Chauffe eau solaire : prix, installation, avantages

Devis gratuit pour l'installation de panneaux solaire !-50% sur le montant de votre facture grâce aux panneaux solaires ! Obtenez une étude de faisabilité avec Selectra :
01 82 88 99 63

Le chauffe-eau solaire fonctionne, comme son nom l'indique, avec l'énergie solaire, soit une énergie propre et renouvelable. Il permet de véritables économies d'énergie, réduisant les factures d'eau chaude de jusqu'à 75%. De plus, son installation est éligible à de nombreuses aides de l'Etat pour la transition énergétique, en vue de ses nombreux avantages économiques et écologiques. Guide sur le chauffe-eau solaire pour tout savoir sur son fonctionnement, ses avantages et les différents coûts qu'il implique.


Qu'est ce qu'un chauffe-eau solaire ?

  1. Fonctionnement
  2. Les différents modèles de chauffe-eau solaire
  3. Choisir son chauffe eau solaire

Fonctionnement

chauffe eau solaire

Faire installer un chauffe-eau solaire est un choix écologique, qui permet aussi de réaliser de véritables économies sur sa facture d'électricité et d'eau. En effet, le chauffe-eau solaire fonctionne avec l'énergie solaire, qui est une énergie inépuisable et entièrement gratuite.

Son principe de fonctionnement est simple : l'énergie solaire est captée par les panneaux solaires thermiques et va chauffer le liquide caloporteur qu'ils contiennent. Le fluide va ensuite circuler jusqu'au ballon pour y chauffer l'eau froide grâce à un échangeur thermique, avant de se refroidir et repartir vers le capteur pour être chauffé à nouveau - et le cycle reprendra tant que l'ensoleillement le permet.

Cela ne signifie pas que le chauffe-eau solaire ne peut être installé que dans les régions les plus chaudes. Il y a suffisamment d'ensoleillement partout en France pour rendre une telle installation rentable et avantageuse partout. À savoir que le chauffe-eau solaire peut couvrir 50 à 60% des besoins en eau chaude d'un foyer. Il faudra donc de toute façon prévoir un système d'appoint, qui sera plus ou moins performant selon le taux d'ensoleillement de sa région.

Les composants d'un chauffe-eau solaire :
  • Un panneau solaire thermique, généralement posé sur le toit ;
  • Un réservoir ou ballon solaire pour stocker l'eau chaude ;
  • Les accessoires qui assurent le lien entre le panneau solaire et le réservoir. Il peut s'agir, selon le modèle du chauffe-eau solaire, d'une pompe, d'un régulateur ou encore d'un circulateur.

Quels sont les différents modèles de chauffe-eau solaire ?

Lorsqu'on choisit de faire installer un chauffe-eau solaire, il faut savoir opter pour le modèle qui correspond le mieux à ses besoins, les caractéristiques de son logement, ainsi que son budget. On distingue trois principaux modèles de chauffe-eau solaire. Les voici ci-dessous :

  1. Le chauffe-eau à thermosiphon
  2. Le chauffe-eau monobloc
  3. Le chauffe-eau à pompe électrique

Le chauffe-eau à thermosiphon

Le chauffe-eau à thermosiphon est un modèle qui fonctionne assez simplement, car il n'a pas besoin de pompe ni d'accessoire supplémentaire pour faire circuler le liquide. L'eau circule naturellement entre le ballon et les panneaux, tant que le ballon de stockage est situé plus haut que les panneaux. En général donc, le ballon est placé dans les combles et les panneaux sur la partie la plus basse du toit.

De cette manière, l'eau circule entre les deux par effet thermosiphon. Concrètement, cela veut dire que l'eau chaude, étant plus légère que l'eau froide, monte naturellement vers le ballon de stockage et remplace l'eau froide qui, elle, est plus lourde et redescend vers les panneaux solaires.

L'inconvénient ici est que le liquide qui circule est directement l'eau sanitaire, donc sensible au gel. Ainsi, ce système n'est pas adapté aux climats les plus froids. Il faut compter entre 5 000 et 7 000€ pour cette installation.

Le chauffe-eau monobloc

Le chauffe-eau monobloc fonctionne un peu de la même manière qu'un système thermosiphon, c'est-à-dire sans pompe, à la différence qu'il est encore plus simple à mettre en place et donc encore moins coûteux. Le chauffe-eau solaire monobloc regroupe en un seul ensemble compact le ballon et les panneaux solaires. Concrètement, le ballon est fixé en haut des panneaux solaires. Du fait de sa simplicité, cette installation peut être posée partout, que ce soit sur le toit ou sur le sol. Elle est aussi la moins chère à mettre en place, coûtant entre 4 000 et 5 000€.

L'inconvénient du chauffe-eau solaire monobloc est que, comme pour un chauffe-eau thermosiphon, c'est directement l'eau chaude sanitaire qui circule dans les panneaux. Aussi, il est peu esthétique et peut être encombrant lorsqu'il est posé dans le jardin par exemple.

Le chauffe-eau à pompe électrique

Le chauffe-eau à pompe électrique est le modèle le plus courant en France, et pourtant le plus coûteux. Son plus grand avantage est que les équipements peuvent être séparés, car reliés grâce à une pompe électrique.

Ainsi, le panneau solaire peut être posé sur le toit, et le ballon de stockage peut être installé n'importe où : dans un garage, une cave, la salle de bain, etc. Pour installer un chauffe-eau solaire à pompe électrique, il faut prévoir entre 5 000 et 10 000€. Son prix est plus élevé à cause du coût de la pompe électrique.

Comment choisir son chauffe eau solaire ?

  • Pour bien choisir son chauffe-eau solaire, il faut d'abord se poser les bonnes questions :
  • Quelle est la composition du foyer et quels sont ses besoins ?
  • A quoi servira le chauffe-eau solaire (eau chaude seulement ou également chauffage) ?
  • Quel est le taux d'ensoleillement de la région ?
  • La maison est-elle bien isolée ? etc.

C'est en répondant à toutes ces questions, idéalement à l'aide d'un professionnel, que l'on peut choisir le chauffe-eau solaire qui répond réellement à ses besoins. Ces questions permettent notamment de :

  1. Dimensionner le ballon de stockage : il s'agit ici de déterminer la taille du ballon de stockage. A savoir qu'il faut compter environ 40 litres par personne, auxquels il faut ajouter quelques litres par équipements supplémentaires dans la maison (lave-vaisselle, machine à laver, etc.). Il faudra donc opter pour un ballon d'au moins 200 litres pour une famille de 3 à 4 personnes et pour l'eau chaude uniquement. 100 litres au moins doivent être ajoutés à cela si on compte également chauffer le logement. Le dimensionnement doit être le plus précis possible car trop petit, le système ne pourra pas satisfaire les besoins du foyer, et trop grand, il sera encombrant et gaspillera inutilement de l'énergie. La taille du ballon permet également de déterminer la superficie des panneaux solaires nécessaire pour l'installation. En résumé, le dimensionnement doit vraiment se faire en fonction des besoins du foyer ;
  2. Calculer la puissance du chauffe-eau solaire : la puissance du chauffe-eau solaire doit également être calculée en fonction des besoins du foyer, pour que le dispositif soit suffisamment performant et rapidement rentable. Un système sous-dimensionné coûtera moins cher à l'achat, mais sera moins performant et permettra donc des économies plus faibles. La puissance se calcule par rapport à la taille du ballon de stockage, au nombre d'occupants du logement, mais aussi au taux d'ensoleillement de l'habitation. Il est recommandé de se faire accompagner par un professionnel pour effectuer ce calcul.

Quel entretien pour un chauffe-eau solaire ? L'entretien du chauffe-eau solaire dépend fortement du modèle choisi. Les modèles à thermosiphon et monobloc ne nécessitent pas d'entretien trop contraignant, si ce n'est une vidange du circuit hydraulique après un hiver intense. Il faut aussi vérifier la pression du fluide caloporteur tous les 2 à 3 ans. Le chauffe-eau solaire à pompe électrique requiert un peu plus de maintenance, car il faut s'assurer que la pompe fonctionne correctement. A savoir qu'un dysfonctionnement du système peut faire monter les factures d'électricité. Il faut donc vérifier l'efficacité de son installation environ tous les 6 mois, en contrôlant ses factures. Quant aux panneaux solaires, ils ne requièrent pas non plus d'entretien particulier, si ce n'est un nettoyage environ tous les 3 ans pour les débarrasser de feuilles d'arbres ou d'autres éléments pouvant gêner les capteurs.

Comment installer un chauffe-eau solaire ?

Il est recommandé de confier l'installation du chauffe-eau solaire à des professionnels. D'ailleurs, pour pouvoir bénéficier des aides de l'Etat, il faut rappeler que l'installation doit être réalisée par un professionnel certifié RGE. Les techniques d'installation peuvent varier selon le modèle, mais voici, en général, les trois étapes clés de la mise en place d'un système complet de chauffe-eau solaire :

  1. L'installation des panneaux solaires thermiques : le professionnel commence par installer les panneaux solaires en prenant en compte les conditions les plus optimales, comme l'inclinaison (l'inclinaison recommandée est de 30 à 35 degrés selon la région), l'orientation (idéalement une orientation sur le pan Sud) et l'absence d'ombrage. Il faut également trouver l'emplacement approprié, en prenant en compte la surface des capteurs solaires thermiques, qui représente en moyenne 3 à 5m2 ;
  2. L'installation du circuit de fluide caloporteur : ce circuit va servir de lien entre le ballon de stockage et les panneaux. Selon le modèle de chauffe-eau solaire, il faut donc mettre en place ce circuit ;
  3. L'installation du nouveau ballon et le raccordement : le professionnel procède à l'installation du ballon d'eau chaude à l'endroit le plus approprié, si celui-ci n'existe pas encore. Ensuite, il raccorde le ballon aux panneaux solaires pour rendre le système fonctionnel. L'installation prend quelques jours.

L'installation d'un chauffe-eau solaire nécessite de déposer une déclaration préalable des travaux auprès de la mairie, car elle entraîne une modification de l'aspect extérieur de la maison. En cas de construction neuve, la mise en place du chauffe-eau solaire doit être indiquée dans le permis de construire.

Quels sont les avantages et inconvénients du chauffe-eau solaire ?

Le chauffe-eau solaire représente un investissement intéressant et vite amorti grâce aux économies attendues et les différentes aides de l'Etat. C'est un système qui a de nombreux avantages. Mais malgré ses multiples bienfaits, le chauffe-eau solaire a aussi ses limites dont il faut prendre connaissance :

Avantages et inconvénients d'un chauffe-eau solaire
Avantages Inconvénients
  • Un système qui utilise une énergie propre, inépuisable et gratuite : l'énergie solaire ;
  • Jusqu'à 75% d'économies sur les factures d'eau chaude ;
  • Des économies d'énergie également possibles, soit jusqu'à 30% (par exemple lorsqu'il est utilisé pour chauffer l'eau de la machine à laver) ;
  • Peut couvrir 50 à 60% des besoins en eau chaude d'un foyer ;
  • Une installation éligible aux aides de l'Etat pour la transition énergétique ;
  • Une installation simple à mettre en place et adaptée à tous les logements ;
  • Une durée de vie moyenne de 20 ans, soit beaucoup plus qu'un cumulus électrique ;
  • Un entretien peu contraignant ;
  • Une installation qui augmente la valeur financière du logement.
  • Un système qui nécessite un investissement de départ qui n'est pas encore à la portée de tous malgré les aides ;
  • Le chauffe-eau solaire fonctionne moins bien la nuit, l'hiver et les jours pluvieux, alors que le besoin d'eau chaude est plus important en ces périodes ;
  • Il faut installer un système d'appoint pour combler les besoins non couverts par le chauffe-eau solaire ;
  • Le taux de rentabilité et le rendement du chauffe-eau solaire dépendent beaucoup de la région où l'on se trouve.

