Jean-Francois Cirelli

Jean Francois Cirelli

Jean-François Cirelli

Jean-François Cirelli occupe le fauteuil de numéro deux du géant gazier GDF Suez, en tant que vice-président et directeur général délégué.

Formation de Jean-François Cirelli

Dans un monde de l’énergie plutôt dominé par les ingénieurs, Jean-François Cirelli se distingue par sa formation plutôt littéraire et administrative. Jean-François Cirelli est en effet passé sur les bancs de Sciences-Po Paris et a obtenu une licence de droit. Il est ensuite rentré à l’ENA (Ecole Normale d’Administration), dont il est sorti en 1985 (promotion Léonard de Vinci).

Parcours professionnel de Jean-François Cirelli dans l’administration

Jean-François Cirelli débute sa carrière dans l’administration française. A la sortie de l’ENA et jusqu’en 1995, Jean-François Cirelli effectue un parcours remarqué à la direction du Trésor de Bercy (Ministère de l’Economie). Il devient ensuite conseiller technique à l’Elysée entre 1995 et 1997, sous la présidence de Jacques Chirac. Il est plus spécifiquement chargé des questions économiques à l’Elysée entre 1997 et 2002.

Jean-François Cirelli prend un poste à plus grande visibilité à partir de 2002, lorsqu’il devient directeur adjoint en charge des questions économiques au cabinet de Jean-Pierre Raffarin, alors Premier Ministre.

Parcours professionnel de Jean-François Cirelli chez GDF Suez

Jean-François Cirelli obtient en septembre 2004 le poste de Président Directeur Général de Gaz de France. Après la fusion de Gaz de France et de Suez, Jean-François Cirelli prend les titres de vice-président et directeur général délégué du nouvel ensemble GDF Suez.

Aux côtés de Gérard Mestrallet, Jean-François Cirelli veut orienter la stratégie de GDF Suez vers le nucléaire (en prenant des parts de capital dans les projets de construction de réacteurs nucléaires de type EPR), l’éolien, l’hydroélectrique : Jean-François Cirelli a pour ambition de faire chasser GDF Suez sur les terres de l’électricité, domaine de prédilection de son frère ennemi EDF.

Autres activités de Jean-François Cirelli

Jean-François Cirelli a été nommé en mai 2008 au conseil de surveillance d’Atos Origin, une importante société de services en ingénierie informatique.

En mai 2009, Vallourec a annoncé la nomination de Jean-François Cirelli à son conseil de surveillance.

La rémunération de Jean-François Cirelli chez GDF Suez

La presse s’est emparée du sujet de la rémunération perçue par Jean-François Cirelli dans le cadre de son activité chez GDF Suez en avril 2009. Son salaire annuel venait en effet d’être considérablement augmenté, de 460 000 à 1 300 000 euros annuels, en pleine période de crise économique. Jean-François Cirelli avait auparavant dû renoncer à toucher des stock-options, faisant face à des pressions sociales et politiques importantes. Le rapport financier de GDF Suez avait justifié l’augmentation par les responsabilités plus lourdes qui pesaient sur l’équipe dirigeante d’un groupe désormais membre du CAC40 et figurant parmi les leaders mondiaux de l’énergie.

La ministre de l’Economie Christine Lagarde a volé au secours de Jean-François Cirelli dans l’affaire de la hausse de sa rémunération chez GDF Suez en rappelant qu’il était le moins bien payé du CAC 40 et que son augmentation de salaire était prévue dans le cadre du traité de fusion entre Gaz de France et Suez.

La personnalité de Jean-François Cirelli

Jean-François Cirelli est issu d’une famille de restaurateurs. Il apprécie la littérature, et tout particulièrement l’écrivain français du XXème siècle Alexandre Vialatte.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus