Sous-compteur électrique : installation, avantages et prix

Profitez de --% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec Mega Energie, profitez d'une remise de --% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne - Rappel gratuit

Installer un sous-compteur électrique permet de mesurer et suivre la consommation d'une partie précise de son logement, ou même d'un appareil en particulier. En d'autres mots, la consommation des appareils reliée au sous-compteur électrique sera isolée de tout le reste, permettant à l'utilisateur de la connaître de manière très précise et donc de mieux la maîtriser. Quel est exactement son fonctionnement et dans quels cas est-il intéressant d'installer un sous-compteur électrique ?


 

Qu'est ce qu'un sous-compteur électrique ?

sous compteur electrique

Le sous-compteur électrique est aussi appelé compteur divisionnaire pour la simple raison qu'il s'agit d'une subdivision du compteur électrique. Il vient en complément du compteur principal, pour ceux qui souhaitent mesurer la consommation d'une partie précise de leur logement ou d'un équipement (la consommation du moyenne du chauffage électrique par exemple).

  1. À quoi sert un sous-compteur électrique ?
  2. Les avantages du sous-compteur électrique
  3. Différence entre sous-compteur électrique monophasé et triphasé

À quoi sert un sous-compteur électrique ?

Le sous-compteur électrique a pour utilité de mesurer la consommation des équipements branchés à un circuit électrique donné, indépendamment du reste des appareils du logement. À titre d'exemple, un utilisateur peut choisir de connecter son sous-compteur au circuit qui alimente le chauffage de sa maison. Dans ce cas, l'appareil mesure uniquement la consommation du chauffage et permet au foyer de connaître précisément la part que représente le chauffage dans ses factures d'électricité. De même, dans le cas d'une maison à étage, il peut aussi être intéressant de mesurer par exemple séparément la consommation du rez-de-chaussée et celle de l'étage au-dessus avec un sous-compteur.

Installer un sous-compteur électrique est par ailleurs une bonne solution dans le cadre d'une colocation, afin de mesurer séparément la consommation de chaque habitant du logement. Voilà pourquoi cette solution est couramment utilisée dans des immeubles en location ou dans des copropriétés.

En ce qui concerne son mode de fonctionnement, le sous-compteur électrique fonctionne exactement de la même manière qu'un compteur classique, affichant les informations relatives à la consommation, les kWh consommés et le tarif par kWh.

sous compteur electrique linky

Les sous-compteurs sont-ils compatibles avec le compteur Linky ? Il n'existe pas de sous-compteur de type Linky, c'est-à-dire des sous-compteurs communicants, à ce jour. Toutefois, les sous-compteurs électriques sont tout à fait compatibles avec le compteur Linky. Cette association est même recommandée, car peut faire réaliser davantage d'économies grâce aux données très précises fournies par le sous-compteur et le compteur Linky.

Les avantages du sous-compteur électrique

Les avantages du sous-compteur électrique se trouvent surtout dans la possibilité pour le particulier de mieux surveiller la consommation de ses équipements, et ainsi d'identifier les équipements les plus énergivores dans son logement. De cette manière, il dispose d'informations précises et détaillées pour réaliser des économies et réduire ses factures d'électricité. Certains compteurs divisionnaires disposent même d'une fonction qui permet de faire la différence entre les heures pleines et les heures creuses.

Pour les propriétaires d'immeubles de location ou en copropriété, le sous-compteur permet une gestion facilitée des charges de chaque locataire, car le dispositif mesure avec précision la consommation de chacun.

Différence entre sous-compteur électrique monophasé et triphasé

On distingue deux types de sous-compteurs électriques :

  1. Le sous-compteur monophasé : le sous-compteur électrique monophasé est le plus couramment utilisé. Il est adapté aux logements individuels, pour des utilisations domestiques. Il est assez facile de le reconnaître, car il n'a que deux câbles, tandis que le sous-compteur triphasé en a 4. Le plus souvent, les sous-compteurs monophasés sont en mesure de supporter une intensité comprise entre 32 et 63 ampères ;
  2. Le sous-compteur triphasé : le sous-compteur électrique triphasé a le même principe de fonctionnement qu'un sous-compteur monophasé. La différence étant qu'un dispositif triphasé est plus adapté aux immeubles ou locaux qui nécessitent une puissance de compteur élevée. D'ailleurs, les sous-compteurs sont très recommandés dans ce type d'immeubles, car avec trois phases, il est possible d'envoyer une phase par étage par exemple, ou par pièce. Cela permet d'isoler les différentes parties de la maison, et évite de faire disjoncter le système.

Comment choisir la bonne puissance de compteur ? Un conseiller Selectra vous oriente gratuitement vers la puissance de compteur la plus adaptée à vos besoins : ☎️ 01 86 26 31 19 Rappel gratuit

Comment choisir un sous-compteur ?

Si installer un sous-compteur électrique est intéressant, il est indispensable de bien choisir le dispositif par rapport à ses besoins. De nombreux critères sont à prendre en compte pour bien choisir son sous-compteur électrique.

  1. Affichage de l'appareil
  2. Etat de l'appareil
  3. Emplacement de l'appareil

Affichage de l'appareil

Comme tous les compteurs, le sous-compteur électrique peut être équipé de différents modes d'affichage. Il est plus recommandé d'opter pour un dispositif avec un mode d'affichage clair, comme un écran LCD où l'on peut lire et visualiser la consommation de manière optimale. Un simple écran pouvant afficher les chiffres en grands caractères peut aussi être un bon choix.

Etat de l'appareil

Il est également important de prendre en compte la résistance du sous-compteur électrique, pour s'assurer qu'il dure dans le temps. Pour cela, les éléments à vérifier sont la robustesse et le niveau de protection de l'appareil. Le code IP est un bon indice permettant de vérifier le niveau de robustesse du sous-compteur. Il s'agit d'un code composé de 2 nombres, dont le premier indique le degré de protection contre les contacts fortuits, et le second, contre les effets nuisibles dus au contact avec l'eau.

Indice de protection des sous-compteurs (code IP)
Code Protection contre les contacts fortuits Protection contre la pénétration de l'eau
0 Sans protection Sans protection
1 Protecttion contre les corps étrangers > 50mm Protection contre les gouttes verticales
2 Protection contre les corps étrangers > 12,5 mm Protection contre les gouttes obliques (inclinaison maximale 15°)
3 Protection contre les corps étrangers > 2,5 mm Protection contre l’eau « en pluie »
4 Protection contre les corps étrangers > 1 mm Protection contre les éclaboussements
5 Protection contre les dépôts de poussière Protection contre les jets d'eau

Emplacement de l'appareil

L'emplacement du sous-compteur électrique est un autre facteur qu'il est important de considérer. Pour trouver l'emplacement adéquat, il faut faire attention à ce que l'appareil soit placé :

  • À l'abri des intempéries : c'est-à-dire à l'intérieur du logement ou dans un emplacement protégé s'il doit être à l'extérieur ;
  • Loin des sources d'humidité pour éviter les dégâts des eaux et de fuites ;
  • En hauteur : pour des raisons de sécurité, surtout pour ceux qui ont des enfants ou des animaux domestiques ;
  • Visible et accessible pour les techniciens Enedis devant relever le compteur.

Comment installer un sous-compteur électrique ?

  1. Est-il légal d'installer un sous-compteur divisionnaire ?
  2. Qui peut installer un sous-compteur électrique ?
  3. L'importance de l'attestation Consuel pour la mise en service du compteur divisionbaire

Intéressé par l'installation d'un sous compteur électrique ? Un conseiller Selectra vous accompagne dans vos démarches au :
☎️ 09 73 72 25 00 Rappel gratuit

Il est tout à fait légal d'installer un sous-compteur électrique, et même recommandé pour ceux qui souhaitent réellement maitriser leur consommation et faire des économies sur leurs factures. La seule réglementation sur les compteurs divisionnaires concerne les propriétaires mettant leur logement en location. Il est interdit de se servir du sous-compteur pour refacturer la consommation de ses locataires.

À la place, le compteur doit uniquement servir d'indication, permettant au propriétaire de mesurer la consommation de ses locataires et calculer leurs charges. La revente d'électricité est considérée comme une fraude, et le propriétaire risque une coupure du branchement au réseau, et même des poursuites judiciaires.

Qui peut installer un sous-compteur électrique ?

Aucune loi n'oblige l'utilisateur à faire installer son compteur divisionnaire par un professionnel, même si cela est fortement recommandé pour des raisons de sécurité et pour s'assurer du bon fonctionnement de l'installation. Mais on est tout à fait autorisé à installer le sous-compteur soi-même.

Installer un sous-compteur électrique soi-même

Pour installer son sous-compteur électrique soi-même, il faut suivre avec précautions les différentes étapes suivantes :

  1. Mettre le disjoncteur en position fermée afin de couper l'alimentation générale en électricité (impératif pour des raisons de sécurité) ;
  2. S'équiper des outils nécessaires et aux normes, comme un tournevis, une pince et des fils électriques ;
  3. Choisir l'emplacement idéal pour le sous-compteur électrique ;
  4. Brancher le dispositif au tableau électrique après avoir vérifié que celui-ci est aux normes. Pour le branchement, il faut relier le sous-compteur :
    • Au neutre de l'alimentation par un fil neutre ;
    • Au neutre du tableau électrique par un fil neutre ;
    • A la phase de l'alimentation par un fil de phase ;
    • A la phase du tableau électrique par un fil de phase.
  5. Tester le sous-compteur en allumant un appareil qui y est branché. S'il fonctionne bien, il devrait commencer à afficher la consommation de l'appareil en question en kWh sur l'écran.

Faire appel à un professionnel pour l'installation du sous-compteur électrique

Contrairement à l'installation d'un nouveau compteur électrique suite au raccordement Enedis, l'installation d'un sous-compteur électrique n'exige pas le recours à un professionnel. Cela dit, cela est nécessaire surtout pour ceux qui ne s'y connaissent pas vraiment en électricité et en bricolage.

En plus de l'assurance d'une installation aux normes et sécurisée, faire appel à un professionnel permet de bénéficier de certaines garanties en cas de dommages créés par l'installation. Si le particulier choisit d'installer lui-même son compteur divisionnaire, il est responsable de tous les dommages créés et devra payer les frais associés.

L'importance de l'attestation Consuel pour la mise en service du compteur divisionnaire

Le certificat Consuel est une attestation de conformité pour les nouvelles installations électriques ou les installations électriques ayant été modifiées, pour certifier qu'elles sont aux normes. Il est obligatoire et est demandé par les fournisseurs d'énergie lors de la souscription d'un contrat d'énergie et l'ouverture du compteur

Même si un sous-compteur ne requiert pas la souscription d'un nouveau contrat d'énergie auprès de son fournisseur, il reste nécessaire d'obtenir un certificat Consuel pour pouvoir le mettre en service car il s'agit d'une modification du système électrique. Cette attestation doit être demandée que le sous-compteur ait été installé par le particulier ou par un professionnel. Néanmoins, lorsque le particulier a recours à un professionnel, ce dernier peut effectuer les démarches pour lui. L'attestation Consuel sera également demandée par le technicien Enedis lors de la mise en service du sous-compteur, intervention qui ne pourra pas se faire sans.

Quel est le prix d'un sous-compteur électrique ?

prix sous compteur electrique

Le prix d'un sous-compteur varie selon le modèle choisi, mais tourne autour de 25 à 100€ en moyenne. Les coûts varient selon différents critères, entre autres :

  • Le type de compteur : monophasé ou triphasé ;
  • Les fonctions du compteur : par exemple la possibilité de différencier les heures creuses des heures pleines ;
  • Les modes d'affichage : écran LCD, compteur mécanique, etc. ;
  • Les matières de fabrication et le niveau de protection ;
  • La taille du compteur, etc.

Il faut ajouter à cela les prix de la pose du sous-compteur électrique pour ceux qui optent pour une installation par un professionnel. Le particulier peut, pour cela, demander un devis d'installation directement auprès de son fournisseur d'électricité, ou faire appel à un électricien professionnel. Il faudra compter en moyenne 100 à 200€ pour cette prestation.

FAQ

Comment relever un sous-compteur électrique ?

Pour relever un sous-compteur électrique, il faut s'y prendre de la même manière qu'un relevé de compteur classique. Pour la plupart des modèles, il faut appuyer sur le bouton S pour voir afficher la consommation en kWh en option Base. Pour ceux qui ont l'option Heures Creuses, c'est la consommation en heures pleines qui s'affichera. Il faudra ensuite appuyer sur le bouton D pour relever la consommation en heures creuses. Il suffit de relever ces chiffres et les comparer avec les derniers relevés effectués pour estimer sa consommation entre les deux périodes.

Installer un sous-compteur électrique en copropriété : est-ce possible ?

Il est tout à fait possible d'installer un sous-compteur électrique en copropriété. C'est même une excellente solution pour bien distinguer la consommation de chaque copropriétaire et éviter les litiges entre les habitants. Pour les propriétaires, cela facilite aussi le calcul des charges de chacun. Comme mentionné plus haut, il n'est toutefois pas possible de refacturer la consommation affichée par le sous-compteur à ses locataires. Celui-ci ne doit servir que pour donner des précisions et informations sur l'énergie consommée par les différents habitants.

Pour les propriétaires souhaitant que les locataires paient directement leurs factures d'électricité, ils doivent faire installer un compteur individuel. Les locataires devront, dans ce cas, souscrire un abonnement auprès d'un fournisseur et mettre le compteur à leurs noms.

Changer de fournisseur d'électricité : une solution complémentaire au sous-compteur électrique ?

Le principal avantage d'un sous-compteur électrique est qu'il donne assez d'informations aux utilisateurs pour leur permettre de réduire leur consommation d'énergie et de faire des économies sur leurs factures. Pour multiplier ses économies avec son sous-compteur électrique, il est effectivement intéressant de changer de fournisseur d'électricité, pour payer sa consommation à un prix plus bas.

Il existe en effet de nombreux fournisseurs alternatifs sur le marché, proposant un prix du kWh réduit par rapport aux tarifs réglementés EDF. Il serait judicieux de les comparer et de souscrire une offre moins chère ou plus adaptée à son profil et ses besoins. De plus, cette démarche est sans risque, sachant que le changement de fournisseur est entièrement gratuit et que les contrats d'électricité sont sans engagement.

Changer de fournisseur pour faire des économies ! Appelez gratuitement un conseiller Selectra pour comparer les fournisseurs et être orienté vers l'offre la moins chère en 5 minutes :
☎️09 74 59 05 47
Rappel gratuit

Mis à jour le

Profitez de -% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec TotalEnergies, profitez d'une remise de -% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne