Logo Selectra

Fournisseurs-électricité

Votre facture d'énergie s'allège

Déménagement : 09 87 67 54 75

La centrale hydroélectrique

L'énergie hydroélectrique est la source d'électricité renouvelable la plus utilisée en France, et dans le monde. Avec l'hydroélectricité, l'électricité est produite en convertissant l'énergie cinétique issue des mouvements d'eaux (le flux des cours d'eaux, ou les courants marins) en énergie mécanique grâce à une turbine, qui actionne un alternateur qui créé de l'électricité. L'hydroélectricité représente une puissance installée de 715 GW dans le monde en 2004, soit 19% de la puissance électrique mondiale (15% de la puissance électrique européenne). L'hydroélectricité représente 10% de la production d'électricité mondiale (en GWh).

Les trois types de centrales hydroélectriques

Les centrales hydroélectriques gravitaires fonctionnent à partir d'eaux dont le mouvement est entraîné par la gravité (chutes d'eau, cours d'eau). Ce sont les centrales hydroélectriques les plus nombreuses. Un barrage peut être construit pour maximiser la production d'électricité en créant une importante retenue d'eau en amont de la turbine. Plus le volume d'eau retenu est important et plus la hauteur de la chute est importante, et plus le barrage est susceptible de produire d'électricité.

Les stations de transfert d'énergie par pompage (STEP) sont des centrales hydroélectriques particulières, permettant une forme intéressante de stockage de l'énergie. Lorsque la demande d'électricité est faible et que les prix de l'électricité sont bas, les stations de transfert d'énergie par pompage sont consommatrices d'électricité pour pomper l'eau d'un bassin inférieur vers un bassin supérieur. En période de pic de consommation d'électricité, lorsque les prix de l'électricité sont élevés, la station de transfert d'énergie par pompage produit de l'électricité hydroélectrique en lâchant l'eau du bassin supérieur vers le bassin inférieur.

Enfin, les centrales hydroélectriques peuvent prendre la forme moins conventionnelle des usines marémotrices, capables de transformer en électricité les mouvements d'eaux liés aux marées (centrales marémotrices au sens strict), aux courants marins (hydroliennes) ou aux vagues (en surface).

Liste des barrages français

Les barrages de la Compagnie Nationale du Rhône

Le barrage de Génissiat

Le barrage de Donzère Mondragon

Le barrage de Bourg-lès-Valence

Les barrages de Poweo

Lebarrage des Pradeaux

Les barrages d'EDF

Le barrage de Serre-Ponçon

Le barrage de Tignes

Le barrage de Vouglans

Le barrage de Bort-les-Orgues

La centrale hydroélectrique de Strasbourg

Le barrage de Vieux Pré

Le barrage de Gerstheim

Le barrage de Rhinau

Le barrage de Marckolsheim

Le barrage de Brisach

Le barrage de Fessenheim

Le barrage d'Ottmarsheim

Le barrage de Kembs

Le barrage de la Pretière

Le barrage de Dampjoux

Le barrage de Grosbois

Le barrage de Vaufrey

Le barrage de Liebvillers

Le barrage du Refrain

Le barrage de Crissey

Le barrage de Moulin Neuf

Le barrage de Chatillon

Le barrage de Mouthier

Le barrage de la Source

Le barrage de Chalain

Le barrage de Nozeroy

Le barrage de Bourg-de-Sirod

Le barrage de Saut-Mortier

Le barrage de la Serre

Le barrage du Flumen

Le barrage de Coiselet

Le barrage de Moux

Le barrage d'Allement

Le barrage de Cize Bolozon

Le barrage de Trablettes

Le barrage de Malassis

Le barrage de Bois-de-Cure

Le barrage de Crescent

Le barrage de Chaumeçon

Le barrage de Pannecière

Le barrage de la Canche

Le barrage de Brommat

Le barrage de Montezic

Le barrage du Chastang

Le barrage de l'Aigle

Le barrage de Pragnères

Le barrage du Pouget

Le barrage d'Hermillon

Le barrage de Super-Bissorte

Le barrage du Cheylas

Le barrage de Monteynard

Le barrage de Grand'Maison

Le barrage de Sarrans

Le barrage de Grandval

Les barrages de la Société du Canal de Provence

Le barrage de Bimont