Prix du kWh d’électricité : tarifs en 2022 et évolutions

Les offres et fournisseurs référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus

Faites des économies sur votre facture d’énergieProfitez de la même électricité, moins chère. Contactez un conseiller Selectra au :
☎️ 09 73 72 25 00
Rappel immédiat et gratuit

Baissez le montant de votre facture d'électricité avec Sowee, filiale EDFProfitez d'un prix HT bloqué pendant 3 ans et réalisez de vraies économies d'énergie grâce à la station connectée Sowee :
Souscrire en ligne - Rappel gratuit Annonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

prix kwh electricite

Le prix du kWh d'électricité en France est de 0.1740 € en novembre 2022 (tarif réglementé - 6 kVA - Base). Ce tarif évolue régulièrement et dépend de nombreux facteurs (puissance de compteur, option tarifaire, offre souscrite). À combien s'élève le prix d'un kWh d'électricité en France chez les principaux fournisseurs alternatifs ? Comment expliquer la hausse inédite du tarif réglementé d'électricité en 2022 ? Comment s'en protéger ?


  • L'essentiel
  • Selon les données les plus récentes d'Eurostat, le prix moyen de l'électricité en 2021 s'élevait à 0.1946 € par kWh (taxes et abonnement inclus), contre 0.1893 € en 2020 ;
  • Pour les particuliers au tarif réglementé d'EDF, le prix du kWh est de 0.1841 € en heures pleines et 0.1470 € en heures creuses pour une puissance du compteur de 6 kVA ;
  • Pour les professionnels, le prix du kWh s'élève à 0.1757 € TTC en option base ;
  • Le gouvernement a également annoncé un gel du tarif réglementé d'électricité jusqu'en février 2023 : jusqu'à cette date, le prix du kWh d'électricité ne pourra pas dépasser le niveau atteint en février 2022 ;
  • Pour comparer les prix du kWh d'électricité et trouver l'offre la moins chère en cette période de hausse historique, appelez Selectra au ☎️09 73 72 25 00 - Rappel gratuit

Quel est le prix de l'électricité en France en novembre 2022 ?

En novembre 2022, le prix de l'électricité en France est de 0.1740 € TTC par kWh au tarif réglementé de vente (tarif Bleu d'EDF), en option base, pour une puissance de compteur de 9 kVA. Il est de 0.1740 € TTC pour une puissance de compteur de 6 kVA, toujours en option Base.

Sur le marché de gros de l'électricité, il est de 373.2 € par MWh aujourd'hui, et sera de 418.44 € demain. À titre de comparaison, le prix de l'électricité spot était de 141.1 €, contre 277.77 € un an auparavant.

Prix du kWh d'électricité aux tarifs réglementés en novembre 2022

prix kwh electricite

Grille tarifaire du tarif réglementé de vente de l'électricité pour les particuliers

Le tarif réglementé de vente de l'électricité correspond à l'offre Bleu d'EDF. Les prix sont fixés deux fois par an par les pouvoirs publics, et le fournisseur historique (ainsi que quelques entreprises locales de distribution) est le seul autorisé à le commercialiser.

Disponible en options tarifaires Base et Heures Creuses, voici la grille tarifaire du tarif réglementé de l'électricité à jour avec les prix en vigueur en novembre 2022. Avec les hausses du prix du kWh de l'électricité, le tarif réglementé de vente regagne en popularité, d'autant plus que l'extension du bouclier tarifaire en 2023 a été annoncé. Ainsi, au 31 décembre 2021, 64% des clients du marché résidentiel étaient encore au tarif réglementé de l'électricité.

Prix kWh EDF - Option Base et Heures Pleines / Heures Creuses
EDF
Puissance
Option Base Option Heures Pleines - Heures Creuses
Abonnement annuel Prix du kWh Abonnement annuel Prix du kW
heures pleines
Prix du kW
heures creuses
3 kVA 103.49 € 0.1740 € - - -
6 kVA 136.12 € 0.1740 € 144.32 € 0.1841 € 0.1470 €
9 kVA 169.89 € 0.1740 € 183.63 € 0.1841 € 0.1470 €
12 kVA 204.03 € 0.1740 € 221.81 € 0.1841 € 0.1470 €
15 kVA 236.28 € 0.1740 € 258.98 € 0.1841 € 0.1470 €
18 kVA 269.66 € 0.1740 € 294.25 € 0.1841 € 0.1470 €

Tarifs TTC à jour au 1er novembre 2022

Prix du kWh d'électricité chez les fournisseurs alternatifs

Depuis l'ouverture de marché, le tarif réglementé de l'électricité n'est plus la seule offre disponible à la souscription. D'autres fournisseurs, dits alternatifs, et de surcroît concurrents d'EDF offrent un prix de l'électricité plus ou moins avantageux :

  • Les offres de marché indexées suivent le prix du tarif d'EDF, en proposant une remise ou non ;

Sélection d'offres d'électricité à prix indexé moins chères que le tarif réglementé - à jour au 1er novembre 2022
Fournisseurs Caractéristiques de l'offre Prix
Logo Alpiq
Offre 0% d'électricité verte
01 86 26 64 89
  • 4% de remise sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé
  • Service client par téléphone
  • Electricité verte en option
Abonnement :
171.12 € / an
Prix du kWh :
0.1674 € / kWh
Logo Vattenfall
Offre 0% d'électricité verte
01 86 26 47 81
  • 5% de remise sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé
  • Electricité 100% verte
Abonnement :
195 € / an
Prix du kWh :
0.1658 € / kWh
Logo TotalEnergies
Offre Essentielle Electricité
09 74 59 46 79
  • 5€ de remise sur le prix du MWh par rapport au tarif réglementé
  • Service client disponible par téléphone
Abonnement :
171.12 € / an
Prix du kWh :
0.1680 € / kWh
Logo Elococite
Elecocite Econome
09 74 76 55 60
  • 2% du montant des consommation financent un projet durable, choisi par le client
  • Electricité 100% verte
Abonnement :
170.16 € / an
Prix du kWh :
0.4600 € / kWh

Référencement gratuit, sélection de fournisseurs partenaires,
Tri par prix croissant
Tarifs pour une puissance souscrite de 9 kVA

  • Les offres à prix fixes, qui permettent de profiter d'un prix bloqué pendant une durée contractuelle.

⚡ Sélection d'offres d'électricité à prix fixe - à jour au 1er novembre 2022
Fournisseurs Caractéristiques de l'offre Prix
Logo ekwateur
Electricité 100% verte prix fixe
09 87 67 16 74
  • Prix bloqués pendant 12 mois
  • Compatible avec le boitier Narco pour piloter sa consommation depuis une application mobile
  • Electricité verte premium
Abonnement :
226.68 € / an
Prix du kWh :
0.2597 € / kWh
Logo Labellenergie
Offre d'électricité verte bonus zéro papier
04 84 80 20 00
  • Prix fixes pendant 12 mois
  • Electricité 100% verte
Abonnement :
170.16 € / an
Prix du kWh :
0.5740 € / kWh
Logo Wekiwi
Offre Wekiwi électricité prix fixe
01 86 76 11 58
  • Prix bloqués pendant 12 mois
  • Offre 100% en ligne
Abonnement :
177.06 € / an
Prix du kWh :
0.6531 € / kWh

Référencement gratuit, sélection de fournisseurs partenaires,
Tri par ordre alphabétique à jour au 1er novembre 2022
Tarifs pour une puissance souscrite de 9 kVA

Prix du kWh d'électricité pour les professionnels

Prix du kWh de l'électricité d'EDF pour les professionnels

Également disponible pour les professionnels, le tarif Bleu d'EDF Pro vient en remplacement des tarifs jaune et tarif vert, supprimés définitivement en 2015 conformément à la Loi Nome.

Contrairement aux particuliers, les professionnels peuvent récupérer la TVA. Ce faisant, le prix du kWh du tarif Bleu professionnel est exprimé hors taxes.

Prix kWh EDF Professionnels - Option Base et Heures Pleines / Heures Creuses
EDF Pro
Puissance
Option Base Option Heures Pleines - Heures Creuses
Abonnement annuel Prix du kWh Abonnement annuel Prix du kWh
heures pleines
Prix du kWh
heures creuses
3 kVA 120.60 € 0.1388 € - - -
6 kVA 149.28 € 0.1388 € 151.08 € 0.1440 € 0.1215 €
9 kVA 175.80 € 0.1388 € 179.28 € 0.1440 € 0.1215 €
12 kVA 204.24 € 0.1388 € 208.32 € 0.1440 € 0.1215 €
15 kVA 231.00 € 0.1388 € 236.64 € 0.1440 € 0.1215 €
18 kVA 257.28 € 0.1388 € 264.60 € 0.1440 € 0.1215 €

Tarifs TTC à jour au 1er novembre 2022

Prix de l'électricité pour les petits professionnels

En novembre 2022, le prix du kWh d'électricité pour les petits professionnels est de 0.1388 € par kWh TTC pour une puissance de compteur de 9 kVA en option Base. Pour l'option heures pleines / heures creuses, le prix du kWh est de :

  • 0.1820 € par kWh TTC en heure pleine ;
  • 0.1550 € par kWh TTC en heure creuse.

Prix du kWh HT pour les professionnels en tarif bleu (sélection d'offres pour compteurs 3-36 kVA)
Nom de l'offre Prix du kWh HT option base Prix du kWh HT heures pleines Prix du kWh HT heures creuses
Ekwateur
Ekwateur Électricité 100% Verte Variable
0.2999 € 0.3311 € 0.2020 €
Ekwateur
Ekwateur Électricité 100% Verte Fixe
0.3298 € 0.3733 € 0.1636 €
EDF
EDF Tarif Bleu pro
0.1388 € 0.1440 € 0.1215 €
EDF
Vattenfall Pro New Green
0.1318 € 0.1368 € 0.1154 €
Vous recherchez un fournisseur pour les pros ?
Demandez votre devis auprès de Selectra au ☎️09 73 72 25 00 - Rappel gratuit

Prix à jour au 1er novembre 2022.

Prix de l'électricité pour les entreprises et grands comptes

En novembre 2022, pour les professionnels avec une puissance souscrite de 36 kVA, le prix du kWh HT VA (toutes taxes excepté la TVA) est de 0.1388 € par kWh en option Base au tarif Bleu d'EDF Pro. En options heures pleines / heures pleines, il est de 0.1440 € par kWh HT VA en heures pleines, et 0.1215 € par kWh HT VA pendant les heures creuses. À savoir que le tarif Bleu n'est plus disponible que pour les petits professionnels, c'est-à-dire pour les compteurs de puissance de 3 à 36 kVA.

Bon à savoir : disparition des tarifs réglementés jaunes et verts Les tarifs réglementés jaunes et verts ont disparu : les entreprises alimentées par des compteurs de puissances supérieures à 36 kVA ne sont désormais plus éligibles aux tarifs réglementés de l'électricité. Pour ces puissances de compteur, les fournisseurs d'électricité ne diffusent pas de grille tarifaire publique.
Pour obtenir un prix, il faut demander un devis, et le fournisseur d'énergie ou le courtier réalisera une cotation personnalisée selon les prix de marché du jour de la demande. Les prix sur les marchés de gros pouvant évoluer, la cotation peut n'être valable que quelques jours.

Devis électricité / gaz pour les pro & entreprises avec votre conseiller Selectra☎️ 09 71 07 17 15 (Selectra, lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h30)
Rappel immédiat et gratuit Annonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

Profitez de -% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec TotalEnergies, profitez d'une remise de -% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligneAnnonce - Service Selectra non partenaire d'EDF

Pourquoi une telle augmentation de l'électricité en 2022 ?

Les énergéticiens achètent leur électricité sur le marché de gros, avant de la revendre à leurs clients. De fait, l'explosion des prix de l'électricité de septembre 2021 s'est directement répercuté sur le prix des offres de marché.

Pourquoi de telles évolutions de prix ?

Plusieurs causes sont à l'origine de ces évolutions de prix :

  • La reprise économique post-Covid, à laquelle s'ajoute la forte demande du côté chinois ;
  • Le conflit Russo-Ukrainien sur fond de sanctions économiques et d'embargo sur le pétrole Russe ;
  • La fermeture de certains réacteurs nucléaires, avec un calendrier de réouverture incertain et conditionné par le bon déroulement de la maintenance.

Des abonnés au tarif réglementé de l'électricité protégés Les 70% des ménages français abonnés au tarif réglementé de vente de l'électricité n'ont pas ressenti l'impact de cette hausse de la même manière que les clients en offre de marché. En effet, avec une révision des prix en janvier et juillet, ce n'est qu'à partir de février 2022 que ces derniers ont commencé à percevoir les effets de la hausse de prix. Finalement, la hausse de prix de l'électricité pour les clients au tarif réglementé de l'électricité a été limitée à 4% grâce à l'instauration du bouclier tarifaire.

Un bouclier tarifaire qui limite la hausse sur le prix du kWh d'électricité

Fin 2021, la flambée des prix de l'énergie menaçait d'affecter sévèrement le budget des familles françaises. En effet, depuis plusieurs mois déjà, le prix de l'électricité ne cessait d'augmenter et la hausse attendue des tarifs réglementés (TRV) pour 2022 devait atteindre +44,5%, un record jamais atteint auparavant.

Face à ce constat et interpellé par les associations de consommateurs, le gouvernement a annoncé la mise en place d'un bouclier tarifaire pour limiter à +4% la hausse des prix (contre les +44,5% initialement prévus). Le Premier Ministre a également annoncé un gel du tarif réglementé d'électricité à son niveau de février 2022, et ce, jusqu'en février 2023.

Encadré par l'article 181 de la loi de finances n° 2021-1900 du 30 décembre 2021 pour 2022, le bouclier tarifaire prévoit :

  1. l'augmentation du plafond de l'ARENH (nucléaire vendu par EDF aux fournisseurs alternatifs) de 100 à 120 TWh, soit 20% de plus ;
  2. l'augmentation du prix du MWh dans le cadre de l'ARENH de 42€ à 46,50€ le MWh ;
  3. la baisse du montant de la CSPE de 22,50€/MWh à 0,50€/MWh.

Existe-t-il aussi un bouclier tarifaire pour le gaz ? De la même façon que pour l'électricité, le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement s'applique également au gaz naturel, dont le prix a, lui aussi, atteint des records depuis l'automne 2021. Alors qu'il devait initialement prendre fin en décembre 2022, le bouclier tarifaire gaz est finalement prolongé en 2023.

Des conditions de marché qui favorisent la hausse du prix du kWh de l'électricité

Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette augmentation inédite du prix de l'électricité en 2022 qui affecte également nos voisins européens :

  1. la flambée des prix de l'électricité sur les marchés de gros : le prix du mégawattheure (MWh) d'électricité en France atteignait récemment un pic de 196 euros sur deux des principales bourses européennes (contre 60 euros seulement en 2019, avant la crise de la covid) ;
  2. l'augmentation exponentielle des cours du gaz ces derniers mois (+300%) : le gaz est une source d'énergie utilisée pour le chauffage certes, mais il joue aussi un rôle prépondérant dans la production d'électricité. Ainsi, le prix de l'électricité en Europe est directement lié aux fluctuations du prix du gaz ;
  3. le volume insuffisant d'électricité d'origine nucléaire (ARENH) que le fournisseur historique EDF a obligation de revendre à prix fixe à ses concurrents.
 

Quel impact sur le prix de la facture d'électricité ? D'après les estimations de la CRE, l'augmentation du prix de l'électricité sans la mise en place du bouclier tarifaire aurait pu se traduire par une hausse moyenne de +330 € sur la facture annuelle d'un foyer français. Avec la prolongation du bouclier tarifaire en 2023, la hausse du prix du kWh d'électricité entre 2022 et 2023 devrait être limitée à 15%.

Évolution du prix de l'électricité en France depuis 1995

Les tensions sur le marché de gros se répercutent directement sur le prix de l'électricité domestique, c'est-à-dire le tarif final, pour le consommateur, après taxes.

Historique des augmentations notables des prix de l'électricité HT
Date d'évolution du prix de l'électricité Évolution du prix du kWh d'électricité
Février 2022 +4%
Août 2021 +0,48%
Février 2021 +1,61%
Août 2020 +1,54%
Février 2020 +2,4%
Août 2019 1,23%
Février 2019 -
Août 2018 -0,5%
Février 2018 +0,8%
Août 2017 -1,7%
Février 2017 -
Août 2016 -0,5%
Février 2016 +2%
Août 2015 +2,5%
Février 2015 +2,5%
Août 2014 +2,5%
Février 2014 +3%
Août 2013 +5%
Février 2013 +2,5%
Août 2012 +2%
Août 2011 +1,7%
Août 2010 +3%
Août 2009 +1,9%
Août 2008 +2%
Août 2007 +1,1%
Août 2006 +1,7%

Informations mises à jour au 18 août 2022

janvier 2016 : +2%

Janvier 2016 correspond au prix le plus haut de la CSPE, à 22,5 € / MWh. Entre 2002 et 2016, la Contribution au Service Public de l'Électricité avait déjà subi une hausse de 650%. Ainsi, la CSPE représentait environ 17% de la facture finale d'électricité, obligeant le gouvernement à geler son tarif. Ainsi, le montant de la CSPE est resté inchangé jusqu'au 31 décembre 2021, avant que son calcul évolue par un décret du Journal Officiel du 30 janvier 2022, fixant la CSPE à 0,5 € / MWh pour les compteurs d'une puissance supérieure ou égale à 36 kVA, et 1 € / MWh pour les autres.

Février 2018 : +0,8%

Le TURPE (tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité), réévalué tous les 4 ans correspond à la rémunération des gestionnaires de réseau de transport et de distribution. Son augmentation entraine une hausse mécanique du prix de l'électricité. En effet, le fournisseur d'électricité paie le TURPE à Enedis, le gestionnaire de réseau de distribution, qui lui-même paiera le prix de l'acheminement. Son coût étant prélevé directement sur les factures d'électricité, une augmentation du TURPE se répercute toujours sur le prix final de l'électricité.

De la même manière, le financement des Certificats d'Économies d'énergie, porté par le consommateur a contribué à l'augmentation des prix de l'électricité. En cause, des CEE classique et précarité en forte hausse cette année-là.

evolution cee

Juin 2019 : +5,9%

Mises en place en 2017, les garanties de capacité permettent aux fournisseurs d'électricité de garantir la puissance instantanée qu'ils sont en mesure de fournir les jours de pointe. Les producteurs d'énergie peuvent se les échanger de gré à gré, ou alors grâce à des enchères organisées et régulées par la CRE. En 2019, ce mécanisme d'enchère, associé à une hausse du prix de l'électricité sur le marché de gros s'est traduit par une hausse record du prix de l'électricité en juin 2019 : +5,9%, et un prix moyen de la capacité passé de 9 342,65 € / MW en 2019 à 17 644 € / MW pour 2019.

Août 2019 : +1,23%

Suite à une délibération en date du 6 juin 2019, l'évolution de la grille tarifaire du TURPE 5 HTB a été décidée. Applicable dès le 1ᵉʳ août 2019, cette hausse a pour origines principales l'acquittement du solde de compte de Régulation des Charges et des Produits (CRCP) et de la prise en compte de l'inflation, en hausse de 1,61% à cette période.

Février 2020 : +2,4%

Suite aux manifestations des gilets jaunes, le gouvernement avait décidé de geler le prix du tarif réglementé de l'électricité au premier semestre 2019. Dans le même élan, la CRE préconisait la prolongation du gel des tarifs, chose que n'a pas appliqué le gouvernement, à cause d'un écart trop important entre le coût de l'électricité, et le prix de revente du tarif réglementé. Ce faisant, les particuliers et petits professionnels (compteurs de moins de 36 kVA) ont vu leur facture d'électricité augmenter de 2,4% en février 2020.

Août 2020 : +1,54%

La nouvelle hausse des prix de l'électricité a pour origine une nouvelle augmentation du TURPE, cette fois-ci de 2,75%. Cette augmentation du TURPE, combinée à une baisse des coûts de commercialisation et la fin du rattrapage de la sur-couverture des coûts de 2018 a limité la hausse à 1,54%.

Février 2021 : +1,61%

En février 2021, la hausse du prix de l'électricité est dû à une augmentation des coûts d'approvisionnement en électricité, combinée à une baisse simultanée des coûts de commercialisation en lien avec la crise sanitaire.

Août 2021 : +0,48%

Cette deuxième augmentation de l'année s'explique principalement par une hausse de la composante d’acheminement des TRVE à cause de l’entrée en vigueur du nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE 6) au 1ᵉʳ août 2021, mais également de la réévaluation de la composante de rattrapage des tarifs relative aux montants non couverts en 2019.

Février 2022 : +4%

En février 2022, le prix de l'électricité a continué d'augmenter, à cause des tensions sur le marché de gros, et le début du conflit en Ukraine, le 20 février 2022. En réalité, la hausse a été limitée à 4% grâce à la mise en place du bouclier tarifaire. Sans ce dispositif, les prix auraient été 44,5% plus chers qu'en août 2021.

Comment se fait la tarification de l'électricité ?

En France, la composition du prix de l'électricité est claire et transparente. Elle résulte de l'addition des différents coûts liés à l'acheminement et aux taxes applicables.

Le prix du kWh de l'électricité peut être décomposé en trois grandes parties que sont :

  1. La fourniture d'électricité ;
  2. Les taxes ;
  3. Les coûts associés au transport et à la distribution de l'électricité.

La fourniture d'électricité

Le métier de fournisseur consiste principalement à acheter de l'électricité sur les marches de gros et à la revendre au détail à ses clients. Environ 27% du prix du kilowattheure facturé au client est donc dédié à l'approvisionnement du fournisseur en électricité, via trois moyens :

prix kwh electricite
  • l'achat d'électricité nucléaire à EDF à un prix défini par la loi (42€/MWh), selon le mécanisme appelé ARENH (Accès Réglementé à l'Électricité Nucléaire Historique). Ce système a été instauré pour que la production nucléaire et ses coûts modérés puissent profiter à tous les consommateurs, quel que soit leur fournisseur d'électricité. L'ARENH représente une part importante de l'approvisionnement des concurrents d'EDF : son succès est tel que le plafond du nombre de TWh qui peut leur être vendu est atteint chaque année.
  • l'achat d'électricité sur les marchés de gros organisés (les "bourses" de l'électricité). Le plafond de l'ARENH étant atteint, les fournisseurs alternatifs se tournent de plus en plus vers ce mode d'approvisionnement.
  • leur production d'électricité en propre. EDF, Engie et Total Direct Energie (renommé TotalEnergies) sont également producteurs d'électricité, au contraire de la plupart d'autres fournisseurs alternatifs.

À ce coût principal s'ajoutent d'autres coûts moins connus :

  • le coût des Certificats d'Économies d'Energie (CEE) : les fournisseurs d'énergie sont contraints par la loi d'inciter leurs clients à faire des économies d'énergie, avec une obligation de résultats. Par exemple, ils distribuent des primes à leurs clients qui changent une chaudière ancienne pour un nouvel équipement plus performant. S'ils ne génèrent pas assez de certificats auprès de leurs clients, ils doivent en acheter à des tiers pour remplir leur quota.
  • le coût des garanties de capacité : les fournisseurs d'énergie sont contraints par la loi de contribuer à la sécurité d'approvisionnement en électricité. Ils doivent pouvoir démontrer leur capacité à fournir leurs clients en pic hivernal exceptionnel sans entraîner de black-out, en tenant à disposition des capacités de production du côté de l'offre, ou des capacités d'effacement du côté de la demande.
  • les coûts commerciaux : service client, acquisition des clients, impayés...

La composante taxes

 

Quatre taxes pèsent sur le prix de l'électricité :

prix kwh electricite
  • la Contribution au Service Public de l'Électricité (CSPE) couvre principalement le coût des dispositifs de soutien aux énergies renouvelables (tarifs de rachat) et la péréquation tarifaire dans les Zones non interconnectées (ZNI). Grâce à la péréquation tarifaire, les habitants de la Corse et de l'Outre-Mer paient le même prix du kWh qu'en métropole malgré des coûts de production locaux bien plus élevés.
  • les taxes locales appelées Taxes sur la Consommation Finale d'Électricité (TCFE) regroupent une taxe définie par la commune et une taxe définie par le département. La plupart choisissent de fixer cette taxe au plafond maximal légal, mais certains se distinguent par une politique fiscale locale plus favorable au contribuable.
  • la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) finance les régimes spéciaux de retraite des industriels électriques et gaziers (EDF, Engie, gestionnaires de réseaux Enedis et GRDF...).
  • La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) aux taux de 5,5% concernant l'abonnement et la CTA, et 20% sur les consommations (y compris CSPE et TCFE). La TVA s'applique donc également sur les autres taxes !

Les coûts associés au transport et à la distribution de l'électricité

Le prix du kWh d'électricité inclut les Tarifs d'Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité (TURPE) qui rémunèrent les réseaux de transport (RTE) et de distribution (Enedis) d'électricité. Le TURPE est fixé par la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) pour couvrir les coûts des gestionnaires de réseau tout en les incitant à l'efficacité. Le TURPE est identique en tous points du territoire quel que soit le fournisseur.

Traditionnellement, la fourniture a toujours été la part la plus importante dans une facture d'électricité. Alors qu'elle représentait déjà 37% de la facture, elle représentait encore 35% du coût de l'électricité en 2021.

À l'inverse, la CSPE, en 2010 ne représentait que 3%, contre 10% en 2021.

Comment fonctionne les grilles tarifaires des offres d'électricité ?

Chaque ménage paie d'une part, un abonnement, la partie fixe de la facture, et d'autre part, ses consommations, calculées en multipliant le prix du kWh par le nombre de kWh consommés. Ainsi, la facture annuelle d'un ménage peut s'exprimer ainsi :

Abonnement annuel TTC + (prix du kWh TTC) x (NB de kWh consommés dans l'année)

prix kwh electricite

Chaque option tarifaire (Base et Heures Creuses) dispose de sa propre grille tarifaire.

  • L'option Base affiche un prix du kWh unique à toute heure du jour et de la nuit toute l'année. Elle concerne la moitié des compteurs d'électricité des ménages, principalement les petits consommateurs (chauffage et eau chaude non électriques, résidences secondaires...).
  • L'option Heures creuses affiche un abonnement plus cher et deux prix du kWh : un prix en Heures Pleines plus cher que l'option Base et un prix en Heures Creuses moins cher que l'option Base, mais valable uniquement 8 heures par jour, en général la nuit. L'option Heures creuses concerne 47% des compteurs d'électricité, principalement les logements chauffés à l'électricité et disposant d'un ballon d'eau chaude électrique programmable pour fonctionner la nuit.
  • D'autres options tarifaires rares (Tempo et EJP) ne concernent que moins de 3% des compteurs résidentiels.

Toutefois, le prix du kWh peut légèrement varier selon la puissance du compteur d'électricité, qui correspond à la puissance maximale des appareils électriques pouvant être branchés simultanément sur l'installation sans la faire disjoncter.

En revanche, le poids de la TCFE et de la CSPE dépend de l'option tarifaire.

Questions les plus fréquentes sur le prix de l'électricité

Quel est le prix du kWh EDF en 2022 ?

Au 1er novembre 2022, le prix d'un kWh d'électricité s'élève à 0.1740 € TTC pour les particuliers avec le tarif réglementé d'EDF, en option Base et pour une puissance de compteur de 6 kVA.

Quelles sont les prévisions de prix pour l'électricité en 2023 ?

Rien ne permet de prévoir le prix de l'électricité en 2023. En revanche, un internaute a affirmé qu'EDF prévoit un prix du MWh entre 900 et 1 500 €, lorsqu'il se négocie, en temps normal à 40 €. En revanche, il est impossible de vérifier cette information, car EDF n'a fait aucune annonce pour l'instant.

Un kWh d'électricité vaut-il le même prix qu'un kWh de gaz ?

Le prix du kWh de gaz est nettement moins cher que celui de l'électricité. Par exemple, pour un consommateur chauffé au gaz en zone 1, le prix du kWh au tarif réglementé d'Engie est de 0.0873 € TTC contre 0.1740 € TTC pour un kWh d'électricité en tarif réglementé Base 6 kVA chez EDF.

prix kwh electricite

Dès lors, si le gaz naturel est trois fois moins cher que l'électricité, pourquoi tous les Français n'utilisent-ils pas systématiquement le gaz pour le chauffage, l'eau chaude et la cuisson ?

  • Parce que de nombreux consommateurs n'habitent pas à proximité du réseau de gaz naturel et ne peuvent pas donc choisir cette énergie.
  • Parce que le gaz naturel ajoute un nouvel abonnement à payer, le prix du kWh n'est qu'une partie de la facture.
  • Parce que l'installation et l'entretien d'une chaudière et d'un réseau de radiateurs sont coûteux.

Finalement, seuls les logements situés à proximité du réseau et présentant une consommation d'énergie assez significative pour amortir les frais fixes de l'abonnement et de la chaudière font le choix du gaz naturel.

Mis à jour le
 
 

Trouver un fournisseur d'électricité moins cher !Contactez un conseiller Selectra au 09 73 72 25 00
Rappel gratuit

Profitez de tarifs avantageux sur le prix de votre électricitéAvec Mint Énergie, profitez d'une remise de -% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne