Vous êtes ici

Enquête : faut-il choisir Enercoop comme fournisseur d’électricité ?

Enercoop n’est pas un fournisseur comme les autres. Cette Société Coopérative d’Intérêt Collectif ambitionne de construire un véritable projet démocratique : la "réappropriation citoyenne de l’énergie" à travers un modèle énergétique novateur, responsable et local. Au cœur du projet : 10 coopératives régionales dans l’Hexagone, des producteurs locaux et des consommateurs "militants". À la clef, c’est une énergie 100% verte – c’est-à-dire provenant de sources d’énergies renouvelables.

Alors, engagement citoyen, électricité de qualité et écologique ou effet de mode à l’heure de la transition énergétique ? Les offres d’Enercoop valent-elles vraiment le coup ? Zoom sur l’un des fournisseurs d’électricité les plus originaux du marché.


  • Le réseau Enercoop en quelques chiffres (janvier 2017) :
  • Chiffre d’affaires : 24 677 000 (2015).
  • 140 salariés permanents.
  • 42 000 clients dans l’Hexagone.
  • 124 producteurs locaux : (hydrauliques, éoliens, photovoltaïques et biogaz).
  • Quantité totale produite : 100 Gigawattheures.
  • 47% de la production fournie par des installations détenues par des collectivités locales.
  • 1 coopérative nationale.
  • 10 coopératives locales en Languedoc-Roussillon, Nord Pas-de-Calais Picardie, Rhône-Alpes, Champagne-Ardenne, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Aquitaine, Normandie et Midi-Pyrénées.
L'électricité verte, qu'est-ce ce que c'est ?
l'électricité verte

Est appelée électricité verte toute électricité provenant d’une énergie renouvelable. Il existe cinq familles d’énergies renouvelables : l’énergie solaire (photovoltaïque, solaire, thermique…), l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique, la biomasse (bois énergie, biocarburants…) et la géothermie. En France, la plus grande part de la production verte est représentée par l’énergie hydraulique (75% des énergies renouvelables et 12% de la production totale d’électricité).

I. Une électricité 100% verte et locale

A. Le choix d’une production 100% renouvelable

Enercoop est né en 2005 de la volonté d’acteurs militants (Greenpeace, Biocoop, Hespul, le CLER dit Réseau pour la transition énergétique, les Amis de la Terre et la Nef). Les fées qui se sont penchées sur le berceau de la société coopérative n’ont donc pas manqué de lui insuffler une identité 100% écologique et renouvelable. À l’avant-garde des offres d’électricité vertes et ayant anticipé la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, Enercoop compte dès lors bien se démarquer de ses concurrents. Et de fait, il se revendique comme le seul fournisseur s’approvisionnant à 100% auprès de producteurs d’énergies renouvelables. Vrai ou faux ? Si elle n’est pas la seule à proposer des offres vertes, la SCIC mise tout sur un circuit court garantissant à ses clients une production locale et entièrement renouvelable.

Nous vendons des tomates bio, nos concurrents vendent des tomates aux pesticides avec une étiquette bio. Aucun fournisseur, pas même nous, ne peut garantir qu’un client reçoit 100 % d’électricité verte chez lui, puisque les électrons d’origine nucléaire, fossile ou renouvelable se mélangent une fois injectés dans le réseau de transport d’électricité. Mais ce que nous garantissons, c’est la destination des euros dépensés par nos clients.

Simon Cossus, directeur général d’Enercoop Languedoc-Roussillon

Enercoop, c’est d’abord le choix d’un "modèle énergétique responsable". Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Un approvisionnement 100% renouvelable auprès de producteurs locaux. La SCIC achète des garanties d’origine et de l’électricité à ses 85 producteurs locaux répartis sur le territoire métropolitain. En outre, Enercoop achète uniquement son électricité en France. À l’inverse, les autres fournisseurs qui proposent des offres vertes s’approvisionnent à l’ARENH (Accès Régulé à l'Électricité Nucléaire Historique). Ce système a été mis en place pour permettre aux concurrents d’EDF d’acheter à ce dernier un prix correspondant aux coûts de la production nucléaire. À côté de cet approvisionnement, les fournisseurs achètent des garanties d’origine à des producteurs d’électricité verte français ou européens. En effet, les garanties d’origines des autres fournisseurs sont souvent achetées à l’étranger, notamment en Allemagne. L’achat de l’électricité est ainsi séparé de l’achat des garanties d’origine, ce qui n’est pas le cas pour Enercoop.

Zoom sur... les garanties d’origine
prise de courant écologique

L’électricité peut être issue de sources dites renouvelables et avoir une origine "verte". Mais lorsqu’elle est injectée sur les différents réseaux, il n’est plus possible de les distinguer des ressources provenant d’un mode de production dit classique. Ainsi, la traçabilité de l’électricité qui circule sur le réseau est impossible à établir. Pour certifier du caractère renouvelable de leur électricité, les fournisseurs achètent des garanties d’origine (GO). Il s’agit d’un certificat permettant de s’assurer de l’origine verte d’une production d’énergie. Elle est émise par un producteur, certifiée par un organisme désigné par l’État et utilisée pour prouver le caractère écologique de l’énergie injectée au profit du consommateur final.

Du producteur au consommateur final : comment l'électricité verte arrive-t-elle dans les foyers de consommation avec Enercoop ?

  • Les producteurs d'énergies renouvelables produisent de l'électricité. Cette électricité est injectée dans le réseau de distribution.
  • La production des autres énergies non renouvelables (fossile, nucléaire, etc.) est également injectée dans le réseau de distribution.
  • Le client reçoit un mix énergétique via le réseau de distribution commun.

B. Une électricité locale et made in France

L’ambition d’Enercoop est simple : permettre aux consommateurs d’avoir accès à une énergie "écologique, éthique et locale". C'est que le développement local est au cœur de la stratégie de ce fournisseur alternatif. Pour pouvoir être au plus près des enjeux des territoires, Enercoop fonctionne sur la base de 10 coopératives réparties partout dans l’Hexagone : Île-de-France (antenne nationale), Languedoc-Roussillon, Nord Pas-de-Calais Picardie, Rhône-Alpes, Champagne-Ardenne, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Aquitaine, Normandie et Midi-Pyrénées. Chaque coopérative locale fonctionne comme une entreprise avec ses spécificités et sa propre organisation locale. Les coopératives ont vocation à accompagner la transition énergétique de leur territoire en soutenant des "projets citoyens de production". Pour ce faire, elles passent des contrats d'approvisionnement avec des producteurs de leur région, dont certains sont sociétaires de la coopérative. À noter, les clients peuvent également devenir sociétaires moyennant une participation de 100 euros par part.  

Le réseau Enercoop
Coopérative locale Informations générales Contacts
Champagne-Ardenne

Date de création : 2009
Directeur : Emmanuelle SAMMUT
335 sociétaires et 228 clients en 2014

Première coopérative créée en région, elle est impliquée dans un programme de 5 ans
de lutte contre la précarité énergétique dans le département des Ardennes.

23 Rue André Dhôtel
08130 Attigny
03 10 29 00 00
contact@enercoop-ardennes.fr

Site internet : http://ardennes-champagne.enercoop.fr/

Nord Pas-de-Calais Picardie 

Date de création : 2011
Directeur : Guillaume JOURDAIN
1 000 clients et 400 sociétaires en 2015

Dans le cadre de la "Troisième Révolution Industrielle" lancée par la région Nord Pas-de-Calais, les partenariats avec les structures locales citoyennes ont été renforcés au sein d’un pôle de coopération.

235 Boulevard Painlevé
59000 Lille
03 62 27 97 50
contact@npdcpicardie.enercoop.fr

Site internet : https://npdcpicardie.enercoop.fr/

Languedoc-Roussillon

Date de création : 2012
Directeur : Simon COSSUS
1 700 clients et 700 sociétaires en 2016

En février 2014, la région Languedoc-Roussillon est entrée au capital de la coopérative. 

15 rue du Faubourg de Nîmes
34000 Montpellier
09 72 12 64 03
contact@enercoop-languedoc.fr

Site internet : https://languedoc.enercoop.fr/

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Date de création : 2013
Directrice : Clémentine THIERRY
200 sociétaires et 1 700 clients en 2016

En 2015, la coopérative a remporté le 1er prix régional des Trophées RSE dans la région PACA. La Région PACA est également entrée au capital de la coopérative.

28 boulevard National
13001 Marseille
04 84 25 89 19
contact@paca.enercoop.fr

Site internet : https://paca.enercoop.fr/

Bretagne    

Date de création : 2013
Directeur : Nicolas DEBRAY 
500 sociétaires et 2 000 clients en 2014

Parmi les sociétaires et clients d’Enercoop, on compte des collectivités locales ou des acteurs publics locaux à l’instar de la ville de Lorient et  du Syndicat Départemental d’Énergie 35.

6 bis Avenue Louis Barthou
35000 Rennes
02 30 96 65 83
nicolas.debray@enercoop-bretagne.fr

Site internet : 
http://bretagne.enercoop.fr/

Aquitaine Date de création : 2014
Directeur : Yohann DIDIER
350 sociétaires et 1 500 clients en 2016

87 quai des Queyries
33100 Bordeaux
yohann.didier@enercoop-aquitaine.fr

Site internet : https://aquitaine.enercoop.fr/

Rhône-Alpes 

Date de création : 2014
Directeur : Frédéric MARILLIER
3 800 clients et 1 500 sociétaires en 2016

Parmi ses projets, Enercoop Rhône-Alpes a finalisé le diagnostic collectif de 13 magasins Satoriz et Biocoop en Rhône-Alpes, en partenariat avec des bureaux d’études.    

31 rue Gustave Eiffel
38000 Grenoble
04 56 40 04 20
contact@enercoop-rhone-alpes.fr

Site internet : 
https://rhone-alpes.enercoop.fr/

Midi-Pyrénées   Date de création : 2015
Directeur (bénévole) : François RICHER 

26/28 rue Marie Magné
31300 Toulouse
05 32 50 04 90
bonjour@enercoop-midi-pyrenees.fr

Site internet : https://midipyrenees.enercoop.fr/

Normandie  Date de création : 2015 
Directeur : Laurent Ouvrard
66 sociétaires en 2015

45 avenue Robert Hooke
76800 Saint-Etienne du Rouvray
02 32 80 99 80
contact@normandie.enercoop.fr

Site internet : 
http://normandie.enercoop.fr/

C. La primauté de l’hydroélectricité sur les autres sources d’énergies renouvelables

Les énergies renouvelables

Enercoop travaille directement avec des producteurs locaux indépendants pour garantir une meilleure traçabilité des sources d’approvisionnement. Le fournisseur alternatif privilégie ainsi une énergie 100% française – à l’inverse de ses concurrents qui sont nombreux à acheter des garanties d’origine à l’étranger. Mais la SCIC ne déroge pas à la règle : comme chez les autres fournisseurs, l’électricité verte proposée par Enercoop provient en grande partie de sources hydrauliques. Ainsi, en 2015, il y avait 48 producteurs hydrauliques sur les 85 avec qui Enercoop collabore..

L’hydroélectricité est une source d’électricité renouvelable mature avec des coûts de production très peu élevés. Il s’agit de la première – et de la plus ancienne – source d’énergie électrique renouvelable dans l’Hexagone. La France dispose du deuxième parc hydroélectrique en Europe, après la Norvège. Le principe de l’hydroélectricité est simple : elle récupère la force motrice des cours d’eau, des chutes voire des marées pour la transformer en électricité. Il existe deux types d’installations hydroélectriques : celles "au fil de l’eau" qui font passer dans une turbine tout ou partie du débit d’un cours d’eau en continu et celles qui nécessitent des réserves d’eau ("par éclusées" ou "de lac"). Dans tous les cas, les deux types d’installations nécessitent des barrages.

Mais l’hydroélectricité est une source d’électricité établie de longue date. Il y a dès lors peu de marges de manœuvre pour augmenter les capacités en France – bien qu’une grande partie du parc doive être modernisée. En soi, l’intérêt de soutenir une filière déjà très rentable est donc limité et discutable. Pour pouvoir agir sur le développement des énergies renouvelables, il conviendrait de soutenir davantage les filières émergentes, à l’instar du photovoltaïque, de l’éolien ou encore de la biomasse. Pourtant, force est de constater que toutes les offres d’électricité verte – Enercoop y compris - ont un mix énergétique composé en large majorité par l’hydroélectricité.

Enfin, l’impact de l’hydroélectricité sur l’environnement est fortement décrié par les associations écologistes : en effet, les installations hydroélectriques peuvent avoir un effet perturbateur sur le milieu naturel aquatique et sur les écosystèmes (passages des poissons migrateurs, sédiments, etc.).

Pourquoi l’hydroélectricité est-elle si appréciée des fournisseurs ?

Pour vendre de l'électricité verte, le fournisseur doit acheter des garanties d'origine auprès de producteurs verts. Or, les énergies alternatives (photovoltaïque, éolien, biomasse...) bénéficient dans leur grande majorité de tarifs de rachat attractifs, EDF étant contraint d'acheter l'électricité à un prix élevé fixé par l'État, le surcoût étant compensé par le produit de la CSPE, une taxe sur l'électricité. Les producteurs bénéficiant de tarifs de rachat n'ont aucun intérêt à vendre des garanties d'origine, dont le produit de vente viendrait se déduire des recettes des tarifs de rachat. Ainsi, seuls l'hydroélectricité (dont la majorité des productions ne bénéficie pas de tarif de rachat) et les quelques rares producteurs d'énergies alternatives sortis du système des tarifs de rachat ont des certificats de garantie d'origine à vendre.

II. L’électricité verte la plus chère du marché

A. Les offres d’Enercoop

La SCIC propose des offres d’électricité à destination des particuliers et des professionnels. Il s’agit d’offres à prix fixes pendant une durée d’un an puis révisables une fois par an. Les prix peuvent évoluer sur décision de l’assemblée générale des sociétaires. Les nouveaux prix sont communiqués aux clients Enercoop un mois avant leur application. La facture Enercoop est bimestrielle et est établie sur la base d’estimation, avec réajustement par relevé de compteur au moins une fois par an. La facture Enercoop est électronique, avec possibilité pour le client de demander un envoi postal.

Enercoop ne propose pas de tarif Heures Pleines / Heures Creuses : le fournisseur juge en effet que ces différences ont été introduites pour lisser la demande d'électricité et favoriser le nucléaire. Il n’existe donc qu’une option tarifaire, et donc un tarif par puissance.

L'offre Enercoop pour les particuliers -  
Puissance Abonnement annuel TTC base Prix du kWh TTC base
3    
6    
9    
12    
15    
18    
24    
30    
36    
L'offre Enercoop pour les professionnels -  
Puissance Abonnement annuel TTC base Prix du kWh TTC base
3    
6    
9    
12    
15    
18    
24    
30    
36    

B. Des prix très élevés par rapport aux autres offres vertes du marché

ampoule électricité verte

Les offres d'Enercoop sont les plus chères du marché

Le made in France a un prix : les offres de la SCIC sont beaucoup plus chères que celles des autres fournisseurs proposant une électricité verte (un surcoût de 17,5% par rapport à EDF*). Comme le note l’association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir "Enercoop fixe ses tarifs en fonction des coûts et non des opportunités du marché. Un choix militant mais onéreux."

*Pour un ménage français moyen (6kVa et 2597 kWh en base / 6kVa et 2604kWh HP + 2067 kWh HC) en avril 2017.

L’offre d’Enercoop est la plus chère du marché et semble réservée aux foyers les plus aisés. Mais alors, comment le fournisseur alternatif justifie-t-il ces prix de l’électricité élevés ? Le choix militant ! Il s’agit d’une SCIC dont les profits sont intégralement reversés dans le développement d’énergies renouvelables et la protection de l’environnement. Les clients peuvent devenir sociétaires et participer à la gouvernance de l’entreprise, au même titre que les producteurs d’énergies renouvelables et les acteurs du monde associatif. L’offre 100% verte d’Enercoop est donc plutôt destinée aux consommateurs très engagés. Mais encore faut-il avoir les moyens de régler une facture – certes verte – mais bien plus élevée !

De fait, nombreux sont les internautes à discuter sur les forums des prix particulièrement élevés proposés par Enercoop. Certains, qui avaient fait le choix d’Enercoop pour son action en faveur de l’environnement, prennent parfois la décision de ne plus souscrire l’offre de la SCIC et d’opter pour un fournisseur alternatif moins cher. Aussi, les consommateurs souhaitant se tourner vers des offres vertes tout en préservant leur porte-monnaie peuvent opter pour Planète Oui et Lampiris (pour les petits consommateurs) ou Direct Énergie. Ces trois fournisseurs proposent une électricité verte à des prix bien inférieurs aux tarifs réglementés de vente d’EDF

Comparaison entre les offres vertes de différents fournisseurs

Exemple en juin 2016 d’un foyer de 4 personnes vivant à Bordeaux, dans un logement de 110 m2 et équipé d’un compteur 6kVa. Pour une présence essentiellement le soir et le week-end, cette famille a une consommation annuelle moyenne d’électricité de 18 766 kWh par an. Si elle veut recevoir une offre 100% verte, elle peut opter entre différentes offres dont les suivantes.

Des offres d'électricité verte pour un foyer composé de quatre personnes personnes à Bordeaux (en juin 2016)
Fournisseur Offre

Tarif annuel TTC
(abonnement + consommation)

Plus d’informations
Offre Electricité 2 775,73€ TTC/an Appeler / Me faire rappeler
Pur Jus 2 854,55€ TTC/an Appeler / Me faire rappeler
Electricité 100% renouvelable 2 894,09€ TTC/an Appeler / Me faire rappeler
Offre renouvelable 2 979,71€ TTC/an Contacter EDF
Offre particuliers 3 265,81€ TTC/an Contacter Enercoop

Source : https://comparateur.selectra.info/ (mars 2016)

III. L’engagement citoyen à l’heure de la transition énergétique

A. Une SCIC avec des sociétaires engagés

consommateurs

Souscrire une offre d’Enercoop, c’est aussi faire le choix de l’engagement militant. Car le client Enercoop n’est pas un client traditionnel – il est consommacteur et citoyen. Il s’inscrit au cœur d’un projet de société, celui de faire changer les lignes en matière de consommation d’énergie. Pour donner une voix aux consommateurs, Enercoop a fait le choix à sa création d’une forme juridique originale : la Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).

Le fournisseur alternatif se revendique, à cet égard, du courant de l’économie sociale et solidaire (ESS) qui regroupe des organisations cherchant à concilier les activités économiques et l’utilité sociale. Le principe est simple : placer l’homme et non le capital au cœur du projet. Les organisations de l'ESS adhèrent notamment à des valeurs fondatrices telles que la recherche d’une utilité collective, la non-lucrativité ou la lucrativité limitée mais encore la gouvernance démocratique. Selon les données de l’INSEE, le secteur de l’économie sociale et solidaire représente près de 10% des emplois salariés en France.

Fidèle à ces valeurs, Enecoop réunit 6 parties prenantes au sein de son organisation : les producteurs, les consommateurs, les salariés, les partenaires, les porteurs de projet et les collectivités locales. Chaque partie prenante est représentée au conseil d’administration par un ou plusieurs administrateurs. Les consommateurs ayant souscrit une offre Enercoop, qu’ils soient particuliers ou professionnels, peuvent, s’ils le souhaitent, devenir sociétaires de la coopérative la plus proche de chez eux*. Pour ce faire, ils achètent une ou plusieurs parts de capital selon leurs souhaits – une part de capital s’élevant à 100 euros. Mais au sein de la gouvernance d’Enercoop, chaque personne (physique ou morale) représente une seule voix et chaque voix est nominative. Ensemble, personnes physiques et organisations, ambitionnent de créer un modèle "démocratique, transparent et citoyen". Les décisions sont entièrement décentralisées et portées par les coopératives régionales pour un développement local et durable. Enfin, la gouvernance d’Enercoop prévoit un réinvestissement de plus de la moitié des bénéfices dans les énergies renouvelables et les actions en faveur de l’environnement.

sociétaires

Les coopératives régionales fonctionnent donc sur un mode participatif : elles font office d’espaces de dialogue dans lesquels les consommateurs peuvent venir échanger, débattre mais également participer à la mise en œuvre de projets énergétiques pour leur région. Elles aident également les consommateurs à "consommer mieux mais moins", en favorisant les services de maîtrise de la consommation d’énergie.

*N.B. Tous les clients d’Enercoop ne sont pas sociétaires de la SCIC.

B. Un projet citoyen et démocratique dans les territoires

L'engagement d'Enercoop en faveur de l'environnement

Enercoop a vocation à regrouper des consommacteurs engagés et citoyens

Enercoop est donc bien plus qu’un fournisseur alternatif d’énergie. C’est un acteur militant des territoires regroupant en son sein des consommacteurs – particuliers, professionnels, producteurs d’énergie – qui ont vocation à changer le paysage énergétique de leur région. Les consommateurs intéressés par Enercoop doivent donc avoir conscience qu’ils ne souscrivent pas seulement une offre d’énergie mais participent à la construction d’un modèle démocratique et citoyen entièrement tourné vers les énergies renouvelables et la protection de l’environnement.

Pourquoi un tel engagement d’Enercoop ? Rien ne relève du hasard. Le fournisseur alternatif est né de la volonté d’acteurs écologistes (Greenpeace, Biocoop, Hespul, le CLER dit Réseau pour la transition énergétique, les Amis de la Terre et la Nef). Enercoop, c’est surtout une identité 100% militante et écologiste. Projection de films débats, animation de conférences, organisation de marches citoyennes, manifestations, réunions publiques, soirées thématiques mais aussi promotion d’événements culturels ou de marchés de Noël... Enercoop s’engage sur tous les fronts, ses clients et ses sociétaires avec. Les particuliers et les professionnels intéressés par la logique associative y trouveront donc leur compte mais pour un prix de l’électricité très élevé !

Pourtant, certaines organisations altermondialistes, parmi lesquelles ATTAC, décrient Enercoop qui ne serait réservé qu’aux populations les plus aisées et ne serait donc qu’un mirage pour la construction de projets de territoire : "Choisir l’option Enercoop n’est possible que pour des citoyens engagés et suffisamment aisés pour pouvoir se permettre un surcoût notable du poste électricité. Il est difficile d’imaginer une campagne d’Attac qui ne concernerait qu’une fraction de la population, la plus aisée ; une recommandation à acheter plus cher l'électricité serait difficilement compréhensible et hors de portée pour un grand nombre de personnes dont la préoccupation essentielle est d'arriver à boucler les fins de mois."(ATTAC).

Alors, faut-il choisir Enercoop comme fournisseur d’électricité ? Tout dépend de votre porte-monnaie et de votre niveau d'engagement !

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus