Vous êtes ici

Comment choisir un radiateur électrique ? Modèles / avantages

Électricité moins chère ? 09 73 72 25 00 (Service Selectra ; lundi - vendredi 8h/21h ; samedi 8h30/18h30)
Rappel immédiat et gratuit


Pour chauffer votre logement avec efficacité tout en faisant des économies, rien de tel qu’un radiateur électrique. Il existe cependant différents systèmes de chauffage électrique. Tous ne correspondent pas nécessairement au profil de votre habitat. Ce guide exhaustif détaille les offres du marché des radiateurs électriques, ainsi que les avantages et inconvénients de chaque modèle.

Fonctionnement

Comment baisser la facture énergétique de votre logement ?Double vitrage, insert cheminée, choix des lampes, efficacité énergétique... il existe de nombreuses manières de baisser la facture électricité et gaz de votre logement !

Trois types de radiateurs électriques dominent le marché : les radiateurs rayonnants, les radiateurs à inertie et les convecteurs.

Fonctionnement des différents types de chauffage électrique
Type de radiateur électrique Comment est diffusée la chaleur ?
Radiateur rayonnant Rayons infrarouges
Radiateur à inertie Liquide ou matériaux solides
Radiateur convecteur Déplacement d'air chaud grâce à la circulation de gaz
Radiateur à chaleur douce Plaque rayonnante + matériau conservant la chaleur
Radiateur à accumulation Matériaux réfractaires
Sèche serviette Simple résistance
Radiateur soufflant Système de soufflerie

Radiateur rayonnant

Radiateur rayonnant

Radiateur rayonnant

Ce genre d’appareil porte bien son nom puisque la chaleur produite provient de rayons infrarouges. Ces rayons sont créés grâce à une plaque de métal, généralement d’aluminium, elle-même chauffée par une résistance électrique ou une lampe halogène.

Le type de rayon (le rayon est de type "long" quand il est chauffé par une résistance et "court" quand il s’agit d’une lampe) n’est alors pas le même mais la sensation de chaleur qui s’en dégage est à peu près identique.

Radiateur à inertie

Radiateur à inertie

Radiateur à inertie

Le radiateur à inertie utilise lui aussi une résistance électrique pour chauffer, à ceci près que la chaleur qu’elle créée est stockée puis diffusée par rayonnement. Pour ce faire, ce type de radiateur électrique utilise soit du liquide (on parle alors d’inertie fluide) soit des matériaux plus solides comme la céramique (inertie sèche).

Le choix du type de matériau est important : de l’un à l’autre, la capacité à chauffer et à conserver la chaleur n'est pas la même .

Radiateur convecteur

Radiateur convecteur

Radiateur convecteur

Le fonctionnement de ce type d’appareil repose sur principe de convection. La pièce est donc chauffée grâce au déplacement de l’air chaud dans l'espace. Le radiateur émet de l'air chaud, puis celui-ci circule selon le principe de convection : l'air chaud monte vers le haut de la pièce tandis que l’air froid descend et vient se chauffer au contact du radiateur.

Il existe également plusieurs modèles de radiateurs électriques dérivés des technologies présentées dans les lignes au-dessus.

Radiateur à chaleur douce

Radiateur à chaleur douce

Radiateur à chaleur douce

Souvent équipé d'un design moderne qui s'adapte aux différents types d'intérieurs, Ce modèle de chauffage fait partie de la nouvelle génération de radiateurs électriques.

Il s’agit d’un croisement entre le radiateur rayonnant et à inertie. Le radiateur à chaleur douce possède deux résistances électriques.

La première chauffe une plaque rayonnante tandis que la seconde chauffe le matériau conservant la chaleur.

Radiateur à accumulation

Radiateur à accumulation

Radiateur à accumulation

Un radiateur à accumulation utilise la technologie de l’inertie pour fonctionner. Toutefois, le radiateur à accumulation utilise des matériaux dits réfractaires (argile, silice…). Il est donc capable d’accumuler encore plus de chaleur qu’un simple chauffage à inertie.

