Augmentation Electricité 2019 : quelle hausse des tarifs EDF ?

Economisez jusqu’à 180€/an sur votre facture d’énergieProfitez de la même électricité que chez EDF, moins cher.
09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel immédiat et gratuit

Augmentation Electricité 2019

Le prix de l'électricité va encore augmenter au 1er août 2019, de +1,23%. Elle fait suite à la forte augmentation de +5,9% qui eu lieu en juin 2019. Pourquoi cette nouvelle hausse du tarif EDF ? Quelles sont les prévisions concernant le prix de l'électricité pour 2019 ? Comment payer moins cher son électricité en 2019 ? Voici dans le détail toutes les réponses.

Augmentation du tarif réglementé au 1er août 2019 : +1,23%

+1,23% d'augmentation sur le prix de l'électricité dès le 1er août 2019

Après délibération le 25 juin 2019, la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE) annonce qu'au 1er août 2019, elle fera évoluer le Tarif d'Utilisation des Réseaux Publics d'Électricité ou TURPE et par conséquent, le Tarif Réglementé d'Électricité (TRV d'électricité).

Pour rappel, le calcul du tarif réglementé d'électricité se fait par "empilement des coûts". Cela signifie que si un des coûts qui compose le TRV, augmente, alors le Tarif Réglementé d'EDF augmente et vice versa pour une baisse.

Mais alors pourquoi cette augmentation du coût d'acheminement ?

En août 2017, avec le début du déploiement des compteurs Linky, la CRE introduit de nouvelles options du TURPE (différence été/hiver). Ces options permettent alors aux fournisseurs d'optimiser leur coûts d'acheminement à partir du moment où ils possèdent un historique d'un an de consommation de leur client. Mais la CRE décide de ne pas tenir compte de ses nouveaux tarifs dans le calcul des TRV, vu le peu de compteur Linky installés à cette époque.

Mais aujourd'hui, de plus en plus de clients souscrits au Tarif Bleu, ont un compteur Linky. La Commission de Régularisation de l'Énergie a donc décidé de prendre en compte ces différentes options qui permettent aux fournisseurs d'optimiser le TURPE.

L'augmentation de l'électricité est donc dû à une modernisation du réseau électrique français.

Ainsi, la CRE propose de faire évoluer le Tarif Réglementé d'EDF de +1,47% HT soit +1,23% TTC, pourcentage d'augmentation qui se décompose de cette manière :

  • +1,26% TTC pour les tarif bleus résidentiels ;
  • 1,10% TTC, pour les tarifs bleus professionnels.

Quelle que soit la solution, la manière la plus simple de ne pas subir une hausse de l'électricité est de souscrire à une offre à prix bloqué. En effet, sur ce type d'offre, le prix est fixé dès la souscription et reste valable pendant toute la durée du contrat. La durée peut varier entre 1 et 4 ans.

Plus d'infos en contactant le comparateur Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit).

Le TURPE ou coût d'acheminement représente tous les coûts liés aux réseaux électriques français, que cela soit en métropole ou dans les ZNI, c'est-à-dire les Zones Non Interconnectées au réseau métropolitain continental (La Corse, par exemple).

Le tarif réglementé d'EDF couvrent les coûts d'acheminement suivants :

  • composante annuelle de gestion ;
  • composante annuelle de comptage ;
  • composante annuelle de soutirage ;
  • composante mensuelle des dépassements de puissance souscrite (TRVE jaunes et verts uniquement) ;
  • composante annuelle de l’énergie réactive pour la partie soutirage (TRVE verts uniquement).

Le reste des composantes du TURPE ne sont pas intégrées dans le tarif réglementé d'électricité, elles sont facturées plus tard si besoin.

La fin du gel de l'augmentation du prix de l'électricité : +5,9% dès juin 2019

Publié au Journal Officiel le jeudi 30 mai 2019, la forte augmentation du prix de l'électricité est donc confirmée, suite à l'avis de la Commission de Régulation de l'Energie, bien souvent suivi par les gouvernements en place. Les prix de l'électricité sur les marchés de gros est en augmentation et la loi oblige à refléter ces coûts dans le calcul du tarif réglementé. 

Trois solutions pour le gouvernement étaient envisageables face aux recommandations de la CRE :

  1. Le gouvernement décide de ne pas suivre cette recommandation. Dans ce cas, le plus probable est que les français devront payer dans quelques années de manière rétroactive des factures rectificatives pour compenser cette hausse non appliquée par le gouvernement ;
  2. Le gouvernement décide d'appliquer cette hausse, ce qui a été la solution adoptée ;
  3. Le gouvernement applique la hausse du tarif réglementé mais diminue le poids des taxes tels que la CSPE pour compenser.

Le gouvernement avait 3 mois pour se pencher sur la question.

Une augmentation du prix de l'électricité de 3% était prévue au 1er janvier 2019, cependant le Premier Ministre, Edouard Philippe, avait annoncé le gel de cette hausse.

Toutefois, ce n'est pas la première fois qu'un gouvernement a recours à ce type de mesure.

Déjà en 2011, lors de la fin de mandat de Nicolas Sarkozy, le gouvernement décide de geler le prix du gaz pendant plusieurs mois. En 2012, le Conseil d'Etat a invalidé cette mesure obligeant ainsi les français à payer une facture de régularisation.

Même scénario en 2014 sous le gouvernement de Manuel Valls et avec les mêmes conséquences : le paiement de manière rétroactive des augmentations annulées artificiellement. Montant total : plus d'un milliard d'euros, soit plus de 30€ par ménage.

Pourquoi l'augmentation du tarif EDF aura bien lieu ?

Le tarif réglementé de l'électricité, appelé également Tarif Bleu EDF concerne encore 26,5 millions de foyers en France. Le prix du tarif réglementé est encadré par la loi de sorte à couvrir les coûts d’approvisionnement d'EDF. Or, ces derniers mois, le prix de l'électricité sur le marché de gros est en forte augmentation. 

Maintenir artificiellement bas le prix de l'électricité conduit à fausser la concurrence. En effet, depuis l'ouverture du marché en 2007, EDF doit faire face à des concurrents de plus en plus compétitifs qui proposent bien souvent des tarifs moins chers que le tarif réglementé. 

Ces concurrents achètent leur électricité sur le marché de gros. Si le tarif réglementé est maintenu artificiellement bas, cela conduit donc à fausser la concurrence. D'ailleurs, tous les recours déposés par ces fournisseurs alternatifs ont systématiquement eu gain de cause.

Le scénario le plus probable est donc un gel du prix de l'électricité pendant l'hiver 2019 puis une forte augmentation au mois d'août 2019, quand le climat social en France sera plus calme. 

Face à l'incertitude, le Ministre de la Transition Écologique, François de Rugy, a affirmé travailler sur une "solution sûre" sans avancer d’éléments de réponse.

Prix Electricité en Septembre 2019

Voici dans le détail le prix de l'électricité correspondant au mois de Septembre 2019 :

Prix de l'électricité EDF tarif bleu - option base pour les particuliers
Puissance
souscrite
Abonnement annuel TTC Prix du kWh TTC
3 kVA 97.63 € 0.1524 €
6 kVA 119.72 € 0.1524 €
9 kVA 142.06 € 0.1555 €
12 kVA 164.79 € 0.1555 €
15 kVA 185.87 € 0.1555 €
18 kVA 209.35 € 0.1555 €
24 kVA 260.63 € 0.1555 €
30 kVA 309.24 € 0.1555 €
36 kVA 354.57 € 0.1555 €
Prix de l'électricité EDF tarif bleu - option HPHC pour les particuliers
Puissance souscrite Abonnement annuel TTC Heures Pleines TTC Heures Creuses TTC
3 kVA -- -- --
6 kVA 131.63 € 0.1710 € 0.1320 €
9 kVA 162.08 € 0.1710 € 0.1320 €
12 kVA 190.63 € 0.1710 € 0.1320 €
15 kVA 217.29 € 0.1710 € 0.1320 €
18 kVA 242.17 € 0.1710 € 0.1320 €
24 kVA 280.88 € 0.1710 € 0.1320 €
30 kVA 326.33 € 0.1710 € 0.1320 €
36 kVA 370.52 € 0.1710 € 0.1320 €

Quelles solutions pour ne pas subir de plein fouet l'augmentation EDF 2019 ?

Face à l'augmentation du prix EDF en 2019, les consommateurs peuvent faire jouer la concurrence et profiter de réductions sur le prix de l'électricité. 

Depuis l'ouverture du marché en 2007, les particuliers peuvent changer de fournisseur librement et gratuitement. En effet, les offres sont sans engagement et résiliables à n'importe quel moment. 

Les concurrents d'EDF propose souvent des offres moins chères que le tarif réglementé. 

Par exemple, Cdiscount Energie propose jusqu'à 20% de réduction sur le tarif réglementé HT. Quant à Total Direct Energie (ex Direct Energie), ce fournisseur propose 10% de réduction.

Exemples d'offres électricité moins chères que le tarif réglementé EDF
Référencement gratuit des offres
Fournisseur Offre Réduction Prix du kWh TTC* Infos / souscription
Cdiscount Energie Offre Electricité jusqu'à 20% par rapport au tarif réglementé HT 0.1387€ 09 74 59 24 60
Rappel gratuit
Total Direct Energie Offre Online 10% par rapport au tarif réglementé HT 0.1467€ 09 87 67 54 76
Rappel gratuit
EDF Tarif bleu -- 0.1524€ 09 69 32 15 15
Service client EDF

* : Tarifs pour un compteur 6kVA et à jour au 2 septembre 2019.

Autres augmentations des prix d'EDF ces derniers mois

Quelle a été l'augmentation du tarif réglementé (Tarif Bleu) d'EDF au 1er février 2018, et quel a été le contexte du marché de l'électricité à ce moment ?

Les « tarifs bleus » EDF augmentent de nouveau en février 2018

Le gouvernement a annoncé, le jeudi 1 février 2018, une hausse des tarifs réglementés d’EDF (également appelés « tarif bleu ») de 0,7% à 1,6% et ce, dès le premier jour du mois de février 2018.

Cette augmentation concerne plus de 26,8 millions de clients français EDF, répartis entre les particuliers, les très petits professionnels, et les professionnels situés hors réseau métropolitain (Corse, France d'Outre-Mer).

Cette nouvelle hausse, qui s'évalue à +0,8% en moyenne d'augmentation du prix de l'électricité, confirme la proposition de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) du 11 janvier 2018.

La Commission de Régulation de l'Energie a proposé cette augmentation en raison de deux critères importants :

  1. la hausse du coût de dispositif EDF due à l'obligation de financer des actions d'efficacité énergétique (un coût qui a plus que doublé en 1 an) ;
  2. la révision à la hausse du tarif d'utilisation du réseau public d'électricité (TURPE).

La question de la compétitivité des tarifs réglementés face aux offres à prix de marchés proposées par les fournisseurs alternatifs, dont les tarifs sont choisis librement, se pose à nouveau.

Le contexte de l’augmentation

Cette augmentation des prix de l'électricité pour les offres au tarif réglementé arrivent quelques mois seulement après la révision annuelle des prix, qui a eu lieu début août, et qui était due au réajustement des trois éléments suivants.

  • le coût d’approvisionnement : qui correspond à l’accès au nucléaire historique ainsi que le prix sur les marchés de gros ;
  • le coût d’acheminement de l'énergie, qui correspond à l’entretien et à l’exploitation des réseaux de transport et de distribution de l’électricité.
  • le coût de commercialisation de l'électricité ;

Le saviez-vous ? EDF est le seul fournisseur d'électricité autorisé à commercialiser des offres aux tarifs réglementés. Les tarifs réglementés sont fixés par les pouvoirs publics.

Depuis 2012, les offres au tarifs réglementés pour l’électricité d'EDF ont connu d’importantes hausses de prix (d'abord en janvier 2012 avec une augmentation de 2%, puis 5% en août 2013 par exemple). Ces augmentations dépassent largement l’augmentation de l’inflation en France. Cependant, après 2016, qui a vu une baisse des prix de l'électricité à hauteur de 0,5%, la tendance est de nouveau à la hausse, avec l'augmentation de 1,7% en août 2017, et cette nouvelle hausse en février 2018.

Pourquoi les tarifs réglementés EDF 2018 augmentent-ils encore ?

L'augmentation des tarifs réglementés (tarifs bleus) d’EDF est validée suite à une demande de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) réalisée début janvier 2018.

La Commission de Régulation de l'Energie (ou CRE) a motivé cette demande d'augmentation en se basant sur deux critères.

  • Une hausse du coût de dispositif EDF due à l'obligation de financer des actions d'efficacité énergétique : Par exemple, EDF s'engage à distribuer des ampoules LED gratuites et des Primes Energie EDF. C'est le cas également d'Energie Leclerc qui propose une prime similaire. Chaque fournisseur doit s'engager pour l'efficacité énergétique et est tenu de financer ces actions. Cette période de CEE (Certificats d'économies d'énergie) a débuté au 1er janvier 2018 et est en vigueur pour une période de 3 ans.
    Cette obligation représente près du double d'investissement par rapport à la période précédente (650 millions d'euros prévus pour les CEE en 2018), et cela représente un coût pour les fournisseurs d'énergie. Par conséquent, c'est l'un des facteurs expliquant cette une hausse du prix de l'électricité au 01/02/2018.
  • Une révision à la hausse du Tarif d'Utilisation du Réseau Public d'Electricité (TURPE). Ce tarif a été créé en 2000, et permet de rémunérer le gestionnaire de réseau Enedis (ex ERDF) par un pourcentage pour chaque kWh consommé en France.
    Une réévaluation de ce tarif (TURPE) est régulièrement nécessaire, et ce dernier a évolué au début de l'année 2018. La CRE a précisé que cette hausse du TURPE doit prendre effet rapidement, sans attendre l'évolution annuelle du prix de l'électricité prévue habituellement en août.

Les tarifs réglementés EDF augmentent par conséquent de 0,7% ou 1,6% au 1er août 2018 pour assurer ce rattrapage et prendre en compte l'évolution du CEE et du TURPE.

Le taux d’augmentation est donc de 0,7% pour les particuliers, de 1,6% pour les TPE (très petites entreprises) et de 1,1% à 1,2% pour les professionnels situés hors du réseau métropolitain, comme la Corse, et les territoires d'Outre-Mer.

Pourquoi les tarifs réglementés font-ils polémique actuellement?

Les tarifs bleus EDF : une polémique d'actualité

Les fournisseurs alternatifs d'électricité, concurrents d'EDF sont les premiers à contester l’existence de tarifs réglementés, comme les tarifs bleus, et la légitimité d'EDF à proposer des offres différentes, fixées par les pouvoir publics. En effet, ils estiment que l’Etat se dédouane des coûts croissants du fournisseur historique.

L’Anode (association rassemblant un grand nombre de fournisseurs alternatifs d'énergie) a déposé une plainte contre l’existence des tarifs réglementés dans le domaine du gaz (pratiqués par Engie à 5,3 millions de clients).

Le 19 juillet 2018, le conseil d'Etat Français a déclaré que "les tarifs réglementés du gaz étaient contraire au droit de l'Union Européenne".

Dans la mesure où les tarifs réglementés du gaz seront amenés à disparaître, la question de l'avenir des tarifs réglementés de l'électricité se pose. D'autant plus que les tarifs réglementés d'EDF, bien que tarifs de référence sur le marché, propose des prix bien souvent supérieurs aux offres de marché où les prix sont fixés librement par les fournisseurs.

Quels avantages et inconvénients des tarifs réglementés d'EDF

Depuis l’ouverture à la concurrence pour les particuliers, en juillet 2007, les clients consommateurs d'électricité et de gaz ont le choix entre choisir le fournisseur EDF et ses tarifs réglementés régulés par les pouvoirs publics ou s’abonner à une offre de marché proposée par un fournisseur alternatif d'énergie.

La question est de savoir s'il est intéressant pour le consommateur de rester fidèle aux tarifs réglementés d'EDF ou de se tourner vers un fournisseur alternatif ?

Quels sont les avantages du tarif bleu EDF ?

  • EDF, le fournisseur d'électricité historique a gagné la confiance des consommateurs au fil des années et reste toujours aujourd'hui le premier fournisseur français sur le marché de l'électricité, avec près de 85% de parts de marché.
  • L’évolution des tarifs réglementés est sous le contrôle des pouvoirs publics et ses variations sont orchestrées par la Commission de Régulation de l'Energie.

Les inconvénients d’EDF et de ses tarifs réglementés :

  • les tarifs bleus d'EDF, ou tarifs réglementés, sont souvent plus chers que ceux proposés par certains fournisseurs alternatifs. 
  • Le service client EDF est souvent accusé par ses clients d'être souvent saturé et avec des temps d'attente assez longs.

Les consommateurs d'électricité ont tout intérêt à comparer les offres au tarif réglementé avec les offres de marché, notamment les offres proposées par les fournisseurs alternatifs.

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Mis à jour le