Logo Selectra

Fournisseurs-électricité

Votre facture d'énergie s'allège

Déménagement : 09 87 67 54 75

Prix du kWh de gaz

Vous souhaitez comparer les prix du kWh de gaz naturel et, éventuellement, changer de fournisseur pour payer votre gaz moins cher ?
Contactez Web Energie au 09 87 67 54 75 (lundi au vendredi 8H30-21H ; samedi 9H-18H) ou faites une demande de rappel gratuit.

En France, le gaz de ville, composé de gaz naturel, est vendu avec une part fixe d'abonnement mensuel et un prix par kWh.

Combien coûte un kWh de gaz naturel au détail ?

Aux tarifs réglementés et dans la zone géographique la moins chère, le kWh de gaz de ville coûte entre  € TTC pour les consommateurs n'utilisant le gaz que pour la cuisson et   € TTC pour les consommateurs ayant un besoin de gaz plus important (ex : chauffage). 

Des concurrents de GDF Suez proposent des prix du kilowattheure plus intéressants. Direct Energie propose ainsi une offre comportant une réduction de  % sur le prix du kWh HT du gaz à   € TTC (pour une consommation de gaz pour le chauffage) et   (pour l'usage du gaz uniquement pour un ballon d'eau chaude) en zone 1.

La grille des tarifs réglementés

Classe de consommation (kWh/an) Abonnement annuel Prix du kWh
Type d’utilisation du gaz
Zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Base (0 à 1000) Cuisson
 
           
B0 (1000 à 6000) Eau chaude
 
           
B1 (6 à 30000) Chauffage
 
           
B2i (30000 à 300000) Chauffage (> 200m2)
 
           
Tarifs en euros TTC au 1er  

Grille tarifaire de l’offre Online -10% de réduction sur le prix HT du kWh

Classe de consommation (kWh/an)
Abonnement annuel (€TTC)

 Prix du kWh (€TTC)

Type d'utilisation du gaz
Zone 1
Zone 2
Zone 3
Zone 4
Zone 5
Zone 6
Base (0 à 1000)
 

 

 

 

 

 

 

B0 (1000 à 6000)
 

 

 

 

 

 

 

B1 et B2i (6000 à 300000)
 
 
 
 
 
 
 
Tarifs en euros TTC au 1er  

Contact Direct Energie : 09 87 67 54 76 - rappel gratuit

Les différentes composantes du prix du kWh de gaz naturel

Le prix du kWh de gaz aux tarifs réglementés

La composition du tarif réglementé de vente du gaz naturel.En France, il existe des tarifs réglementés fixés chaque mois par le gouvernement et la Commission de régulation de l'énergie. Les tarifs réglementés du gaz se composent de trois variables évoluant indépendamment les unes des autres, les règles qui régissent leurs évolutions doivent permettre aux fournisseurs, tel que GDF, de couvrir ses coûts tout en garantissant un service de qualité :

  • En premier lieu, la fourniture de gaz naturel, à proprement parler, que l'on appelle aussi "coût d'approvisionnement" et qui représente 48% du prix TTC du kWh de gaz naturel en France. Il est indexé sur le prix des produits pétrolier (fioul lourd, fioul domestique et barl de pétrole Brent), sur le prix du gaz sur les marchés organisés et enfin sur l'évolution de la parité euro/dollar.
  • Ensuite, à hauteur de 30% les coûts hors approvisionnement forment une part importante du prix du gaz. Ils reprennent les coûts de transport du gaz à travers l'hexagone, l'entretien du réseaux, ou encore les frais de commercialisation (service client, facturation). 
  • Enfin, les taxes représentent environs 16% du prix du kWh de gaz.

L'Evolution du prix du gaz dans les offres de marché

  • Dans le cadre d'une offre à prix fixes, le prix du gaz naturel HT n'évolue pas pendant la durée de fixation des prix ; par exemple, une offre à prix fixes 2 ans garantit une stabilité du prix de l'abonnement et du kWh HT pendant 2 ans. Toutefois, si les taxes augmentent, les consommateurs en offres à prix fixes subissent la hausse comme les autres. 
  • Enfin, en cas d'offre à prix indexé sur les tarifs réglementés, le prix du kWh évolue à la même fréquence et dans les mêmes proportions que les tarifs réglementés, tout en restant X% moins cher.

Zoom sur les taxes

On ne compte pas moins de cinq taxes s'appliquant sur le prix du kWh de gaz : 
  • La Contribution Tarifaire d'Acheminement (CTA).
  • La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA).
  • La Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz (CTSSG) qui permet de financer le tarif social du gaz à destination des ménages modestes.
  • La Taxe intérieure sur la consommation de gaz naturel (TICGN), appliquée depuis le 1er avril 2014 aux particuliers.
  • La Contribution bio-méthane ou Contribution au Service Public du Gaz (CSPG).

Il n'existe pas de calendrier pour la révision des taxes : chacune évolue selon des règles qui lui sont propres. Ainsi, le gaz a-t-il subi comme les autres biens l'augmentation de la TVA de 19,6 à 20% du 1er janvier 2014. De même, le gouvernement Ayrault a décrété l'assujettissement du consommateur particulier à la TICGN à partir du 1er avril 2014 dans le cadre du renforcement de la fiscalité écologique. La Contribution biométhane augmentera de son côté en parallèle du raccordement au réseau de distribution d'installations de méthanisation valorisant leur production par injection de gaz sur le réseau.

Dernières évolutions des tarifs réglementés de vente du gaz naturel

Les tarifs réglementés du gaz naturel ont considérablement augmenté ces dernières années, notamment entre 2005 et 2013 où l'on note une hausse des prix, pour les particuliers, de 80%.

Evolution entre 2005 et 2013

 

Source GrDF, base de données Pégase

Evolution dans le courant de l'année 2013

Comparaisons européennes

Comparaison européenne des prix du kWh de gaz

 Le prix du kWh de gaz naturel en France se situe dans la moyenne haute européenne. 

Source Eurostat

Comparaison européenne de la consommation finale de gaz naturel

Par rapport à ses voisins européens, la France consomme davantage d'électricité et moins de gaz naturel. En effet, son mix énergétique est davantage tourné vers l'électricité que vers le gaz naturel. En 2012, la France était ainsi le 4e pays européen par les quantités de gaz naturel consommées, loin derrière l'Italie et le Royaume-Uni alors même que la population de la France, de l'Italie et du Royaume-Uni est similaire en taille.

 

​Données Eurostat