Par ailleurs, ce genre de chauffage accumule de la chaleur durant la nuit pour la restituer le jour. Les radiateurs à accumulation sont économiques si le logement bénéficie d'une tarification heures pleines et heures creuses.

À noter : les chauffages à accumulation sont généralement plus gros que les autres modèles.

Comment passer en heures pleines / heures creuses ?

Pour changer d'option tarifaire et passer en heures pleines / heures creuses, il est nécessaire de contacter Enedis. Un technicien Enedis se déplace alors chez vous pour procéder au changement de compteur. Dans le cas des compteurs Linky, aucun déplacement n'est nécessaire et l'intervention se fait à distance pour un coût de  €. Pour le reste des compteurs, l'intervention est facturée  €.

Quelle option tarifaire choisir pour l'électricité ?Appelez Selectra au 09 73 72 25 00 (rappel gratuit) du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h30 à 18h30. Un conseiller et vous fait les recommandations nécessaires pour vous aider à baisser votre facture d'électricité et/ou de gaz.

Sèche-serviette

Sèche-serviette

Sèche-serviette

Le sèche-serviette n’est ni plus ni moins qu’un radiateur, dont le mode de fonctionnement varie, adapté à la salle de bain.

Il permet de chauffer la salle de bain tout en séchant les serviettes. Il est aussi appelé radiateur salle de bain

Il est caractérisé par une petite taille et permet un chauffage d’appoint dans les salles humides.

Radiateur soufflant

Radiateur soufflant

Radiateur soufflant

Les radiateurs soufflants combinent la technologie de la convection et du rayonnement.

Contrairement aux autres systèmes de chauffage électrique, les radiateurs soufflants comprennent une soufflerie pour diffuser plus efficacement la chaleur.

Prix d’achat

Prix d'achat moyen des différents types de chauffages électriques
Types de radiateur électrique Prix d'achat moyen
Radiateur rayonnant Entre 100€ et 300€
Radiateur à inertie Entre 400€ et 500€
Radiateur convecteur Entre 20€ et 200€
Radiateur à chaleur douce Entre 150€ et 350€
Radiateur à accumulation Entre 500€ et 2000€
Sèche serviette Entre 100€ et 500€
Radiateur soufflant Entre 100€ et 400€

Radiateur convecteur

Les radiateurs convecteurs sont de loin les chauffages électriques les moins chers à l’achat. Selon la puissance de l’engin, il faut compter entre 20 euros pour le premier prix et plus de 200 euros pour le haut de gamme. Ce faible prix s'explique par les problèmes d’économie d’énergie et de confort liés au convecteur.

Radiateur rayonnant

Ce genre de radiateur reste abordable, certains produits étant disponibles pour moins de 100 euros. La moyenne gamme se situe toutefois entre 100 et 300 euros selon la marque et la puissance. Certains radiateurs de luxe frôlent également le millier d’euros.

Radiateur soufflant

Les prix des radiateurs soufflants sont sensiblement similaires à ceux des rayonnants. Les modèles capables de chauffer une pièce entière affichent toutefois un prix supérieur à 100 euros. Les prix peuvent monter jusqu'à 400 euros pour un bon modèle, mais ces modèles demeurent rares.

Sèche-serviette

Etant donné la surface de chauffe et l’usage d’appoint du sèche-serviette, on peut être étonné de son prix d’achat. Il faut compter en moyenne une centaine d’euros pour un radiateur fiable, c’est-à-dire autant que pour un chauffage rayonnant ou un convecteur de qualité. Certaines marques jouent la carte du luxe avec des prix grimpant jusqu'à 500 euros.

Radiateur à inertie

Ici il faut distinguer les modèles à inertie fluide de ceux à inertie sèche, qui ne se vendent pas du tout au même prix. L’inertie fluide est plus économique avec un prix de départ d’environ 150 euros. Néanmoins, le prix moyen pour un tel chauffage se situe aux alentours de 400 euros.

Les choses se corsent avec l’inertie sèche, nettement plus chère. Le prix de départ se situe autour de 250 euros et le prix moyen est de 500 euros. Les différences de prix d'un modèle à l'autre dépendent largement du matériau utilisé. Ainsi, un radiateur contenant de la pierre volcanique est bien plus cher (environ 700 euros selon les marques et la puissance) que son équivalent en céramique ou en stéatite.

Radiateur à chaleur douce

En cumulant les avantages des radiateurs rayonnants et à inertie, le chauffage à chaleur douce est nécessairement plus cher. Les premiers prix se situent aux alentours de 150 euros. Le prix moyen d'un radiateur à chaleur douce est de 350 euros.

Radiateur à accumulation

Le radiateur à accumulation est relativement cher. Les tarifs oscillent entre 500 et 2 000 euros. Son prix d’achat n’est pas l’unique coût à supporter puisqu'une installation dédiée est nécessaire pour le faire fonctionner. Ce type de travaux peut vous coûter entre 50 et 250 euros supplémentaires.

Economie d’énergie

Economie d'énergie

Le choix du bon modèle de radiateur électrique peut être synonyme d'économie d'énergie.

Radiateur à accumulation

Grâce à leur fonctionnement, les radiateurs à accumulation sont capables de stocker de la chaleur la nuit, c’est-à-dire durant les heures creuses.

La capacité de stockage des accumulateurs est telle qu’ils sont capables de restituer l’énergie toute la journée.

De ce fait, ce modèle de chauffage ne nécessite pas d’être alimenté en courant très longtemps pour être efficace.

Radiateur à inertie

Le principe de l’inertie permet lui aussi de faire d'importantes économies d’énergie. La diffusion de chaleur est constante et comme le radiateur à accumulation, elle persiste même quand le chauffage est éteint. Néanmoins, le stockage de la chaleur étant moins important, le radiateur à inertie reste moins économique que celui à accumulation.

Radiateur à chaleur douce

Ce radiateur hybride permet d’économiser de l’énergie grâce à son cœur à inertie, mais la partie à rayonnement qui offre une diffusion rapide de la chaleur est quant à elle énergivore.

Radiateur rayonnant

Ce modèle nécessite forcément d’être sous tension pour pouvoir fonctionner. Par conséquent, le chauffage sur de longues périodes coûte cher en électricité. Pour ne pas être trop coûteux sur le long terme, les radiateurs rayonnants conviennent davantage pour des pièces de passage où il n’est pas nécessaire d’avoir de la chaleur toute la journée.

Sèche-serviette

L’économie en énergie d’un sèche-serviette dépend évidemment du modèle utilisé (un sèche-serviette à inertie étant bien entendu plus économique). Néanmoins, lorsque ces radiateurs électriques sont utilisés pour assécher l'air ambiant d'une pièce humide, ils engendrent une surconsommation de courant.

Radiateur soufflant

Tout dépend de la technologie utilisée, mais les radiateurs soufflants sont généralement plus gourmands en énergie. Cette consommation s'explique par l’alimentation du système de soufflerie, qui demande l’équivalent de la consommation d’électricité d’un ventilateur en plus de l’énergie nécessaire pour générer de la chaleur.

Radiateur convecteur

Ce sont de loin les radiateurs les plus coûteux en électricité. S’ils sont séduisants par leur prix d’achat, leur coût d'utilisation s’avère beaucoup plus élevé.

Comment payer l'électricité moins chère ?Le choix du fournisseur d'électricité est déterminant. Les fournisseurs alternatifs pratiquent des tarifs différents, et souvent moins chers que le tarif bleu d'EDF.
Plus d'infos en appelant le 09 73 72 25 00 (rappel gratuit) du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h30 à 18h30.

Confort

Radiateur à chaleur douce

Le double mécanisme de ce type de radiateur électrique offre un confort idéal. Le panneau rayonnant permet une montée rapide en température pour chauffer très vite une pièce, tandis que l’inertie de l’appareil va diffuser une chaleur durable qui n’impacte pas la qualité de l’air et ne brûle ni les objets ni les personnes autour du radiateur.

