Bilan Carbone : quelle est l'empreinte carbone d'un avion ?

Quiz : combien de tonnes de CO2 émettez-vous chaque année ?Découvrez votre impact et votre devis compensation carbone en moins de 5".
Accéder au quiz

Empreinte carbone avion

Depuis quelques années, au bas de son billet d'avion on peut retrouver la quantité de CO2 émise lors de son trajet. Cette empreinte carbone, est très élevé dû à l'utilisation d'un carburant fossile : le kérosène. Quel est l'empreinte carbone d'un voyage en avion ? Est-il possible de compenser ce bilan carbone ? La réponse dans cet article.


 

Qu'est-ce qu'une empreinte carbone ?

Emission de gaz à effet de serre entre 1800 et aujourd'hui

Emission de gaz à effet de serre entre 1800 et aujourd'hui

La présence de gaz à effet de serre est naturel dans l'atmosphère. D'ailleurs, 72% des gaz à effet de serre correspondent à de l'eau en suspension.

Pourtant la concentration de CO2 ne cesse d'augmenter à cause de l'activité humaine. Chaque action à un impact qui peut être quantifié.

L'ADEME a créé en 2011 un indicateur : le bilan carbone, celui-ci permet d'estimer l'impact de chaque action sur la planète. 

Les transports : quelle part du bilan carbone global ?Les transports sont responsables de 29% des émissions de CO2. Les voitures représentent plus de la moitiés de ces émissions, les 45% suivants sont produits par les poids lourds et les véhicules d'utilitaires. Les transports aériens quant à eux représentent 3% des émissions de CO2 terrestre.

Même si la part des transports aériens est plus faible que celle des voitures, les avions restent à ce jour le plus polluant des deux. Ce résultat peut être expliqué par la différence entre le nombre de trajets effectués via ces deux modes de transport. L'empreinte carbone d'une voiture est plus faible que celle d'un avion (259g CO2/km), or le nombre de trajets réalisés en voiture est bien supérieur. La voiture est la plus grande source de pollution. 

Estimer et réduire le bilan carbone de son entreprise ! Selectra dresse votre comptabilité carbone et peut également compensez vos émissions. Contactez notre pôle professionnels et grands comptes au 09 74 59 19 51 (être rappelé gratuitement) ou envoyez-nous un email à l'adresse deborah.leroy@selectra.info. La ligne téléphonique est ouverte entre 8h et 21h du lundi au vendredi, entre 8h30 et 18h30 le samedi et entre 9h et 17h le dimanche. Découvrez également l'offre Entreprise Engagée pour le Climat pour participer à un monde plus vert.

L'avion : un double impact écologique

Le forçage radiatif

Qu'est-ce que l'énergie radiative ou rayonnante ?

Chaque rayonnement (solaire, infra-rouge, etc) transporte de l’énergie. Cette énergie est déplaçable dans le vide et est très présente autour de nous. L'énergie radiative c'est notamment ce qui permet au soleil de nous éclairer ou encore aux radiateurs de nous chauffer.
Le forçage radiatif est la différence entre les rayonnements radiatifs reçus et émis par un système. Si le résultat est positif, alors le forçage produit de la chaleur. Autrement dit, si les rayons infra-rouges émis par la Terre ne sont pas renvoyés vers l'espace mais restent dans la basse atmosphère, alors il y a production de chaleur.

Dans le cas des avions, ce forçage est visible. Il s'agit des traînées blanches présentes dans le sillage des avions. Ces traces sont des nuages formés par le rejet de particules par l'avion. L'air chaud sortant de l'avion entre en contact avec l'air froid extérieur et de la condensation se forme au niveau de ces particules. 

L'impact des traînées de condensation est un réchauffement de la surface terrestre. Les nuages emprisonnent la chaleur, participant ainsi au réchauffement climatique. 

Une empreinte carbone très forte

L'avion est à ce jour le moyen de transport le plus polluant. Ceci s'explique par l'importante quantité de kérosène consommée à chaque trajet : un Paris-New York nécessite de brûler 500L de kérosène.

La combustion de ce mélange d'hydrocarbures est responsable d'une grande pollution : environ 310g CO2 / km. Ceci est bien plus que le train électrique : 7g CO2 / km ou la voiture à essence, 213g CO2 / km

L'avion consomme plus ou moins selon les phases de vols. C'est au décollage que l'avion consomme le plus. La puissance nécessaire pour faire décoller l'avion est très grande. Il s'agit donc du moment où la pollution est la plus forte. 

Deux autres facteurs qui influent sur la quantité de gaz à effet de serre rejetée sont : le nombre de passagers et le nombre de kilomètres parcourus.

Émission de carbone moyenne d'un avion
  0 - 50 passagers 50 - 100 passagers 100 - 180 passagers 180 - 250 passagers plus de 250 passagers
0 - 1000 km 0,683 t CO2 0,453 t CO2 0,314 t CO2 0,293 t CO2 -
1000 - 2000 km 0,906 t CO2 0,314 t CO2 0,258 t CO2 0,216 t CO2 -
2000 - 3000 km 1,2 t CO2 0,209 t CO2 0,237 t CO2 0,209 t CO2 -
3000 - 4000 km - - 0,23 t CO2 0,23 t CO2 0,251 t CO2
4000 - 5000 km - - 0,293 t CO2 0,307 t CO2 0,258 t CO2
4000 - 5000 km - - 0,286 t CO2 0,23 t CO2 0,223 t CO2

Valeurs ADEME, exprimées en kg/passager.km

Pour moins consommer, il faut utiliser l'avion le plus adapté à la distance parcourue :

  • Pour un trajet court, privilégier un avion de petite taille qui consomme moins ;
  • Pour les trajets intermédiaires, les avions de tailles moyennes, à savoir ceux de 180 personnes, sont les plus adaptés ;
  • Pour les long-courriers, il est préférable d'être dans les avions les plus imposants.

Exemples d'empreinte carbone

Classe Affaires d'un vol Air France long courrier (A380)

Classe Affaires d'un vol Air France long courrier (A380)

Voici le bilan carbone de différent trajets en avion. Le taux de CO2 émis varie en fonction de la distance parcourue ainsi que du type de siège choisi.

La première classe ou la classe affaires présente un bilan carbone plus élevé car l'espace disponible pour un passager est plus grand. Il est nécessaire de brûler autant de kérosène pour un nombre réduit de passagers. De plus, ces passagers ont droit également à plus de valises en soute, augmentant ainsi le poids de l'avion.

Exemple d'émission de CO2 lors de trajets aller/retour en avion
  Distance aller/retour Classe économique Classe affaires 1ère classe
Paris / Marseille 1300 km 0,0337 t CO2 0,442 t CO2 0,842 t CO2
Paris / Athènes 4200 km 0,836 t CO2 1,5 t CO2 2,4 t CO2
Paris / New York 11700 km 2,2 t CO2 4,2 t CO2 6,5 t CO2
Paris / Bangkok 18900 km 3,6 t CO2 6,9 t CO2 10,8 t CO2

Calcul empreinte écologique : valeurs du calculateur CO2.MyClimate.org

L'apparition de biocarburants

Le développement de biocarburants

Depuis plusieurs années, des chercheurs tentent de remplacer le kérosène par des carburants moins polluants. La solution semble être d'utiliser des biocarburants, leur utilisation permettent de réduire de 50% à 90% les émissions de gaz à effet de serre. Les biocarburants sont créés à partir de matières organiques telles que des algues ou des huiles végétales.

Certains programmes, comme l'EcoDemonstrator de Boing, visent à tester ces nouveaux carburants. Aujourd'hui, plus de 100 000 vols ont été effectué avec une base de biocarburant, en général 50% du plein. Ces expériences sont possibles grâce à l'approvisionnement en biocarburant de 4 aéroports : Los Angeles, Oslo, Stockholm et Bergen. Ainsi un avion au départ de l'un de ces aéroports peut fonctionner grâce à un biocarburant. 

Les avantages et inconvénients des biocarburants 

Les biocarburants semblent être une solution efficace dans la quête d'une empreinte carbone plus faible pour les avions. Cependant, comme toutes formes d'énergie, son utilisation présente des aspects positifs et d'autres négatifs. 

  • Entre 50% et 90% d'émission de gaz à effet de serre en moins ;
  • Un prix plus stable que celui du kérosène ;
  • Intensification agricole pour produire ces carburants : modification des habitats naturels ;
  • Déforestation pour obtenir de nouveaux terrains agricoles.

Comment réduire son empreinte carbone ?

L'empreinte carbone des avions représente pour l'instant 3% des émissions global de gaz à effet de serre. L'impact de ce mode de transport est en constante augmentation, le secteur de l'aviation connaissant une croissance annuelle de 5%

Un vol en classe économique

Les passagers de la première et de la business class consomment plus que les passagers de la classe économique.

Cette différence s'explique notamment par le nombre de bagages. Les passagers de la première transportent plus de bagages et ceux-ci sont généralement plus lourds. Plus le poids dans la cabine augmente, plus l'avion consomme de kérosène. 

C'est pour cela que l'on dit que les passagers de la classe économique polluent moins.

Privilégier les vols directs 

Un autre moyen de réduire son empreinte carbone consiste à prendre des vols directs. Le décollage est très énergivore or son impact peut être limité si l'on privilégie un vol direct. 

Respecter les consignes des membres de l'équipage

Au sol, il peut arriver que les membres d'équipage demandent aux passagers de maintenir les volets des hublots fermés. Cette mesure permet de maintenir la température intérieure de l'avion. Ce cas arrive en général dans les pays chauds et la fermeture des hublots permet de ne pas chauffer la cabine. 

Comment compenser son empreinte carbone ?

Lors de l'achat d'un billet d'avion, de nombreuses compagnies indiquent la quantité de CO2 émise durant le vol. Certaines proposent de compenser la pollution créée : lors d'un achat chez Ryanair, la compagnie permet de payer jusqu'à 1€ en plus pour pouvoir compenser ses émissions.

Qu'est-ce que la compensation carbone ?

La compensation carbone permet aux particuliers, entreprises ou collectivités d'investir dans des projets de réduction d'émission de CO2. Après avoir pris connaissance du taux de gaz à effet de serre émis via un bilan carbone, il est possible d'investir dans certains projets visant à réduire le taux de CO2 terrestre. Ces initiatives ont généralement lieu dans des pays en développement mais depuis peu, certains projets se développent en France.

Les usagers peuvent en un sens rembourser leur émission de carbone en investissant dans un projet durable et écologique. Cette démarche peut être réalisée indépendamment de la compagnie aérienne. 

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Mis à jour le
 

Sur le même sujet :