Chaudiere : modèles, prix, aides en 2021

Profitez de 10% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec TotalEnergies, profitez d'une remise de 10% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne

chaudiere

Chaudière électrique, à gaz, au fioul, aux granulés de bois, etc. Choisir une chaudière adaptée à son logement et à ses habitudes de consommation n'est pas toujours évident, car les modèles sont très nombreux - chacun utilisant des combustibles et technologies différents. Si la performance énergétique d'une chaudière est un critère essentiel lorsqu'on choisit son appareil, il y a encore tant d'autres éléments à prendre en compte pour garantir les économies d'énergie et le confort dans son logement. Voici donc le guide complet des modèles de chaudières sur le marché, leurs prix et les aides de l'Etat disponibles en 2021.


Quels sont les différents modèles de chaudières ?

chaudiere

Le chauffage et l'eau chaude représentent près de 70% des dépenses énergétiques mensuelles d'un foyer. Pour faire baisser ses factures d'énergie, il est donc primordial de s'attaquer en premier lieu à ce poste budgétaire. Et cela commence par le choix de sa chaudière. Il existe une grande variété de chaudières sur le marché, avec des prix, technologies, combustibles et performances qui varient aussi énormément.

  1. La chaudière à gaz
  2. La chaudière électrique
  3. La chaudière au fioul
  4. La chaudière à condensation
  5. La chaudière basse température
  6. La chaudière à granulés

La chaudière à gaz

Le gaz est l'un des combustibles les plus utilisés en matière de chauffage. En effet, il est plus abordable que l'électricité et le fioul par exemple, et garantit un confort thermique optimal. Sans oublier que le gaz naturel est l'une des énergies fossiles les moins polluantes.

Un autre grand avantage du gaz est qu'il fonctionne sur tous les types de chaudières, dont les chaudières à condensation et à basse température qui ont des rendements importants - garantissant les économies d'énergie.

Le rendement d'une chaudière, c'est quoi exactement ? Le rendement d'une chaudière correspond à la performance énergétique de la chaudière. Par définition, il s'agit du rapport entre la quantité de combustible utilisée et celle produite. Il s'exprime en pourcentage. Par exemple, si un appareil a un rendement supérieur à 90%, cela signifie que plus de 90% de l'énergie fournie par la combustion est restituée. Plus le rendement est élevé, plus la chaudière sera considérée comme performante.

Cela dit, la chaudière à gaz présente aussi quelques inconvénients :

Les avantages et inconvénients d'une chaudière à gaz
Avantages Inconvénients
  • Plusieurs technologies disponibles : classiques, à basse température, à condensation ;
  • Un appareil peu encombrant ne nécessitant pas d'espace de stockage ;
  • Un bon confort thermique ;
  • Une bonne performance énergétique, soit jusqu'à 30% d'économie d'énergie avec une chaudière gaz à condensation selon l'ADEME ;
  • Une énergie moins chère et plus propre que l'électricité et le fioul ;
  • ÉLigible à différentes primes énergie.
  • Nécessite un raccordement au gaz de ville (27 000 communes en France ne sont pas desservies par GRDF) ;
  • Potentiellement encombrante sachant que si le logement n'est pas raccordé au gaz, on peut opter pour le gaz propane, qui nécessite un espace de stockage ;
  • L'entretien de la chaudière gaz est obligatoire une fois par an, moyennant des coûts ;
  • Le gaz naturel reste une énergie fossile.

Il faut aussi savoir qu'on distingue différents types de chaudière à gaz. Les performances énergétiques, les prix et le fonctionnement varient selon les modèles. Pour ceux qui veulent se tourner vers le gaz donc, il faut également penser à comparer les modèles existants afin de choisir le plus adapté à son budget et ses besoins.

Les types de chaudière à gaz
Critères Chaudière gaz à condensation Chaudière gaz à basse température Chaudière gaz hybride
Descriptif Une des chaudières les plus performantes du marché Plus économe qu'une chaudière gaz standard
(mais sera progressivement remplacée par les chaudières à condensation selon la loi européenne)
Elle associe une pompe à chaleur électrique à une chaudière à condensation
Economies d'énergie Jusqu'à 30% par rapport à une chaudière classique (source : ADEME) Jusqu'à 15% par rapport à une chaudière classique (source : ADEME) Jusqu'à 10% par rapport à une chaudière à condensation (source : guide de recommandations DPE - 2009)
Eligibilité aux primes énergie
Prix indicatif (installation comprise) 3 000 à 5 000€ 2 000 à 3 500€ 5 400 et 7 800€

La chaudière électrique

La chaudière électrique est directement alimentée par le compteur électrique pour chauffer le logement. Elle est donc simple d'utilisation et très pratique (pas besoin de cuve de stockage contrairement à la chaudière au fioul par exemple). En termes de confort, une chaudière électrique ne rejette aucune forme de pollution à l'intérieur du logement, ce qui la rend sûre et sécurisée. Le temps de chauffe est également rapide.

Par ailleurs, une chaudière électrique est souvent plus abordable à l'achat par rapport aux autres modèles de chaudière. Toutefois, l'électricité reste une énergie très chère avec un prix du kWh d'électricité en hausse, ce qui peut vite faire monter les factures. Pour cette raison, de moins en moins de foyers choisissent la chaudière électrique aujourd'hui.

Les avantages et inconvénients d'une chaudière électrique
Avantages Inconvénients
  • Une installation et une utilisation simples et rapides ;
  • Un prix d'achat faible par rapport aux autres types de chaudières ;
  • Un bon confort thermique ;
  • Peu d'exigence sur l'entretien de la chaudière électrique ;
  • Une sécurité optimale car l'appareil n'émet aucun gaz polluant dans le logement.

On distingue également différentes types de chaudière électrique, dont les plus courants sont la chaudière murale, la chaudière au sol ou encore la chaudière ionique :

Les types de chaudière électrique
Critères Chaudière électrique murale Chaudière électrique au sol Chaudière électrique ionique
Descriptif Chaudière fixée au mur, facile d'installation et d'utilisation Chaudière plus encombrante nécessitant d'être posée dans un garage par exemple Chaudière électrique avec un très bon rendement
Avantages
  • Peu encombrante ;
  • Pas de risque de toxicité au monoxyde de carbone
  • Peut chauffer de grandes surfaces (+150m2) ;
  • Une longue durée de vie (à condition d'être bien entretenue)
  • Peu encombrante ;
  • Très facile d'installation ;
  • Peu de risque de panne ou d'usure
Inconvénients
  • Peu recommandé pour un logement de grande taille (+100m2) ;
  • Consomme beaucoup d'énergie.
  • Nécessite d'être posée dans un espace dédiée ;
  • Une installation obligatoirement par un professionnel (moyennant des frais)
  • Consomme beaucoup d'énergie.
  • Prix d'achat beaucoup plus élevé que les autres modèles ;
  • Une installation obligatoirement par un professionnel (moyennant des frais)
Eligibilité aux primes énergie
Prix d'achat indicatif 800 à 4 500€ 2 000 à 6 000€ 4 000 à 15 000€

COMPARER LES FOURNISSEURS D'ELECTRICITÉ POUR FAIRE DES ECONOMIESLes consommateurs chauffés à l'électricité ont tout intérêt à trouver l'offre la moins chère pour réduire leurs factures EDF. Pour comparer les fournisseurs d'électricité et bénéficier des meilleurs tarifs, il est conseillé d'appeler les conseillers Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00
Rappel gratuit

La chaudière au fioul

La chaudière au fioul permet d'alimenter le chauffage central d'un logement grâce à la combustion du fioul domestique. Elle est assez similaire à la chaudière à gaz, à la différence que le fioul est disponible partout en France, contrairement au gaz qui nécessite d'être raccordé au réseau de GRDF.

Le fioul est aussi apprécié pour son haut pouvoir calorifique, qui offre un temps de chauffe très rapide ainsi qu'une chaleur douce et homogène dans le logement. Il s'agit aujourd'hui de la troisième énergie la plus utilisée pour le chauffage en France.

Mais attention, le fioul est une énergie polluante. D'ailleurs, en réponse aux enjeux de la transition énergétique, la suppression de toutes les chaudières au fioul d'ici 2028 a été annoncée fin 2018 par le Premier Ministre Edouard Philippe - obligeant ainsi les foyers à remplacer leur chaudière au fioul par une alternative plus écologique. Dès janvier 2022, l'installation d'une chaudière au fioul neuve dans les logements sera interdite. Des aides au remplacement des chaudières au fioul ont été mises en place pour faciliter cette transition.

FAITES REMPLACER VOTRE CHAUDIÈRE FIOUL Un conseiller énergie vous oriente gratuitement dans vos démarches :
☎️ 01 82 88 67 88
Rappel gratuit

Les avantages et inconvénients d'une chaudière au fioul
Avantages Inconvénients
  • Plusieurs technologies disponibles : chaudière fioul à condensation, classique, à basse température, etc. ;
  • Un haut pouvoir calorifique ;
  • La chaudière fioul à condensation est éligible à des aides de l'Etat ;
  • Un combustible peu cher par rapport à l'électricité par exemple.
  • Une installation encombrante (nécessite une cuve à fioul) ;
  • Une énergie polluante dont la combustion émet une quantité importante de CO2 et d'oxyde de soufre ;
  • L'entretien de la chaudière au fioul est obligatoire une fois par an ;
  • Un système de chauffage amené à disparaître en France ;
  • Le prix du fioul évolue très régulièrement, donc difficile à anticiper.

Comme pour les chaudières à gaz et à l'électricité, les chaudières au fioul existent aussi en différents modèles, dont quelques exemples ci-dessous :

Les types de chaudière au fioul
Critères Chaudière fioul à condensation Chaudière fioul à basse température
Rendement > 100 % > 90 %
Entretien Entretien une fois par an Ramonage 2 fois par an
Eligibilité aux primes énergie
Prix indicatif
(installation comprise)
3 000 à 8 000€ 2 000 à 3 500€

La chaudière à condensation

La chaudière à condensation s'appuie sur les dernières technologies pour offrir un rendement très important et donc une très haute performance énergétique. Son rendement énergétique peut atteindre plus de 110% (contre en moyenne 70-80% pour les chaudières classiques et 80-90% pour les chaudières à basse température).

C'est aussi ce type de modèle qui est le plus recommandé pour ceux qui souhaitent réaliser des économies sur leurs factures de chauffage. Sans oublier qu'en faisant des économies d'énergie, le consommateur diminue aussi son empreinte écologique.

La chaudière à condensation, comment ça marche concrètement ? Une chaudière standard ou à basse température va rejeter les fumées et les vapeurs d'eau issues de la combustion de l'énergie utilisée (le gaz, le fioul ou encore le bois). Mais une chaudière à condensation récupère et réutilise la chaleur contenue dans ces fumées, ce qui explique son très haut rendement ainsi que son caractère écologique.

Les avantages et inconvénients d'une chaudière à condensation
Avantages Inconvénients
  • Un rendement énergétique élevé permettant de faire jusqu'à 30% d'économies (par rapport à une chaudière classique) ;
  • Un impact limité sur l'environnement ;
  • Eligible à différentes aides de l'Etat pour la transition énergétique.
  • Les combustibles utilisés sont pour la plupart des énergies fossiles ;
  • Le prix d'achat est élevé ;
  • Il faut souvent prévoir un espace de stockage (une cuve pour le fioul et le propane par exemple).

La chaudière à condensation utilise des combustibles à haut pouvoir calorifique. On distingue donc principalement les chaudières à condensation au gaz, au fioul ou encore au bois :

Les types de chaudière à condensation
Critères Chaudière à condensation au gaz Chaudière à condensation au fioul Chaudière à condensation bois
Rendement > 105% > 100% > 100%
Impact sur l'environnement Le gaz reste une énergie fossile Le fioul reste une énergie très polluante Un impact environnemental quasi-nul
Eligibilité aux primes énergie
Prix indicatif 3 000 à 6 000€ 6 000 à 8 000€ 8 000 à 20 000€

La chaudière basse température

La chaudière basse température est une autre alternative plus économique et plus performante qu'une chaudière classique.

À la différence des chaudières standard, une chaudière basse température est conçue pour chauffer l'eau du réseau de chauffage à une température plus basse (40-50 °C, contre 90°C pour les chaudières classiques), et donc de rejeter les fumées également à une température plus faible pour permettre un meilleur rendement. Avec ce type de chaudière, un foyer peut réaliser 10 à 15% d'économies d'énergies.

Les chaudières à basse température interdites ? La directive ErP de 2007 est une directive de l'Union Européenne ayant pour objectif de réduire la consommation des appareils électriques et électroniques. Elle vise ainsi à retirer tous les équipements peu performants et ayant un impact négatif sur l'environnement. Dans ce cadre, les chaudières basse température d'un rendement inférieur à 86% ont été retirées du marché en 2015. Ensuite, en 2018, la réglementation évolue et ordonne la suppression de toutes les chaudières basse température dont le taux de NOx (oxydes d’azote) est supérieur à 56mg/kWh.

Les avantages et inconvénients d'une chaudière à basse température
Avantages Inconvénients
  • Un meilleur rendement énergétique par rapport à une chaudière classique ;
  • Des économies d'énergie de l'ordre de 10 à 15% par rapport à une chaudière classique ;
  • Un prix d'achat inférieur à la plupart des autres modèles de chaudière performants ;
  • La chaudière peut fonctionner au gaz ou au fioul, soit deux combustibles beaucoup moins chers que l'électricité.
  • Les combustibles utilisés sont des énergies fossiles ;
  • Un coût d'installation élevé ;
  • Pour un modèle au fioul, il faut prévoir une cuve de stockage (donc plutôt encombrant) ;
  • Pas éligible au crédit d'impôt ni à d'autres primes énergie.

La chaudière à granulés

La chaudière à granulés ou pellets fait partie de la famille des chaudières biomasse : c'est aussi l'un des modèles les plus économiques et écologiques du marché. Elle est de plus en plus prisée par les Français pour son impact quasi-nul sur l'environnement ainsi que son prix plus bas et plus stable en comparaison des autres combustibles comme le gaz, le fioul et l'électricité. Selon Propellet, l'association nationale qui regroupe les professionnels du chauffage aux granulés de bois, environ 700 000 foyers français utilisaient ce type de chaudières en 2017. Et le marché poursuit sa croissance.

Le seul bémol de la chaudière à granulés, son prix d'achat très élevé. Heureusement, ce type d'installation est éligible aux différentes subventions de l'Etat au titre de la transition énergétique. Par ailleurs, l'investissement peut être rentabilisé grâce aux importantes économies réalisées sur les consommations d'énergie et le prix du combustible.

Les avantages et inconvénients d'une chaudière à granulés de bois
Avantages Inconvénients
  • Un rendement énergétique élevé grâce au haut pouvoir calorifique des granulés et pellets ;
  • Les granulés de bois sont des combustibles naturels et renouvelables avec un impact minime sur l'environnement ;
  • Le bois est l'un des combustibles les moins chers et les plus stables du marché ;
  • L'installation d'un système de chauffage à bois est éligible aux primes énergie.
  • Elle nécessite un espace de stockage (silo) ;
  • La chaudière à granulés est souvent de taille imposante ;
  • Le prix d'achat est très élevé, soit jusqu'à 20 000€ ;
  • L'entretien annuel de la chaudière ainsi que le ramonage 2 fois par an sont obligatoires, impliquant des coûts non-négligeables.

Pour un rendement encore plus important et davantage d'économies, il est même conseillé d'investir dans une chaudière à granulés à condensation. Celle-ci fonctionne de la même manière qu'une chaudière condensation au gaz ou au fioul, à la différence que le combustible utilisé est le granulé de bois, plus propre et moins coûteux :

Les types de chaudière à granulés de bois
Critères Chaudière à granulés classique Chaudière à granulés à condensation
Rendement > 90% > 100%
Eligibilité aux primes énergie
Economies d'énergie Jusqu'à 30% d'économies par rapport aux autres modèles de chaudières (gaz, fioul, etc.) 10 à 15% d'économies par rapport à une chaudière à granulés classique
Prix indicatif 8 000 à 12 000€ 12 000 à 20 000€

Comment bien choisir sa chaudière ?

Isoler avant de chauffer ! L'isolation thermique du logement sert à maintenir un bon confort thermique à l'intérieur du logement, en été comme en hiver. Une maison bien isolée limitera les pertes de chaleur en hiver, ce qui diminue largement les besoins en chauffage, et par ricochet, les factures d'énergie. À l'inverse, une maison mal isolée devra chauffer beaucoup plus intensément et longtemps. Résultats : des factures de chauffage très salées et un impact environnemental négatif important.

choisir chaudiere

Pour bien choisir sa chaudière, il faut prendre en compte différents critères liés entre autres à sa consommation et son logement. En effet, un petit appartement et une grande maison n'auront pas les mêmes besoins de chauffage, de même pour une résidence principale et une résidence secondaire par exemple.

Ainsi, le type de chaudière à choisir devra dépendre de certains éléments essentiels comme :

  • Le type et la taille du logement ;
  • La présence dans le logement (résidence principale ou secondaire par exemple) ;
  • L'année de construction du logement (cela détermine notamment la qualité de l'isolation) ;
  • La localisation géographique ;
  • Le nombre de salles de bain et salles d'eau ;
  • Le budget du foyer ;
  • Les besoins et convictions écologiques du foyer (qui vont en partie déterminer le choix du combustible).
  • Nos conseils pour bien choisir sa chaudière selon son logement et ses besoins :
  • Pour ceux qui ont un budget assez conséquent : il est conseillé d'opter pour une chaudière à condensation (de préférence à granulés de bois), car malgré l'investissement initial important que cela implique, les coûts sont vite amortis par les économies réalisables à l'utilisation ;
  • Pour ceux dont l'écologie est un critère important : la chaudière à bois ou granulés de bois est à privilégier, du fait de la nature renouvelable de ce combustible ;
  • Pour ceux qui habitent dans un logement de petite taille : la chaudière électrique peut faire l'affaire ;
  • Pour ceux qui privilégient le confort : la chaudière à gaz est vivement conseillée pour une chaleur douce et homogène dans le logement.

Quel est le prix d’une chaudière ?

prix chaudiere
  1. Les tarifs d'installation
  2. Le coût à l'usage
  3. Les tarifs de l'entretien

Le prix est évidemment un critère important à considérer lorsqu'on choisit sa chaudière. Si des prix approximatifs pour chaque type de chaudière sont indiqués plus haut, il faut savoir que d'autres coûts sont à prévoir lorsqu'on investit dans une chaudière.

En plus du prix d'achat, il faut également prendre en compte les prix d'installation (car la plupart des chaudières doivent être installées par un professionnel), le coût de l'utilisation (le prix du combustible notamment) ainsi que les frais d'entretien. C'est ce que nous détaillons plus bas.

Les tarifs d'achat et installation

Les prix d'achat et installation d'une chaudière en 2021
Type de chaudière Prix de fourniture Prix de fourniture et pose
Chaudière à gaz 1 500 à 5 000€ 2 000 à 7 800€
Chaudière électrique 800 à 10 000€ 1 500 à 15 000€
Chaudière au fioul 2 500 à 6 000€ 3 000 à 8 000€
Chaudière à condensation 3 000 à 20 000€ 5 000 à 22 000€
Chaudière basse température 2 000 à 3 500€ 2 500 à 5 000€
Chaudière à granulés de bois 8 000 à 20 000€ 10 000 à 22 000€

Fourchettes de prix approximatives. Les prix varient selon les modèles, les marques, les vendeurs ainsi que les professionnels chargés des installations.

Comment choisir un professionnel certifié pour l'installation d'une chaudière ? L'installation d'une chaudière nécessite l'intervention d'un professionnel agréé. Pour le gaz notamment, il faut faire appel à une entreprise ayant la certification Qualigaz et avec l'appellation Professionnel du Gaz (PG). Cela est la garantie que l'installation est réalisée selon les normes en vigueur. Sachant aussi que toute installation de gaz doit faire l'objet d'un contrôle de conformité avant d'être mise en service, un installateur certifié Qualigaz peut délivrer directement ce certificat de conformité. En plus de la certification Qualigaz, il est aussi conseillé de se tourner vers un professionnel qualifié RGE - un des critères obligatoires pour ceux qui veulent demander une prime énergie pour l'installation de leur chaudière.

Le coût à l'usage

En ce qui concerne le coût à l'usage, on peut parler des prix de la consommation. Cependant, c'est un critère très variable car il dépend du modèle de chaudière (chaudière classique ou à condensation), mais également de l'isolation du logement.

Par ailleurs, on peut aussi parler des prix du combustible afin d'avoir une idée des types de chaudières les moins chères à l'usage. À noter que l'électricité reste l'énergie la plus chère, et d'ailleurs, l'évolution du prix de l'électricité est en constante hausse depuis ces 10 dernières années.

Voici un comparatif des prix des différents combustibles en 2020 :

Le coût des combustibles
Energie Prix (cts par kWh)
Gaz naturel 6.2
+ abonnement mensuel
Electricité 17.58
+ abonnement mensuel
Fioul 7.57
Gaz propane 14.36
Bois 5.9

Prix €TTC de 100 kWh PCI par énergie (juin 2020). Source : projet gaz GRDF.

Selon une étude de l'ADEME en 2016, on voit aussi que les foyers chauffés au bois font des économies considérables par rapport à ceux chauffés au gaz, au fioul et à l'électricité.

Facture de chauffage moyenne des Français par an selon les énergies
Energie Facture annuelle moyenne
Chauffage au bois 811€
Chauffage au gaz 1 415€
Chauffage électrique 1 726€
Chauffage au fioul 1 927€

Source : étude de l'ADEME en 2016.

Choisir la meilleure énergie et comparer les fournisseurs Pour faire baisser ses factures de chauffage, il est conseillé de choisir la meilleure énergie et de trouver le fournisseur le moins cher. Pour comparer les fournisseurs gratuitement, il est possible de contacter un conseiller Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00 / Rappel gratuit.

Les tarifs de l'entretien

La plupart des chaudières doivent obligatoirement être révisées tous les ans. Cette obligation est inscrite dans le décret n°2009-649 du 9 juin 2009, qui précise que toutes les chaudières au gaz, au fioul, au bois, au charbon ou multi-combustibles dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW doivent faire l'objet d'un entretien annuel, qui doit être effectué par un chauffagiste professionnel (la chaudière électrique ne nécessite donc pas d'entretien annuel).

Entretien chaudière : à la charge du locataire ou du propriétaire ? La question se pose souvent de savoir qui du locataire ou du propriétaire doit prendre en charge l'entretien de la chaudière. Pour faire simple, pour une chaudière individuelle, l'entretien est à la charge de l'occupant du logement, qu'il soit locataire ou propriétaire. En revanche, dans le cas d'un système de chauffage collectif, c'est au propriétaire ou au syndicat des copropriétaires de s'en charger.

En ce qui concerne les tarifs d'entretien de la chaudière, ils varient énormément selon les prestataires choisis. Par ailleurs, les particuliers ont souvent le choix entre faire appel à un professionnel tous les ans pour effectuer la visite de contrôle obligatoire, ou signer un contrat d'entretien de la chaudière fioul, gaz, électricité pour bénéficier de services complémentaires (souvent, les contrats d'entretien incluent également des services de dépannage chaudière tout au long de l'année).

Prix indicatifs d'entretien d'une chaudière
Prestataire Chaudière gaz Chaudière fioul Chaudière bois
Visite unique Contrat annuel Visite unique Contrat annuel Visite unique Contrat annuel
engie home services 119€ 170 à 292€ 185€ 172 à 330€ 185€ 165 à 190€
proxiserve 115€ 106 à 215€ 155€ A partir de 14€ par mois - -
garanka 119€ 125 à 257€ 189€ 173 à 203€ - -

Prix indicatifs, constatés en février 2021 sur les sites des prestataires et valables pour un logement âgé de plus de 2 ans.

Quel prestataire choisir pour l'entretien d'une chaudière ? Pour trouver les meilleurs tarifs d'entretien pour sa chaudière :
☎️ 01 82 88 67 88
Rappel gratuit

Quelles aides de l'Etat pour changer de chaudière ?

aides etat chaudiere

Comme mentionné plus haut, il existe de nombreuses aides accordées par l'Etat pour ceux qui envisagent de remplacer leur vieille chaudière par un appareil plus performant (comme les chaudières à condensation) ou utilisant les énergies renouvelables (comme la chaudière à granulés de bois).

  1. MaPrimeRenov'
  2. La prime Coup de pouce
  3. L'éco-prêt à taux zéro
  4. Le dispositif Habiter Mieux de l'Anah

MaPrimeRenov'

Ma Prime Renov est le tout nouveau dispositif d'aides lancé en janvier 2020. Il regroupe le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) et la subvention Habiter Mieux Agilité de l'Anah. En 2021, cette aide est attribuée sous conditions de ressources, c'est-à-dire que seuls les foyers à revenus modestes et très modestes sont éligibles.

L'essentiel sur Ma Prime Renov
Critères Caractéristiques
Montant de l'aide pour une chaudière THPE 800€ à 1200€ (selon revenus)
Conditions d'éligibilité
  • Propriétaires occupants du logement ;
  • Logement de plus de 2 ans ;
  • Revenus ne dépassant pas les seuils imposés par l'Anah ;
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE.
Démarches pour l'obtenir
  • Demande en ligne sur le site de Ma Prime Renov avant le début des travaux ;
  • Dossiers essentiels : avis d'imposition et devis des travaux ;
Cumulable avec d'autres aides ? Cumulable avec les primes CEE

La prime Coup de pouce

La prime Coup De Pouce est une aide du gouvernement, dans le cadre des certificats d'économies d'énergie (CEE). La prime CEE est attribuée par les différents fournisseurs d'énergie à tous les foyers souhaitant effectuer des travaux d'économies d'énergie, incluant le remplacement des vieilles chaudières gaz, fioul ou autres par des appareils à très haute performance énergétique. Cette aide est accordée sans conditions de ressources, toutefois, les ménages modestes peuvent bénéficier d'une prime bonifiée.

L'essentiel sur la prime Coup de Pouce
Critères Caractéristiques
Montant de l'aide pour une chaudière THPE 600 à 1400€ (selon revenus)
Conditions d'éligibilité
  • Propriétaires ou locataire occupant, et bailleurs ;
  • Logement de plus de 2 ans ;
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE.
Démarches pour l'obtenir
  • Démarche à faire auprès du fournisseur choisi (avant l'engagement des travaux) ;
  • Dossiers essentiels : avis d'imposition et devis des travaux.
Cumulable avec d'autres aides ? Cumulable avec Ma Prime Renov et l'éco-PTZ

L'éco-prêt à taux zéro

Comme son nom l'indique, l'éco-prêt à taux zéro est un emprunt à taux nul. C'est le gouvernement qui paie les intérêts. Il sert uniquement à financer des travaux de rénovation énergétique. Le prêt est accordé sans conditions de ressources. En revanche, le montant de l'aide peut dépendre des revenus du foyer. Il est conseillé d'effectuer une simulation de prêt auprès de sa banque pour avoir une idée plus précise du montant auquel on peut prétendre.

L'essentiel sur l'éco-PTZ
Critères Caractéristiques
Montant de l'aide pour une chaudière THPE Jusqu'à 10 000€ (jusqu'à 30 000€ si l'on réalise trois travaux de rénovation)
Conditions d'éligibilité
  • Propriétaires ou locataire occupant, et bailleurs ;
  • Logement de plus de 2 ans ;
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE.
Démarches pour l'obtenir
  • Démarche à faire auprès d'une banque participant au programme éco-PTZ ;
  • Demande à faire absolument avant la réalisation des travaux.
Cumulable avec d'autres aides ? Cumulable avec la prime CEE et les aides de l'Anah

Le dispositif Habiter Mieux de l'Anah

Le dispositif Habiter Mieux Sérénité de l'Anah peut aider les particuliers à financer le changement de leur chaudière. En revanche, ce programme est plutôt dédié à ceux qui envisagent un ensemble de travaux de rénovation énergétique devant apporter un gain énergétique de 25% minimum. Il est donc recommandé à ceux qui souhaitent à la fois réaliser des travaux d'isolation et changer leur système de chauffage.

L'essentiel sur le dispositif de l'Anah
Critères Caractéristiques
Montant de l'aide Financement de 35 à 50% des travaux (selon revenus)
Conditions d'éligibilité
  • Logement de plus de 15 ans ;
  • Le demandeur s'engage à habiter dans le logement pendant une durée minimum de 6 ans ;
  • Le demandeur n'a pas bénéficié de l'éco-PTZ dans les 5 ans précédent la demande ;
  • Travaux à réaliser d'un minimum de 1500€ ;
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE.
Démarches pour l'obtenir
  • Démarche en ligne ou par courrier auprès de l'Anah ;
  • Demande à faire absolument avant la réalisation des travaux.
Cumulable avec d'autres aides ? Cumulable avec la TVA réduite
  • Les autres aides au changement de chaudière :
  • Le chèque énergie : une aide de l'Etat dédiée aux ménages modestes et très modestes, pour leurs dépenses énergétiques y compris le paiement des factures d'énergie et les travaux de rénovation énergétique ;
  • La TVA réduite à 5,5% ;
  • Les aides des collectivités locales.
Mis à jour le

Profitez de 10% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec TotalEnergies, profitez d'une remise de 10% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne