Entretien chaudière à condensation : les démarches et prix

Entretien chaudiere à condensation

Afin d'optimiser sa consommation d’énergie, les usagers peuvent opter pour une chaudière gaz à condensation. Cet équipement performant présente de nombreux avantages, son installation est simple et le coût d’achat peut être réduit par de nombreuses aides. Obligations légales, démarches et prix pour l’entretien chaudière à condensation.


Entretien chaudière à condensation : les obligations prévues par la loi

L’entretien de la chaudière à condensation reste similaire à un modèle de chaudière plus classique. Cependant, certains détails techniques doivent être pris en compte pour des raisons de sécurité dans le logement et pour optimiser également l’efficacité de ces équipements.

Réaliser l’entretien de la chaudière à condensation par un chauffagiste

Comme pour les autres modèles de chaudières, la chaudière gaz à condensation doit être entretenue régulièrement par un professionnel chauffagiste qualifié. Le rendez-vous peut être idéalement pris en automne afin de s’assurer que les équipements de chauffage fonctionnent correctement. L’entretien de la chaudière condensation peut être également réalisé dès le printemps afin d’éviter le «rush» de la rentrée et éviter de courir après un chauffagiste avant l'arrivée de l'hiver.

Entretien chaudière gaz obligatoire tous les 2 ans

Les propriétaires de chaudière à condensation doivent réaliser un contrôle obligatoire tous les 2 ans. Il est à noter que les modèles de chaudières classiques devront être révisées une fois par an. Ce rendez-vous est impératif. Il permet de s’assurer de la bonne marche des équipements de chauffage, de leur fonctionnement optimal, du bon rendement des appareils et permet de garantir la sécurité des occupants du foyer.

Pénalités en cas de manquement de l’entretien de la chaudière gaz à condensation

Les usagers de chaudières à condensation n'effectuant pas un entretien de leurs équipements de chauffage tous les deux ans risquent jusqu’à 1 500 € d’amende en cas de non-respect avéré de l’entretien. De plus, après sa visite, le chauffagiste doit remettre aux occupants des lieux, une attestation d’entretien qui peut être demandée par l’assureur de la maison en cas de problème avec la chaudière ou en cas de sinistre dans le logement. Le contrôle de conformité de la chaudière est donc un rendez-vous à ne pas manquer afin de vérifier le rendement des équipements ainsi que le bon fonctionnement des appareils de chauffage.

Votre contrat d'entretien de chaudière avec Engie Home Services09 74 59 45 52 (rappel gratuit)
devis gratuit

Les étapes clés de l’entretien de la chaudière à condensation

Le professionnel chauffagiste en charge de l’entretien de la chaudière à condensation procède à plusieurs points de contrôle obligatoires :

  • Nettoyage du foyer de la chaudière ;
  • Nettoyage du brûleur ;
  • Vérification des échangeurs ;
  • Contrôle des principaux organes de sécurité de la chaudière à gaz ;
  • Surveillance et réglage de la combustion, etc.

Le professionnel chauffagiste vérifie également les conduits d’évacuation qui doivent absolument rester étanches et résister à la corrosion. En effet, les fumées rejetées par la chaudière à condensation sont acides et peuvent détériorer ces conduits. De plus, ces équipements possèdent un conduit d’évacuation des eaux condensées afin d’éliminer les eaux acides.

En soi, ce type d’équipement ne prend pas plus de place qu’une chaudière gaz plus classique. Cependant, le système d’évacuation de la chaudière à condensation peut être un peu plus volumineux et encombrant de par la nécessité d’installer un système d’évacuation des eaux supplémentaire. Certains système d’évacuation des eaux sont autonomes, mais ce n’est pas le cas de toutes.

Comment marche la chaudière à condensation ? Le fonctionnement dela chaudière gaz à condensation est le même que celui d'une chaudière gaz plus classique. En revanche, ces modèles «nouvelle génération» permettent de tirer davantage profit de l’énergie libérée lors de la combustion du gaz. Dans une chaudière gaz plus "traditionnelle", l'eau est réchauffée par la combustion du gaz naturel. En plus de ce principe, la chaudière gaz à condensation va également récupérer la chaleur contenue dans les fumées de combustion du gaz. Cette technologie nouvelle génération permet de réaliser jusqu’à 25% d'économies sur ses factures d’énergie.

 

Les bons gestes pour l’entretien de sa chaudière à condensation

Des gestes simples permettent d’optimiser le rendement de sa chaudière gaz à condensation et d’anticiper les pannes et les dysfonctionnements éventuels. C’est à l’occasion de sa visite d’entretien que le professionnel sera le plus à même de dispenser ces précieux conseils personnalisés. Certains gestes pourront donc recommandés pour maintenir les équipements en bon état de fonctionnement :

  • La purge des radiateurs ;
  • La remise de l’eau chaude dans la chaudière ;
  • Le contrôle de la température de l’eau ;
  • La vérification de la quantité d’eau ;
  • La mise en mode hors-gel de sa chaudière, etc.

Comment détecter une panne sur la chaudière à condensation ? Certains indices doivent mettre en alerte les occupants et les inciter à contacter au plus vite un dépanneur. Il peut s’agir de fuites d’eau, d’une surconsommation d’énergie observable depuis la dernière facture d’énergie, l’apparition de bruits anormaux lors de la mise en route, etc. Il ne faut pas les sous-estimer. En effet, une chaudière mal optimisée peut être dangereuse pour la santé des occupants et peut entraîner des sur-consommations qui détérioreront les équipements tout en faisant grimper les factures d'énergie.

Prix et tarifs d’entretien de la chaudière à condensation

Prix entretien chaudière gaz à condensation

Le prix de l'entretien obligatoire de la chaudière gaz à condensation varie entre 80 € et 150 € en moyenne. Les différents contrats d’entretien de chaudière proposent des services variés qui peuvent inclure des options en cas de panne de l’appareil (changement des pièces) ou encore comprendre les déplacements du professionnel (même le week-end) en cas de dysfonctionnement majeur de l’appareil de chauffage.

Votre contrat d'entretien de chaudière avec Engie Home Services09 74 59 45 52 (rappel gratuit)
devis gratuit

Aides financières à l’installation d’une chaudière gaz à condensation

Le prix de vente d'une nouvelle chaudière gaz à condensation peut s’avérer relativement onéreux (entre 3500 et plus de 7000 € suivant la puissance et le modèle de chaudière). Afin d'effectuer un achat de chaudière "nouvelle génération" plus économe en énergie et plus écologique, de nombreuses aides et subventions publiques permettent aux usagers de réaliser leurs travaux de rénovation énergétique.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique

Le coût d’achat et d’installation de la chaudière gaz pour remplacer par exemple une chaudière au fioul peut donc être amorti par différentes aides comme le crédit d’impôt pour la transition énergétique. D’un montant de 30 % à déduire du coût des travaux, les usagers peuvent bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) au moment de l’installation de la chaudière gaz. Pour bénéficier du crédit d'impôt, la nouvelle chaudière à condensation doit être installée dans la résidence principale habitée depuis plus de deux ans. De plus, cette installation doit être absolument réalisée par un professionnel agréé.

Le taux réduit de TVA à 5,5%

Le remplacement de sa chaudière par une chaudière de nouvelle génération permet de bénéficier d’un taux réduit de TVA à 5,5%.

L'éco-prêt à taux zéro

Les usagers peuvent également bénéficier d'un éco-prêt à taux zéro. Ce prêt à taux nul est accordé aux usagers dans le cadre de travaux de rénovation énergétique en leur permettant de réaliser un emprunt sans intérêts (à 0%). L’achat d’une chaudière gaz à condensation permet d’obtenir ce type de prêt.

Les certificats d’économie d’énergie (CEE) ou Prime Energie

Les certificats d’économie d’énergie (CEE) ou encore "Prime Energie" permettent de financer une partie de l' investissement lié à l'achat des nouveaux équipement de chauffage comme l'achat d'une nouvelle chaudière à condensation. Cette prime énergie peut s’élever à plusieurs centaines d’euros si la demande est effectuée avant la réalisation des travaux de rénovation énergétique.

La prime ASE

Sous certaines conditions de ressource, une prime ASE exceptionnelle de 2000 € peut être également versée pour l’exécution de travaux. Cette prime ASE est alors cumulable avec d'autres primes ou aides comme l’éco-prêt à taux zéro, la prime énergie ou encore le crédit d’impôt à la transition énergétique CITE.

Contacter l'ANAH pour les aides et primes aux travaux de rénovation énergétiquePour connaître toutes les autres aides, les usagers peuvent se rapprocher de leurs collectivités locales ou régionales et de l’Agence Nationale pour l'Amélioration de l’Habitat (ANAH) qui propose également des aides. En effet, l'ANAH peut subventionner une partie des travaux de rénovation à hauteur de 35 à 50% du montant des dépenses engagées.

Qui doit payer l’entretien de la chaudière à condensation ?

Dans un logement individuel, c’est le locataire qui est en charge de l'entretien de la chaudière, sauf si le contrat de bail stipule que le propriétaire prend en charge cet entretien. Dans le cas d’un logement collectif, c’est au propriétaire ou au syndic de copropriété de prendre l'initiative de l'entretien et de régler les frais liés à l'entretien de la chaudière gaz.

Résilier son contrat d’entretien chaudière à condensation

Pour résilier son contrat d’entretien chaudière à condensation, les usagers devront tout d’abord vérifier la durée de leur contrat. À durée indéterminée, un contrat d’entretien chaudière peut se résilier à n’importe quel moment, en respectant toutefois le délai de préavis et en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à l'entreprise en charge du contrôle de la chaudière à condensation.

En revanche, un contrat d'entretien de chaudière à condensation pour une durée déterminée ne peut se résilier qu'à la date de signature du contrat. L'entreprise est alors obligée de rappeler cette date anniversaire à son client afin de lui laisser le choix de poursuivre ou non le contrat pour l’année suivante. En cas de manquement, l’usager est en droit de résilier son contrat sans plus attendre.

Pourquoi entretenir sa chaudière gaz à condensation ?

Il y a de multiples avantages à réaliser correctement la visite de contrôle de sa chaudière à condensation :

  • Un entretien régulier permet de gagner environ 10% sur la consommation d’énergie en évitant les sur-consommations d’énergie. L'ADEME précise le montant des économies réalisé grâce à la visite de contrôle du professionnel : de 8 à 12% d'énergie économisée, soit une baisse équivalente sur la facture ;
  • La chaudière gaz à condensation permet un rendement plus élevé que la chaudière traditionnelle en récupérant les calories contenues dans les fumées pour chauffer l’eau de retour du circuit. Ce système permet d’accroître considérablement sa performance en limitant les pertes d’énergie. La chaudière à condensation produit donc un meilleur rendement que les installations classiques. De plus, ces équipements peuvent être facilement raccordés à un système d’installation de chauffage à eau chaude existant ;
  • Une chaudière mal entretenue connaît une durée de vie entre 10 et 12 ans alors qu'une chaudière entretenue régulièrement par un chauffagiste peut durer 20 ans. L’entretien régulier de ces équipements permet de prolonger nettement la durée de vie de la chaudière à condensation en limitant les pannes. Le contrôle effectué par le professionnel a pour but de passer en revue les différents éléments de la chaudière au gaz, de les nettoyer et de les remplacer si besoin. Cette étape est essentielle pour la sécurité de l'installation ;
  • Il existe un vrai enjeu concernant la sécurité des occupants du logement avec une installation fonctionnant au gaz. Un dysfonctionnement majeur de la chaudière gaz peut avoir des conséquences graves liées à l’intoxication au monoxyde de carbone. De plus, les pannes de chaudière en plein cœur de l’hiver ne sont jamais recommandées ;
  • La chaudière à condensation est également une chaudière plus écologique. Respectueuse de l'environnement, l’installation de ces modèles permettent également de bénéficier d’un crédit d'impôt de 30%. Mais également, la chaudière de nouvelle génération correctement entretenue rejette moins de CO2.

Il est nettement plus avantageux d’effectuer un entretien régulier de sa chaudière gaz que de changer entièrement de modèle plus de fois que nécessaire. Ce type de chauffage est performant, économique et écologique et permet de limiter la pollution et les rejets de CO2.

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce

Mis à jour le
 

Sur le même sujet :