Quel est le prix moyen d'un chauffe-eau solaire ?

prix chauffe eau solaire

Il y a une grande variation de prix selon le modèle de chauffe-eau solaire choisi, la technique d'installation des panneaux solaires (des panneaux directement intégrés au bâti coûtent notamment 15 à 20% plus chers qu'une installation classique), la superficie nécessaire pour les capteurs, la taille du ballon, etc.

Cela dit, l'ADEME indique que le prix moyen d'un chauffe-eau solaire se situe entre 900 et 1700€ / m2 de capteur. Ce montant inclut la pose et le matériel d'un chauffe-eau solaire, ainsi que le prix des panneaux solaires et des capteurs. A savoir que la superficie nécessaire pour les capteurs varie selon la région. Dans le sud, 2 à 3m2 suffisent pour une famille de 3 à 4 personnes, tandis qu'il faut prévoir au moins 4 à 6m2 dans le nord pour un foyer similaire. En règle générale, il faut donc compter entre 4 000 et 10 000€ pour une installation complète.

Prix moyen d'un chauffe-eau solaire
Critère Fourchette de prix
Chauffe-eau solaire thermosiphon 3 000 à 6 000€
Chauffe-eau solaire monobloc 2 000 à 5 000€
Chauffe-eau solaire à pompe électrique 5 000 à 7 500€
Coût de la main d'oeuvre en construction 1 400 à 1 800€
Coût de la main d'oeuvre en rénovation 1 200 à 1 500€

Quelles économies avec un chauffe-eau solaire ? Le chauffe-eau solaire est un investissement que l'on peut rentabiliser en 5 à 10 ans selon ses habitudes de consommation, ou encore le taux d'ensoleillement de sa région. Selon les estimations, un chauffe-eau solaire permet d'économiser 400€ par an par rapport à un chauffe-eau électrique, et entre 250 et 500€ par an par rapport à une chaudière au gaz ou une chaudière au fioul.

Quelles aides pour l'achat d'un chauffe-eau solaire ?

Si le chauffe-eau solaire demande un investissement de départ assez important, cela peut être amorti par les différentes aides disponibles, qui en facilitent le financement. Des dispositifs d'aides sont en effet mis en place par différents organismes publics et privés pour encourager les Français à se tourner vers des alternatives de chauffage plus écologiques. L'installation d'un chauffe-eau solaire est éligible à ces dispositifs :

Les aides disponibles pour l'installation d'un chauffe-eau solaire
Nom de l'aide Conditions Montant de l'aide
MaPrimeRenov
  • Logement de plus de 2 ans et situé en France
  • Revenus en-dessous des plafonds définis par l'ANAH
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE
Jusqu'à 4 000€ selon les revenus
Les primes CEE
  • Les capteurs solaires doivent être certifiés CSTBat ou SolarKeymark
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE
Environ 120€
L'éco-PTZ
  • A voir selon les banques
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE
Jusqu'à 30 000€ de prêt à taux nul
TVA réduite
  • Logement de plus de 2 ans
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE
TVA réduite à 10%
Dispositif Anah
  • Logement de plus de 15 ans
  • Travaux réalisés par un professionnel RGE
35 à 50% du coût total des travaux
Mis à jour le

Électricité moins chère ? Jusqu'à 200€/an d'économies en comparant les prix09 73 72 25 00 (Selectra, lundi-vendredi 7h-21h, samedi 8h30-18h30 et dimanche 9h-17h)
Rappel gratuit Annonce