Prix du gaz : tarif du kWh de gaz en 2022

prix gaz

Le prix du gaz varie chaque mois selon les décisions des pouvoirs publics. Quels sont les tarifs du gaz qui s'appliquent aux particuliers ? Comment sont calculés le prix du kWh de gaz naturel et le prix de l'abonnement ? Analyse complète des prix de gaz naturel proposés par les fournisseurs de gaz naturel en France ainsi que l'évolution du tarif réglementé gaz ces dernières années.


Quel est le prix du gaz aujourd'hui ?

Le tarif réglementé du gaz est fixé par les pouvoir publics : c'est sur celui-ci que se basent les fournisseurs alternatifs pour fixer les tarifs de leurs offres de marché.

En zone tarifaire 2 (la plus répandue en France), le prix du kWh de gaz naturel au tarif réglementé commercialisé par Engie et les ELD (Entreprises Locales de Distribution) est de :

  • 0.1121€ au tarif base (cuisson) ;
  • 0.1121€ au tarif B0 (eau chaude) ;
  • 0.0880€ au tarif B1 (chauffage) ;
  • 0.0880€ au tarif B2i (petite chaufferie).

Sans prolongation du bouclier tarifaire, hausse du prix du gaz de +10,10% TTC en août 2022 La CRE a publié le barème du tarif réglementé (TRV) de gaz pour juillet 2022. Si le bouclier tarifaire n'avait pas été prolongé au-delà du 30 juin 2022, le TRV aurait augmenté de +10,10% TTC au 1ᵉʳ août 2022, par rapport au 1ᵉʳ juillet 2022, soit une hausse de 61,90% TTC par rapport au 1ᵉʳ octobre 2021.

Quel est le prix du tarif réglementé de gaz en juin 2022 ?

Hausse du prix du gaz : comment s'en prémunir ?Face à la flambée des prix de l'énergie, le gouvernement a annoncé la mise en place d'un bouclier tarifaire : ainsi le TRV de gaz est bloqué jusqu'au mois juin 2022. Néanmoins, il reste toujours possible de trouver des offres aux tarifs plus avantageux que celui-ci en appelant un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00 - Rappel gratuit.

Le tableau ci-dessous présente le prix du gaz au tarif réglementé pour toutes les classes de consommation et les zones tarifaires :

Prix du gaz en août 2022 au tarif réglementé
Consommation annuelle
en kWh
Abonnement annuel Prix du kWh TTC
Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6
Cuisine gaz
Tarif Base
0 - 1000 kWh
102.12€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€
Cuisine + eau chaude
Tarif B0
1001 - 6000 kWh
102.12€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€ 0.1121€
Cuisine + eau chaude + chauffage
Tarif B1
6001 - 30000 kWh
249.72€ 0.0873€ 0.0880€ 0.0887€ 0.0894€ 0.0902€ 0.0909€
petite-chaufferie
Tarif B2i
30001 - 300000 kWh
249.72€ 0.0873€ 0.0880€ 0.0887€ 0.0894€ 0.0902€ 0.0909€

Prix TTC à jour au 1er août 2022.

Arrêt de la commercialisation du Gaz Tarif Réglementé Le 8 novembre 2019, la publication de l’article 63 de la loi n° 2019-1147 met fin au tarif réglementé du gaz en plusieurs étapes. La première étant l'arrêt définitif de la commercialisation de ce tarif au 8 décembre 2019. Les particuliers ne peuvent donc plus souscrire au tarif réglementé du gaz.
Pour souscrire à une offre moins chère que le tarif réglementé du gaz, appelez un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00 - Rappel gratuit.

Gaz tarif réglementé

Les tarifs réglementés du gaz d'Engie sont le prix de référence sur le marché de détail du gaz naturel en France. Ils sont constitués d'une partie fixe appelée abonnement gaz, et d'une partie variable, le prix des consommations. Les prix varient selon la classe de consommation et la zone tarifaire :

Les classes de consommation du gaz

Les classes de consommation Base et B0 : Les tarifs pour la cuisson et l'eau chaude

Les logements n'utilisant le gaz que pour la cuisson et/ou l'eau chaude relèvent des tarifs Base et B0, aujourd'hui identiques, car leur consommation annuelle est inférieure à 6000 kWh par an. Le prix de l'abonnement est plus faible que pour les plus grosses consommations, mais en contrepartie le prix du kWh, identique sur tout le territoire, est plus élevé.

Les classes de consommation B1 et B2i : Les tarifs pour la cuisson, l'eau chaude et le chauffage

Les logements utilisant le gaz pour le chauffage (et éventuellement l'eau chaude et la cuisson) relèvent des tarifs B1 et BI, aujourd'hui identiques, car leur consommation annuelle est supérieure à 6000 kWh par an. Si le prix de l'abonnement grimpe par rapport aux petites consommations, le prix du kWh diminue.

Les zones tarifaires du gaz

Pour ces consommateurs, le prix du gaz varie selon la localisation géographique du logement appelée zone tarifaire de gaz. Plus le compteur est situé dans une zone facile à desservir (zones 1 et 2), c'est-à-dire proche des grands axes gaziers, et plus le prix est faible. Au contraire, plus le compteur est situé dans une zone reculée (zones 5 et 6) et plus le prix du kWh est élevé. La plupart des foyers sont situés en zone tarifaire 1 et 2.

Retrouvez la zone tarifaire dont dépend votre commune :
  • Ambléon (01300)
  • Ambronay (01500)
  • Ambutrix (01500)
  • Ambérieu-en-Bugey (01500)
  • Ambérieux-en-Dombes (01330)
 

Le gaz naturel jusqu'à 15% moins cherDécouvrez les offres moins chères que le tarif réglementé du gaz et de l'électricité.
Comparer les offres de gaz

Quel est le prix du gaz chez les fournisseurs alternatifs ?

Comparatif des prix du kWh et de l'abonnement gaz

Le prix du gaz de ville n'est pas le même chez tous les fournisseurs. Même si le prix de référence reste le tarif gaz réglementé Engie, certains fournisseurs alternatifs proposent des réductions sur le prix gaz par rapport justement à ce tarif d'Engie :

Sélection d'offres gaz plus avantageuses que le tarif réglementé
Fournisseur Réduction En savoir plus Economies estimées **
TotalEnergies
TotalEnergies
Offre Essentielle Gaz
☎️09 74 59 46 79
Rappel gratuit
3€* sur le prix du MWh
  • Remise fixe en € pendant 1 an
  • 1er fournisseur alternatif Français
  • Choix du mode de facturation
55 € / an
Vattenfall
Vattenfall
Offre Gaz Eco Plus
☎️01 86 26 47 81
Rappel Gratuit
5%* sur le prix du kWh HT
  • Offre indexée sur le tarif réglementé d'Engie
  • Sans engagement de durée
36 € / an
Happ-e
Happ-e
Happ-e offre gaz
☎️09 74 59 14 85
Rappel gratuit
Identique au tarif réglementé de vente du gaz
  • Un prix indexé sur le tarif réglementé du gaz
  • La marque 100% en ligne d'Engie
1 € / an
Vers quelle offre se tourner ?
Un conseiller Selectra vous oriente vers l'offre la plus adaptée à vos besoins :
☎️09 73 72 25 00 Rappel gratuit

*remise en euro ou en % sur le prix du MWh HT (1 MWh=1000 kWh) du tarif réglementé de vente
Sélection d'offres partenaires Selectra (référencement gratuit), tri par économies réalisée
**Pour une comsommation annuelle de 15 000 kWh, en zone tarifaire 2
Economies à jour au 1er mai 2022

Comment des fournisseurs peuvent proposer un tarif moins cher pour le gaz ?

Quatre principales raisons peuvent expliquer la compétitivité prix des fournisseurs alternatifs de gaz :

Des fournisseurs aussi producteurs de gaz naturel

Certains fournisseurs alternatifs de gaz comme Eni et TotalEnergies sont également d'importants producteurs de gaz naturel, exploitant des gisements un peu partout sur la planète. Cet atout leur donne de la visibilité sur leurs coûts d'approvisionnement à long terme. Ce n'est pas le cas du fournisseur historique Engie, héritier de GDF, qui doit s'approvisionner sur les marchés, s'étant séparé de son activité d'exploration et de production d'hydrocarbures.

Avoir une bonne stratégie d'approvisionnement

Chaque fournisseur conçoit sa propre stratégie d'approvisionnement en gaz naturel sur les marchés de gros : achat en direct ("de gré à gré") à un producteur, achat sur les marchés organisés (les "bourses du gaz"), stratégies de couverture, achats à terme... C'est l'une des principales composantes du métier de fournisseur que de savoir s'approvisionner à bon compte, et de faire profiter ses clients des opportunités de marché par des prix bas.

Une structure souple et peu coûteuse

De nombreux fournisseurs alternatifs se dotent d'une structure souple, flexible et peu coûteuse, afin de traduire ses économies dans des prix bas pour leurs clients.

Réduire sa marge

Enfin, les fournisseurs alternatifs sont prêts à comprimer leurs marges pour se tailler des parts de marché et respecter leurs objectifs de croissance souvent très ambitieux. Cette politique de prix est la seule susceptible d'attirer en masse de nouveaux clients.

Pour en savoir plus sur les fournisseurs alternatifs et leurs offres, vous pouvez contacter un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00 - Rappel gratuit.

Tarif du gaz à prix de marché chez Engie en 2022

Prix fixe gaz

Engie ne propose pas uniquement le tarif réglementé. Le fournisseur historique de gaz propose également une offre à prix de marché (tarif du gaz fixé librement par le fournisseur) : l'offre Référence Gaz Engie

La nouveauté de l'offre Référence Électricité d'Engie réside dans cette nouvelle version de la facture mensuelle désormais divisée en quatre composantes, le tout pour garantir plus de transparence au consommateur :

  1. la composante fourniture : cette partie reste stable pendant la durée du contrat et comprend notamment le prix du kWh et l'abonnement ;
  2. la composante acheminement : cette brique, similaire pour tous les fournisseurs, est évolutive puisqu'elle dépend des coûts d'utilisation du réseau de distribution ;
  3. la composante obligations : part variable correspondant aux coûts d'Engie liés aux contraintes réglementaires, elle est recalculée annuellement au mois de juillet ;
  4. la composante taxes : l'offre Référence est tributaire des augmentations successives des taxes, tout comme pour les autres fournisseurs.

Voici la grille tarifaire du tarif gaz Engie, avec offre Référence à jour au 1er août 2022.

Prix du gaz Engie - Offre Référence
Engie
☎️09 74 59 44 32
Rappel gratuit
Engie, Partenaire Selectra
Tarif Base Tarif B0 Tarif B1 tarif B2i
Prix de l'abonnement / an - € - € - € - €
Prix du kWh gaz Zone A - € - € - € - €
Zone B - € - € - € - €
Zone C - € - € - € - €
Zone D - € - € - € - €
Zone E - € - € - € - €
Zone F - € - € - € - €

Prix TTC pour une consommation de gaz à usage résidentiel.

Quelle évolution du prix du gaz entre 2005 et 2021 ?

Le prix du gaz évolue tous les mois après avoir été validé au préalable par la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie). Ces derniers mois, la tendance est clairement à la hausse et a atteint le record historique de +12,6 HT au 1ᵉʳ octobre 2021.

Évolution du prix du gaz depuis janvier 2021
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+0,2% +3,5% +5,7% -4,1% +1,1% +4,4% +9,96% +5,3% +8,7% +12,6% Prix du gaz gelé jusqu'en avril 2022

Augmentations et diminutions sur les dernières années

Voici dans le détail l'évolution du prix du gaz entre 2005 et 2021 :

Évolutions mensuelles moyennes HT des tarifs réglementés d'Engie
Année Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
2005 - - - - - - +4,1% - +2,8% - +13,7% -
2006 - - - - +5,8% - - - - - - -
2007 - - - - - - - - - - - -
2008 +4,3% - - +6,3% - - - +5,3% - - - -
2009 - - - -11,3% - - - - - - - -
2010 - - - +9,7% - - +5,1% - - - - -
2011 - - - +5,2% - - +7,1% - - +3,2% - -
2012 +4,4% - - +1,5% - - +7,3% - - +0,8% - -
2013 -1,8% -0,5% -0,3% -0,6% - -0,6% +0,2% -0,5% -0,2% 0% +0,6% -0,1%
2014 +0,4% +0,2% -1,2% -2,1%* 0,8% -1,72% -0,1% -1,28% -0,43% +3,9% +2,31% -0,79%
2015 -0,6%* -1,27% -3,46% +0,58% -1,16% -0,56% -1,3% 0% +0,5% -1,4% -0,18% -1,26%
2016 -2%* -1,86% -3,22% -3,72% -0,61% 0% +0,4% +2% +0,4% -0,8% +1,6% +2,60%
2017 +2,30% -0,60% +2,60% -0,73% -3,30% 0% -3,50% -0,80% 0% +1,20% +2,58% +1%
2018 +2,3%* +1,3% -3% -1,1% +0,4% +2,1% +7,45% +0,2% +0,9% +3,25% +5,79% -2,4%
2019 -1,9% -0,73% 0% -1,91% -0,60% 0% -6,8% -0,55% -0,91% -2,1% +3% +0,6%
2020 -0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%
2021 +0,2% +3,5% +5,7% -4,1% +1,1% +4,4% +9,96% +5,3% +8,7% +12,6% - -
2022 - - - - - - - - - - - -

*Les tarifs TTC lors de ces mois ont augmenté suite à la hausse des taxes appliquées sur le gaz.

Le prix du gaz entre 2005 et 2018

De 2005 à 2008, les tarifs réglementés du gaz ont beaucoup augmenté dans le sillage de la hausse du cours du pétrole.

En 2009, la crise financière a fait brutalement chuter les tarifs réglementés en janvier, avant qu'un nouveau cycle haussier ne perdure jusqu'en 2012.

À partir de 2013, les évolutions sont devenues mensuelles afin de banaliser l'événement et d'éviter qu'il ne fasse l'objet d'une attention médiatique trop marquée. De 2013 à 2017, l'évolution des prix est nettement baissière, offrant un répit au consommateur.

De fin 2017 à fin 2018, les tarifs réglementés du gaz repartant à la hausse. La hausse de juillet 2018, avec +7,45% sur un seul mois, fait les gros titres.

La taxe qui a le plus augmenté est la TICGN (Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel) avec une hausse de 565% entre 2005 et 2018 ! La TICGN inclut, en effet, la Contribution Climat Energie ou taxe carbone, qui a porté sa récente hausse. En 2019, le mouvement des gilets jaunes obtient un gel de la TICGN.

Le prix du gaz en 2019

L'année 2019 est plus favorable aux consommateurs, avec une baisse cumulée tout au long de l'année d'une dizaine de pourcents. De janvier à juin 2019, suite au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a instauré un gel des tarifs réglementés (électricité et gaz). Ce gel était surtout un geste politique, les prix du gaz sur les marchés de gros étant orientés à la baisse sur cette période.

En juillet, les tarifs réglementés du gaz baissent beaucoup (- 6,2%) mais moins qu'ils n'auraient pu au regard de l'évolution des prix du gaz sur les marchés de gros : une "composante de lissage" est introduite afin de restreindre la baisse de juillet et d'amortir la hausse des prix qui s'annonce à l'automne.

Le prix du gaz en 2020

La tendance à la baisse continue en 2020 :

  1. Une diminution de - 0,9% au 1ᵉʳ janvier 2020. Cette baisse est due à une baisse des coûts d'approvisionnement ;
  2. Une baisse du tarif réglementé du gaz de - 3,3% au 1ᵉʳ février 2020. Cette baisse est de nouveau provoquée par la diminution des coûts d'approvisionnement du gaz sur les marchés de gros.
  3. En mars, le prix du gaz baisse de nouveau, de - 4,6% pour la même raison que les mois précédents. Il faut aussi noter que le terme fixe de lissage disparaît, comme indiqué dans l’article 2 de l’arrêté du 27 juin 2019 relatif aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel. Il avait été appliqué depuis juillet 2019 pour modérer les factures de l'hiver 2019-2020 ;
  4. En avril, le tarif réglementé baisse de nouveau de - 4,4% ;
  5. En mai, une diminution de - 1,3% est appliquée au prix du gaz. ;
  6. En juin, le prix du gaz baisse de nouveau de - 2,8%, toujours dû à la baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie ;
  7. En juillet, le tarif réglementé d'Engie baisse de - 0,3%. Il aurait dû subir une baisse plus conséquente du fait de la crise du coronavirus, mais la CRE a ajouté un terme de lissage pour compenser les futures hausses du deuxième semestre 2020, et ainsi protéger les consommateurs d'un écart de prix trop important. Ce terme de lissage sera appliqué jusqu'au 28 février 2021.
  8. En août, le TRV du gaz augmente de +1,3%, c'est la première fois depuis décembre 2019. Cela est dû à la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie ;
  9. En septembre, le prix du gaz augmente de +0,6%, dû à la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie.
  10. En octobre, le TRV du gaz augmente de +4,7% du fait de l'approche de l'hiver et à la forte demande venant des pays d'Europe, d'Asie et des États-Unis.
  11. Au mois de novembre, le prix du gaz augmente de +1,6% du fait d'une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie.
  12. En décembre, le tarif réglementé augmente à nouveau de +2,4%, du fait d'une hausse simultanée des coûts d'approvisionnement et du terme de lissage.

Au total, depuis le mois de janvier 2020, le prix du gaz aura diminué de - 7%.

Le prix du gaz en 2021

En 2021, le prix du gaz suit l'évolution suivante :

  1. Au 1ᵉʳ janvier 2021, le prix du gaz augmente de +0,2% du fait d'une légère hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,01 c€/kWh ;
  2. Au 1ᵉʳ février 2021, le tarif réglementé de gaz subit à nouveau une hausse de +3,5% du fait d'une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,18c€/kWh ;
  3. Au 1ᵉʳ mars 2021, le prix du gaz subit une nouvelle hausse plus importante de +5,7%, conséquence de la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,30c€/kWh et de la suppression du terme de lissage ;
  4. Au 1ᵉʳ avril 2021, le tarif réglementé du gaz connaît une nouvelle baisse de - 4,1%, du fait d'une baisse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,23 c€/kWh ;
  5. Au 1ᵉʳ mai 2021, le prix du gaz augmente légèrement à nouveau de +1,1%, à la suite d'une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,06 c€/kWh ;
  6. Au 1ᵉʳ juin 2021, le prix du gaz subit une augmentation plus conséquente de +4,4%, du fait d'une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,24 c€/kWh ;
  7. Au 1ᵉʳ juillet 2021, le prix du gaz augmente à nouveau de façon exponentielle de +9,96%, suite à une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de +7,80% ;
  8. Au 1ᵉʳ août 2021, le tarif réglementé du gaz subit de nouveau une hausse de +5,3%, elle est due à une augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie de 3,3€/MWh ;
  9. Au 1ᵉʳ septembre 2021, le tarif du gaz naturel subit sa 2ᵉ plus grosse hausse de l'année avec +8,7%.
  10. Au 1ᵉʳ octobre 2021, le prix du gaz subit une augmentation historique de +12,6%, hausse inégalée depuis janvier 2015.

Baisse de - 16,4% TTC pour le prix du gaz en mars 2022 Bien que le prix du gaz n'augmente pas au 1ᵉʳ mars 2022, la CRE a publié le barème du TRV de gaz pour mars 2022. On y découvre notamment que sans le bouclier tarifaire établi par le gouvernement, le prix du gaz aurait bénéficié d'une baisse moyenne de - 16,4% TTC au 1ᵉʳ mars 2022. Ce chiffre est à nuancer toutefois : sans gel des prix, le TRV de gaz aurait subi une hausse globale de +39,2% TTC par rapport à octobre 2021.

Comment sont calculées les évolutions des tarifs réglementés du gaz ?

Le principe est que le prix doit permettre aux opérateurs investis de missions de service public comme Engie de couvrir leurs coûts, et de dégager une rémunération raisonnable sur les capitaux investis.

Plusieurs composantes des prix du gaz de ville évoluent indépendamment les unes des autres.

Les coûts d'approvisionnement d'Engie

Cette composante des tarifs réglementés est celle qui évolue le plus fréquemment : tous les mois, depuis début 2013 ! Une formule tarifaire reflétant les conditions d'indexation du prix du gaz acheté par Engie détermine chaque mois si le prix du gaz vendu aux consommateurs finaux augmente ou diminue. Cette formule tarifaire indexe le prix du kilowattheure de gaz aux tarifs réglementés sur les prix du gaz sur les marchés organisés :

  1. contrats futurs mensuels, trimestriels et annuels sur le marché TTF aux Pays-Bas
  2. contrat futur mensuel sur le Point d'Échange Gaz (PEG) Nord sur le marché français

Historiquement, la formule tarifaire indexait les tarifs réglementés sur les prix des produits pétroliers (fioul domestique, fioul lourd, baril de pétrole Brent) et sur la parité euro/dollar. Les conditions d'indexation des approvisionnements en gaz d'Engie ont évolué pour intégrer progressivement les marchés de gros du gaz à la formule tarifaire, jusqu'à remplacer totalement le prix des produits pétroliers. Aujourd'hui, l'indexation sur le PEG Nord (marché français) tend à se renforcer, au fur et à mesure que les volumes échangés augmentent sur cette plateforme d'échange.

Afin d'éviter des évolutions trop fortes, une composante de lissage peut également être retenue, au cas par cas, afin d'amortir les trop fortes hausses de prix.

Les coûts hors approvisionnement d'Engie

Les autres coûts d'Engie représentent 44% du prix hors taxes du gaz au tarif réglementé. Ils évoluent le plus souvent une fois par an, le 1ᵉʳ juillet et se décomposent comme suit :

Les taxes

Enfin, plusieurs taxes viennent renchérir le prix du kWh de gaz :

  • La Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN) : d'un montant de 8,45 €/MWh suite à l'augmentation de 43,7% en janvier 2018, elle inclut depuis 2016 la Contribution au Tarif Social de Solidarité Gaz (CTSSG) et la Contribution au Service Public du Gaz (CSPG) pour l'aide au développement de la filière biométhane ;
  • La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : 20,0% sur le prix du kWh de gaz, 5,5% sur le prix de l'abonnement ;
  • Enfin, la Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA) : son mode de calcul est complexe, et elle permet de financer les régimes spéciaux de retraite des agents des industries électriques et gazières avant leur rattachement au régime général le 01/01/2005 ; autrement dit, la CTA assure le financement des retraites des personnels des ex-monopoles publics : EDF, Engie, RTE, GRTgaz, GRDF, Enedis, etc.).

Comment choisir entre tarifs réglementés, prix fixes et prix indexés ?

Les particuliers peuvent choisir entre trois types d'offres de gaz naturel, chacun présentant des avantages et des inconvénients :

Le tarif réglementé d'Engie

Les tarifs réglementés du gaz d'Engie évoluent chaque mois selon une formule de calcul particulièrement complexe, qui indexe le prix du kWh de gaz sur celui les marchés de gros du gaz naturel. La Commission de Régulation de l'Energie et le gouvernement vérifient que cette formule est bien conçue pour couvrir les coûts d'Engie et dégager une marge raisonnable pour le fournisseur historique.

Les offres à prix fixes

Les offres à prix fixes présentent un prix du kWh fixe pendant toute la durée du contrat, évitant au consommateur d'avoir à subir les augmentations des prix gaz naturel (par exemple, avec l'offre Eni Astucio Eco, aucune augmentation de prix n'a lieu pendant 3 ans et en cas de baisse des tarifs réglementés, le prix d'Astucio Eco est révisé à la baisse à la date anniversaire du contrat). 

Les offres à prix indexés

Les offres à prix indexés affichent une remise de X% sur le prix du kWh HT aux tarifs réglementés : si les tarifs réglementés augmentent de Y%, le prix du kWh de l'offre indexée augmente de Y% également, tout en restant moins cher que les tarifs réglementés (les offres Happ-e gaz, TotalEnergies Online Gaz sont des exemples d'offres à prix indexés).

Quel type d'offre choisir ?Les offres à prix indexés vous garantissent d'économiser par rapport aux tarifs réglementés et constituent probablement le meilleur choix pour être sûr d'être gagnant.

Quel est le prix du gaz au m3 ?

Bon nombre de particuliers se sont posé la question : pourquoi ma facture de gaz indique ma consommation en kWh alors que mon compteur de gaz comptabilise des mètres cubes (m3) ?

En réalité, les fournisseurs procèdent à une conversion m3 à kWh pour calculer le montant de la facture de gaz. Ce coefficient de conversion, appelé également coefficient thermique, est calculé par le gestionnaire de réseau GRDF en fonction de trois facteurs :

  1. Le type de gaz naturel reçu : en France, nous recevons deux types de gaz. Le gaz B (bas pouvoir calorifique) provenant des Pays-Bas se caractérise par un coefficient de conversion de 10 kWh/m3. Il dessert le nord de la France, mais est appelé à disparaître dans les prochaines années. Le gaz H (haut pouvoir calorifique) dessert le reste du territoire et affiche un coefficient thermique plus élevé avec 11,2 kWh/m3. Un mètre cube de gaz H libère donc plus d'énergie qu'un mètre cube de gaz B, et ne peut donc être facturé au même prix.
  2. L'altitude : plus le client est situé en hauteur et plus la puissance calorifique du gaz diminue. En effet, la pression atmosphérique baisse en altitude et le gaz devient plus léger, moins concentré. À 1000m d'altitude, le coefficient de conversion est 10% moins élevé qu'au niveau de la mer.
  3. La pression : plus la pression du gaz reçu dans le logement est élevée et plus le coefficient de conversion est élevé. Pour les grosses installations telles que le chauffage collectif, la pression est plus élevée qu'un chauffage individuel par exemple.

Voici donc le prix du gaz par m3 en prenant un coefficient de conversion de 11,2 kWh par mètre cube pour du gaz H :

Prix du gaz m3 TTC
Gaz tarif réglementé Cuisine gaz
Tarif Base
Cuisine + eau chaude
Tarif B0
Cuisine + eau chaude + chauffage
Tarif B1 et B2i
Prix de l'abonnement / an TTC 102.12 € 102.12 € 249.72 €
Prix du gaz m3 TTC Zone A 0,790 € 0,790 € 0,513 €
Zone B 0,521 €
Zone C 0,529 €
Zone D 0,526 €
Zone E 0,545 €
Zone F 0,553 €

Prix gaz au m3 actualisé pour le mois d’août 2020 pour du gaz de type H

Quel est le prix du gaz en Europe ?

Le prix du kWh de gaz naturel en France se situe dans la moyenne haute de l'Union européenne. Au 1ᵉʳ semestre 2019, d'après Eurostat, le prix moyen du gaz naturel pour les particuliers était de 0,0736 € TTC par kilowattheure en France, contre 0,0632 € TTC par kilowattheure en moyenne dans l'UE (28 pays). Ce sont les pays d'Europe de l'Est où le prix du gaz est le moins élevé, les pays scandinaves, l'Italie et la péninsule ibérique où les prix du gaz sont les plus chers.

Source Eurostat 2019

Mis à jour le
 
 

Déménagement : mise en service du compteurContactez un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00 (Ouvert Actuellement)
Rappel gratuit Annonce - Service Selectra - Souscription d'offres d'énergie sur le réseau GRDF/ENEDIS

Déménagement : faites des économies lors de la mise en service du compteur électriqueAvec Vattenfall, profitez d'une remise de --% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne - Rappel gratuit Annonce - Service Selectra - Souscription d'offres d'énergie sur le réseau GRDF/ENEDIS