Augmentation du prix du gaz : gel des tarifs jusqu'au 31 décembre 2022

Les offres et fournisseurs référencés sur cette page le sont à titre gratuit. En savoir plus

NE SUBISSEZ PAS CETTE NOUVELLE HAUSSE DU PRIX DU GAZ !Profitez de réductions sur le prix du gaz dès aujourd'hui en contactant un conseiller Selectra  !
☎️ 09 73 72 25 00
Rappel gratuit

Profitez de -% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec TotalEnergies, profitez d'une remise de -% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne - Rappel gratuit

Augmentation Gaz

Le prix du gaz augmente ou diminue tous les mois sur décision de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). Depuis janvier 2021, la tendance est clairement à la hausse, impactant fortement le budget énergie des français. Comment expliquer ces augmentations du gaz ? Quelles solutions sont mises en places pour protéger les consommateurs de ces hausses du prix du gaz ? Quelles prévisions pour la fin de l'année 2022 ?


Sans prolongation du bouclier tarifaire, hausse du prix du gaz de +26,80% TTC en septembre 2022 La CRE a publié le barème du tarif réglementé (TRV) de gaz pour septembre 2022. Si le bouclier tarifaire n'avait pas été prolongé au-delà du 30 juin 2022, le TRV aurait augmenté de +37,3% TTC au 1ᵉʳ octobre 2022, par rapport au 1ᵉʳ septembre 2022, soit une hausse de 181,50% HT par rapport au 1ᵉʳ octobre 2021.

Augmentations du tarif réglementé de gaz en 2021
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
+0,2% +3,5% +5,7% -4,1% +1,1% +4,4% +9,96% +5,3% +8,7% +12,6% Pas d'augmentation du prix du gaz tout 2022

Augmentation du prix du gaz selon les revenus dès 2023

Le bouclier tarifaire mis en place par le gouvernement sera bien maintenu jusqu'au 31 décembre 2022. Néanmoins, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a d'ores et déjà déclaré que des augmentations du prix du gaz interviendraient de façon ciblée dès janvier 2023.

En effet, ces hausses ne toucheraient pas tous les foyers français mais s'appliqueraient prioritairement aux ménages les plus aisés et capables de faire face financièrement à ces hausses.

Je pense, comme la Première ministre, qu'il faudra à partir du 1er janvier 2023 que sur l'électricité et sur le gaz on aide davantage ceux qui en ont besoin mais pour qu'on puisse le faire, il faut aussi qu'il y ait des augmentations pour ceux qui peuvent se permettre ses augmentations. On tiendra compte du nouveau de revenus des personnes. - Bruno Le Maire, ministre de l'Économie au micro de LCI.

Pas d'augmentation du prix du gaz jusqu'à fin 2022

Mise en place d'un bouclier tarifaire par le gouvernement

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 30 septembre sur le JT de TF1 que le gouvernement allait mettre en place un "bouclier tarifaire" jusqu'au mois de juin 2022 afin d'empêcher de futures augmentations du prix du gaz et pallier aux hausses à répétition subies par les Français depuis plusieurs mois.

Pour cela, le gouvernement compte lisser l'augmentation brutale initialement prévue en la répartissant sur plusieurs mois à partir du printemps 2022. Un autre levier d'action sera aussi d'agir sur la fiscalité en baissant les taxes sur le gaz.

Le Premier ministre s'est, en effet, engagé à : agir sur le levier fiscal en cas de nécessité si les cours internationaux du gaz ne rebaissent pas au printemps.

Le graphique ci-dessous donne un aperçu de l'impact qu'aurait eu la hausse du prix du gaz sans la mise en place d'un bouclier tarifaire :

Sans l'ensemble de ces mesures, le gouvernement assure que la facture de gaz aurait dû augmenter de +116,50 % HT par rapport au niveau fixé depuis le 1er octobre 2021.

Bon à savoir Depuis le mercredi 16 février 2022, le gouvernement a étendu le bouclier tarifaire sur le gaz aux foyers chauffés au gaz et non éligibles au tarif réglementé du gaz, à savoir :

  • Les copropriétés ;
  • Les logements sociaux ;
  • Les logements chauffés par un réseau de chaleur.

L'extension du bouclier tarifaire concerne environ 5 millions de logements, et son application ne nécessite aucune démarche particulière.

Tarifs en vigueur pour le gaz

Voici le prix du gaz qui devrait être en vigueur jusqu'en juin 2022 :

Prix du gaz TTC - à jour au 1er septembre 2022
  Cuisine gaz
Tarif Base
Cuisine + eau chaude
Tarif B0
Cuisine + eau chaude + chauffage
Tarif B1 et B2i
Prix de l'abonnement annuel 102.12 € 102.12 € 249.72 €
Prix du kWh Zone A 0.1121 € 0.1121 € 0.0873 €
Zone B 0.0880 €
Zone C 0.0887 €
Zone D 0.0894 €
Zone E 0.0902 €
Zone F 0.0909 €

Prix TTC - consommation à usage résidentiel.

Les augmentations du prix du gaz en 2021

1ᵉʳ octobre 2021 : hausse historique de 12,6% sur le TRV

Le prix du gaz s'envole au 1ᵉʳ octobre 2021 avec une augmentation de +12,6% HT et atteint un record historique inégalé depuis janvier 2015.

À l'origine de cette flambée des prix du gaz, l'augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,99 c€/kWh par rapport au mois de septembre. En effet, 99% du gaz utilisé en France provient de l'importation, ce qui implique que le prix du gaz varie en fonction de l'offre et la demande sur les marchés européens et mondiaux.

Impact de la hausse du 01/10/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+ 4,5%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+ 9,1%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+ 14,3%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+ 16,1%

2,77 millions de consommateurs encore au tarif réglementé : face à la flambée des prix, changez de fournisseur ! Protégez-vous contre cette hausse historique et profitez jusqu'à -11% sur le prix du gaz dès aujourd'hui en appelant un conseiller Selectra !
☎️ 09 73 72 25 00
Rappel gratuit

1ᵉʳ septembre 2021 : hausse de 8,7% sur le TRV

C'est la deuxième plus grosse augmentation de l'année pour le gaz, avec +8,7% par rapport à août. La hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie en est l'unique cause, selon la délibération de la CRE. Malheureusement, le prix actuel du gaz naturel est le plus élevé depuis de nombreuses années. Les clients encore abonnés au tarif réglementé vont donc voir leur facture augmenter drastiquement.

Impact de la hausse du 01/09/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+ 2,7%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+ 5,5%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+ 9%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+ 10,2%

1ᵉʳ août 2021 : Le prix du gaz augmente de 5,3%

Après la hausse particulièrement importante du mois de juillet (+9,96%), la tendance continue avec une augmentation de +5,3% HT pour le mois d'août.

Cette augmentation est due à la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 3,3€/MWh par rapport au mois de juillet, qui s'explique par :

  • Une demande et des prix très élevés en Asie qui en font un marché attractif pour absorber l’offre mondiale de GNL ;
  • La forte demande pour les stockages européens, qui ont été fortement sollicités cet hiver et dont le remplissage a été lent au printemps à cause des températures en dessous des normes saisonnières ; 
  • La hausse du prix des quotas d’émission de CO₂ et du charbon en Europe, qui fait augmenter la consommation de gaz pour la production d’électricité au détriment du charbon ;
  • Des opérations de maintenance en mer du Nord auxquelles se sont ajoutés divers incidents, qui entraînent une réduction des importations de gaz norvégien en Europe.
Impact de la hausse du 01/08/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+ 1,6%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+3,3%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+5,5%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+6,3%

1ᵉʳ juillet 2021 : le tarif réglementé du gaz augmente de 9,96%

À la suite de la hausse marquée du mois de juin (+4,4%), le prix du gaz subit une nouvelle augmentation exponentielle de + 9,96% au mois de juillet 2021.

Cette augmentation du tarif réglementé est en grande partie liée à une hausse conséquente des coûts d'approvisionnement en gaz (+7,8%) du fait de :

  • la reprise économique post-Covid sur les marchés asiatique, sud-américain et européen ayant entraîné une forte demande en gaz ;
  • un stockage bas en Europe suite à de fortes consommations en gaz au cours de l'hiver qui fut particulièrement froid.

Cette augmentation des tarifs du gaz est également due à la participation du gaz en faveur de la transition énergétique dans le cadre du Certificat d'économie d'énergie, dans le but d'encourager les consommateurs à se tourner vers des énergies renouvelables. Collectée par l'État, cette contribution impacte à hauteur de +2% l'augmentation du prix du gaz au 1ᵉʳ juillet.

Impact de la hausse du 01/07/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+ 2,8%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+6,0%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+10,3%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+11,9%

1ᵉʳ juin 2021 : le tarif réglementé du gaz augmente de 4,4%

Dans la continuité du mois de mai (+1,1%), le prix du gaz subit une nouvelle augmentation de + 4,4% au mois de juin 2021.

Cette augmentation du tarif réglementé est liée à la hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,24 c€/kWh du fait de :

  • l'augmentation des prix du gaz naturel sur les marchés mondiaux d'Amérique du Sud et d'Asie ;
  • une hausse des prix liés aux quotas réglementaires d'émission de CO₂ ainsi qu'à des opérations effectuées en mer du Nord ;
  • une forte exploitation des stockages européens pendant un hiver particulièrement froid.
Impact de la hausse du 01/06/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+1,2%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+2,6%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+4,6%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+5,4%

1ᵉʳ mai 2021 : le tarif réglementé du gaz augmente de 1,1%

Suite à la baisse du mois d'avril (- 4,1%), le prix du gaz connaît une nouvelle augmentation de + 1,1% au mois de mai 2021.

Cette hausse du tarif réglementé a pour origine une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,06 c€/kWh, qui s'explique par :

  • une hausse du prix du gaz naturel liquéfié : celle-ci est consécutive à une forte demande en GNL en Chine et en Inde ;
  • le blocage du canal de Suez par un porte-conteneurs au cours du mois de mars : c'est par celui-ci que transite 8% du GNL mondial.
Impact de la hausse du 01/05/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,3%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+0,7%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+1,2%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+1,4%

1ᵉʳ mars 2021 : le tarif réglementé du gaz augmente de 5,7%

Dans la continuité du mois de février (hausse de + 3,5%), le prix du gaz subit à nouveau une forte augmentation de + 5,7% au mois de mars 2021.

Plusieurs facteurs sont à l'origine de cette hausse conséquente :

  • une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,30 c€/kWh : celle-ci est liée à la forte demande mondiale liée à la vague de froid en Asie, la sursollicitation des stocks au mois de janvier, et à l'augmentation continue du prix du pétrole ;
  • la suppression du terme de lissage au 1ᵉʳ mars 2021.
Impact de la hausse du 01/03/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+1,5%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+3,4%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+5,9%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+6,9%

1ᵉʳ février 2021 : le tarif réglementé du gaz augmente de 3,5%

Contrairement au mois précédent, qui n'avait connu qu'une très légère hausse (+ 0,2%), le prix du gaz subit une forte augmentation de + 3,5% au mois de février 2021.

Cette deuxième augmentation du tarif réglementé de gaz en 2021 s'explique par :

  • une hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,18 c€/kWh. Celle-ci est la conséquence d'une demande exceptionnelle de gaz naturel en Asie du fait de températures extrêmement basses. De cet évènement sur le continent asiatique résulte une hausse du prix du gaz sur les marchés internationaux, les pays d'Europe devant puiser dans leurs stockages de gaz naturel.

La valeur du terme lissage étant restée identique à celle des mois de décembre 2020 et janvier 2021 (-0,030 c€/kWh), ce dispositif n'a donc pas eu d'impact sur l'évolution du tarif réglementé d'Engie au 1ᵉʳ février 2021.

Impact de la hausse du 01/02/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,9%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+2,1%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+3,7%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+4,3%

1ᵉʳ janvier 2021 : le tarif réglementé du gaz augmente de 0,2%

Alors que l'année 2020 s'était terminée par plusieurs mois consécutifs d'augmentations, le prix du gaz subit à nouveau une hausse légère de 0,2% au 1ᵉʳ janvier 2021.

Cette première augmentation du tarif réglementé de gaz a pour origine :

  • une légère hausse des coûts d'approvisionnement du gaz par Engie de 0,01 c€/kWh.

La valeur du terme lissage étant restée la même qu'au 1ᵉʳ décembre 2020 (- 0,030 c€/kWh), ce dispositif n'a donc pas eu d'impact sur l'évolution du tarif réglementé d'Engie au 1ᵉʳ janvier 2021.

Impact de la hausse du 01/01/2021 sur la facture annuelle du gaz par option tarifaire
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,1%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+0,1%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+0,2%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+0,2%

Arrêt de la commercialisation du Tarif Réglementé du Gaz Le 8 novembre 2019, la publication de l’article 63 de la loi n° 2019-1147 met fin au tarif réglementé du gaz en plusieurs étapes. La première étant l'arrêt définitif de la commercialisation de ce tarif au 8 décembre 2019. Les particuliers ne peuvent donc plus souscrire au tarif réglementé du gaz.
Pour souscrire à une offre moins chère que le tarif réglementé du gaz, appelez un conseiller Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit).

Les augmentations du prix du gaz de 2020

Augmentations et diminutions du tarif réglementé du gaz 2020
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
-0,9% -3,3% -4,6% -4,4% -1,3% -2,8% -0,3% +1,3% +0,6% +4,7% +1,6% +2,4%

1ᵉʳ décembre 2020 : le tarif réglementé du gaz augmente de 2,4%

Au total, depuis le 1ᵉʳ janvier 2020, le prix du gaz a diminué de 7%.

À la suite de plusieurs mois d'augmentation, le prix du gaz subit à nouveau une hausse importante de 2,4%.

Cette nouvelle augmentation du tarif réglementé de gaz s'explique par les variations suivantes :

  • hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,110 c€/kWh.
  • hausse du terme de lissage de 0,010 c€/kWh

Sans le dispositif de lissage, la hausse au 1ᵉʳ novembre aurait été de 2,2% au lieu de 2,4%.

Impact de la hausse du 01/12/2020 sur la facture annuelle du gaz selon les options tarifaires
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,6%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+1,4%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+2,5%
B2i (petite chaufferie)
petite-chaufferie
+3,0%

1ᵉʳ novembre 2020 : le tarif réglementé du gaz augmente de 1,6%

Au 1ᵉʳ novembre 2020, le prix du gaz subit une hausse plus modérée de 1,6%.

Cette hausse du tarif réglementé de gaz est liée aux variations suivantes :

  • hausse des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,270 c€/kWh
  • baisse du terme de lissage de 0,190 c€/kWh
Impact de la hausse du 01/11/2020 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,4%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+0,9%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+1,7%

Sans le dispositif de lissage, la hausse au 1ᵉʳ novembre aurait été de 5,7 % au lieu de 1,6 %.

1ᵉʳ octobre 2020 : le tarif réglementé du gaz augmente de 4,7%

Au 1ᵉʳ octobre 2020, le prix du gaz subit une hausse de grande ampleur, puisque le TRV du gaz augmente de 4,7%. 

Cette évolution fait suite à une période au cours de laquelle les prix du gaz ont fortement diminué jusqu’à l’été 2020.

Cette nouvelle hausse tarifaire est liée à l'approche de l'hiver et à la forte demande venant des pays d'Asie, d'Europe et des États-Unis.

Concrètement, l'augmentation du prix du gaz aura les répercussions suivantes sur les factures annuelles de gaz des foyers français :

Impact de la hausse du 01/10/2020 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+1,2%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+2,6%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+4,9%

Sans le dispositif de lissage (augmentation du prix du gaz répartie sur toute l'année), la hausse au 1ᵉʳ octobre aurait été de 7,0% au lieu de 4,7%.

1ᵉʳ septembre 2020 : le prix du gaz subit une hausse de 0,6%

Au 1ᵉʳ septembre 2020, le TRV du gaz augmente de 0,03 c€/kWh HT, soit 0,6% HT, cette hausse peut être détaillée ainsi :

  • Augmentation des coûts d'approvisionnement d'Engie de 0,04 c€/kWh ;
  • Baisse du terme de lissage de 0,01 c€/kWh. Terme de lissage réintroduit depuis le mois d'août.

Cette augmentation du tarif réglementé d'Engie se répercute sur la facture annuelle du gaz des Français, de la manière suivante :

Impact de la hausse du 01/09/2020 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,2%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+0,4%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+0,7%

1ᵉʳ août 2020 : le TRV du gaz augmente de 1,3%

Depuis le début de l'année 2020, le prix du gaz était en baisse. Cette baisse était due à la diminution des coûts d'approvisionnement d'Engie, car le prix du gaz sur les marchés de gros subissait une décote. Au total, entre janvier et juillet, la baisse aura été de - 15,19% TTC.

Cependant, au 1ᵉʳ août 2020, le prix du gaz subit, pour la première fois depuis décembre 2019, une augmentation de 1,3% HT. Cette augmentation est due à la hausse des coûts d'acheminement d'Engie, de 0,60€/MWh, provoquée par l'arrivée de l'hiver et la reprise d'activité après la crise de la COVID-19.

En effet, pendant le coronavirus, la production d'énergie en France et dans le monde, a beaucoup baissé, générant des pertes économiques importantes pour les producteurs d'énergie. La deuxième moitié de l'année 2020 va donc permettre de rattraper ces pertes. Heureusement pour les consommateurs, la CRE a de nouveau mis en place la constante de lissage*, pour contrebalancer les hausses, et ainsi garder une facture du gaz plus ou moins stable. 

Cette hausse se répercute sur la facture annuelle de gaz de la manière suivante :

Augmentation gaz : Impact de la hausse du 01/08/2020 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,3%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+0,7%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+1,4%

Plus d'infos sur la baisse du prix du gaz en 2020 ici.

Les augmentations du prix du gaz de 2019

1ᵉʳ décembre 2019 : Le prix du gaz augmente de 0,6%

Le prix du gaz augmente de nouveau au 1ᵉʳ décembre 2019. Le tarif réglementé d'Engie subit une faible hausse de 0,6%, soit 0,3 €/MWh.

Cette variation se compose :

  • D'une hausse de  +0,030 c€/kWh des coûts d'approvisionnement d'Engie ;
  • Le concept de lissage* reste stable.

Cette hausse se répercute sur la facture annuelle de gaz de la manière suivante :

Augmentation gaz : Impact de la hausse du 01/12/2019 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,1%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+0,3%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+0,6%

À savoir que depuis janvier 2019, le prix du gaz a baissé de 11%.

1ᵉʳ novembre 2019 : Augmentation du prix du gaz de 3%

Après des mois sans augmentation du prix du gaz, le 1ᵉʳ novembre 2019, les consommateurs vont subir une hausse de 3% (soit une augmentation de 1,6€/MWh) du tarif réglementé d'Engie.

Cette variation se compose :

  • D'une hausse de 3€/MWh des coûts d'approvisionnement d'Engie
  • D'une baisse de -1,4€/MWh du terme fixe de lissage*

Cette hausse se répercute sur la facture annuelle de gaz de la manière suivante :

Augmentation gaz : Impact de la hausse du 01/11/2019 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif Pourcentage de hausse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
+0,8%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
+1,8%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
+3,2%

Janvier à juin 2019 : Pas d'augmentation du prix du gaz !

Face au mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a assuré prendre les mesures nécessaires pour ne pas augmenter le prix du gaz entre janvier et juin 2019.

Parmi les mesures annoncées pour le 1ᵉʳ janvier 2019 :

  • Gel de l'augmentation de la TICGN, taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel ;
  • Baisse de 2% du tarif réglementé du gaz par rapport à décembre 2018.

Afin de pouvoir assurer cette baisse effective du prix du gaz, le gouvernement a demandé à Engie d'effectuer des opérations de couverture sur les marchés afin d'assurer le gel des tarifs réglementés du gaz.

Dans la pratique, cela revient à suspendre jusqu'en juin 2019 la formule de calcul du tarif réglementé. En cas d'évolution favorable des cours internationaux, le gouvernement reprendra l'ancienne méthode de calcul.

Rappelons que pour 2018, le prix du gaz a augmenté de plus de 20%.

Les augmentations du prix du gaz de 2018

Hausse du prix du gaz - Novembre 2018

Le prix du gaz continue son escalade. En novembre 2018, le tarif réglementé a augmenté de 5,79%. Il s'agit de la 3ᵉ hausse de grande ampleur après celle de janvier (+6,9%) et de juillet (+5,7%).

Cette nouvelle hausse qui a été appliquée dès le 1ᵉʳ novembre marque donc une nette tendance à la hausse pour les prix du gaz en 2018.

Déjà 1ᵉʳ octobre 2018, le prix du gaz a augmenté en moyenne de +3,25% pour les particuliers suite à la délibération de la CRE. 

Dans le détail, cette hausse du gaz pour le mois de novembre 2018 :

  • +1,9% pour les particuliers qui utilisent le gaz pour la cuisson (tarif Base sur la facture) ;
  • +3,6% pour ceux qui utilisent le gaz naturel pour la cuisson et l'eau chaude (tarif B0) ;
  • +6% pour les personnes qui se chauffent au gaz.

Cette nouvelle hausse porte à plus de 16% la hausse du prix du gaz en 2018.

Pour contrer la hausse du prix du gaz, comparez les contrats de gaz à prix fixe !
Plus d'infos et souscriptions en contactant un conseiller Selectra au 09 73 72 25 00 - rappel gratuit.

Prix du gaz : une claire tendance à la hausse

Le prix du gaz pour les particuliers correspond au tarif réglementé gaz commercialisé par le fournisseur historique Engie. Le prix au kWh de gaz est fixé par le gouvernement après avis de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE).

Dans le cas de l'augmentation du prix du gaz au 1ᵉʳ juillet 2018, la CRE a recommandé une hausse de 6,5%. Le gouvernement a décidé ensuite de l'augmenter de 7,45%.

Les augmentations du prix du kWh de gaz au 3ᵉ trimestre 2018

Après la forte augmentation du mois de juillet, d'autres hausses sont venues se rajouter :

  • + 0,2% en août ;
  • + 0,9% en septembre ;
  • + 3,25% en octobre ;
  • + 5,75% en novembre ;

Pour le mois de novembre 2018, une nouvelle forte augmentation du prix du kWh de gaz devrait avoir lieu avec +5,4% en moyenne. Il s'agit du 7ᵉ mois consécutif de hausse.

Quelle solution pour éviter les augmentations du gaz ?

Face aux nombreuses augmentations du prix du gaz, il existe une solution simple : souscrire à une offre à prix bloqué. Les offres de gaz à prix fixes permettent de bénéficier d'un prix du gaz bloqué dès la souscription et valable durant toute la durée du contrat.

En ce contexte de flambée des prix de l'énergie, voici une liste des offres de gaz les plus fiables :

Sélection d'offres gaz plus avantageuses que le tarif réglementé
Fournisseur Réduction En savoir plus Economies estimées **
TotalEnergies
TotalEnergies
Offre Essentielle Gaz
3€* sur le prix du MWh
  • Remise fixe en € pendant 1 an
  • 1er fournisseur alternatif Français
  • Choix du mode de facturation
55 € / an
Vattenfall
Vattenfall
Offre Gaz Eco Plus
☎️01 86 26 47 81
Rappel Gratuit
5%* sur le prix du kWh HT
  • Offre indexée sur le tarif réglementé d'Engie
  • Sans engagement de durée
36 € / an
Happ-e
Happ-e
Happ-e offre gaz
☎️09 74 59 14 85
Rappel gratuit
Identique au tarif réglementé de vente du gaz
  • Un prix indexé sur le tarif réglementé du gaz
  • La marque 100% en ligne d'Engie
0 € / an
Vers quelle offre se tourner ?
Un conseiller Selectra vous oriente vers l'offre la plus adaptée à vos besoins :
☎️09 73 72 25 00 Rappel gratuit

*remise en euro ou en % sur le prix du MWh HT (1 MWh=1000 kWh) du tarif réglementé de vente
Sélection d'offres partenaires Selectra (référencement gratuit), tri par économies réalisée
**Pour une comsommation annuelle de 15 000 kWh, en zone tarifaire 2
Economies à jour en août 2022

Le saviez-vous ? Plus de 6 millions de clients Engie ont déjà quitté le tarif réglementé depuis 2007. Changer de fournisseur est une procédure gratuite et sans risque. Plus d'informations en contactant Selectra au 09 73 72 25 00 (lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h30) ou en demandant un rappel gratuit

Évolution du prix du gaz depuis 2017

Voici dans le détail l'évolution du prix du gaz depuis 2017 suite aux différents délibérés émis par la CRE pour les différentes classes de consommation gaz :

Évolution du prix du gaz depuis 2017 HT et CTA.
Date Tarif moyen Base B0 B1 B2I
janvier 2017 +2,3 % +0,8 % +1,4 % +2,4 % +2,7 %
février 2017 -0,6 % -0,2 % -0,4 % -0,6 % -0,7 %
mars 2017 +2,6 % +0,9 % +1,7 % +2,7 % +3,1 %
avril 2017 -0,7 % -0,3 % -0,5 % -0,8 % -0,9 %
mai 2017 -3,3 % -1,2 % -2,1 % -3,4 % -4,0 %
juin 2017 - - - - -
juillet 2017 -4,3 % -2,0 % -3,9 % -4,4 % -4,6 %
août 2017 -0,8 % -0,3 % -0,5 % -0,8 % -1,0 %
septembre 2017 - - - - -
octobre 2017 +1,2 % +0,4 % +0,7 % +1,2 % +1,5 %
novembre 2017 +2,6 % +0,8 % +1,5 % +2,7 % +3,1 %
décembre 2017 +1,0 % +0,3 % +0,6 % +1,0 % +1,2 %
janvier 2018 +2,3 % +0,7 % +1,4 % +2,4 % +2,8 %
février 2018 +1,3 % +0,4 % +0,8 % +1,4 % +1,6 %
mars 2018 -3,0 % -1,0 % -1,8 % -3,0 % -3,5 %
avril 2018 -1,1 % -0,4 % -0,7 % -1,2 % -1,4%
mai 2018 +0,4 % +0,1 % +0,2 % +0,4 % +0,5 %
juin 2018 +2,1 % +0,7 % +1,3 % +2,2 % +2,5 %
juillet 2018 +9,2 % +13,5 % +10,6 % +8,9 % +8,9 %
août 2018 +0,2 % +0,1 % +0,1 % +0,2 % +0,2 %
septembre 2018 +0,9 % +0,3 % +0,5 % +0,9 % +1,0 %
octobre 2018 +3,3 % +1,0 % +2,0 % +3,3 % +3,9 %
novembre 2018 +5,79 % +1,9% +3,6% +6,0% +6,8%
décembre 2018 -2,4% -0,8% -1,5% -2,4% -2,7%
janvier 2019 -2% -0,6% -1,2% -2% -2,3%
février 2019 -0,73% -0,30% -0,50% -0,80% -1%
mars 2019 0% 0% 0% 0% 0%
avril 2019 -1,91% -0,7% -1,30% -2,20% -2,50%
mai 2019 -0,6% -0,2% -0,4% -0,7% -0,8%
juin 2019 -0,45% -0,2% -0,3% -0,5% -0,6%
juillet 2019 0% 0% 0% 0% 0%
août 2019 -0,5% -0,1% -0,3% -0,6% -0,7%
septembre 2019 -0,81% -0,2% -0,5% -1,0% -1,1%
octobre 2019 -2,1% -0,6% -1,4% -2,5% -2,5%
novembre 2019 +3% +0,8% +1,8% +3,2% +3,2%
décembre 2019 +0,6% +0,1% +0,3% +0,6% +0,6%
janvier 2020 -0,9% -0,2% -0,5% -1,0% -1,1%
février 2020 -3,3% -0,9% -2,0% -3,5% -4,0%
mars 2020 -4,6% -1,2% -2,7% -4,8% -5,6%
avril 2020 -4,4% -1,1% -2,5% -4,6% -5,4%
mai 2020 -1,3% -0,3% -0,7% -1,3% 1-6%
juin 2020 -2,8% -0,7% -1,5% -2,9% -3,4%
juillet 2020 -0,3% -4,3% -1,6% 0% 0%
août 2020 +1,3% +0,3% +0,7% +1,4% +1,6%
septembre 2020 +0,6% +0,2% +0,4% +0,7% +0,8%
octobre 2020 +4,7% +1,2% +2,6% +4,9% +5,9%
novembre 2020 +1,6% +1,2% +2,6% +4,9% +2,0%
décembre 2020 +2,4% +0,4% +0,9% +1,7% +3,0%
janvier 2021 +0,2% +0,1% +0,1% +0,2% +0,2%
février 2021 +3,5% +0,9% +2,1% +3,7% +4,3%
mars 2021 +5,7% +1,5% +3,4% +5,9% +6,9%
avril 2021 -4,1% -1,2% -2,5% -4,3% -5%
mai 2021 +1,1% +0,3% +0,7% +1,2% +1,4%
juin 2021 +4,4% +1,2% +2,6% +4,6% +5,4%
juillet 2021 +9,96% +2,8% +6,0% +10,3% +11,9%
août 2021 +5,3% +1,6% +3,3% +5,5% +6,3%
septembre 2021 +8,7% +2,7% +5,5% +9,0% +10,2%
octobre 2021 +12,6% +4,5% +9,1% +14,3% +16,1%

Si l'on suit l'évolution à long terme, le prix du gaz a augmenté de 64% entre juillet 2005 et juillet 2018, malgré une baisse entre janvier 2013 et janvier 2016 de 13%. Depuis 2016, le prix du gaz est reparti à la hausse. Puis, à partir de janvier 2019, il est en baisse constante et augmente de nouveau à partir d'août 2020.

Evolution des tarifs réglementés du gaz depuis 2005

Cette augmentation du prix du gaz est aussi accompagnée par une très forte hausse de la TICGN (Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel) qui est la principale taxe sur le gaz. En effet, depuis 2005, la TICGN a augmenté de 565,4% :

Évolution du montant de la TICGN
Année 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
Montant TICGN (/MWh) 1,27€ 2,64€ 4,34€ 5,88€ 8,45€ 10,34€* 12,24€ 14,13€ 16,02€
Évolution d'une année à l'autre - +107,9% +64,4% +35,5% +43,7% +22,4 %* +18,4% +15,4% +13,4%
Évolution depuis 2014 +107,9% +241,7% +363% +565,4% +714,2%* +863,8% +1012,6% +1161,4%

* : Augmentation de la TICGN suspendue et maintenue au niveau 2018, mesure prise par le gouvernement au 1er janvier 2019.

De nouvelles augmentations en 2020 et 2021 ?

Hausse prix du gaz

Il est difficile de prévoir les futures évolutions du prix du gaz pour les années à venir. Toutefois, après avoir baissé entre 2013 et 2016, la tendance est clairement à la hausse pour les prochaines années.

En effet, le prix du gaz (tarif réglementé) est calculé selon une formule qui n'inclut pas les diverses taxes. Le prix du gaz est calculé chaque mois en fonction du prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole (Brent). Après avoir atteint son niveau de prix le plus bas en 2014, le prix du Brent est reparti à la hausse.

D'autre part, dans le calcul du prix du tarif réglementé formulé par la CRE sont inclus les coûts supportés par Engie.

Le calcul du prix du gaz (tarif réglementé) est donc basé sur :

  • Le coût d'approvisionnement en gaz naturel qui dépend du marché de gros : 60% du prix total ;
  • Le coût de stockage qui fluctue en fonction de la saisonnalité : 5% du prix total ;
  • Le coût d'utilisation des réseaux gaz en France : 25% du prix total ;
  • Les coûts de commercialisation : 10% du prix total.

À ces coûts fixes, il faut rajouter également les différentes taxes qui représentent environ 1/3 du prix total de la facture de gaz.

Le fournisseur historique peut d'ailleurs demander chaque mois à la CRE une révision des tarifs réglementés

Vers la fin des tarifs réglementés du gaz

En juillet 2017, après une demande de l'Anode, le Conseil d'état a estimé le maintien du tarif réglementé du gaz contraire à la libre concurrence. Le tarif réglementé du gaz est donc voué à disparaître

Reste au gouvernement de définir les modalités de cette suppression du tarif réglementé qui va concerner près de 5 millions de foyers en France. 

Nul ne peut savoir encore les conséquences pour les particuliers de cette suppression. Il se peut qu'une ouverture totale à la concurrence fasse baisser le prix du gaz.

Une demande similaire a été adressée également au Conseil d'état concernant le tarif réglementé d'électricité proposé par EDF. Toutefois, le Conseil d'état a mésestimé dans ce cas la suppression du tarif régulé.

*Terme fixe de lissage : Explications

Le terme fixe de lissage représente la composante du concept de lissage dans la nouvelle formule tarifaire du Tarif Réglementé d'Engie. En effet, en juillet 2019, un nouveau concept a été intégré au calcul du TRV du gaz : Le concept de lissage.

Ce concept a été mis en place par la CRE, après discussion avec Engie (ex-GDF Suez), pour éviter une trop importante variation du TRV du gaz au cours de l'année.

En effet, quasiment tous les ans, au moment de l'hiver, en prévision d'une possible hausse de la consommation de gaz dans les foyers français, les consommateurs voient le gaz tarif réglementé augmenter. Le concept de lissage, comme son nom l'indique, permet donc de lisser cette augmentation en la répartissant sur toute l'année.

En juillet 2020, il est de nouveau intégré à la formule tarifaire, pour lisser les hausses dues à l'hiver, mais aussi celle due à la reprise d'activité après la crise du coronavirus. Il sera mis en place jusqu'en février 2021.

Mis à jour le