Baisse du gaz : Evolution du prix du gaz en 2019

Comment profiter de la baisse du prix du gaz ?Appeler le 09 73 72 25 00 (Service Selectra) et bénéficiez d'offres de gaz moins chères
Rappel immédiat et gratuit Annonce

Baisse du gaz

Bonne nouvelle ! Le prix du gaz baisse de nouveau de 0,81% au 1er septembre 2019. Cette baisse est dû à l’application de la nouvelle formule tarifaire du tarif réglementé du gaz. Elle suit la tendance à la baisse du gaz qui a lieu depuis le mois de juillet. Mais quelles sont les raisons de ces diminutions du prix du gaz ? Comment les consommateurs peuvent en profiter ? Que pouvons-nous attendre de la suite du second semestre 2019 ?


Baisse du prix du gaz de 2,1% TTC au 1er octobre 2019

Baisse du prix du gaz de 2,1% TTC au 1er octobre 2019

C'est encore une bonne nouvelle pour les consommateurs français, le tarif réglementé d'Engie baisse de nouveau au 1er octobre 2019 !

Comme pour le mois de septembre, cette baisse du gaz est dû à la diminution du terme fixe de lissage, de -2,9€/MWh.

Combinée à l'augmentation de +1,6€/MWh des coûts d'approvisionnement d'Engie, nous obtenons une baisse du TRV du gaz de -1,3€/MWh, ce qui correspond à une diminution de -2,1% TTC par rapport au prix du gaz de septembre.

Cette baisse se répercute sur la facture annuelle de gaz, de la manière suivante :

Baisse du gaz : Impact de la baisse du 01/10/2019 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif (usage) Pourcentage de baisse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
-0,6%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
-1,4%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
-2,5%

Quelle que soit la solution, la manière la plus simple de profiter de la baisse du gaz, est de souscrire à une offre à prix bloqué. En effet, sur ce type d'offre, le prix est fixé dès la souscription et reste valable pendant toute la durée du contrat. La durée peut varier entre 1 et 4 ans.

Plus d'infos en contactant le comparateur Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit).

Le prix du gaz baisse encore de 0,81% TTC au 1er septembre 2019

Au mois d'août, le prix du gaz a baissé de 0,5% TTC dû à la baisse du coût d'approvisionnement d'Engie.

Ce mois-ci, la baisse du gaz est surtout dû à la baisse du terme fixe de lissage. Pour rappel, depuis le mois de juin 2019, Engie et la CRE ont introduit le concept de lissage au calcul du tarif réglementé. Ce concept permet de répartir l'augmentation annuelle du prix du gaz en fin d'année, sur toute l'année et ainsi éviter aux consommateurs de subir des variations trop importantes.

Comme indiqué dans le tableau sur le concept de lissage, ci-dessous, le terme fixe a baissé de -0,8 €/MWh au 1er septembre. En revanche, le coût d'approvisionnement a augmenté de 0,3 €/mWh. En cumulant ces deux variations, nous obtenons une baisse du gaz de -0,5 €/MWh, ce qui correspond à -0,91% HT soit -0,81% TTC.

Concrètement, cela se répercute sur la facture annuelle de gaz de la manière suivante :

Baisse du gaz : Impact de la baisse du 01/09/2019 sur la facture annuelle du gaz en fonction des tarifs
Tarif (usage) Pourcentage de baisse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
-0,2%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
-0,5%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
-1,0%

Le mois d'août suit la tendance à la baisse du gaz : -0,5% TTC au 1er août 2019

Pour rappel, depuis le mois de juillet, le concept de lissage a été appliqué à la nouvelle formule tarifaire du Tarif Réglementé du gaz. La CRE, en collaboration avec Engie, a décidé d'appliquer ce nouveau calcul pour éviter de trop gros écarts de tarifs du gaz tout au cours de l'année.

En effet, tous les ans en prévision de l'hiver et donc d'une possible augmentation forte de la consommation de gaz dans les foyers français, le gaz tarif réglementé, augmentait au dernier trimestre de l'année, ce qui pouvait porter un coup dur au porte-feuille des consommateurs.

Avec ce nouveau concept, Engie et la CRE ont pour but de répartir cette augmentation du TRV du gaz. Le prix du gaz évolue donc de manière beaucoup plus linéaire.

Comme vu plus bas, il n'était pas prévu de baisse pour le mois d'août 2019.

Cette baisse du gaz de -0,5% TTC en moyenne, est donc une bonne surprise pour les consommateurs français. Elle est dû à une baisse du coût d'approvisionnement d'Engie, lié à une diminution du prix du gaz sur les marchés de gros. Elle se décompose ainsi :

  • une baisse du coût d'approvisionnement de -1,6€/MWh ;
  • une hausse de +1,3€/MWh dû au nouveau concept de lissage.

Après calcul, la CRE obtient une baisse du tarif moyen de -0,3€/MWh, ce qui correspond à pourcentage de diminution de -0,55% en moyenne.

La Commission de Régulation de l'Énergie nous fournit un tableau récapitulatif sur l'évolution future du concept de lissage jusqu'à février 2020 :

Évolution du prix du gaz par rapport au concept de lissage de Juil-2019 à Fév-2020
Mois Valeur du concept de lissage en c€/kWh
Juil-2019 + 0,340
Août-2019 + 0,470
Sept-2019 + 0,390
Oct-2019 + 0,100
Nov-2019 - 0,039 
Déc-2019 - 0,039
Janv-2020 - 0,039
Fév-2020 - 0,309

Si le prix du gaz sur les marchés continue de diminuer ainsi, les consommateurs auront donc peut-être la chance de voir le TRV du gaz baisser tout au cours de l'année.

Dans le tableau ci-dessous, nous indiquons l'évolution du TRV du gaz en fonction de chaque tarif (Base, B0, B1) :

Baisse du gaz : Évolution du gaz tarif réglementé en fonction des différents tarifs
Tarif (usage) Pourcentage de baisse du Tarif Réglementé
Base (cuisson)
Cuisine gaz
-0,1%
B0 (eau chaude + cuisson)
Cuisine + eau chaude
-0,3%
B1 (cuisson+ eau chaude + chauffage)
Cuisine + eau chaude + chauffage
-0,6%

Baisse du gaz au 1er juillet 2019 de 6,8% TTC

La Comission de Régulation de l'Énergie (CRE) a confirmé, le 27 juin 2019, la baisse du gaz de 6,8% TTC. Les consommateurs vont donc pouvoir profiter de prix du gaz moins cher et faire des économies sur leur consommation.

L'information avait été donnée par le quotidien les Echos, mi-juin. Le journal avait eu accès à un projet d'arrêté du gouvernement sur l'énergie, qui annoncait que le prix du gaz allait baisser fortement au 1er juillet 2019.

Cette forte baisse s'explique par le fait que depuis décembre 2018, le prix du gaz naturel sur les marché de gros diminue

Alors que le Tarif Réglementé de Gaz est, habituellement, actualisé mensuellement, avec le mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement avait mis en place une mesure spéciale bloquant l'évolution de ce tarif sur le premier semestre 2019. C'est ainsi que le pourcentage qui s'applique début juillet est en fait un rattrapage par rapport à la baisse continue du cours du gaz naturel, ses 6 derniers mois.

En revanche, le calcul du tarif réglementé du gaz ayant été modifié, le pourcentage appliqué aurait dû être plus fort que celui actuel. Quasiment tous les ans, le TRV du gaz augmente au moment de l'hiver à cause du froid, cette année, la CRE a donc décidé d'introduire le concept de lissage dans le calcul du tarif réglementé. L'objectif étant d'anticiper ces probables hausses du prix de fin d'année, de les répartir sur toute l'année et ainsi d'éviter de trop grosses variations en fin d'année.

C'est ainsi qu'au lieu d'avoir une baisse du gaz de -12,6%, la Comission de Régulation de l'Énergie a calculé une baisse de 6,8% au 1er juillet 2019.

Malgré le fait qu'elle ne soit pas aussi forte que prévu, cette baisse est une bonne chose pour les consommateurs, qui après avoir vécu une année 2018 avec un prix du gaz à la hausse, vont pouvoir récupérer un peu de pouvoir d'achat.

Quant au concept de lissage, c'est aussi une bonne nouvelle pour le porte-feuille des français, puisque comme expliqué dans le paragraphe suivant, il ne devrait donc pas y avoir de mauvaise surprise sur le reste de l'année

Rappel sur les facteurs qui influence l'évolution des TRV du Gaz

Il faut savoir que le Gaz Tarif Réglementé est calculé de tel sorte à ce qu'il couvre les frais liés à l'extraction, l'achat, le stockage et la distribution du gaz. Il faut ajouter ensuite des frais de commercialisation et des taxes et nous obtenons le prix du gaz TTC.

L'achat se fait sur des marchés de gros mondiaux. Il existe donc différents facteurs (la plupart liés au marché du gaz) qui peuvent influencer l'évolution du tarif réglementé :

  • Le cours de la bourse du gaz, dénommée le TTF (Title Transfer Facility) ;
  • Le cours du pétrole ;
  • Le taux de change €/$ ;
  • Les enjeux climatiques ;
  • Et puis les décisions des pouvoirs publics (augmentation/diminution des taxes par exemple).

Une tendance à la baisse pour 2019 et 2020 ?

Toujours selon les Echos et cet arrêté gouvernemental, il n'est pas sûr que le reste de l'année 2019 soit sous le signe de la baisse, mais il ne sera pas non plus sous le signe de la forte hausse. En effet, le gouvernement va essayer de lisser les prix pour éviter une trop grosse augmentation au moment de l'hiver.

La CRE a confirmé le nouveau calcul du tarif réglementé et applique donc le concept de lissage du prix du gaz. Ce mécanisme permet ainsi, d'anticiper les possibles hausses du prix du gaz de la fin de l'année et éviter les trop fortes augmentations. Le tableau ci-dessous permet d'illustrer parfaitement ce qu'implique ce changement de formule :

Prévision des pourcentages d'évolution du prix du gaz, avec ou sans lissage
Mois Evolution du prix du gaz
AVEC lissage
Evolution du prix du gaz
SANS lissage
Juillet 2019 -6,8% -12,6%
Août 2019 0% -2,5%
Septembre 2019 0% +1,6%
Octobre 2019 -0,7% +4,9%
Novembre 2019 +2,2% +4,9%
Décembre 2019 +1,3% +1,2%
Janvier 2020 +0,4% +0,4%
Février 2019 +0,2% +0,2%

Nous pouvons donc voir sur ce tableau que les hausses du gaz devraient être beaucoup moins forte que prévues.

Bien évidemment, ces prévisions ne sont pas 100% sûres. Elles sont calculées pour des températures moyennes hivernales mais si l'hiver 2019 est de nouveau chaud par rapport au normale de saison, il est possible que le cas de l'année 2018 se répète et que nous nous retrouvions avec un prix du gaz moins cher à la fin de l'année 2019 / début 2020.

Pour profiter de la baisse du prix du gaz, comparez les contrats de gaz à prix fixe !
Plus d'infos et souscriptions au 09 73 72 25 00 - rappel gratuit.

Gel des Tarifs Réglementés du gaz de Janvier à Juin 2019

Suite au mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement a pris la décision de geler les tarifs réglementés d'électricité et de gaz.

En effet, la principale revendication de ce mouvement concernait l'augmentation constante des prix de l'énergie et des taxes appliquées aux tarifs réglementés. Pour tenter de satisfaire les demandes des manifestants, le gouvernement, en accord avec la CRE, a donc mis en place différentes actions pour que les tarifs réglementés n'augmentent pas.

Pour le gaz, cette opération a pu être mise en place grâce à :

  • La baisse des cours du prix du gaz sur les marché de gros en décembre ;
  • La non application de l'augmentation de la TICGN (Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel) ;
  • La non actualisation de la formule des TRV.

Ce gel du Tarif Réglementé de gaz est mis en place jusqu'au 30 juin 2019, d'ici là, le prix du gaz sur les marché de gros diminue continuellement, ce qui signifie que le 1er juillet 2019, les consommateurs bénéficieront certainement d'une baisse importante du tarif réglementé.

Rappel sur les taxes du Gaz Tarif Réglementé

Il existe trois taxes qui sont appliquées au TRV du gaz :

  • La CTA (Contribution Tarifaire d'Acheminement) : Elle permet de financer le régime de retraite des salariés d'Engie et GRDF ;
  • La TICGN : Taxer directement sur la consommation du gaz, son taux dépend de la classe de consommation de la facture ;
  • La TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) : Appliquée comme sur n'importe quel bien et service, elle est prélevée à - sur l'abonnement et à - sur le total de la consommation.

Les baisses du gaz entre 2013 et 2018

Durant une décennie, les consommateurs ont connu une explosion du prix du gaz, avec une augmentation de 80% entre 2005 et 2013. L'année 2013 affiche, pour la première fois depuis l'ouverture du marché de l'énergie, un prix du gaz en baisse. Cette diminution du tarif réglementé va continuer jusqu'au premier semestre 2016. Voici les raisons de ces diminutions.

Evolution prix du gaz

Evolution du gaz tarif réglementé depuis 2005

Entre 2013 et 2016 : Baisse en moyenne de 20%

En février 2013, le prix du gaz diminue de 0,5%. Cette baisse, c'est Engie (GDF Suez à l'époque), qui la provoque.

En effet, cette année là, GDF Suez demande à ce que le calcul du tarif réglementé soit revu et qu'au lieu de le calculer tous les trimestres, il soit actualisé tous les mois. Ce changement permet de répercuter les coûts de GDF Suez avec plus de précision et évite les variations trop importantes d'un trimestre à l'autre.

En ce début d'année, donc, GDF Suez demande à ce que le TRV du gaz soit révisé. Le résultat de cette révision est une baisse de 0,5%. Cette baisse du gaz est dû à la chute des indices du fioul lourd, du fioul domestiques et du baril de Brent.

Le prix du gaz reste stable le reste de l'année 2013, jusqu'à entamer de nouveau une baisse en 2014. Cette baisse est une répercussion du changement effectué sur le calcul du gaz tarif réglementé en 2013.

En effet, cette nouvelle formule prend plus en compte l'indexation du prix du gaz sur les cours du marché de gros. Et comme depuis la crise de 2008, le cours du gaz est en baisse (ralentissement de la demande et les États-Unis commencent à exploiter leurs propre ressources de gaz de schiste), cela se répercute directement sur le prix du gaz en France.

En 2015, la tendance à la baisse continue, elle est provoquée par :

  • Une baisse du prix du gaz naturel liquéfié en Asie ;
  • Une baisse du prix du pétrole ;
  • Une diminution des coûts d'approvisionnement sur les marchés gaziers.

Cette baisse représente en moyenne 30€ d'économie sur l'année pour un consommateur se chauffant au gaz.

Premier semestre 2016 : Une tendance toujours à la baisse

Cette baisse du prix du gaz continue au premier semestre 2016. Du 1er janvier 2015 au 1er avril 2016, les tarifs réglementés auront baissé en moyenne de 18,6%.

Les raisons de cette baisse sont toujours les mêmes :

  • Diminution du prix du gaz sur les marché de gros ;
  • La baisse du cours du pétrole : Il était de 100€ en juin 2014, il passe à 30 en mars 2016.

L'année 2016 est une année charnière puisque d'un côté, nous avons la conjoncture internationale qui fait que le prix du gaz sur les marché de gros, ainsi que le prix du baril du pétrole continue de baisser, mais d'un autre côté, au premier janvier 2016, le gouvernement augmente la TICGN ce qui a absorbé en partie l'avantage de la diminution du prix des matières premières.

De plus, cette même année les pays de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) signent un accord pour limiter l'extraction de pétrole et ainsi faire remonter les cours.

Ainsi au deuxième semestre 2016, la tendance s'inverse et le tarif réglementé du gaz augmente de nouveau. Cette tendance à la hausse sera continuelle jusqu'à décembre 2018.

Retour à la baisse des prix du gaz fin 2018

L'année 2018 a connu une augmentation du gaz tarif réglementé de 20% mais depuis décembre, nous avons un retour à la baisse du gaz.

Cette baisse s'explique par une diminution du prix du cours du gaz naturel à l'échelle mondiale.

En effet, des pays comme la Russie, l'Australie et les États-Unis ont produit une grande quantité de gaz naturel liquéfié (GNL) et la demande n'a pas été celle prévu dû au fait que l'hiver a été relativement doux en Chine et en Europe.

-0,91%
Evolutions mensuelles moyennes HT des tarifs réglementés d'Engie
Année Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
2005 - - - - - - +4,1% - +2,8% - +13,7% -
2006 - - - - +5,8% - - - - - - -
2007 - - - - - - - - - - - -
2008 +4,3% - - +6,3% - - - +5,3% - - - -
2009 - - - -11,3% - - - - - - -
2010 - - - +9,7% - - +5,1% - - - - -
2011 - - - +5,2% - - +7,1% - - +3,2% - -
2012 +4,4% - - +1,5% - - +7,3% - - +0,8% - -
2013 -1,8% -0,5% -0,3% -0,6% - -0,6% +0,2% -0,5% -0,2% 0% +0,6% -0,1%
2014 +0,4% +0,2% -1,2% -2,1%* -0,8% -1,72% -0,1% -1,28% -0,43% +3,9% +2,31% -0,79%
2015 -0,6%* -1,27% -3,46% +0,58% -1,16% -0,56% -1,3% 0% +0,5% -1,4% -0,18% -1,26%
2016 -2%* -1,86% -3,22% -3,72% -0,61% 0% +0,4% +2% +0,4% -0,8% +1,6% +2,60%
2017 +2,30% -0,60% +2,60% -0,73% -3,30% 0% -3,50% -0,80% 0% +1,20% +2,58% +1%
2018 +2,3%* +1,3% -3% -1,1% +0,4% +2,1% +7,45% +0,2% +0,9% +3,25% +5,79% -2,4%
2019 -1,9% -0,73% 0% -1,91% -0,60% 0% -6,8% -0,55% -0,91% - - -

*De fait, les prix TTC lors de ces mois ont augmenté du fait de la hausse des taxes.

Comment profiter des baisses du prix du gaz ?

Comme dit plus haut, il n'est pas sûr que le prix du gaz continue de chuter sur le reste de l'année 2019, les consommateurs doivent donc réagir vite pour pouvoir profiter au mieux de cette baisse du gaz.

Pour cela rien de mieux que les offres à prix fixes. En effet, certains fournisseurs proposent des offres avec un prix du gaz fixe sur plusieurs années, ainsi les consommateurs ne subissent pas l'instabilité du tarif réglementé du gaz.

Au moment de souscrire, ils bénéficient du prix du gaz actuel proposé par le fournisseur et ils gardent ce prix pendant 1 an, 2 ans ou 3 ans, tout dépend du type de contrat choisi.

Il existe même des offres qui proposent une révision à la baisse, c'est à dire que si pendant le contrat, le prix du gaz du tarif réglementé diminue, alors à la date anniversaire du contrat, cette diminution sera appliquée.

Voici quelques exemples d'offres à prix fixes qui permettent aux consommateurs de profiter de la baisse du gaz :

Sélection d'offres gaz à prix fixes
(à jour au 5 novembre 2019)
Fournisseur Offres En savoir plus
ENI
ENI Astucio Eco
  • Prix du gaz bloqué pendant 3 ans ;
  • Prix révisable à la baisse en cas de baisse du tarif réglementé, à date anniversaire du contrat ;
  • Sans engagement.
09 74 59 46 84
rappel gratuit
Engie
Engie Gaz Ajust
  • Prix du kWh HT garanti fixe pendant 2 ans (évitez les hausses !) ;
  • Prix révisable à la baisse en cas de baisse du tarif réglementé, à date anniversaire du contrat ;
  • Sans engagement.

09 74 59 44 32
rappel gratuit

Il est tout a fait possible pour un consommateur de changer de fournisseur quand il veut. Qu'il soit encore au tarif réglementé ou avec un autre fournisseur, un changement de fournisseur est gratuit, sans frais de résiliation, ni de frais de dossier.

Vers la fin du Tarif Réglementé de Gaz Le 19 juillet 2017, le conseil d'État annonçait la suppression du tarif réglementé de gaz au 1er juillet 2023. Pour les 4,6 millions de clients encore au TRV, c'est donc l'occasion de changer de fournisseur et trouver une meilleure offre proposant des tarifs plus compétitifs. Pour plus d'information, ils peuvent contacter les conseillers Selectra au 09 73 72 25 00 qui pourront les aider dans leur démarche du lundi au vendredi de 8h à 21h, le samedi de 8h30 à 18h30 et le dimanche de 9h à 17h.

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Mis à jour le