Vous êtes ici

Déménagement ? Contactez Selectra au 09 73 72 25 00 (lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30) pour mettre votre compteur d'électricité et/ou de gaz à votre nom ou ouvrir le compteur avec un fournisseur alternatif. Cette plateforme multifournisseurs se charge de vos démarches liées au déménagement et vous oriente vers l'offre partenaire la plus compétitive dans votre cas.
Rappel gratuit Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce

Déménagement ? Contactez Selectra au 09 73 72 25 00 (lundi-vendredi 8h-21h, samedi 8h30-18h30) pour mettre votre compteur d'électricité et/ou de gaz à votre nom ou ouvrir le compteur avec un fournisseur alternatif. Cette plateforme multifournisseurs se charge de vos démarches liées au déménagement et vous oriente vers l'offre partenaire la plus compétitive dans votre cas.
Rappel gratuit Service téléphonique géré par la société Selectra qui prend en charge vos démarches de déménagement ou de changement de fournisseur en vous orientant vers les offres partenaires les plus compétitives dans votre cas. En savoir plus Annonce


Suppression des tarifs jaune et vert

Devis entreprises en profils tarifs jaunes / verts :
Profils tarifs jaune et vert : 09 87 67 54 76Devis en ligne

Les tarifs réglementés pour les professionnels

Tarifs bleus

  • Puissance: 3-36 kVA
  • Possibilité de rester aux tarifs réglementés ou de choisir une offre dite de marché chez un fournisseur alternatif ou chez le fournisseur historique

Tarifs jaunes

  • Puissance: 42-240 kVA
  • Obligation de choisir une offre à prix de marché avant le 31 décembre 2015

Tarifs verts

  • Puissance: > 250 kVA
  • Obligation de choisir une offre à prix de marché avant le 31 décembre 2015

Devis électricité Selectra; professionnels toutes consommations :
09 73 72 25 00

La loi NOME (nouvelle organisation du marché de l'électricité), entrée en vigueur au 2011, établit un compromis entre la préservation d'une régulation des prix sous contrôle de la puissance publique et l'ouverture progressive à la concurrence. Parmi ses aspects les plus marquants, la suppression des tarifs jaunes et des tarifs verts à destination des professionnels et des entreprises dont la puissance compteur dépasse 36 kVA. Une mini-révolution passée jusqu'à présent inaperçue, mais qui n'est pourtant par sans conséquence pour les entreprises consommatrices d'électricité.

Qu'est ce que le tarif jaune et le tarif vert?

Les tarifs réglementés sont divisés en trois couleurs, selon la taille de l'installation. Le tarif bleu s'adresse aux particuliers et aux professionnels dont le compteur n'excède pas 36 kVA. Le tarif jaune est destiné aux entreprises assez gourmandes en énergie, pour une puissance souscrire entre 42 et 240 kVA. En France, c'est le gouvernement qui fixe ce tarif sur proposition de la Commission de Régulation de l'Energie. Il en va de même pour le tarif vert : puissance de compteur électrique supérieure à 250 kVA, pour les industriels très gros consommateurs d'énergie.

Que faire pour préparer au mieux la suppression de ces tarifs ?

AttentionLe mot d'ordre est simple : anticipez ! Les fournisseurs d'électricité se préparent à faire face à une vague sans précédent de demandes de devis et d'études personnalisées en 2015, de nombreuses entreprises allant probablement se préoccuper de ce sujet en dernière minute.

Pour être en position de force et aborder la transition en douceur, mieux vaut faire établir des devis dès 2014 auprès de fournisseurs alternatifs. La vidéo ci-dessous vous donne tous les conseils utiles pour vous préparer au mieux à la suppression des tarifs jaune et vert de l'électricité.

Vous trouverez ci-dessous une sélection d'acteurs en mesure de vous proposer des devis à prix compétitifs sur leurs segments de marché respectifs :

  • les profils tarifs jaunes et les profils tarifs verts (puissances compteurs proches de 250 kVA) trouveront des prix attractifs chez Direct Energie (09 87 67 54 76 - devis en ligne).
  • si votre consommation concerne une tour de bureaux (grands immeubles du tertiaires), vous pouvez également vous renseigner auprès de l'acteur spécialisé sur ces profils (Edenkia).

Que se passera-t-il au 31 décembre 2015 si je n'ai pas choisi une offre à prix de marché ?

Nul ne sait précisément à ce stade ! La loi reste muette sur le sujet. Il est évident que les clients qui n'auront pas basculé vers une offre à prix de marché au 31 décembre ne se verront pas pour autant couper leur approvisionnement en électricité. Le plus probable serait que les clients en tarifs jaunes et verts se voient basculer vers une offre "par défaut" créée à cette fin chez EDF, avec le risque de prix élevés. Ce ne sont toutefois là que des conjectures établies sur la base des anticipations des professionnels du secteur.

Les prix de l'électricité augmenteront-ils avec la suppression des tarifs jaunes et verts ?

Il est trop tôt pour dire si la disparition des tarifs réglementés d'EDF pour les entreprises entraînera ou non une hausse des prix de l'électricité. Toutefois, plusieurs éléments de réponse vont dans le sens d'une hausse modérée des prix de l'électricité pour les industriels et les entreprises en France dans les prochaines années.

Structurellement, les prix de l'électricité sont orientés à la hausse, les tarifs réglementés évoluant de façon à couvrir les coûts de l'opérateur historique EDF. La mise à niveau sécuritaire du parc nucléaire décidée dans la sillage de la catastrophe de Fukushima, les investissements nécessaires à la prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires, la constructions de nouveaux réacteurs (Flamanville), la fermeture programmée de la centrale de Fessenheim, les investissements dans le secteur des smart grids et la hausse des taxes (en particulier la CSPE) sont autant de facteurs de hausse des prix  actifs indépendamment de la suppression des tarifs jaunes et verts.

Quant à l'ouverture à la concurrence, il est probable qu'elle n'ait pas d'impact majeur sur la question de la hausse des prix. Aujourd'hui, les offres à prix de marché que peuvent proposer les fournisseurs alternatifs d'électricité sont moins chères que les tarifs réglementés pour certains profils, plus chers pour d'autres. Il est donc probable que certains profils aient légèrement à perdre dans la transition vers un monde concurrentiel, alors que d'autres en bénéficieront.

Des considérations politiques à l'origine de la disparition des tarifs réglementés

La loi Nome ressemble fort à un subtil compromis politique sur la question des tarifs réglementés de l'électricité. La Commission européenne souhaite que la France assure une ouverture à la concurrence effective sur son territoire de façon à bâtir un marché de l'énergie libre et unifié au niveau européen, pour le bénéfice du consommateur. Toutefois, le poids du géant de l'énergie EDF et la peur du changement ont poussé le pouvoir politique à la prudence sur le marché des particuliers.

Au final, les plus grandes concessions aux partisans de la concurrence ont été faites sur les segments de consommation les moins politiquement sensibles, à savoir les entreprises, qui verront les tarifs jaunes et verts disparaître. En revanche, les tarifs bleus, destinés aux particuliers et aux petits professionnels, ont été pérennisés par la loi NOME.
 

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus