Vous êtes ici

ERDF change de nom et se rebaptise Enedis !

Logo ERDF

ERDF ne sera bientôt plus. Un an après avoir changé de logo, le gestionnaire de réseau de distribution prend un nouveau virage et se rebaptise... Enedis. Un nom qui devrait être annnoncé au Salon des maires et des collectivités locales organisé demain à Paris. Coût, déploiement de l'opération, incidence sur l'identité visuelle... À peine né, Enedis fait déjà parler de lui !

Un changement de nom d'ERDF pour se démarquer de la maison mère EDF

Logos successifs d'ERDF

En 2015, ERDF avait déjà changé son logo. En 2016, il change de nom pour s'appeler ENEDIS. Le nouveau logo n'a pas encore été communiqué.

Oubliez ERDF, le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité va désormais s'appeler Enedis. Une décision qui ne vient pas de nulle part et a été fortement encouragée par la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE). Cette dernière appelait en effet depuis longtemps à une plus grande dissociation entre ERDF et sa maison mère, EDF, dans un contexte de libéralisation du marché de l'énergie. Le but ? Éviter la confusion entre le gestionnaire de réseau et le fournisseur historique d'électricité, dont les logos et les dénominations étaient jusqu'à présent très proches. 

Fin janvier, l'entreprise en charge de la distribution de l'électricité dans l'Hexagone avait déjà prévu les faire-part du baptême, annonçant une "nouvelle dénomination [qui] traduira l'engagement fort de l'entreprise dans la transition énergétique au lendemain de la COP21 [dès cette année]." Alors, d'où vient le petit nom Enedis ? Cette dénomination a été déposée il y a huit ans déjà par ERDF à l'Institut national de la propriété industrielle (INPI), histoire de faire chasse gardée.

Les dirigeants du groupe indiquent avoir procédé à un travail de recherche important sur de nombreux autres noms possibles pour finalement retenir celui-ci : "nous avons ainsi rejeté des noms en rupture avec le passé d’ERDF pour garantir une certaine continuité et notre socle de valeur, alors que l’entreprise a su s’adapter chaque jour à son nouvel environnement", a souligné Philippe Monloubou, président du directoire d'ERDF. Cette nouvelle identité fait suite à un changement de logo opéré en juin dernier. Enedis gardera toutefois la signature choisie par ERDF il y a un an : "l'électricité en réseau".

Enedis / ERDF : le coût de l'opération contesté

Changer de nom, combien ça coûte ? Un sujet qui fait déjà des remous, à peine le nouveau nom du gestionnaire de réseau annoncé. 20 à 25 millions d'euros sur dix-huit à vingt-quatre mois : tel serait le coût du changement de nom selon Enedis (ERDF). Cette enveloppe budgétaire comprendrait notamment les avis d'experts, les campagnes de communication mais encore le resiglage de l'ensemble des équipements d'ERDF, etc. Une somme contestée par la fédération mines-énergie de la Confédération générale du travail (CGT) qui estime quant à elle le coût total de l'opération à 300 millions d'euros.

Qui dit nouveau nom, dit nouvelle identité visuelle. Enedis apparaîtra bientôt sur 1 000 sites, 25 000 véhicules et 500 000 vêtements et accessoires des 38 000 salariés de l'entreprise. Sans compter le dossard des coureurs du Tour de France dont ERDF - bientôt Enedis - est le partenaire officiel ! En soi, rien ne change pour les consommateurs. Les techniciens en bleu continueront à assurer la distribution de l'électricité dans l'Hexagone.

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus