kVA, kW en électricité : comprendre et choisir la puissance ?

La puissance électrique se mesure sur la facture d'électricité en kVA (kilovoltampères) ou sur les appareils électriques en kW (kilowatts). Chaque ménage souscrit une puissance précise pour son compteur électrique et fait face au risque de disjonction si trop d'appareils électriques fonctionnent en simultané. Qu'est-ce que la puissance électrique ? Comment bien la choisir et comment se mesure-t-elle ? Quelle différence entre kVA et kW ?


  • En résumé
  • La puissance électrique représente une quantité d'énergie fournie à un moment donné. Elle est à distinguer de la consommation d'électricité. Par exemple, un radiateur de puissance 1500 W (Watts) consommera en une heure 1500 Wh (wattheures) soit 1,5 kWh (kilowattheures) ;
  • Par souci de simplification, on peut assimiler les kW et les kVA comme mesure de la puissance. Pour un compteur de puissance 6 kVA (kilovoltampères), on ne pourra donc brancher que des appareils électriques dont la puissance cumulée ne dépasse pas 6 000 W (watts), soit 6 kW (kilowatts) ;
  • Environ 70% des ménages ont choisi la puissance 6 kVA, qui convient aussi bien aux petits et moyens logements (moins de 80 mètres carrés) chauffés à l'électricité ou non, qu'aux logements plus grands non chauffés à l'électricité. La puissance 3 kVA est choisie dans les petits studios non chauffés à l'électricité et les puissances 9, 12, 15, 18, 24, 30 et 36 kVA dans les grands logements (souvent chauffés à l'électricité).

Définition : qu’est-ce que le kilovoltampère (kVA) ? Quelle différence avec le kilowatt (kW) ?

Pour commencer, il est essentiel de bien distinguer les deux unités de mesure que sont le kilovoltampère et le kilowatt.

Le voltampère mesure la puissance électrique apparente

Le voltampère (VA) est l’unité qui permet de mesurer la puissance maximale que nécessite le fonctionnement simultané de plusieurs appareils électroménagers (autrement appelée puissance active, exprimée en kW). En d'autres termes, le voltampère mesure la puissance électrique apparente.

En France, le voltampère est utilisé pour définir la puissance des compteurs électriques (ou plus précisément le kilovoltampère, kVA). Pour les besoins énergétiques des particuliers, il est couramment admis qu'un voltampère est égal à un Watt (1 VA = 1 W), c’est pourquoi on exprime la puissance d’un compteur électrique en kilovoltampères (1000 VA = 1 kVA). Il s'agit simplement d'une opération de conversion.

Concrètement, la puissance de compteur souscrite, exprimée en kVA, correspond à un droit de tirage, c'est-à-dire à la puissance maximale que le consommateur peut appeler sur le réseau à un moment donné. 

Par exemple : avec un compteur d’une puissance de 9 kVA, le consommateur peut, à un instant T, appeler au maximum 9 kVA (ou 9000 VA) sur le réseau électrique. L’ensemble des appareils électriques utilisés ne doit pas dépasser une consommation simultanée de 9000 W, au risque de faire disjoncter le système.

Le Watt mesure la puissance électrique réelle (active)

Le Watt, qui porte le nom de son inventeur l’ingénieur écossais James Watt, est l’unité permettant de mesurer la puissance électrique réelle, c’est-à-dire celle utilisée par les appareils électriques en fonctionnement. Il correspond à la consommation d’énergie par un appareil à chaque seconde.

On parle communément de kilowatt (kW) pour exprimer la puissance électrique des appareils électriques (1 kW = 1000 W). Les kilowatts (kW) servent donc à calculer la puissance dite « active ».

La puissance électrique est généralement définie par la formule suivante : Tension (en Volt) X Courant (en Ampère) = Puissance active (en W).

La puissance active correspond à la puissance pouvant être utilisée par un appareil. Pour obtenir une idée des consommations d'appareils, voici une liste des principaux appareils/installations électriques et leur puissance moyenne :

  • une ampoule : 10 W (watts) ;
  • une machine à laver : 2 à 3 kW (kilowatts) ;
  • un radiateur électrique : jusqu’à 2 kW (kilowatts) ;
  • un TGV classique : 9,3 MW (mégawatts) ;
  • un réacteur nucléaire : environ 1 GW (gigawatts) ;
  • la puissance moyenne totale du parc nucléaire français : 0,64 TW (terawatts).

Le watt est différent du kilowattheure (kWh) : ce dernier correspond à la quantité d’énergie qu’un appareil utilise pour fonctionner pendant 1 heure. 

Afin de connaître la consommation annuelle d’un appareil électroménager en kWh, il suffit d’effectuer un simple calcul : puissance de l’appareil en watts X durée d’utilisation quotidienne en heures X durée d’utilisation annuelle en jours et de diviser le tout par 1000. Par exemple, pour un réfrigérateur de 150 W, on peut faire le calcul suivant : 150 W X 24h X 365 jours / 1000 = 1314 kWh par an.

La conversion d'un kVA en kW est facile à réaliser : pour les particuliers et petits professionnels, on admet que 1 kVA = 1 kW. En revanche, pour les gros professionnels, la conversion est plus compliquée car la puissance réactive entre en jeu.

Qu’est-ce que la puissance réactive ? Pour les gros professionnels, un autre élément complexifie la donne : il s’agit de la puissance réactive. Pour obtenir la puissance apparente, on effectue la somme vectorielle de la puissance active (en W) et de la puissance réactive d’un circuit (en voltampères réactifs, soit VAr). Pour les gros professionnels, grands consommateurs d’électricité, la puissance apparente peut être supérieure à la puissance active. Il convient donc de bien prendre cela en compte lors du choix de la puissance de compteur, ou encore de chercher à réduire sa puissance réactive.

Comment bien choisir la puissance d’un compteur en kVA ?

Dans le cadre des tarifs bleus (autre appellation des tarifs réglementés de l’électricité commercialisés par EDF), les consommateurs particuliers peuvent choisir leur puissance de compteur électrique, de 3 à 36 kVA. Généralement, ils optent pour une puissance limitée (de 3 à 12 kVA), qui suffit à couvrir les besoins électriques d’une habitation classique : ainsi, près de 70% des logements en France possèdent un compteur électrique d’une puissance de 6 kVA (selon l’ADEME).

Pour choisir au mieux la puissance du compteur électrique, il convient de se baser sur la puissance cumulée des appareils susceptibles d’être utilisés au même moment, sur la même installation.

Par exemple, si 4 appareils électroménagers d’une puissance de 1 kW chacun sont branchés en même temps, la puissance minimale nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de l’installation électrique est de 4000 W (4 kW). Il faut alors souscrire une puissance de compteur d’au moins 6 kVA (le compteur de 3 kVA ne serait pas suffisant).

Si la puissance de compteur souscrite est sous-estimée, le compteur risque de disjoncter et le courant peut être coupé. Si la puissance souscrite est sur-estimée, cela n'a pas d'incidence particulière, si ce n'est que le prix de l'abonnement est plus élevé.

Il est possible d'estimer la puissance de compteur nécessaire en fonction du logement concerné, de sa surface (pour les particuliers) et des types d’appareils branchés (pour les professionnels).

Puissance de compteur conseillée selon le profil de consommation
Puissance du compteur Profil du consommateur
3 kVA C'est la puissance idéale pour un studio.
Il s'agit de la plus faible puissance de compteur en France.
6 kVA La majorité des ménages français souscrivent une puissance de 6 kVA. Cette puissance convient parfaitement à des logements de petite à moyenne taille chauffés à l’électricité, ainsi qu'à de grands logements non chauffés à l’électricité.
Plus de détails dans notre article : À quelle consommation d’électricité correspond le 6 kVA ?
9 kVA La puissance 9 kVA est très fréquente chez les particuliers gros consommateurs d’électricité (logements de plus de 90 m² chauffés à l’électricité, par exemple).
12 kVA C'est une puissance adaptée pour le chauffage électrique d’une habitation d'environ 200 m², ou si le consommateur utilise des appareils électroménagers énergivores.
15 kVA Cette puissance correspond plutôt à un usage professionnel. Elle est également adaptée aux logements de plus de 200 m² chauffés à l’électricité et dotés d'un équipement spécifique tel qu'une piscine chauffée.
18 kVA Il s'agit d'une puissance généralement utilisée pour alimenter une structure professionnelle. De grandes habitations mal isolées situées en zones rurales peuvent aussi être concernées.
24 kVA Cette puissance est destinée aux professionnels (commerces de taille moyenne, petits hôtels).
30 kVA Une puissance de 30 kVA est adaptée aux professionnels ayant une activité énergivore : la restauration, le commerce réfrigéré (boucherie ou traiteur), ou encore l’hôtellerie.
36 kVA Il s'agit d'une puissance utilisée quasi-exclusivement par les professionnels étant de gros consommateurs d’électricité (métiers de la restauration, petites exploitations agricoles, grands commerces).

Existe-t-il des puissances supérieures à 36 kVA ? Si la consommation électrique excède 36 kVA, il s’agit alors d’un « profil tarif jaune » de consommateur professionnel. Les tarifs réglementés jaunes et les tarifs verts ont disparu le 31 décembre 2015. Il est possible d’obtenir plus d’informations sur la fin des tarifs réglementés pour certains professionnels.

Les nouvelles puissances disponibles avec le compteur Linky

Le compteur communicant Linky donne la possibilité aux consommateurs de profiter d'offres ayant des puissances et options tarifaires bien plus précises que celles qui existaient déjà avec les précédents compteurs (électromécanique et électronique).

La configuration des options tarifaires préexistantes (Base, HP/HC) sont toujours valides avec ce nouveau compteur mais offre comme principal avantage de s'adapter aux besoins plurielles des différentes consommations d'électricité. C'est-à-dire que l'on peut souscrire à une puissance en 1, 2, 4, 5, 7, 8, 10 kVA etc alors qu'avec les anciens compteurs le choix devait obligatoirement se faire entre une puissance de 3, 6, 9 ,12 kVA etc.

De ce fait, si une puissance de compteur en 7 kVA convient mieux au consommateur, il ne sera plus forcé de choisir une puissance en 9 kVA (dans la mesure où il possède un compteur Linky et que son fournisseur propose une offre de ce type).

Avec cette possibilités-là, le fournisseur Total Direct Energie innove en proposant à ses clients, toutes les puissances de compteurs possibles à travers l'ensemble de ses offres. Il est possible également avec Total Direct Energie de profiter d'une réduction de 10% sur le prix de l'électricité HT par rapport au tarif réglementé. Plus d'informations au 09 74 59 46 79 (rappel gratuit).

Quelle différence entre puissance souscrite et puissance de raccordement pour un compteur électrique ?

raccordement installation électricité

La puissance de raccordement et la puissance souscrite sont deux notions bien distinctes :

  • la puissance de compteur souscrite (entre 3 et 36 kVA) est fixée par le contrat de fourniture d’énergie signé entre le consommateur et son fournisseur ;
  • la puissance de raccordement, quant à elle, correspond à la puissance maximale théorique pouvant être supportée par une installation électrique. Elle est définie par Enedis, gestionnaire du réseau électrique en France, lors de l’opération de raccordement du logement (le plus souvent lors de sa construction).

De fait, la puissance de compteur souscrite est toujours inférieure à la puissance de raccordement. Ainsi, un consommateur peut très bien choisir une puissance de compteur de 9 kVA alors que sa puissance de raccordement au réseau Enedis est de 36 kVA. En revanche, l’inverse n’est pas possible : la puissance de compteur souscrite ne peut pas être supérieure à la puissance de raccordement.

Il est tout à fait possible de changer de puissance de compteur. Pour cela, il suffit de s'adresser à son fournisseur d'électricité. Cette opération est facturée au client et requiert l'intervention d'un technicien Enedis pour les compteurs électromécaniques et électroniques. Toutefois, elle peut s'effectuer à distance pour un compteur Linky, et son coût est alors moins important.

Le changement de puissance de compteur est-il le seul moyen de réaliser des économies sur ses factures d'électricité ?Il existe plusieurs façons de réduire le montant de ses factures. Pour les connaître et en bénéficier gratuitement, il suffit de contacter un conseiller expert Selectra au 09 73 72 25 00 rappel gratuit. Cette ligne est ouverte du lundi au vendredi de 8h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h.

Quel est l’impact de la puissance du compteur en kVA sur ma facture d’électricité ?

dépenses facture électricité

Le montant total de la facture d’électricité n’est pas le même selon la puissance de compteur souscrite. En effet, le prix de l’abonnement dépend de deux facteurs :

  1. la puissance du compteur électrique (en kVA) : plus la puissance de compteur souscrite est élevée, plus le prix de l’abonnement (qui correspond à la partie fixe de la facture) est haut. À travers l’abonnement, le consommateur paie la réservation de puissance auprès du réseau de distribution d’Enedis, et non le nombre de kWh réellement consommés ;
  2. l’option tarifaire souscrite : les particuliers peuvent choisir l’option base (le prix de l’électricité demeure le même 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7) ou l’option heures creuses (le prix de l’électricité est plus bas durant 8 heures par jour, souvent sur la plage horaire nocturne entre 22h et 6h). L’abonnement est plus onéreux pour l’option heures creuses.

L'offre phare d'EDF est le tarif réglementé de l'électricité, appelée également Tarif Bleu EDF. Voici le détail des coûts d’abonnement EDF de cette offre selon la puissance de compteur :

Tarifs réglementés d’EDF : prix de l’abonnement selon la puissance de compteur souscrite
edf
Tarifs réglementés EDF
3004
Puissance de compteur Abonnement annuel "Base" (en € TTC)
3 kVA 99.12 €
6 kVA 121.20 €
9 kVA 143.64 €
12 kVA 166.20 €
15 kVA 187.44 €
18 kVA 210.72 €
24 kVA 262.08 €
30 kVA 310.80 €
36 kVA 355.92 €

Planète Oui se distingue de la concurrence en ce qu’il propose une réduction sur le prix de l’abonnement HT et non sur le kWh d’électricité. Cette offre est donc particulièrement avantageuse pour les petits consommateurs d’énergie, dont la part fixe de la facture représente un poste de dépense non négligeable. Voici donc, pour comparaison, les prix de l’abonnement selon la puissance de compteur souscrite avec l’offre Eco du fournisseur d’électricité verte Planète Oui :

Planète Oui - Offre Eco : prix de l’abonnement selon la puissance de compteur souscrite
planete-oui
Offre Eco
09 87 67 55 21
rappel gratuit
Puissance de compteur Abonnement annuel "Base" (en € TTC)
3 kVA 82.13 €
6 kVA 100.73 €
9 kVA 119.53 €
12 kVA 138.53 €
15 kVA 156.42 €
18 kVA 176.04 €
24 kVA 218.90 €
30 kVA 259.74 €
36 kVA 297.74 €

Le choix de la puissance de compteur est déterminant pour réaliser des économies sur ses factures d’énergie, tout comme la comparaison des offres des fournisseurs. Pour plus d’informations, il suffit de consulter l’article « Choisir la bonne puissance de compteur électrique ».

L'option tarifaire heures creuses n'est pas disponible pour les compteurs d'une puissance de 3 kVA : elle n'est disponible que pour les compteurs d'une puissance égale ou supérieure à 6 kVA.

Liste des puissances en kW des appareils électriques du quotidien

Il est intéressant de connaître la puissance des principaux appareils électroménagers utilisés au quotidien : cela permet d'estimer la puissance électrique apparente, c'est-à-dire la puissance de compteur à souscrire.

La puissance des appareils électriques est toujours indiquée sur l'étiquette énergie accolée sur le produit lors de sa vente. Celle-ci propose un classement des appareils du plus performant au plus énergivore. Ainsi, choisir des appareils étiquetés de A à A+++ permet de réaliser des économies d'électricité au quotidien, de façon simple.

Puissance des principaux appareils électriques du quotidien (en kW)
Appareil électrique Puissance électrique
Radio-réveil 0,003 à 0,006 kW
Rasoir électrique 0,008 à 0,012 kW
Ampoule 0,01 kW
Hotte 0,07 à 0,15 kW
Ordinateur à écran plat 0,07 à 0,8 kW
Télévision LCD 0,1 à 0,25 kW
Réfrigérateur combiné 0,15 à 0,35 kW
Télévision écran plasma 0,25 à 0,35 kW
Plaques de cuisson électriques 0,45 à 3 kW
Cafetière 0,5 à 1 kW
Grille-pain 0,5 à 1 kW
Sèche-cheveux 0,5 à 2 kW
Aspirateur 0,65 à 1,2 kW
Fer à repasser 0,75 à 1,1 kW
Tondeuse à gazon 1 à 1,5 kW
Four à micro-ondes 1,5 à 2 kW
Friteuse 1,5 à 2 kW
Lave-vaisselle 1,2 kW
Four électrique 2 à 2,5 kW
Lave-linge 2 à 3 kW
Chauffe-eau électrique 1 à 2,5 kW
Sèche-linge 2,5 à 3 kW
Chauffage électrique 0,1 kW par mètre carré de surface à chauffer.

Comment connaître la puissance d’un compteur électrique ? Cette information est toujours stipulée sur les factures d’électricité envoyées par le fournisseur. Sur le compteur Linky, il est également possible d’y accéder en appuyant sur les touches + etde façon successive. Sur un compteur électronique, il suffit d’appuyer à plusieurs reprises sur le bouton bleu « Défilement ». Enfin, sur un compteur électromécanique, la puissance est indiquée en ampères, il convient donc de convertir la donnée en kVA.

Profitez de 10% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec Total Direct Energie, profitez d'une remise de 10% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne

Mis à jour le
 

Sur le même sujet :