDF a été causée par le coût des actions pour l'efficacité énergétique (Certificats d'Economie d'Energie) et la hausse du tarif d'utilisation des réseaux d'électricité (TURPE).
  • fin 2018, face au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement suspend l'augmentation du prix de l'électricité prévue pour janvier 2019.
  • en juin 2019le prix de l'électricité subit sa plus forte augmentation sur les 20 dernières années avec une hausse de +7,7%HT, en raison de prix orientés à la hausse sur les marchés de gros de l'électricité et de la forte hausse du coût des garanties de capacité.
  • en août 2019, une nouvelle hausse de 1,49%TTC est appliquée en raison de la hausse des tarifs d'acheminement (TURPE) ;
  • en février 2020, le prix de l'électricité augmente de nouveau, de +2,4%, pour les particuliers et les petits professionnels (puissance souscrite, inférieur ou égale à 36 kVa). Cette augmentation est en grosse partie dû au gel du tarif réglementé au premier semestre 2019. En effet, pour calmer les gilets jaunes, début 2019, le gouvernement avait décidé de ne pas appliquer la hausse préconisée par la CRE et de geler l'évolution du tarif bleu. Malheureusement, ce gel a créé un écart particulièrement important entre le coût de l'électricité et les tarifs à laquelle elle est vendue. Écart que la commission de régulation de l'énergie essaye de compenser aujourd'hui.  

Optez pour une offre d'électricité à prix fixeProtégez-vous de la hausse des prix de l'électricité, en souscrivant une offre à prix fixe avec Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit)

Les prix du kWh d'électricité pour les entreprises

Les prix pour les petits professionnels en tarif bleus

Seuls les compteurs de puissance 3 à 36 kVA, correspondant aux consommations habituelles des artisans, commerçants et petites entreprises, peuvent encore opter pour les tarifs réglementés bleus d'EDF. D'autres fournisseurs se positionnent néanmoins à des niveaux de prix moins élevés.

Prix du kWh HT pour les professionnels en tarif bleu (selection d'offres pour compteurs 3-36 kVA)
Nom de l'offre Prix du kWh HT option base Prix du kWh HT heures pleines Prix du kWh HT heures creuses
Total Direct Energie offre Classique pro 0.0985 € 0.1069 € 0.0746 €
EDF Tarif Bleu pro 0.1037 € 0.1125 € 0.0785 €
Vattenfall Offre Eco Green 3 ans 0.0933 € 0.1012 € 0.0706 €
Vous recherchez un fournisseur pour les pros ?
Demandez votre devis au courtier-comparateur Selectra au 09 73 72 25 00 pour plus d'infos (rappel gratuit)

Prix à jour au 5 mai 2020.

Entreprises et grands comptes : comment trouver le meilleur prix ?

Les tarifs réglementés jaunes et verts ont disparu : les entreprises alimentées par des compteurs de puissances supérieures à 36 kVA ne sont désormais plus éligibles aux tarifs réglementés de l'électricité. Pour ces puissances de compteur, les fournisseurs d'électricité ne diffusent pas de grille tarifaire publique. Pour obtenir un prix, il faut demander un devis, et le fournisseur d'énergie ou le courtier réalisera une quotation personnalisée selon les prix de marché du jour de la demande. Les prix sur les marchés de gros étant susceptible d'évoluer, la quotation peut n'être valable que quelques jours. 

Demander un devis pour une entrepriseContactez le courtier en énergie Selectra en demandant un devis gratuit ou en appelant l'un de nos conseillers spécialisés. Il est possible d'être rappelé gratuitement.
09 74 19 09 51

FAQ

A quoi est due l'augmentation des prix de l'électricité ?

Tout d'abord, si l'on raisonne en euros constants (en tenant compte de l'inflation) et hors taxes, les prix de l'électricité n'augmentent pas tant que cela. Ils ont même connu une tendance plutôt baissière jusqu'en 2008 avant de repartir à la hausse par la suite.

Plusieurs dynamiques sont à l'oeuvre pour expliquer le renchérissement du prix du kWh d'électricité :

  • les centrales nucléaires d'EDF se font vieillissantes et de lourds investissements sont consentis d'une part pour les mettre au niveau des normes sécuritaires post-Fukushima et d'autre part pour prolonger leur durée de vie (de 40 années initialement prévues à au moins 60). C'est l'opération "grand carénage" dont le montant total est encore inconnu mais devrait se chiffrer entre 50 et 100 milliards d'euros sur une vingtaine d'années.
  • le soutien aux énergies renouvelables coûte cher et fait augmenter la taxe CSPE. Afin de garantir leur rentabilité, les nouvelles installations photovoltaïques, éoliennes et d'autres énergies renouvelables bénéficient de tarif de rachat élevés pour l'électricité produite sur les premières années d'activité. Ces coûts ont explosé au fur et à mesure de l'installation de nouvelles capacités renouvelables, impactant les factures d'énergie des consommateurs.
  • les tarifs d'acheminement finançant les réseaux de transport et de distribution d'électricité sont régulièrement revus à la hausse, notamment pour compenser les coûts d'intégration des énergies renouvelables au réseau.
  • la mise en place du mécanisme de capacité pour prémunir le réseau d'un risque de blackout a été coûteuse. Les fournisseurs sont contraints d'acheter à des producteurs ou à des opérateurs d'effacement des garanties de capacité pour démontrer qu'ils sont en mesure d'approvisionner leurs clients, y compris en période de pic de consommation.
  • la mise en place du mécanisme des Certificats d'Economies d'Energie (CEE) a également été coûteuse. Les fournisseurs sont contraints de subventionner les dépenses d'économies d'énergie de leurs clients dans des montants suffisants pour atteindre leur quota, ou d'acheter des CEE à d'autres acteurs.

A l'avenir, les difficultés de la filière nucléaire font craindre une poursuite de la hausse des prix de l'électricité. La construction du réacteur nucléaire de Flamanville a en effet pris un retard de 10 ans pour un coût quadruplé par rapport à l'estimation initiale. A long terme, les coûts de démantèlement et de gestion des déchets sont difficiles à estimer.

Optez pour une offre d'électricité à prix fixeProtégez-vous de la hausse des prix de l'électricité, en souscrivant une offre à prix fixe avec Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit)

Où peut-on trouver les grilles tarifaires à jour des fournisseurs d'électricité ?

Vous pouvez retrouver sur notre site les grilles tarifaires à jour des différents fournisseurs depuis la page portail dédiée : EDF, Engie, Engie Happ-e, Total Direct Energie, Eni, EkWateur, ilek, Mint Energie, Ohm Energie, Planète Oui, Plüm Energie, Enercoop, Cdiscount Energie, Greenyellow, Energies Leclerc, Sowee, Butagaz, Mega Energie, Vattenfall.

Vous pouvez également utiliser le comparateur Selectra pour simuler votre budget avec toutes les offres du marché et retrouver la grille tarifaire à jour dans la fiche standardisée de l'offre.

Faut-il choisir un prix du kWh fixe sur toute la durée du contrat ou indexé sur les tarifs réglementés ?

Si l'on décide de quitter les tarifs réglementés, il est possible d'opter soit pour une offre d'électricité à prix fixe (sur 1, 2 ou 3 ans), soit pour une offre d'électricité à prix indexé sur les tarifs réglementés (présentant une remise de X% sur le prix du kWh HT des tarifs réglementés d'EDF).

La fixité des prix du kilowattheure est un argument commercial de plus grande valeur pour les offres d'électricité que pour les offres de gaz naturel, car les tarifs réglementés de l'électricité ne cessent d'augmenter, alors que les prix du gaz connaissent parfois de longues périodes de baisse.

Pour autant, seul le prix du kWh HT est bloqué dans le cadre d'une offre à prix fixes : les taxes peuvent augmenter et le consommateur reste impacté. Or, les taxes ont représenté une partie significative de la hausse des tarifs réglementés d'EDF ces dernières années. 

Enfin, dans le cadre d'offres à prix fixes, les fournisseurs d'électricité peuvent être tentés de pratiquer des prix plus élevés que les tarifs réglementés, et d'insister sur l'avantage de la fixité des prix pour attirer des clients qui ne prennent pas forcément la peine de comparer les prix du kilowattheure.

Pour toutes ces raisons, il est sans doute préférable de choisir une offre à prix indexé sur les tarifs réglementés, où les économies sont bel et bien garanties. Si les tarifs réglementés augmentent, le prix de l'offre indexée augmente également, tout en conservant le même pourcentage de remise. Au sein des offres indexées, mieux vaut éviter les fournisseurs garantissant une remise présentée comme "jusqu'à X%", le "jusqu'à" signifiant que la remise peut également être plus faible selon le profil de consommation. Un bon choix est probablement l'offre Online de Total Direct Energie (4 millions de clients), exemple d'offre indexée très populaire et garantissant une remise claire et uniforme pour tous les profils de consommation.

Contactez nos conseillers pour être orienté dans votre choix de fournisseur d'énergie au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit)

Un kWh d'électricité vaut-il plus cher ou moins cher qu'un kWh de gaz ?

Le gaz naturel est nettement moins cher que l'électricité. Par exemple, pour un consommateur chauffé au gaz en zone 1, le prix du kWh au tarif réglementé d'Engie est de 0.0466 €TTC contre 0.1546 €TTC pour un kWh d'électricité en tarif réglementé Base 6 kVA chez EDF.

Dès lors, si le gaz naturel est trois fois moins cher que l'électricité, pourquoi tous les français n'utilisent-ils pas systématiquement le gaz pour le chauffage, l'eau chaude et la cuisson ?

  • Parce que de nombreux consommateurs n'habitent pas à proximité du réseau de gaz naturel et ne peuvent donc choisir cette énergie.
  • Parce que le gaz naturel ajoute un nouvel abonnement à payer, le prix du kWh n'est qu'une partie de la facture.
  • Parce que l'installation et l'entretien d'une chaudière et d'un réseau de radiateurs sont coûteux.

Au final, seuls les logements situés à proximité du réseau et présentant une consommation d'énergie assez significative pour amortir les frais fixes de l'abonnement et de la chaudière font le choix du gaz naturel.

Quels prix du kWh ailleurs en Europe ?

Le prix du kWh d'électricité TTC en France est 18% moins élevé que la moyenne européenne. C'est dans les pays de l'Est que l'électricité est la moins chère, et en Allemagne, au Danemark, Belgique, en Irlande, en Espagne et en Italie qu'elle est la plus chère. 

Source : Eurostat, 2019

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Profitez de 10% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec Total Direct Energie, profitez d'une remise de 10% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne

Mis à jour le