Chaudière gaz : Fonctionnement, prix, types

Votre contrat d'entretien de chaudière avec Engie Home Services09 74 59 45 52 (rappel gratuit)
devis gratuit

Jusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct EnergieJusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct Energie
Chaudiere gaz

Une chaudière est l’équipement, qui dans une habitation, est généralement appelé chauffage central. Elle chauffe toutes les pièces de la maisonnée et dans les cas les plus fréquents, produit également l’eau chaude sanitaire. Le fonctionnement varie légèrement d’un type à un autre de chaudière gaz. Quoi qu’il en soit, s’en équiper et l’utiliser génèrent un certain coût qu’il convient de connaître au préalable pour mieux appréhender le budget à y allouer.


Comment fonctionne une chaudière gaz ?

Le principe de fonctionnement d’une chaudière gaz reste identique d’un type à un autre. Le mécanisme concret de fonctionnement présente toutefois, quelques différences minimes selon le système en place.

Le principe général de fonctionnement d’une chaudière gaz

La chaudière gaz joue le rôle de producteur de chaleur. Elle est constituée d’un corps de chauffe intégrant un circuit d’eau chaude ou d’un autre liquide caloporteur. Ce circuit utilise l’énergie calorifique produite par la combustion du gaz.

Le liquide caloporteur circule dans non seulement dans la chaudière, mais aussi autour et à l’intérieur du foyer. La température de ce liquide augmente au fur et à mesure de son déplacement autour de ce foyer.

Une fois qu’il a atteint la bonne température, il va se déplacer vers les émetteurs de chaleur comme les radiateurs, les panneaux chauffants, etc. Ce liquide peut également être utilisé pour la production d’eau chaude sanitaire. Cette production peut se faire de façon instantanée ou en s’accumulant dans un ballon.

Les variations de fonctionnement selon les systèmes de chaudière gaz

La chaudière à condensation a une performance plus élevée tout en étant plus économique que les autres types de chaudière gaz. Les fumées générées par la combustion du gaz qui sont normalement perdues dans la nature sont ici récupérées. Ces fumées contiennent des vapeurs d’eau qui après une condensation au sein de la chaudière, contribue à l’augmentation de la chaleur du liquide caloporteur. L’action de la vapeur d’eau des fumées optimise donc celle de la combustion classique.

La chaudière gaz à basse température est moins coûteuse et fonctionne aussi suivant le même principe. Cependant, la température atteinte est plus faible en s’affichant dans les 50 °C.

La chaudière gaz pulsatoire n’est pas équipée d’un brûleur pour assurer la combustion du gaz. Son fonctionnement se base sur un cycle de micro-combustions. Les gaz produits passent à travers les tubes plongés dans le fluide caloporteur.

Les chaudières à gaz hybrides combinent une pompe à chaleur et une chaudiere gaz à condensation. Leur fonctionnement réduit jusqu’à 40 % en moins la consommation d’énergie.

La chaudière à ventouse quant à elle, prélève de l’air du milieu extérieur. Hermétique, elle n’est point reliée à une cheminée, mais à un double conduit concentrique débouchant sur l’extérieur. Le prélèvement de l’air extérieur est assuré par la partie extérieure de ce conduit. Celui des fumées est par contre assuré par la partie intérieure.

Quelle chaudière gaz choisir pour bien se chauffer ?

Le choix de la meilleure chaudière gaz pour chauffer une maison, revient à se libérer de la dépendance à l’électricité tout en profitant d’une température ambiante plus confortable et mieux répartie.

Cette décision doit être prise en tenant compte du rendement, du prix, de l’usage, du mode d’installation et de la puissance de chaque chaudière à gaz.

Les 5 différents types de chaudière gaz selon son rendement et prix

La chaudiere gaz peut être alimentée par du gaz naturel ou du propane et être couplée à un radiateur ou à un plancher chauffant.

Il en existe 5 types selon son rendement et son prix.

  1. La chaudière à gaz standard fonctionnant à des températures élevées s’affichant dans les 60 à 80 °C. Avec un rendement s’affichant dans les 80 %, son pouvoir de chauffage est efficace, mais elle est très énergivore ;
  2. La chaudière gaz à basse température fonctionne à des températures plus basses s’affichant dans les 50 °C. Son rendement compris entre 90 et 95 % permet de réduire de 10 à 15 % en moins de gaz consommé par rapport à la chaudière gaz classique ;
  3. La chaudière gaz à condensation utilise une technologie passant par le préchauffage de l’eau. Ce recyclage des vapeurs optimise le rendement jusqu’à 110 % tout en réduisant jusqu’à 35 % en moins la quantité de gaz consommée ;
  4. En comparaison avec une chaudiere gaz traditionnelle, celle dite pulsatoire est 4 fois moins énergivore et permet donc d’économiser jusqu’à 40 % de gaz. Quant à son rendement, il excède généralement les 100 %. Elle a même l’avantage de ne pas requérir la création du tubage de la cheminée, car un simple tuyau en PVC peut suffire ;
  5. La chaudière gaz à micro-cogénération encore peu vulgarisée, permet le chauffage de l’habitation, la production d’eau chaude sanitaire et la production d’électricité. Reliée à l’installation d’électricité, cette chaudière produit de l’électricité qui est consommée pour les besoins du foyer. Cette chaudière gaz à micro-cogénération permet de réduire sa facture énergétique.

Il est à rappeler que la puissance est aussi un des critères à considérer dans le choix de la chaudiere gaz idéale pour une habitation. Une puissance allant de 18 à 24 kW est en général requise pour la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage d’une habitation.

Les différents types de chaudière gaz selon son usage et son mode d’installation

Il existe deux types de chaudiere gaz selon l’usage pour lequel on prédestine :

  • La chaudière gaz simple service est destinée à assurer le chauffage d’une habitation ;
  • La chaudière gaz à double service qui sera utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire et le chauffage de la maison.

Deux types de chaudière gaz peuvent aussi être distingués selon son mode d’installation :

  • La chaudière au sol qui possède en général une puissance de chauffage élevé. Elle est le plus souvent destinée à chauffer une maison à grande surface habitable ;
  • La chaudiere gaz murale qui équipe généralement les maisons à surface habitable réduite.

La chaudière gaz à condensation, le choix par excellence

De tous les types de chaudiere gaz, celle à condensation est incontestablement la plus économique et la plus performante. Elle représente d’ailleurs, un standard répondant aux normes réglementaires dans toutes les habitations nouvellement construites ou réhabilitées.

Son coût d’acquisition est certes de 35 % plus cher que celui d’une chaudière gaz traditionnelle. Il faut cependant savoir que ce coût est amoindri par de nombreux coups de pouce financiers proposés par l’État. Que ce soit dans le cadre d’une nouvelle installation ou d’un remplacement pour vétusté d’une chaudière, la chaudière gaz à condensation reste le choix par excellence.

Pour le cœur de chauffe, le meilleur matériau est la fonte d’aluminium-silicium. Avec une capacité de conductibilité thermique 5 fois plus performant que l’acier et 7 fois plus efficace que l’inox, ce matériau résiste aussi très bien à la corrosion.

Profitez du dispositif "chaudière à 1€"Faites remplacer votre chaudière par un installateur local certifié, en profitant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Prix chaudière gaz

Le gaz est un combustible qui, utilisée par une chaudière gaz de qualité garantit un bon rapport qualité/prix. Connaître au préalable le coût de sa chaudière est nécessaire pour mieux appréhender ses futures factures énergétiques.

Les prix diffèrent en fonction de plusieurs critères

Le prix chaudiere gaz varie en fonction de plusieurs critères dont :

  • Ses particularités (murale, au sol) ;
  • De l’usage auquel elle est prédestinée (simple service, double service) ;
  • Le type de combustible utilisé (propane, butane, gaz naturel) ;
  • La technologie utilisée (à condensation, à micro-cogénération,à basse température, etc.) ;
  • Le rendement ;
  • Etc.

Suivant ces critères, le prix d’une chaudière gaz peut aller de moins de 1 000 à bien plus de 5 000 €. Une chaudière à condensation coûte plus cher. Il faut prévoir un budget d’acquisition plus élevé compris entre 2 500 à 6 000 € et plus même.

Pour acquérir une chaudière gaz à condensation, il faut prévoir un budget compris entre 2 600 à 6 000 € et plus même pour une version au sol. La chaudiere gaz murale à condensation est quant à elle accessible pour 2 000 à 3 500 € TTC.

Ce coût peut cependant, être revu à la baisse grâce aux différentes aides et subventions proposées par l’État.

Le coût de l’installation qui revient dans les 500 à 1 400 € et celui de l’entretien annuel obligatoire allant de 80 à 180 €, doivent aussi être pris en compte dans le calcul du prix chaudière gaz.

Les aides et subventions de l’État pour l’acquisition à moindre coût d’une chaudière gaz

Les travaux de mise aux normes ou d’équipement en chaudières à gaz à haute performance énergétique sont éligibles à des subventions et aides de l’État. Ces coups de pouce financiers étatiques concernent en majorité sur les chaudières gaz à condensation.

La somme déboursée pour l’acquisition d’une chaudière gaz est en général assez élevée. Elle est néanmoins réduite par de nombreux dispositifs. Il en est ainsi de :

  • L’Anah ou Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat offrent des aides s’élevant dans les 35 à 50 % de la facture totale d’installation ;
  • Le Crédit d’Impôt transition énergétique offre une réduction de valeur égale à 30 % du coût d’acquisition de cet équipement ;
  • Une TVA de seulement - ;
  • Une prime énergie pouvant s’élever jusqu’à 3 000 € peut également être obtenue.

L’obtention de chacune des aides et subventions de l’État est soumise à des conditions d’éligibilité, dont le recours aux services d’un chauffagiste professionnel certifié Qualicert ou Qualigaz.

Pour être sûr de payer un prix convenable, il est conseillé de demander plusieurs devis auprès de plusieurs prestataires. La comparaison de ces devis permet de dénicher l’offre idéale présentant le meilleur rapport qualité/prix.

Profitez du dispositif "chaudière à 1€"Faites remplacer votre chaudière par un installateur local certifié, en profitant des aides aux financement proposées par l'Etat (sous conditions de ressources).
Demande de devis gratuit

Bien entretenir sa chaudière

L’entretien chaudière gaz est une opération pouvant être obligatoire ou non, être effectuée par un chauffagiste professionnel ou par soi-même.

Depuis 2009, la loi exige que tout utilisateur fasse entretenir toute chaudière de puissance allant de 4 à 4000 F. Aucune sanction n’est toutefois, proposée pour la non-réalisation de cette opération.

Cette opération assure :

  • Une mise aux normes du système de chauffage ;
  • La sécurité des biens matériels et humains en réduisant les risques d’incendie, d’intoxication au monoxyde de carbone, etc. ;
  • L’allégement de la facture énergétique ;
  • Etc.

Le déroulement de l’entretien annuel obligatoire d’une chaudière gaz

L’entretien annuel obligatoire comme toutes les tâches d’entretien, de réparation ou de dépannage d’une chaudiere gaz, doit être fait par un chauffagiste certifié Qualicert ou Qualigaz. Leur intervention vise à garantir la mise en état de fonctionnement optimal de cet équipement. Elle optimise la sécurité et le confort de l’habitation et de ses occupants.

Cette opération peut être effectuée sur une demande du client par année ou dans le cadre d’un contrat d’entretien. Ce contrat inclut le plus souvent l’entretien annuel obligatoire et des services de dépannage à frais de déplacement inclus.

Lors de cet entretien annuel obligatoire, le professionnel nettoie, vérifie et règle le foyer, le corps de chauffe, le brûleur, les filtres, etc. Il mesure la quantité de gaz polluant émis notamment pour le monoxyde de carbone CO et le dioxyde de carbone CO2. La chaudière est ensuite réglée pour une optimisation de la consommation et du rendement.

Le chauffagiste conseille ensuite le client sur les gestes à adopter et sur l’utilisation de la chaudière gaz. Il peut également leur préconiser le remplacement d’équipement selon son état, les besoins du client.

Votre contrat d'entretien de chaudière avec Engie Home Services09 74 59 45 52 (rappel gratuit)
devis gratuit

L’entretien d’une chaudière gaz, qui doit s’en occuper ?

L’entretien annuel d'une chaudière gaz individuelle revient au locataire sauf une clause intégrée au contrat de bail, stipule qu’il incombe au propriétaire de le réaliser. En cas de non réalisation de cette opération, le propriétaire peut en retirer le coût sur la caution de garantie.

Pour une chaudière collective, l’entretien incombe soit au syndicat de copropriétaires soit au propriétaire.

Il est à rappeler que l’entretien chaudière gaz doit être effectué bien avant l’arrivée des périodes de grand froid. Sa réalisation durant la période estivale ou printanière permet d’éviter les mauvaises surprises en plein cœur de l’hiver. D’autant plus que cet entretien nécessite l’extinction complète de la chaudière gaz.

D’ailleurs, les chauffagistes sont moins disponibles durant la période hivernale et automnale. Les interventions de dépannage étant prioritaires sur les interventions d’entretien…

La possibilité d’entretenir soi-même sa chaudière gaz ?

La révision annuelle obligatoire d’une chaudiere gaz doit être faite par un chauffagiste et certifié Qualicert ou Qualigaz. À l’issue de son intervention, ce professionnel délivrera au client une attestation d’entretien à conserver précieusement les deux années suivantes. Ce document permet de prouver aux assureurs ainsi qu’au propriétaire que l’entretien chaudiere gaz annuel obligatoire a bel et bien été effectué.

Il peut cependant, être utile de réaliser quelques opérations d’entretien entre les visites annuelles. Ces gestes garantissent le bon fonctionnement du système de chauffage et la réalisation d’économie d’énergie. Ces interventions minimes peuvent être réalisées par l’utilisateur lui-même s’il possède les connaissances et les matériels requis.

Le décrassage du système, le contrôle de la flamme, de la température, de la ventilation et du débit de l’eau ainsi que le nettoyage des éléments facilement accessibles sont les gestes d’entretien pouvant être réalisés par l’usager lui-même.

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Jusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct EnergieJusqu'à 10% de réduction sur les factures d'énergie avec l'offre Online de Total Direct Energie
Mis à jour le