Compteur Linky Danger : quels risques pour la santé ?

Réduisez le prix de l'électricité grâce à votre compteur LinkyEt profitez d'un prix du kWh 40% moins cher en heures creuses le soir et le week-end.
09 71 07 07 55  
Rappel immédiat et gratuit


Compteurs linky d'Enedis (ERDF) dans le linky lab

Des associations de défense de consommateurs affirment que les compteurs intelligents Linky ne seraient pas sans danger pour les Français. Nocivité pour la santé, risques d'incendies dans les logements... Après les interrogations sur Linky et la protection des données personnelles, ces nouvelles déclarations viennent semer le doute dans l'esprit des consommateurs.

 

Compteur Linky danger : les ondes électromagnétiques de Linky

Les compteurs Linky utilisent la technologie CPL (pour « Courant porteur en ligne »), qui fournit du courant par des fils électriques classiques. Or les champs électromagnétiques des radiofréquences sont classés parmi les « peut-être cancérogènes possible » (classification 2B) par le Centre international de recherche sur le cancer. Par contre, cette catégorie regroupe les agents pour lesquels on dispose d'indications “limitées” ou “insuffisantes” de cancérogénicité chez l'homme. Deux autres catégories lui sont supérieures : “agent cancérigène pour l’homme” (groupe 1) et “agent probablement cancérigène pour l’homme” (groupe 2A).

L'installation de Linky a été néanmoins l'occasion de relancer les débats sur l'exposition de chacun, quotidiennement, aux ondes. Téléphonie, wi-fi, bluetooth... les ondes sont devenues indispensables à l'utilisation de nombreuses technologies donc la plupart des consommateurs ne peuvent plus se passer.

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à ces questions, qui pourraient même devenir un enjeu majeur de santé publique si les pires craintes à ce sujet étaient avérées. Ces interrogations sont donc légitimes, bien que la transmission des données de Linky ne s'effectue pas par radiofréquences mais avec le CPL. En revanche, l'information entre ENEDIS et ses concentrateurs répartis en ville s'effectue bien par radiofréquence.

Enedis certifie pourtant que Linky ne représente aucun danger pour la santé.

Ondes

Du côté du gestionnaire du réseau électrique, on se veut en effet rassurant. D'autant plus que le gestionnaire du réseau de distribution n'avait absolument pas envisagé une telle fronde Stop Linky ! Pas un jour sans que la presse régionale et nationale n'en parle.

Sur internet et les réseaux sociaux, les débats sont enflammés et de nombreuses théroies peu fiables, voire totalement complotistes, sont exposées. On peut notamment lire que ces ondes sont présentes pour irradier la population petit à petit, ou encore que Linky serait doté d'une caméra pour contrôler chacun d'entre nous, etc. 

Pour revenir sur la question des ondes, ENEDIS rappelle que le CPL est une technologie répandue et utilisée par les téléphones portables et le wi-fi notamment, et même déjà pour la communication des heures creuses pour les compteurs électromagnétiques actuels, etc, tandis que pour Linky elle « s’arrête au compteur ».

Aussi, le compteur Linky ne communique que quelques secondes par jour, entre minuit et 6 heures du matin. Il émet à ce moment un champ électromagnétique de 0,8 volt/mètre, soit bien de dessous de la limite réglementaire de l'Agence Nationale des Fréquence, fixée à 87 volts/mètre. De ce côté-là, Linky ne semble pas présenter de danger. 

« Le compteur Linky respecte l’ensemble des normes sanitaires définies au niveau européen et français, lesquelles sont très restrictives, concernant l’exposition du public aux champs électromagnétiques. »

ENEDIS met aussi en avant le fait que les téléphones portables, bornes Wi-Fi et micro-ondes notamment émettent bien plus d'ondes que Linky.

Les risques d'incendie liés aux compteurs Linky

Exercice d'extinction d'incendie avec de l'eau formant un arc-en-ciel

Compteur Linky danger : L'autre remarque que l'on entend souvent à propos de l'installation de ces compteurs est qu'ils provoqueraient des départs d'incendie.

Sur les 300 000 compteurs Linky testés en cinq ans sur la phase d'expérimentation, 8 cas d'incendies ont été recensés. Soit un compteur sur 37 500, ce qui est représente un nombre relativement élevé quand le rapporte aux 35 millions de compteurs Linky devraient être installés d'ici 2021.

Mais selon les informations d'ENEDIS, ces incendies sont dus à « un défaut de serrage qui provoque un court-circuit et qui peut se produire tout autant avec un compteur traditionnel ». Il s'agit en effet d'un geste technique capital que l'installateur se doit d'effectuer avec application pour éviter tout risque d'incendie. C'est pourquoi l'entreprise assure former les entreprises de pose afin d'éviter ces problèmes d'installation aux conséquences dramatiques.

Peu de cas ont d'incendies ont été recensés depuis le début du déploiement des compteurs intelligents, débuté à la fin de l'année 2015.

L'utilisation des données personnelles par ENEDIS

Linky collecte certaines données pour aider en amont les producteurs, RTE, ENEDIS et les fournisseurs d'électricité à mieux comprendre et appréhender la consommation d'électricité en France. En aval, elles permettent aux consommateurs de mieux suivre leur consommation d'électricité, pour in fine faire plus attention et réaliser des économies.

Toutefois, cette collecte d'informations personnelles soulève des questions évidentes sur le respect de la vie privée et la confidentialité de ces données personnelles. Beaucoup d'associations redoutent ainsi que ces données puissent être utilisées par des tiers : entreprises, Etat, hackers, etc. 

Linky détails explications

ENEDIS se montre rassurant en affirmant que « le bon équilibre sera trouvé entre l'ouverture des données à des acteurs tiers et la protection des données individuelles ».

Au cours des dernières années, elle a travaillé avec la CNIL pour s'assurer de bien respecter la législation. Ainsi si Linky est capable de traiter beaucoup de données personnelles sur chaque foyer, de nombreux garde-fous ont été mis en place pour bien respecter la vie privée des consommateurs.

Par exemple, le compteur Linky est techniquement capable de déterminer la consommation à un instant T de tel ou tel appareil électrique. Mais ce niveau de mesure a été limité par la CNIL et ENEDIS, qui limite les relevés à toute les demi-heures au maximum. A ce rythme, il est impossible de déduire l'utilisation de tel ou tel appareil électrique dans un foyer. C'est pour cela qu'ENEDIS assure que ces données en disaient relativement peu sur les habitudes des foyers, etc.

Par ailleurs, aucune valeur juridique ne saurait être accordée à de telles données si elles étaient récupérées localement.

Les données de la courbe de charge correspondent alors à la consommation par tranches de 30 minutes et ne sont transmises que si le client donne son accord au préalable. Ces données, qui sont cryptées dès qu'elles passent par un concentrateur ENEDIS, disparaissent 1 an après leur traitement. Sans l'accord explicite du client pour la collecte de ses consommations précises, seules les données journalières sont transmises. Elles ne permettent alors aucunement de déduire quelconque habitude du foyer.

Tous les systèmes d'information du gestionnaire du réseau ont été homologués par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'informations et le traitement des données validé par la CNIL. Enedis assure donc qu'il n'y a aucun danger et que les données personnelles sont protégées par Enedis.

Enfin, il n'est pas inutile de préciser qu'il n'y a pas de caméra dans le compteur Linky, théorie du complot répandue par certains associations anti Linky.

Les pannes et dysfonctionnements de la domotique dues à Linky

enedis

Un des autres grands problèmes de Linky seraient l'utilisation du CPL qui provoqueraient des incompatibilités électromagnétiques sur certains appareils électroniques. En effet, quand trop d'ondes sont émises sur la même fréquence, il existe des risques perturbations qui viendraient dérégler certains appareils. A l'heure de l'essor des objets connectés (marché sur lequel les fournisseurs d'électricité ambitionnent de se positionner), ces interférences pourraient être problèmétiques.

En revanche, les rares cas de dysfonctionnement rapportés pour l'instant concernent des objets électroniques, souvent importés d'Asie, qui ne respectent pas les normes de fabrications européennes. En effet, l'utilisation des fréquences est régulée en Europe et celles de la technologie CPL des compteurs Linky est réservée à l'usage des entreprises de distribution d'électricité. Un produit électronique utilisant une technologie CPL et respectant les normes européennes utilisera alors une autre bande de fréquence qui n'empiètera donc pas sur les fréquences du CPL du compteur Linky.

Les experts ERDF n'ont par ailleurs notifié aucun impact sur la domotique lié aux compteurs sur les 300 000 qu'ils ont expérimenté depuis 2010 pendant la phase d'expérimentation.

Economisez jusqu’à 20€/mois sur votre facture d’énergieProfitez de la même électricité que chez EDF, moins cher.
09 73 72 25 00  
Rappel immédiat et gratuit


Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus