Consommation appareil en veille : faut-il tout débrancher ?

Consommation appareil en veille

Un réacteur nucléaire doit fonctionner sans interruption pour assurer la consommation cachée des appareils électriques en veille en France. L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie, ADEME, avance que cette consommation cachée constituerait près de 11% de la facture annuelle énergétique de chaque foyer français. La pertinence de la mise en veille des appareils électriques se pose alors.


Même en veille, les appareils consomment toujours

La mise en veille d’un équipement électrique permet de le faire fonctionner plus rapidement vu qu’il n’est pas totalement éteint. Cependant, ces quelques secondes gagnées en rapidité de démarrage, représentent une dilapidation d’énergie. Ce gaspillage se ressent sur la facture énergétique.

Les appareils électriques même en veille continuent à consommer de l’énergie. Cela est aussi vrai pour les appareils électriques éteints, mais encore branchés.

Cette consommation cachée s’explique par l’emplacement de l’interrupteur principal se trouvant après le transformateur. Une fois branché, ce dernier consomme toujours de l’énergie que l’appareil soit éteint ou en veille, qu’il soit relié à un appareil ou pas.

C’est la circulation du courant résiduel qui est à l’origine de la consommation appareil en veille. De l’électricité est donc consommée inutilement et la durabilité de ces appareils, en est aussi réduite.

Les appareils en veille les plus énergivores

La loi exige que la consommation appareil en veille soit inférieure à :

  • 0,5 Watts pour la plupart des appareils électriques ;
  • 3 Watts pour les appareils restant connectés à internet ou à un réseau de données.

La consommation annuelle des appareils en veille d’un foyer français s’élève selon l’ADEME dans les 300 à 500kWh. La facture annuelle d’énergie en est augmentée d’à peu près 10%.

Voici d’ailleurs la liste des dix appareils les plus énergivores :

La consommation d’un box internet Un box internet consomme bien plus qu’un lave-linge en restant en permanence connecté. Il utilise dans les 200kWh/an.

Consommation d’électricité en kWh par appareil en veille et la dépense annuelle correspondante
Appareils Puissance de veille (kWh/an) Dépense annuelle (€)
Unité centrale + Ecran+ Périphériques 209 23
Parabole 131 14,5
Sèche-linge 103 11,3
Four de cuisine 86,5 9,5
Téléviseur 77 8,5
Box 61,3 6,8
Démodulateur satellite 59 6,5
Lecteur DVD 58,8 6,5
Cadre photo numérique 53 5,8
Machine à laver 51,5 5,7
Chaîne Hi-Fi 50,4 5,6
Console de jeu 42 4,6
PC portable 38,3 4,2
Lampe halogène à variateur 26,8 2,9
Interphone 26,3 2,9
Four à micro-onde 25,9 2,9
Baffle PC 25,2 2,7
Téléphone sans fil 25,2 2,8
Machine à pain 19,4 2,2
Tuner 17,3 2
Cafetière 17,1 1,9
Lave-vaisselle 16 1,9
Ampli antenne TV 15,8 1,8
Décodeur chaînes TV 12,3 1,7
Radio-réveil 10,5 1,4
Boîtier de prise de courant télécommandé 19,4 1,2
Chargeur de batterie 9,9 1

Ces mesures ont été réalisées sur des appareils de milieu de gamme mis en veille chez des particuliers durant l’année 2009. La dépense annuelle est calculée sur la base de 0.11 €/kW/h moyen. Les appareils en veille sont inutilisés.

Quantifier la consommation des appareils en veille

Il est possible de mesurer la consommation appareil en veille en investissant dans un wattmètre. Cet équipement se branche entre la prise murale et la prise de l’appareil en question. Il est accessible dans un magasin d’appareils électroniques ou auprès d’un fournisseur d’électricité. Ce compteur d’énergie consommée affiche la puissance utilisée en temps réel ou sur un laps de temps déterminé.

Le wattmètre est la combinaison d’un ampèremètre et d’un voltmètre. L’intensité I et la tension U mesurées permettent de calculer :

  • La puissance P= UXI
  • Les kWh dépensés E= PX temps de la mesure
  • Le coût de la consommation X = EX coût d’un kWh.

Quelques astuces pour réduire la consommation

La mise en veille des appareils électriques induit une consommation inutile d’énergie assez conséquente. Cette surconsommation représente toute l’économie pouvant être réalisée sur la facture énergétique.

Il existe quelques astuces faciles permettant de réduire ce gaspillage d’énergie.

Opter pour des appareils peu énergivores

Avant d’acheter un appareil électrique, il faut considérer sa consommation en veille. Ceux estampillés du label Energy Star sont moins énergivores. Ce label européen certifie cette moindre consommation appareil en veille. Cela s’applique notamment pour l’acquisition d’un écran, d’une imprimante, d’un fax, d’un photocopieur, d’un ordinateur, d’un scanner.

L’achat malin consiste aussi à privilégier les appareils non équipés de l’option départ différé. Un programmateur assure le même rôle sans mise en veille.

Comme un ordinateur portable est de 50 à 80% moins énergivore qu’un appareil multifonction, il est conseillé d’opter pour ce dernier.

Débrancher les appareils non utilisés

Plusieurs gestes passifs permettent un débranchement plus rapide des appareils électriques domestiques.il en est ainsi de :

  • L’adoption de la multiprise munie d’un interrupteur principal permet d’éteindre en une seule fois tous les appareils qui y sont branchés. Le consommateur n’a plus à éteindre un par un ces équipements ;
  • Le débranchement des chargeurs de téléphone une fois sa batterie remplie, est un geste primordial à adopter. Cela évite de consommer de l’énergie pour rien, car la batterie n’en sera pas plus pleine si elle est laissée branchée. Ceci est aussi valable pour tous les appareils à batterie rechargeable ;
  • L’utilisation de la coupe veille qui coupe automatiquement l’alimentation des appareils mis en veille qui y sont branchés. La consommation cachée des appareils en veille est ainsi évitée. Cela marche notamment pour les équipements informatiques tels qu’un ordinateur et ses périphériques. Cet équipement s’installe sur la prise murale pour un téléviseur et se connecte via USB sur un ordinateur. L’activation de la mise en veille est détectée automatiquement par la coupe veille et elle éteint tout de suite l’appareil qui lui est connecté ;
  • L’adoption d’une prise appelée maître/esclave qui permet d’éteindre en une fois tous les équipements périphériques branchés à un appareil électrique donné en mettant ce dernier hors tension.

Faut-il débrancher un appareil électrique ou le mettre en veille ?

L’ADEME constate que sur une année, les appareils électriques mis en veille dans un foyer, consommeraient au moins 50 Watts. Débrancher ces appareils permettrait de ce fait d’économiser dans les 80€ sur sa facture énergétique annuelle.

Les appareils électriques laissés branchés qu’ils soient éteints ou en veille, consomment toujours de l’énergie. Pour s’en assurer et la quantifier, il faut installer un wattmètre s’intercalant entre la prise murale et l’appareil.

Conclusion Le débranchement est recommandé pour les appareils électriques à consommation cachée en veille. Appliquée trop souvent, cet acte peut cependant, altérer l’état de la prise et des appareils qui y sont branchés.
Pour un lave-linge et un lave-vaisselle, ce débranchement n’est pas très conseillé. Il permet en effet de mettre en évidence des éventuelles fuites d’eau.

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Mis à jour le
 

Sur le même sujet :