The parameter is not valid. Make sure to enter the exact machine_name of the block.

Isolation plafond par l'intérieur : technique, isolants, prix

Mis à jour le
minutes de lecture

L'isolation de plafond par l'intérieur est largement utilisée en raison de sa facilité de mise en œuvre. Pour autant, il est vivement conseillé de faire réaliser une telle opération par des professionnels. Avantages de l'isolation par l'intérieur, meilleur isolant à employer, budget au m², voici l'essentiel à savoir pour isoler correctement ses plafonds.

EN RÉSUMÉ

  1. Les plafonds sont responsables de jusqu'à 30% des déperditions de chaleur ;
  2. L'isolation thermique du plafond par l'extérieur est moins onéreuse que par l'extérieur ;
  3. L'espace sous plafond disponible conditionne la technique employée.

💡 Un accompagnement personnalisé dans vos travaux d'isolation avec Selectra au 📞 09 73 72 25 00

Qu'est-ce que l'isolation de plafond par l'intérieur ?

L'isolation d'un plafond par l'intérieur désigne le fait d'installer de l'isolant à l'intérieur du bâti, directement sous les plafonds droits (entre deux étages d'un logement), ou rampants (plafond directement sous le toit).

Isolation thermique par l'intérieur d'un plafond

En fonction des spécificités techniques du logement, il est possible d'employer trois techniques pour l'isolation par l'intérieur de plafond :

  • La pose d'un faux plafond (plafond suspendu). L'isolant est alors placé entre le plafond et le support du faux plafond ;
  • L'installation d'un plafond tendu (plafond collé). Plus simple à mettre en place, c'est également la méthode préconisée lorsque l'espace disponible sous plafond est insuffisant ;
  • L'utilisation de dalles, qui consiste à placer des plaques d'isolant directement sur le plafond.

Isolation phonique d'un plafond par l'intérieur

L'isolation phonique d'un plafond vise à réduire les nuisances sonores. Il peut s'agir de bruits d'équipements, ou venant de l'extérieur. Ainsi, si vous songez à isoler phoniquement vos plafonds, voici les paramètres dont il faut tenir compte :

  • Le coefficient d'absorption phonique ∝w, exprimé en décibels ;
  • L'indice d'efficacité aux bruits de chocs noté ∆Lw, exprimé en décibels ;
  • L'indice d'affaiblissement acoustique, Rw en décibels.

Le coefficient d'absorption phonique ∝w

Le coefficient d'absorption phonique ∝w correspond au rapport entre le bruit absorbé et le bruit entrant. Compris entre 0 et 1, il traduit la capacité d'un matériel à absorber les bruits entrants.

Ainsi, un isolant phonique est d'autant plus performant que ∝w se rapproche de 1. À titre d'exemple, un isolant dont le coefficient d'absorption phonique est de 0,5 absorbe 50 % de l'énergie sonore.

Les classes d'absorption sont régies par la norme DIN EN 11654 pour l'utilisation d'isolant phoniques dans les bâtiments :

  • Classe A : 0,90 ≤ ∝w ≤ 1 ;
  • Classe B : 0,80 ≤ ∝w ≤ 0,85 ;
  • Classe C : 0,60 ≤ ∝w ≤ 0,75 ;
  • Classe D : 0,30 ≤ ∝w ≤ 0,55 ;
  • Classe E : 0,15 ≤ ∝w ≤ 0,25 ;
  • Hors-classe : 0,00 ≤ ∝w ≤ 0,10.

De manière générale, la classe C suffit pour une utilisation courante.

L'indice d'efficacité aux bruits de chocs noté ∆Lw

L'indice d'efficacité aux bruits de chocs indique la capacité qu'à un matériau à atténuer les bruits qui proviennent de chocs. Noté ∆Lw, il s'agit de la différence de niveau de bruits à l'interface entre deux planchers séparés par l'isolant thermique à évaluer. La performance de l'isolant est d'autant meilleure que le coefficient ∆Lw est grand.

L'indice d'affaiblissement acoustique Rw

Noté Rw et exprimé en décibels, l'indice d'affaiblissement acoustique est une expression normalisée de la résistance de 1 m² d'un élément de construction contre le passage de bruits aériens, à savoir les sons atmosphériques intérieurs et extérieurs.

Quel matériau choisir pour isoler un plafond par l'intérieur ?

En plus des performances thermiques de l'isolant, il faut considérer l'environnement dans lequel se trouve le plafond. Par exemple, les isolants d'origine naturelle (animale ou végétale) sont à proscrire dans un environnement trop humide.

Isolants naturels et humidité À cause de leur bonne perméabilité à la vapeur d'eau, les isolants thermiques d'origine naturelle peuvent s'avérer utiles, notamment pour la rénovation de logements anciens, pour lesquels il est nécessaire d'assurer la continuité des transferts d'humidité entre parois.

De manière générale, le choix du matériau pour l'isolation d'un plafond par l'intérieur dépend des priorités, à savoir un isolant thermique performant, ou alors plus respectueux de l'environnement. On emploie à cet effet :

Les isolants minéraux

Étant incombustibles, les isolants minéraux sont couramment utilisés pour l'isolation intérieure de plafonds, principalement pour augmenter la résistance au feu du bâti. En outre, ils offrent une bonne isolation phonique.

Même s'ils sont assez faciles à poser et économiques, les isolants minéraux nécessitent une épaisseur importante, et donc plus d'espace.

Sélection d'isolants minéraux pour le plafond

Isolant

Conductivité thermique

Performance acoustique

Conditionnement

Laine de verre

0,039 W/m.K

Bonne

En vrac, panneaux semi-rigides, rouleaux

Laine de roche

0,037 W/m.K

très bonne

En vrac, panneaux semi-rigides, rouleaux

Les isolants d'origine naturelle

Les isolants naturels gagnent en popularité pour leur faible impact environnemental. En plus de l'aspect écologique, on leur trouve d'autres propriétés intéressantes et plus spécifiques telles que :

  • La laine de chanvre, avec ses propriétés antibactériennes et fongicides ;
  • La laine de mouton, pour réguler l'humidité ;
  • La laine de lin, idéale pour préserver le climat intérieur ;
  • La fibre de bois, qui contribue à préserver la qualité de l'air ambiant.
Sélection d'isolants naturels pour le plafond

Isolant

Conductivité thermique

Performance acoustique

Conditionnement

Laine de chanvre

0,039 W/m.K

Bonne

Panneau souple ou semi-rigide, rouleaux, en vrac

Fibre de bois

0,05 W/m.K

Très bonne

En vrac, en panneaux souples, semi-rigides ou rigides

Les isolants d'origine synthétiques

On opte pour l'utilisation d'isolants synthétiques pour les plafonds, principalement pour le peu d'espace qu'ils demandent, d'autant plus qu'ils ne s'enflamment pas. Étant fabriqués à partir de pétrole brut, leur impact environnemental est particulièrement important.

Sélection d'isolants synthétiques pour le plafond

Isolant

Conductivité thermique

Performance acoustique

Conditionnement

Polystyrène expansé

0.04 W/m.K

Moyenne

Panneaux rigides, sous forme de billes

Polystyrène extrudé

0,032 W/m.K

Moyenne

Panneaux rigides, sous forme de billes

Comment faire l’isolation des plafonds par l’intérieur ?

Les méthodes d'isolation par l'intérieur dépendent en majorité de la pièce en question, son environnement, et l'espace disponible.

De manière générale, l'isolation d'un plafond se fait de deux manières :

  • Les faux-plafonds, à savoir les plafonds suspendus, ou tendus ;
  • Les dalles pour plafonds, bien plus faciles à installer, et pouvant servir de décoration.

Mise en œuvre d'isolant pour les faux-plafonds

Le plafond tendu est un faux-plafond fait de polymères thermo-extensibles que l'on vient appliquer (à chaud ou à froid sur la surface). L'isolation consiste en la pose d'un velum, un film thermoplastique étirable. En plus d'être esthétiques et de cacher les défauts de surface, les plafonds tendus offrent une bonne isolation, et sont pour la plupart résistants au feu.

Le plafond suspendu consiste en la pose de plaques qui tiennent sur une ossature métallique. Ce type de faux-plafond convient bien aux espaces où l'on cherche à réduire la hauteur sous plafond, par exemple, pour créer un vide et laisser passer des conduits. Le rouleau d'isolant est le conditionnement le plus adapté pour isoler un plafond suspendu.

Isolation avec dalles pour plafond

Très simple à mettre en œuvre, il s'agit de la solution d'isolation pour plafond la plus flexible, puisqu'elle permet d'entretenir ou changer les plaques sans toucher au plafond. Avec son prix abordable et de bonnes capacités isolantes, il s'agit d'une solution particulièrement appréciée pour de la rénovation énergétique.

Comment isoler le plafond de la cave par l'intérieur ?

L'isolation d'un plafond de cave est courante, notamment pour isoler un rez-de-chaussée sans devoir détruire le revêtement.

Pour un plafond de cave plat (c'est-à-dire sans conduits apparents), opter pour la pose de panneaux isolants rigides.

En revanche, préférer l'isolation du plafond de la cave par projection de mousse si la surface à isoler n'est pas plane.

Dans la mesure où les caves et autres locaux comme les garages sont en moyenne plus sujets à des problèmes d'humidité, privilégier un isolant qui y résiste, par exemple du polystyrène.

Bon à savoir : comment isoler un vide sanitaire ? On parle non plus de cave, mais de vide sanitaire lorsque la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 m. Dans ce cas, l'isolation peut être réalisée en comblant l'espace avec de l'isolant en vrac.

Comment isoler le plafond d'un grenier par l'intérieur ?

Isoler un grenier par l'intérieur est pertinent si l'espace est voué à être utilisé comme une pièce de vie. Autrement, l'isolation du sol du grenier suffit, si ce dernier sert juste de remise.

Si la surface à isoler est un toit froid, l'installation d'un pare-vapeur est indispensable pour éviter la condensation.

Qu'est-ce qu'un toit froid ? Un toit froid désigne une toiture plate pour laquelle l'isolant est placé sous le support d'étanchéité. Elle se différencie de la toiture chaude par la présence d'une ventilation permettant d'évacuer l'air intérieur.

Comment isoler le plafond entre deux étages ?

L'isolation d'un plafond entre deux étages dépend du type de plafond :

  • Avec des plaques de plâtre, en plafond suspendu si l'espace le permet ;
  • Avec la pose de dalles isolantes directement sur le plafond, ou en posant un plafond tendu s'il n'y a pas assez d'espace.

Combien coûte l’isolation d’un plafond par l’intérieur ?

L'isolation d'un plafond par l'intérieur coûte généralement entre 20 et 90 € par m², et le tarif dépend principalement :

Combien coûte l'isolation d'un plafond par l'intérieur pièce par pièce ?

Le prix de l'isolation d'un plafond par l'intérieur dépend en grande partie de la pièce à isoler. Par exemple, dans le cas d'une isolation thermique dans une pièce sujette aux phénomènes d'humidité comme les toitures.

À titre d'exemple, il faut compter jusqu'à 100 € par m² pour l'isolation d'un grenier avec pose d'un pare-vapeur.

Estimation des prix d'isolation de plafond par l'intérieur, par pièces

Type de plafond

Prix de l'isolation au m²
Fourniture + pose incluse

Plafond de cave / garage

20 - 60 € / m²

Plafond de grenier

45 - 100 € / m²

Plafond entre deux étages

50 € / m²

Quel est le coût de l'isolation d'un plafond en fonction de la méthode utilisée ?

Le prix de l'isolation d'un plafond peut varier du simple au double. La méthode d'isolation la plus chère étant celle du plafond tendu avec un prix pouvant atteindre 90 € par m², fourniture et pose incluses.

Estimation des prix d'isolation de plafond par l'intérieur, en fonction de la technique mise en œuvre

Type de plafond

Prix de l'isolation au m²
Fourniture + pose incluse

Plafond tendu

40 - 90 € / m²

Plafond en dalle

35 - 50 € / m²

Isolation acoustique

25 - 60 € / m²

Plafond suspendu
Sans isolant

25 - 40 € / m²

Plafond suspendu
Avec isolant

35 - 70 € / m²

Combien coûtent les finitions pour l'isolation d'un plafond ?

Dans le cadre de la mise en œuvre d'un faux plafond (tendu ou suspendu), avec des plaques de type placo, un enduit de finition est nécessaire pour supprimer les imperfections de surface. Ainsi, il faudra ajouter au prix de l'isolation, celui de la finition. Ce dernier inclut les enduits de lissage et décoratif, la peinture, ou le papier peint.

Estimation du prix de la finition pour une isolation par faux-plafond

Finition

Prix au m²
Fourniture + pose incluse

Enduit de lissage

5 € / m²

Peinture

5 - 7 € / m²

Enduit décoratif

10 - 15 € / m²

Papier peint

10 - 15 € / m²

Le prix du diagnostic

Qu'il s'agisse d'une isolation thermique ou acoustique, la réalisation d'un diagnostic pré-travaux est indispensable pour employer la méthode d'isolation la plus adéquate, et choisir son matériaux d'isolant. Le prix d'un diagnostic dépend ainsi de la taille du logement, des spécificités techniques pouvant compliquer l'étude, et de la précision de l'étude. Ainsi, il faudra compter :

  • 300 € pour un diagnostic thermique ;
  • 100 à 200 € pour un diagnostic acoustique standard, et jusqu'à 2 000 € pour une étude plus poussée.

Combien coûte la main d'œuvre pour des travaux d'isolation de plafond ?

De manière générale, il faut compter entre 20 et 40 € de l'heure pour faire appel à un professionnel du bâtiment. Ce prix est à prendre avec des pincettes, puisque le professionnel définit ses tarifs également en fonction de la complexité du projet.

Bien qu'il soit possible de réaliser l'isolation de son plafond soi-même, le plus judicieux est de faire appel à un professionnel. Vous pourrez ainsi bénéficier de la garantie décennale, à savoir la couverture des dommages après réception des travaux, ceci pendant 10 ans.

Économiser sur sa facture d'isolation en employant un artisan RGE Faire réaliser ses travaux par un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) donne accès aux différentes aides de l'État dédiées à la rénovation énergétique.

Les aides disponibles pour l’isolation d’un plafond

Dans le cadre de la rénovation énergétique, l'État propose de nombreuses aides financières pour améliorer l'isolation d'un logement. Parmi les dispositifs en vigueur servant à financer l'isolation d'un plafond par l'intérieur, on peut citer :

Cumul des aides financières pour l'isolation du plafond

-

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov' Sérénité

Éco-prêt taux à taux zéro

Chèque énergie

Certificats d'économies d'énergie

TVA réduite

MaPrimeRénov'

-

     

MaPrimeRénov' Sérénité

 

-

    

Éco-prêt à taux zéro

  

-

   

Chèque énergie

   

-

  

Certificats d'économies d'énergie

    

-

 

TVA réduite

     

-

Questions fréquentes sur l’isolation de plafond par l’intérieur

Quelle épaisseur d'isolation pour un plafond ?

L'épaisseur d'isolant à utiliser est donnée par la formule suivante :

e = λ.R

Avec :

  • e l'épaisseur de l'isolant en mètres ;
  • λ la conductivité thermique du matériau en Watts par mètre Kelvin [W/m.K] ;
  • R la résistance thermique pour l'épaisseur donnée exprimée en m² Kelvin par Watt (m².K/W).

La RT 2020 impose une condition sur la performance de l'isolant, en fonction de la pièce en question. Ainsi, la RT 2020 nécessite :

  • Une résistance thermique R supérieure ou égale à 7 pour les combles perdus (exemple d'un plafond de toiture) ;
  • Une résistance thermique R supérieure ou égale à 6 pour les combles aménagés (exemple : plafond intermédiaire).

Par exemple, la quantité de laine de verre à utiliser pour l'isolation de combles aménagés, selon les recommandations de la RT2020, est d'une épaisseur e = 0,039 × 6 = 0,234 m, soit environ 23 cm d'isolant

Chargement

Comment isoler un plafond ancien ?

La méthode la plus couramment utilisée pour isoler un plafond déjà existant est la pose d'un faux plafond. Le vide ainsi créé servira à la pose de l'isolant.