Les constructeurs comparent souvent les radiateurs à chaleur douce à un chauffage central, sans les problèmes de branchement que nécessite ce dernier.

Radiateur à accumulation

La diffusion de la chaleur n'endommage pas la qualité de l’air ambiant. De plus, la chaleur est continue.

Néanmoins, les radiateurs à accumulation ne permettent pas d’augmenter rapidement la température. Il faut donc attendre que ce chauffage électrique emmagasine suffisamment de ressources pour commencer à ressentir les premiers effets bénéfiques.

Radiateur à inertie

Etant donné que les radiateurs à accumulation utilisent le principe de l’inertie, les mêmes avantages et inconvénients sont à noter sur ces modèles. Tout comme le radiateur à chaleur douce et le radiateur à accumulation, ce type de chauffage électrique est parfaitement adapté à des salles de vie.

Radiateur soufflant

La capacité à diffuser rapidement de la chaleur apporte à un confort supplémentaire à ce type de radiateur. De plus, les radiateurs soufflants aident à la circulation de l’air en le brassant. Il est idéal pour chauffer rapidement de petits espaces.

Sèche-serviette

Le confort procuré par le sèche-serviette est notable, mais celui-ci se résume à un rôle d’appoint dans une salle d’eau. Son rôle est davantage d’assécher la salle (et les serviettes) que d’apporter du bien-être.

Radiateur rayonnant

La hausse de température par rayonnement apporte de la chaleur très rapidement. Comme pour le radiateur soufflant, cela permet de se réchauffer tout aussi vite.

Le radiateur rayonnant souffre malgré tout d’inconvénients. Le premier étant l’absence de chaleur sur la durée, forçant ainsi le radiateur à rester allumé pour procurer du confort. Les rayons ont également tendance à brûler ce qu’ils touchent (meubles, objets et personnes).

Radiateur convecteur

Ce modèle de radiateur électrique chauffe directement l'air ambiant, ce qui nuit considérablement à sa qualité. Ce dernier devient sec.

La circulation de l’air déplace aussi les poussières et rend l’air ambiant encore plus néfaste, particulièrement pour les personnes allergiques.

Dernier inconvénient : la chaleur du radiateur convecteur n’est pas égale dans toute la pièce. Le seul aspect positif à retenir est sa montée rapide en température.

Comment choisir la puissance de son radiateur électrique ?

Bien choisir la puissance (exprimée en Watts) de son radiateur électrique est primordial. Trop faible, le radiateur ne chauffe pas assez pour apporter un quelconque confort.

Pour obtenir une sensation de chaleur, il faut alors augmenter le thermostat, ce qui provoque une surconsommation d’électricité. Inversement, si l’appareil est trop puissant, il n’apporte pas de confort suupélmentaire par rapport à un engin plus modeste et adaptée à l’espace de la pièce : l’investissement s'avère alors inutile.

Pour calculer la puissance nécessaire de votre radiateur électrique il faut prendre en compte :

  • l’isolation de la pièce ;
  • sa superficie ;
  • la hauteur du plafond.

Pour une maison convenablement isolée avec un plafond de moins de 2,5 mètres, il faut compter 100 Watts par m².

Un habitat très bien isolé avec les mêmes caractéristiques nécessite 60 à 70 Watts par m².

Les pièces humides ont besoin de 25% de puissance en plus par rapport aux autres salles.

Dans le même ordre d’idées, les pièces en altitude, exposées nord ou avec beaucoup de vitrage, nécessitent entre 10 et 20% de Watts en plus qu’une pièce "normale".

Les pièces dont la superficie dépasse les 30 m² doivent quant à elles être chauffées par deux radiateurs électriques afin d’améliorer la diffusion de la chaleur. Cela évite également l’achat d’un chauffage trop grand, qui sera forcément moins efficace.

Evaluez aussi la puissance du compteur électrique nécessaireLe changement de type de chauffage électrique peut engendrer des coupures d'électricité si vous n'estimez pas correctement la puissance de compteur électrique nécessaire pour le logement. 

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus