Coefficient conversion gaz : valeurs et prix du m3 de gaz en 2021

Le compteur de gaz comptabilise la consommation en m3 alors que le fournisseur facture en kWh. Comment GRDF calcule-t-il le coefficient de conversion du gaz permettant de transformer les mètres cubes en kilowattheures ? Comment connaître son coefficient de conversion gaz ?


À quoi correspond le coefficient de conversion du gaz ?

Le coefficient de conversion permet de convertir le volume de gaz (m3) en kWh.

compteur gaz

Afin de facturer ses clients, le fournisseur de gaz se base sur la quantité d'énergie utilisée, exprimée en kilowattheure (kWh). Seulement voilà : le compteur gaz mesure la consommation du logement en mètre cube (m3).

Ainsi, pour résumer :

  1. Le mètre cube est l'unité de mesure du compteur de gaz qui estime le volume de gaz qui passe dans vos canalisations pour être brûlé dans votre foyer.
  2. Le kilowattheure (kWh) mesure la consommation d'énergie correspondant à une puissance d'un kilowatt (kW) pendant une heure.

Comment convertir les m3 de gaz en kWh ? Volume en m3 consommés x coefficient de conversion = Consommation en kWh facturée

De quoi dépend le coefficient de conversion gaz ?

La composition du gaz

  • Gaz B et H : deux types de gaz consommés en France et de provenances différentes.

Le composition du gaz diffère selon le site dont il provient : ainsi tous les gaz n'ont pas la même puissance calorique, c'est à dire la quantité d’énergie créée lorsque l’on brûle un combustible.

Il est possible de distinguer deux zones géographiques en matière d'approvisionnement en gaz naturel sur le territoire français. Chacune de ces zones est alimentée par un type de gaz (B ou H) :

  1. Gaz B (bas pouvoir calorifique - pression de 27mbar) : consommé majoritairement dans les départements du nord de la France, ce gaz provient des Pays-Bas. À forte teneur en azote, le gaz B est plus pauvre en énergie : un même volume permet de consommer moins de kWh que sur le reste du territoire. Le coefficient de conversion est situé sur cette zone entre 9,2 et 10,1 kWh par mètre cube (m3) au niveau de la mer. À noter que le gaz B est mené à disparaître dans les années à venir. Le financement des nouveaux appareils (chaudières, fours au gaz etc.) sera permis par l'attribution d'un chèque de conversion aux usagers pour pallier aux coûts de remplacement.

  2. Gaz H (haut pouvoir calorifique - pression de 21mbar), en provenance de Norvège, de Russie ou encore d'Algérie, consommé dans le reste de la France. Le gaz H est plus riche en énergie et le coefficient de conversion oscille entre 10,3 et 12,4 kWh/m3 au niveau de la mer

Coefficient de conversion gaz : une métrique stable Le coefficient de conversion du gaz varie relativement peu dans le temps : en cours d'année, il n'évolue que de plus ou moins 3% autour de sa moyenne, sauf exception liée à une modification radicale des sources d'approvisionnement en gaz de la zone. Le coefficient de conversion de gaz final appliqué sur la facture est défini selon la moyenne des coefficients de conversion constatés chaque jour entre la date du relevé de compteur gaz précédent et la date du dernier relevé GRDF.

La localisation géographique et l'altitude de la commune

  • Plus l'altitude du logement est élevée, plus le coefficient de conversion diminue.

L'altitude à laquelle est situé le logement joue un rôle important : plus l'altitude est élevée, plus la pression atmosphérique est faible et moins le gaz est dense en énergie. Un mètre cube de gaz à 1000 mètres d'altitude contient ainsi 10% d'énergie en moins qu'un mètre cube de gaz au niveau de la mer.

Fourchette de variation du coefficient de conversion gaz - Zone B
⛰️ Altitude 🔥 Coefficient de conversion gaz
0-200 m 9,2 - 10,2 kWh/m3
200-400 m 9,0 - 9,9 kWh/m3

Fourchette de variation du coefficient de conversion gaz - Zone H
⛰️ Altitude 🔥 Coefficient de conversion gaz
0-200 m 10,3 - 12,4 kWh/m3
200-400 m 10,1 - 12,1 kWh/m3
400-600 m 9,9 - 11,8 kWh/m3
600-800 m 9,6 - 11,5 kWh/m3
800-1000 m 9,4 - 11,3 kWh/m3
> 1000 m 9,2 - 11,0 kWh/m3

La pression de livraison

  • Plus la pression de livraison du gaz est élevée, plus le coefficient de conversion gaz l'est aussi.

Un gaz n'est pas livré à la même pression, selon son usage :

  1. Particuliers et petits professionnels : la pression de livraison de 21 mbar en gaz H et de 27 mbar en gaz B
  2. Grands sites de consommation (entreprises, collectivités, copropriétés) : la pression de livraison est plus élevée, et se situe à 300 mbar environ.

Ainsi, pour les grands sites de consommations, alimentés en gaz de pressions 300 mbar, les coefficients de conversion moyens sont les suivants :

  • 14,5 kWh par mètre cube (m3) en gaz H
  • 13,0 kWh par mètre cube (m3) en gaz B

Comment trouver mon coefficient de conversion gaz ?

compteur-gazpar

Plusieurs moyens permettent de connaître la valeur du coefficient de conversion, avec des degrés de précision variés :

  • Valeur exacte du compteur : le coefficient de conversion gaz exact appliqué à votre compteur est indiqué au verso de votre facture d'énergie.
  • Fourchette par commune : l'application GRDF vous permet de retrouver les fourchettes de coefficient de conversion gaz selon votre code postal.
  • Valeurs moyennes : dans le nord de la France (gaz B ; principalement Nord-Pas-de-Calais), le coefficient de conversion moyen est de 10,0 kWh par mètre cube (m3). Sur le reste du territoire français (gaz H), le coefficient de conversion moyen est de 11,2 kWh par mètre cube (m3).

Coefficient conversion gaz des principales villes - novembre 2020

Coefficient de conversion moyen par ville
🏙️ Ville ➗ Coefficient de conversion
Paris 11,05 kWh/m3
Lyon 11,05 kWh/m3
Marseille 11,4 kWh/m3
Toulouse 11,34 kWh/m3
Nice 11,4 kWh/m3
Nantes 11,31 kWh/m3
Montpellier 11,29 kWh/m3
Lille 10,03 kWh/m3
Rennes 11,26 kWh/m3
Toulon 11,37 kWh/m3
Limoges 10,86 kWh/m3
Nîmes 11,38 kWh/m3

Source : GRDF, novembre 2020.

De quoi dépend le prix du m3 de gaz ?

Si le prix du m3 de gaz dépend du coefficient de conversion, d'autres paramètres entrent également en jeu et influencent le prix du gaz.

La zone tarifaire gaz

Selon la localisation du logement, le prix du gaz naturel n'est pas le même : il dépend en effet de la zone tarifaire de gaz.

Il existe 6 zones tarifaires de gaz en France, qui permettent à GRDF de pallier aux coûts d'acheminement du gaz naturel. Plus l'habitation est éloignée du centre de stockage, plus de prix du kWh de gaz augmente, et inversement. La zone 1 est la moins chère, tandis que la zone 6 est celle où le tarif du gaz est le plus élevé.

Grâce à l'outil ci-dessous, il est possible de renseigner le nom de sa commune et de connaître gratuitement la zone tarifaire gaz dans laquelle celle-ci se situe :

Retrouvez la zone tarifaire dont dépend votre commune :
  • Ambléon (01300)
  • Ambronay (01500)
  • Ambutrix (01500)
  • Ambérieu-en-Bugey (01500)
  • Ambérieux-en-Dombes (01330)
 

La classe de consommation

Le priz du gaz dépend également de la classe de consommation gaz. Il s'agit d'un profil de tarification qui renseigne sur la consommation en gaz d'un foyer.

À chaque classe est associé un tarif :

  • Tarif base : cuisson, consommation inférieure à 1000kWh/an ;
  • Tarif B0 : cuisson + eau chaude, consommation entre 1000kWh/an et 6000kWh/an ;
  • Tarif B1 : chauffage individuel + cuisson et/ou eau chaude, consommation entre entre 6000kWh/an et 30 000kWh/an ;
  • Tarif B2i : copropriétés au chauffage collectif, consommation maximale de 150 000kWh/an ;
Classes de consommation gaz - particuliers
  Cuisine gaz
(< 1000 kWh par an)
Cuisine + eau chaude
(1000 - 6000 kWh par an)
Cuisine + eau chaude + chauffage
(> 6000 kWh par an)
Classe de consommation Base B0 B1

Le choix du fournisseur gaz

Faire des économies en changeant de fournisseur de gaz Pour comparer les offres de gaz en toute simplicité et savoir quel fournisseur est le plus avantageux, contactez gratuitement le comparateur Selectra au ☎️ 09 73 72 25 00.
Rappel gratuit

Si tous les paramètres cités précédemment (coefficient conversion gaz, zone tarifaire, classe de consommation) sont à prendre en compte pour estimer le prix du kWh de gaz, il existe une autre variable sur laquelle le client possède une relative marge de manoeuvre : le choix de son fournisseur de gaz.

Avec l'ouverture du marché de l'énergie à la concurrence en 2007, les consommateurs peuvent réduire leurs factures de gaz de façon durable, simplement en souscrivant une offre chez un fournisseur d'énergie aux tarifs plus avantageux que le tarif réglementé gaz d'Engie.

 

FAQ

Qui fixe le coefficient de conversion du gaz naturel ?

Le coefficient de conversion est calculé par le gestionnaire de réseau GRDF et non pas le fournisseur.

logo_grdf

Ainsi, quel que soit le fournisseur gaz choisi par le consommateur (qu'il s'agisse du fournisseur historique Engie, ou de fournisseurs alternatifs comme Total Direct Energie, eni etc.), le coefficient de conversion gaz reste identique en un lieu donné et à un moment donné.

Peut-on contester le coefficient de conversion gaz ?

Les cas de contestation du coefficient de conversion sont très rares, notamment du fait de la technicité du calcul réalisé par GRDF.

En 2009, un député a posé à l'Assemblée Nationale une question au gouvernement sur la transparence du calcul des coefficients de conversion par GRDF, le client n'étant pas en mesure de se reporter à une source d'information indépendante de son fournisseur pour contrôler sa valeur.

La réponse du gouvernement s'est faite particulièrement évasive sur un sujet qui reste incompréhensible pour la grande majorité des consommateurs.

Mis à jour le

Profitez de 10% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec TotalEnergies, profitez d'une remise de 10% sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne