Déménagement électricité : mettre le compteur ERDF à mon nom
09 73 72 25 00  
Rappel gratuit Annonce


Fin des tarifs spéciaux pour les agents EDF GDF

info

18 novembre 2010 - EDF et GDF Suez pourraient remettre en cause prochainement les tarifs spéciaux du gaz et de l'électricité accordés à leurs salariés selon les Echos ce matin.

Des avantages en nature pour les agents EDF GDF

Depuis la constitution d'EDF GDF, à la Libération, les salariés et les retraités des industries électrique et gazière ont un statut à part. Grâce à leur activité et à la puissance de leurs syndicats, ces agents EDF GDF ont obtenu des avantages considérables. On y retrouve parmi d'autres un tarif agent pour le gaz et l'électricité qui leur permet de ne payer qu'une portion de leur facture d'énergie.

Selon Les Echos, le tarif agent ne retient que la consommation d'électricité et de gaz (pas l'abonnement) et aucune taxe n'y est appliquée (ni la CSPE, ni les taxes locales, ni la CTA, ni la TVA). Sur un produit taxé autour de 40% (voir notre article sur la taxation de l'électricité), l'avantage s'élève à plus de la moitié de la facture d'énergie des agents.

Des économies substantielles pour les industries électrique et gazière

Bloquées par le tarif réglementé et endettées par leurs acquisitions internationales, les sociétés EDF et GDF Suez sont à la recherche d'économies pour satisfaire leurs actionnaires, dont l'Etat. Les tarifs spéciaux des quelques 300000 salariés et retraités des IEG coûtent d'ailleurs aussi bien à l'Etat (pertes de recettes fiscales) qu'aux distributeurs (l'abonnement n'est pas payé). Au total, si on estime la facture annuelle d'électricité et de gaz d'un agent à 1000 euros, le manque à gagner total pourrait avoisiner 150 millions d'euros.

Une guerre syndicale sur les tarifs agents

Mais la bataille devrait être rude: les syndicats et les salariés d'EDF et de GDF Suez vivent mal la libéralisation, qu'ils voient comme un démantèlement de leur entreprise. Pour beaucoup, il existe un pacte tacite entre la direction et les salariés, qui fait que ces derniers acceptent la libéralisation, en échange du maintien de leurs acquis sociaux. Conjuguée à la loi NOME, cette annonce pourrait provoquer la mobilisation de la très puissante fédération Mines Energie de la CGT. Il est peu probable que les propositions patronales (conservation du tarif agent pour des besoins correspondant à la première nécessité et primes) soient acceptées par les partenaires sociaux.

Economisez jusqu’à 20€/mois sur votre facture d’énergieProfitez de la même électricité que chez EDF, moins cher.
09 73 72 25 00  
Rappel immédiat et gratuit


Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus