Isolation des murs par l'intérieur : matériaux, travaux, coûts

Réduisez votre facture d'électricité et de gazPour faire des économies, changez de fournisseur en contactant un conseiller Selectra au :
☎️ 09 73 72 25 00
Rappel immédiat et gratuit

Profitez de --% de réduction sur le prix de votre électricitéAvec Mega Energie, profitez d'une remise sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé d'EDF.
Souscrire en ligne - Rappel gratuit

Les murs sont l'une des principales sources de déperdition de chaleur dans une maison, après la toiture. 25 % de la chaleur s'échappe en effet par les murs selon l'Ademe. La solution idéale pour supprimer les ponts thermiques dans son logement et faire des économies de chauffage : l'isolation des murs par l'intérieur, aussi appelée ITI. Quand doit-on privilégier cette technique et quels sont ses avantages ?


Quand faut-il privilégier l’isolation des murs par l’intérieur ?

L'isolation des murs par l'intérieur consiste à poser un isolant sur les parois intérieures du logement. C'est la technique d'isolation la plus simple et la moins chère quand il s'agit des murs. C'est aussi la plus courante, car l'ITI est souvent plus adaptée que l'isolation des murs par l'extérieur dans plusieurs situations :

  • Lorsque la façade extérieure de la maison est encore en bon état et ne nécessite pas d'être rénovée ;
  • Lorsque le logement est situé dans une zone où les constructions et rénovations sont soumises à des restrictions, par exemple dans les zones où l'on doit respecter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ;
  • Lorsque la façade de la maison n'est pas continue, et est par exemple découpée par une terrasse ou des loggias en retrait. Dans ces cas-là, l'isolation des murs par l'extérieur est moins performante à cause du manque de continuité de l'enveloppe isolante.

Quelle est la réglementation pour ce type de travaux d'isolation ?La nouvelle réglementation thermique RT 2020 prévoit des mesures strictes sur la performance énergétique des logements. Pour respecter les exigences de la RT 2020, les bâtiments doivent avoir une consommation de chauffage ne dépassant pas 12 kWhep/m2. Cela signifie qu'il faudra mettre en place un matériau isolant d'une résistance thermique supérieure à 2,8 m2.K/W pour réaliser une isolation des murs par l'intérieur aux normes.

Quels sont les avantages et inconvénients de l'isolation des murs intérieurs ?

avantages et inconvénients de l'isolation des murs intérieurs

L'isolation des murs par l'intérieur est avantageuse sur plusieurs points. D'abord, c'est une solution adaptée à tout type de projets : construction et rénovation. C'est aussi une solution moins chère et beaucoup moins complexe que l'isolation des murs extérieurs. Cela dit, l'ITI n'est pas sans inconvénients. Il est nécessaire d'évaluer tous les avantages et inconvénients de cette technique afin de déterminer si elle est effectivement adaptée à votre logement et situation.

  1. Avantages
  2. Inconvénients

Avantages

Parmi les avantages principaux de l'isolation des murs par l'intérieur, on peut citer :

  • Une technique simple et moins chère que l'isolation des murs par l'extérieur ;
  • Jusqu'à 25 % d'économies d'énergie grâce aux travaux ;
  • Possibilité de camoufler ses gaines électriques dans les cloisons pour des murs plus esthétiques ;
  • Une meilleure isolation phonique, si vous choisissez un matériau isolant ayant des propriétés thermo-acoustiques.

Inconvénients

En ce qui concerne les inconvénients, voici ce à quoi il faut porter une attention particulière :

  • La réduction de la surface de la pièce, sachant que les panneaux d'isolant font entre 12 et 15 cm d'épaisseur (voire plus selon le type d'isolant choisi) ;
  • En rénovation, les travaux peuvent être plus longs car ils nécessitent de vider complètement la pièce et éventuellement de déplacer des interrupteurs, des prises, etc. ;
  • Une performance réduite par rapport à l'isolation des murs par l'extérieur. De plus, les travaux ciblent une seule pièce, tandis que l'ITE permet d'isoler l'intégralité du logement ;
  • Une protection contre la chaleur moins efficace par rapport à l'ITE en été. En effet, lorsque l'isolant est placé à l'extérieur, il peut bloquer les apports solaires. Ce n'est pas le cas pour une ITI.

Quel isolant pour les murs intérieurs ?

Comme pour l'isolation sous-toiture ou encore l'isolation des combles, il existe un large choix d'isolants que l'on peut utiliser pour l'isolation des murs par l'intérieur.

En général, il est recommandé de se tourner vers des isolants en rouleau ou des panneaux semi-rigides. Il est aussi plus judicieux d'opter pour un isolant performant pour pouvoir choisir un produit à faible épaisseur. Voici quelques exemples d'isolants adaptés, avec leurs caractéristiques :

Exemples d'isolants pour une isolation des murs par l'intérieur
Isolant Conditionnement Épaisseur recommandé Les petits plus
Laine de verre Rouleaux ou panneaux 12 cm
  • Bonne performance thermique
  • Polyvalente (adaptée aux murs, toits, planchers, etc.)
Polyuréthane Mousse ou panneaux Entre 9 et 11 cm
  • Bonne performance thermique
  • Résiste à l'humidité et à la compression
  • Moins encombrant
Fibre de bois Rouleaux ou panneaux Environ 14 cm
  • 100 % naturel
  • Bonne protection contre la chaleur en hiver et contre le froid en été
Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir un isolant ?
  1. L'épaisseur de l'isolant qui doit être déterminé en fonction de la résistance thermique à atteindre ;
  2. La résistance thermique R exprimée en m2.K/W et qui doit être conforme aux exigences de la RT 2020 ;
  3. Le coefficient de conductivité thermique (λ), qui détermine la faculté d’un matériau à conduire la chaleur. Plus le coefficient est faible, plus le matériau est isolant. Selon la réglementation thermique, le coefficient de conductivité thermique doit être inférieur à 0,065 W/m.K pour qu'un matériau soit considéré comme isolant.

Quelles sont les différentes méthodes pour l'isolation intérieure ?

Il existe également de nombreuses techniques d'isolation thermique des murs par l'intérieur. Généralement, ce sont des travaux qui doivent être réalisés par un professionnel. Ce dernier est le mieux placé pour choisir la meilleure technique selon la configuration de la maison et les résultats souhaités.

Faut-il un permis de construire pour isoler l'intérieur du logement ? L'isolation des murs par l'intérieur ne nécessite ni permis de construire ni autorisation. En effet, tout le monde peut modifier l'aspect intérieur de son logement, du moment que la maison conserve sa destination d'usage. L'isolation des murs par l'extérieur, par contre, nécessite un certain nombre de démarches administratives. Il faut au moins une déclaration préalable auprès de la Mairie lorsque les travaux modifient l'aspect extérieur de la maison. Si les travaux impliquent un agrandissement ou une modification importante, une simple déclaration ne suffit pas. Il faut dans ce cas un permis de travaux.

  1. Méthode 1 : doublage collé
  2. Méthode 2 : sous ossature métallique
  3. Méthode 3 : lame d'air
  4. Méthode 4 : contre-cloison maçonnée

Méthode 1 : doublage collé

Le doublage collé consiste à poser un panneau isolant rigide directement sur les murs, à l'aide de plots de colle. C'est la technique d'isolation des murs intérieurs la plus simple et la plus utilisée dans les constructions neuves. Elle est particulièrement conseillée lorsque les murs de la maison sont bien réguliers.

Le grand avantage du doublage collé est que le panneau est constitué à la fois d'une plaque isolante et d'une plaque de parement. Cette plaque de parement existe en différents modèles, notamment des modèles qui résistent à l'humidité, au bruit, à la vapeur d'eau, etc.

Méthode 2 : sous ossature métallique

La méthode d'isolation sous ossature métallique consiste à fixer l'isolant en s'aidant d'une ossature métallique. Le panneau d'isolant est directement collé contre le mur, puis maintenu par une ossature métallique sur laquelle est posée la plaque de finition.

La technique d'isolation des murs sous ossature métallique est surtout utilisée lorsque le doublage collé n'est pas adapté, c'est-à-dire quand les murs sont irréguliers et pas parfaitement plans. Le plus de cette technique est qu'il est possible de faire passer les gaines électriques et les tuyaux derrière la plaque de finition pour avoir un rendu beaucoup plus esthétique. Cette technique est aussi adaptée à la fois aux rénovations et constructions.

Un autre grand avantage de la technique sous ossature est qu'elle permet de désolidariser le mur et ainsi de réduire la transmission des ondes sonores. En d'autres mots, elle permet également une bonne isolation phonique, ce qui la rend particulièrement intéressante pour les murs mitoyens au logement voisin.

Méthode 3 : lame d'air

La technique de la lame d'air est beaucoup moins courante mais elle peut être nécessaire dans certains cas exceptionnels. Comme son nom l'indique, cette méthode d'isolation consiste à créer une lame d'air de minimum 2 cm entre le mur et l'isolant. Pour ce faire, les panneaux isolants ne sont pas fixés directement contre le mur, mais sur des tasseaux en bois ou en métal. Cette lame d'air non ventilée est utile uniquement lorsque le mur est poreux ou très exposé aux intempéries.

Méthode 4 : contre-cloison maçonnée

La technique de contre-cloison maçonnée consiste concrètement à créer un second mur. Un panneau d'isolant est fixé sur le mur existant, puis on vient monter un autre mur devant. Ce mur doit avoir une épaisseur d'environ 5 cm. 

Cette méthode est plus coûteuse que les autres techniques d'isolation par l'intérieur, mais elle a l'avantage d'être très performante. Elle permet aussi d'avoir une finition plus esthétique à base d'enduit plutôt qu'en plâtre.

Quel coût prévoir pour l'isolation des murs par l'intérieur ?

prix isolation des murs intérieurs

L'isolation des murs par l'intérieur nécessite un certain investissement. Le budget à prévoir va dépendre de plusieurs facteurs, dont entre autres :

  • La technique d'isolation ;
  • Le type d'isolant ;
  • La surface des murs à isoler ;
  • L'artisan choisi (il est conseillé de demander plusieurs devis avant de choisir un professionnel).

En moyenne, il faut compter entre 40 et 80 € par m2 pour réaliser une isolation des murs par l'intérieur, sans compter les frais annexes qu'il faudra éventuellement prévoir (décoration, finition, etc.). Selon les estimations de l'Anah (Agence nationale de l’habitat), pour une maison de plain-pied de 100 m2 avec 8 à 9 fenêtres, une isolation par l'intérieur de la moitié des murs coûterait entre 2 500 et 5 000 € TTC, contre 6 000 à 12 000 € pour une isolation de tous les murs par l'extérieur.

Quelles aides financières pour faire isoler ses murs par l'intérieur ?

L'isolation des murs fait partie des travaux de rénovation énergétique éligibles aux aides de l'État car elle permet d'améliorer la performance énergétique d'un logement. Ces aides facilitent le financement des travaux et ont donc pour but d'encourager les ménages à s'engager dans une démarche d'économies d'énergie. Les aides de financement auxquelles vous pouvez prétendre pour une ITI sont par exemple :

  • La prime énergie : dont le montant dépend du fournisseur d'énergie qui propose l'aide ;
  • MaPrimeRénov : qui offre jusqu'à 25 € / m2 en fonction des revenus du foyer ;
  • L'éco-PTZ : un prêt à taux nul de jusqu'à 50 000 € ;
  • La TVA réduite à 5,5 %.
Mis à jour le