Compteur 15 kVA

Compteur 15 kVA

La puissance d’un compteur électrique s’exprime en kVA (kilovoltampère) ou en kW (kilowatts). Cette donnée indique la quantité maximum d’électricité qui peut être utilisée en même temps, sans que l’installation ne disjoncte. Dans le cas d’un compteur électrique de 15 kVA, il est donc possible d’utiliser plusieurs appareils dont l’utilisation combinée correspond à 15 000 watts. Néanmoins, cette puissance est très élevée et ne correspond pas à tous les consommateurs.

Devis - infos compteurs 15 kVA :
09 73 72 25 00 (Selectra,  Rappel gratuit


Les profils de consommation en 15 kVA

Compteur électrique kWh

La puissance de compteur électrique la plus utilisée en France correspond à 6 kVA.

Le paramétrage de 15 kVA correspond à l’une des neuf puissances de compteurs électriques disponibles pour le grand public.

La puissance maximum pour un usage domestique est de 36 kVA, les offres supérieures sont réservées aux professionnels et aux industriels.

Il n’est cependant pas nécessaire d’installer un compteur électrique aussi imposant. Les grands logements (environ 120 m²) chauffés à l’électricité fonctionnent généralement avec des compteurs à 9 kVA.

15 kVA, c’est donc une offre qui s’adresse nécessairement aux très grandes résidences ou aux individus ayant un besoin particulier en énergie.

Pour estimer si cette puissance est en adéquation avec les besoins d’un foyer, il suffit de calculer la puissance cumulée de tous les appareils susceptibles de fonctionner en même temps.

Certains équipements doivent absolument être pris en compte lors de l’estimation de la consommation d’un ménage. C’est notamment le cas des piscines, des pompes à chaleur ou des climatiseurs qui consomment énormément de courant et qui peuvent avoir un impact considérable sur la facture d'électricité.

Les pompes à chaleur justifient souvent à elles seules la souscription à un abonnement en 9 kVA ou supérieur.

Prix de l'électricité pour un compteur 15 kVA

Le prix de l'électricité correspond aux consommations, exprimées en kWh et constituent la partie variable de la facture d'électricité. 

Certains fournisseurs offrent des réductions sur le prix du kWh.

Direct Energie est l'un des fournisseurs alternatifs les plus compétitifs du marché

Voici donc, à titre d'exemple, le prix de l'électricité pour les fournisseurs Direct Energie (offre online) et EDF (tarif réglementé) :

Comparaison Prix du kWh d'électricité Direct Energie / EDF - Compteur 15 kVA
Tarifs TTC 15 kVA Direct Energie EDF Différences
Prix du kWh - Option base   €   € L'offre Direct Energie est
  % moins chère*
que l'offre EDF
Prix du kWh - Heures pleines   €   €
Prix du kWh - Heures creuses   €   €
Infos et souscriptions 09 87 67 54 76
Rappel gratuit
09 65 32 15 15

* : La réduction s'applique sur le prix du kWh HT par rapport au tarif réglementé d'EDF
Prix   

Ampérage d’un compteur de 15 kVA

L’ampérage d’un compteur électrique ne peut-être fait que par un technicien qualifié d’ENEDIS. C’est lui qui est chargé du réglage du disjoncteur en fonction de l’offre souscrite. Dans le cas d’un appareil programmé pour supporter 15 kVA, sa valeur en ampère est de 75.

Equivalence 15 kVA en kWh

15 kVA et 15 kWh n'ont absolument rien à voir.

Sur une facture d'électricité, 15 kVA reflète la partie fixe à payer. Les kWh représentent la partie variable, c'est à dire la consommation d'électricité effective. 

Bien que le compteur électrique puisse supporter jusqu'à 15 000 watts en même temps, il ne reflète en rien la consommation en kWh d’un foyer.

En consommant peu d'électricité, le nombre de kWh sera bas ainsi que le montant de la facture. Néanmoins, consommer peu avec un compteur électrique capable de « tirer » 15 kVA signifie que les besoins du logement ont été surévalués.

Cela pose d’autres problèmes notamment le coût excessif de l’abonnement. Il paraît nécessaire de prendre un abonnement offrant une puissance inférieure et en adéquation avec l’habitation.

Puissance apparente et puissance souscrite

Les 15 kVA d’un compteur électrique font référence à la puissance « apparente ». Il est question ici d’une limite physique déterminée lors du raccordement du compteur au réseau électrique.

La puissance souscrite correspond à l’abonnement choisi et elle détermine donc quelle est la puissance maximale que votre compteur peut supporter avant de disjoncter.

Différencier ces deux notions est fondamental. Il est par exemple possible d’avoir une puissance apparente de 15 kVA, mais une puissance souscrite de 6 kVA.

L’inverse n’est pas vrai : avec un compteur de 15 kVA, il est impossible de payer un abonnement pour obtenir 18 kVA ou plus.

Combien coûte changer de puissance de compteur ?

Le prix à payer pour le changement de puissance varie selon les différents cas de figures.

Pour pouvoir changer la puissance, il est nécessaire de contacter Enedis qui, dans certains cas, dépêche un technicien sur place. Ce technicien détermine en fonction de votre situation le prix à payer.

Coût TTC de changement de puissance compteur (< à 36 kVA)  au 1er juillet 2017
Cas de figures En heures ouvrés En heures non-ouvrés
Réglage du disjoncteur 36,73 € 63,22 €

Changement du disjoncteur

54,67 € 94,08 €
Réglage du disjoncteur et changement de compteur 54,37 € 94,08 €
Changement de disjoncteur et changement de compteur 66,13 € 113,8 €
Passage de monophasé à triphasé 154,39 € 265,69 €
Passage de triphasé à monophasé 154,39 € 265,69 €
Avec compteur Linky   € (sous 24 heures et à distance)

Tarifs ENEDIS valables jusqu'au 31 juillet 2017.

Quand privilégier le 15 kVA ?

Pour savoir si une puissance souscrite à 15 kVA est essentielle pour un logement, il est bon d’identifier les équipements énergivores.

  1. La pompe à chaleur est de loin l’appareil puisant le plus d’électricité. Cela varie bien entendu entre chaque modèle, mais il faut savoir que les pompes à chaleur les plus basiques consomment jusqu'à 5 000 watts à pleine puissance. Ce chiffre peut monter jusqu'à 20 000 watts pour les modèles supérieurs.

  2. Les radiateurs électriques représentent une autre source de consommation de courant à surveiller, bien que largement inférieure aux pompes à chaleur. La puissance des radiateurs peut aller de 500 à 3 000 watts.

  3. Viennent ensuite les équipements de cuisine et de salle de bain. Une machine à laver ou un sèche-linge ont par exemple besoin de 2 500 à 3000 watts. Grosse consommation également du côté des fours et des cumulus de 100 litres. Les besoins énergétiques de tels appareils sont compris entre 2 000 et 2 500 watts. Parmi les appareils gourmands, on trouve aussi les sèche-cheveux qui, en dépit de leurs tailles, consomment environ 1 500 watts à pleine puissance.

  4. Les télévisions, ordinateurs, et luminaires sont finalement les produits les moins coûteux en énergie avec une puissance maximum ne dépassant pas les 300 watts. La nécessité d’utiliser un compteur à 15 kVA n’est donc justifiée que si l’on utilise les éléments listés ci-dessus. En France, la grande majorité des logements fonctionne avec un compteur électrique en 6 kVA.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus